Mon AlloCiné
    Star Wars : Episode II - L'Attaque des clones
    note moyenne
    3,9
    45699 notes dont 1009 critiques
    24% (240 critiques)
    29% (295 critiques)
    20% (203 critiques)
    17% (169 critiques)
    6% (60 critiques)
    4% (42 critiques)
    Votre avis sur Star Wars : Episode II - L'Attaque des clones ?

    1009 critiques spectateurs

    moket
    moket

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 1 742 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2013
    Oublié le ridicule de l'épisode 1 (Jar-Jar a une place beaucoup moins importante), celui-ci est impressionnant de maîtrise technique et d'intensité dramatique : le côté obscur de la force grandit...
    The Cinephile World
    The Cinephile World

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 607 critiques

    5,0
    Publiée le 11 novembre 2013
    Après avoir vu le chef d'oeuvre premier opus, ce deuxième opus est pour moi aussi réussit que le premier. spoiler: Le danger qu'exerce la fédération envers la République galactique grandit. La paix est menacée au point que l'on envisage la création d'une armée pour combattre la fédération et son armée de droïdes. Devant cette dérive dangereuse vers une guerre ouverte, la sénatrice Padmé Amidala, ancienne reine de Naboo, se rend sur Coruscant pour participer aux débats. Sur place, elle échappe à un attentat la visant. Anakin Skywalker, qui suit sa formation de jedi auprès d'Obi Wan Kenobi, est chargé de la protéger tandis que ce dernier est missionné pour enquêter sur cette tentative d'assassinat. Après une nouvelle tentative, les deux jedi suivent la piste d'une tueuse à gages, Zam Wesell qu'ils finissent par capturer. Mais cette dernière est assassinée avant de n'avoir pu leur livrer la moindre information. Tandis qu'Anakin suit Padmé sur la planète Naboo où elle sera plus en sécurité, Obi Wan se rend sur une planète mystérieuse, absente des archives jedi, et de laquelle proviendrait la pointe : Kamino. Pendant l'absence de la sénatrice, c'est Jar Jar Binks qui la suppléera dans ses fonctions. Sur Kamino, Obi-wan découvre une armée secrète de clones en production pour la République. On lui annonce que l'armée a été commandée il y a dix ans par un Jedi nommé Sifo-Dyas, connu du Conseil Jedi pour être déjà mort à cette époque. Jango Fett, un chasseur de primes, a été payé pour être l’original de tous les clones. Obi-Wan rencontre Jango sur Kamino et pense qu’il est le tueur qu'il avait dépisté. Après avoir essayé de le capturer sans succès, Obi-Wan place un émetteur sur son vaisseau et le suit jusqu’à la planète de Geonosis. Sur Geonosis, Obi-Wan surprend des conversations entre le Comte Dooku et la Fédération du commerce, découvre qu'ils sont à l’origine du mouvement séparatiste et qu’ils ont créé une armée de droïdes. Il apprend également que c'était la Fédération qui avait commandé l'assassinat d'Amidala, pour se venger de la bataille de Naboo. Obi-Wan envoie un message enregistré à Anakin pour qu'il le transmette à Coruscant afin d'informer le Conseil Jedi et le Chancelier de ses récentes découvertes, juste avant de se faire capturer. Un deuxième volet parfait. Un Chef d'Oeuvre, 5/5.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1127 abonnés Lire ses 2 462 critiques

    1,0
    Publiée le 3 octobre 2016
    Quand on a vu "la menace fantome", on ne pouvait que craindre l'arrivée de cette attaques des clones", dont le seul titre faisait déjà frissonner tout fan de "Star Wars"... Du coup, forcément, je dois bien avouer qu'au premier abord j'ai plutôt apprécié qu'enfin on retrouve des éléments d'intrigue de la saga originale, qu'il s'agisse des premières traces de l'Empire ou bien de cet ensemble de trouvailles visuelles et sonores typiques de cet univers. Seulement voilà : le premier souci c'est qu'une fois de plus l'écriture est lamentable. On parle sans cesse pour enfiler des phrases qui font saigner les oreilles tant elles sont vides de sens et vide de fond. Que ce soit dans le domaine de la romance, de la politique (pour peu qu'on puisse considérer que Star Wars développe une intrigue politique), ou bien même tout simplement ce qui concerne les enjeux des personnages, on atteint des niveaux de balourdise assez incroyables pour une saga de cette ampleur. Dans ce marasme d'écriture s'érige d'ailleurs tout un symbole : cet hideux personnage qu'est Anakin Skywalker. Déjà, dans l'épisode précédent, il avait bien été loupé, mais alors là, c'est le pompon. Personnage imbuvable au possible ; ado prétentieux et sans consistance, l'empathie qu'on a pour lui frôle le zéro. Difficile de comprendre d'ailleurs qu'on puisse se lier en amitié et en amour pour un personnage aussi antipathique. Surtout que, pour le coup, Hayden Christensen se montre totalement aux fraises face à l'enjeu, ce qui n'aide pas. S'ajoute en plus à toutes ces questions d'écriture et d'interprétation le problème de ces incrustations numériques à outrance qui font déjà toc au moment même de sa sortie (je n'ose imaginer ce qu'il en sera dans dix ou vingt ans), le tout au service d'un déferlement irréfléchi d'effets visuels ni mesurés, ni réfléchis. Alors OK, après la "Menace fantôme", on peut aussi se satisfaire de constater que cette saga se raccroche enfin un tant soit peu à l'univers d'origine. Mais bon, quand même. Cette "Attaque des clones", sur le fond comme sur la forme, elle pique quand même pas mal...
    Kalie
    Kalie

