Mon AlloCiné
Spider
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Spider" et de son tournage !

Actor's Studio

Bien que formé au théâtre, l'acteur britannique Ralph Fiennes a adopté une méthode de travail plus proche de celle de l'Actor's Studio pour appréhender son rôle : c'est lui qui a développé cette étrange forme d'écriture qu'il griffonne sur son carnet. De plus, le personnage porte sur lui plusieurs couches de chemises que l'acteur remettait toujours scrupuleusement dans le même ordre, refusant même de les laver ! Enfin, le comédien avait constitué un valise remplie d'objets censés appartenir au personnage, afin que l'identification soit complète.

En compétition officielle à Cannes

Spider est présenté à Cannes 2002 en compétition officielle. David Cronenberg a présenté à Cannes en 1996, Crash, pour lequel il a reçu le prix spécial du jury. Il était président du jury de Cannes en 1999, qui délivra un palmarès controversé, récompensant notamment les acteurs principaux de L' Humanite et décernant la Plame d'or à Rosetta de Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Comme Samuel Beckett

David Cronenberg a beaucoup pensé à Samuel Beckett pour concevoir le personnage de Spider. Ainsi, la coiffure plein d'épis de Ralph Fiennes est directement inspiré de la coiffure du dramaturge et romancier britannique.

Ralph Fiennes à la base du projet

Spider a connu un développement particulier, presque inversé par rapport aux normes hollywoodiennes en vigueur. Découvert par la productrice Catherine Bailey et proposé à Ralph Fiennes alors qu'il participait à une série radiophonique de la BBC produite par cette dernière, l'histoire a été portée à bout de bras par l'acteur, qui a d'abord convaincu David Cronenberg de la réaliser, puis s'est tourné vers les sociétés de production. Soit le circuit inverse des projets américains, d'abord lancés par une société, qui leurs attachent ensuite metteur en scène et comédiens.

Identification extrême

D'abord réticent à l'idée de réaliser un film dont il n'a pas écrit le scénario et pour lequel le rôle principal était déjà décidé, David Cronenberg s'est vite immergé dans l'intrigue de Spider, comme il l'avoue lui-même. "Je me suis totalement identifié au personnage de Spider. J'ai fantasmé que j'étais une sorte de clochard, de chemineau, qu'on vient de laisser sortir d'un hôpital psychiatrique et qui a gardé de sa vie des souvenirs extrêmement confus. Je suis totalement devenu Spider. (...) J'ai donc pensé "Spider, c'est moi", pour reprendre la célèbre formule de Flaubert à propos de Madame Bovary"

Une préparation intense

Très impliqué dès le début du développement de Spider, Ralph Fiennes a particulièrement préparé son rôle, en observant et en rencontrant des schizophrènes dans des centres spécialisés, en discutant avec des médecins et en lisant des ouvrages sur le sujet. "Je ne voulais pas réduire le personnage à des tics", explique le comédien, "c'est le danger de ce genre de rôle. Il faut être naturellement différent."

Un triple rôle

L'actrice Miranda Richardson incarne pas moins de trois personnages différents dans Spider : Madame Cleg (la mère de Spider enfant), Yvonne (la nouvelle amie du père de Spider dans sa jeunesse) et Madame Wilkinson (la logeuse de Spider adulte).

Tournage à l'anglaise

Censé se situer dans les faubourgs londoniens, Spider a été tourné dans différents emplacements anglais, comme Eton, Kennington ou la gare de St Pancras. Les intérieurs du pavillon de la famille Cleg ont, eux, été filmés à Toronto, la ville d'origine de David Cronenberg. Pour mieux respecter l'unité visuelle, certains éléments architecturaux comme les portes et les fenêtres, certains morceaux de plomberie et même certains papiers peints ont été directement importés de Grande-Bretagne.

Un décor minimaliste

Après en avoir discuté, David Cronenberg et son chef décorateur Andrew Sanders ont opté pour une approche minimaliste de l'environnement de Spider, telles les rues de Londres sans voitures ni passants. "Le film se déroule autant dans la tête de Spider que dans les lieux qu'il traverse", explique le metteur en scène. "Je souhaitais montrer ce qui le concerne, ce qui l'atteint, d'où cette approche minimaliste de l'environnement." Suivant la même logique, le réalisateur a choisi une approche chromatique de bruns et d'ocre pour son film"

Une première sans effets spéciaux

Pour l'un des premières fois de sa carrière, David Cronenberg n'a eu recours à aucun effet spécial de premier plan pour son film. Des maquillages ont cependant été utilisés pour rendre Ralph Fiennes fatigué et usé, ce qui n'a pas été d'une grande dificulté : l'acteur avait en effet perdu de nombreux kilos pendant le tournage, ce qui lui donnait un air naturellement émacié.

Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Kursk (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
Back to Top