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 636 critiques

    4,5
    Publiée le 20 décembre 2015
    Plus consistant que l’épisode précédent, ce deuxième volet de la nouvelle trilogie commence comme une enquête policière passionnante menée par Obi-Wan Kenobi. Qui a tenté d’assassiner la sénatrice Padmé Amidala et pourquoi ? Le chevalier Jedi, alors instructeur d’Anakin Skywalker, va découvrir spoiler: une armée de clones commandée en secret par la République une dizaine d’années plus tôt . Les scènes spectaculaires inhérentes à la série (dont une superbe bataille entre l’armée des clones et celle des droïdes) sont ici entrecoupées de passages sentimentaux entre Anakin (devenu adulte) et l’ancienne reine de Naboo. Il en résulte un mélange maîtrisé de classicisme hollywoodien et de nouvelles technologies. Avec ce film, le vent tourne et l’avenir s’annonce sombre.
    Guillaume T.
    Guillaume T.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 72 critiques

    4,0
    Publiée le 30 décembre 2017
    Le scénario prend son temps pour gagner en consistance et en intensité. Les 2 années qui le séparent de la menace fantôme ont permis de créer des effets spéciaux de bien meilleure qualité.
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 327 critiques

    3,5
    Publiée le 12 janvier 2016
    Encore plus que La Menace fantôme, Star wars, épisode 2 : L’Attaque des clones est un déluge de numérique. Outre le fait que pour la première fois, George Lucas tourne son film entièrement en numérique HD et non plus en pellicule, c’est au niveau des effets visuels que cela est flagrant. En effet, alors que le film précédent possédait dix à quinze minutes dénués d’effets numériques, ici pas un seul plan ne possède une retouche numérique (incrustation, décors créés numériquement, motion capture, animation en image de synthèse…). Cela atteint un point tel que cela en devient gênant. En effet, on ressent encore trop fortement l’origine virtuelle des décors et de nombreuses cascades : cet aspect artificiel empêche de réellement croire à ce que l’on voit. En effet, dès que les personnages se trouvent dans des décors en dur (décors naturels, décors fabriqués en vrai...), le spectateur se sent beaucoup plus impliqué dans ce qu’il voit. Ainsi, malgré le fait que L’Attaque des clones était à la pointe de la technologie de 2002, on sent qu’un univers entièrement numérique n’est pas encore assez crédible pour emporter totalement le spectateur. Cela est dommage car d’un point de vue narratif, cet épisode 2 constitue une réelle avancée par rapport La Menace fantôme. Lucas abandonne l’univers enfantin du volet précédent (et au passage limite les apparitions de Jar Jar Binks au minimum : ouf !) pour un univers plus sombre et plus adulte en adéquation avec la thématique de la Prélogie (la chute de la République et le passage vers le côté obscur d’Anakin Skywalker devenant ainsi Dark Vador) spoiler: : la séquence de la mort de Shmi Skywalker suivie de la vengeance d’Anakin est d’une noirceur rare dans la série et devient un des moments clés de la saga . De plus, cette fois, on réussit à s’intéresser aux personnages même si certaines séquences romantiques entre Anakin et Padmé peuvent parfois paraitre un peu niaises. En outre, Lucas amène certaines idées de réalisation intéressantes (notamment le plan où Padmé et Anakin ne sont visibles que par leurs ombres et où la coiffure de Skywalker donne l’impression d’avoir affaire au casque de Dark Vador) et offre un final très réussi bourré d’action (quel plaisir notamment de voir un Yoda bondissant se battre au sabre-laser !). Enfin, l’introduction de la politique (plus importante que dans le premier film) apporte un fond très intéressant (Lucas fait référence à l’Empire romain, au Troisième Reich …). Malgré des défauts dus à la volonté de Lucas d’exploiter au maximum l’outil numérique, L’Attaque des clones constitue une réelle avancée dans l’intérêt narratif de la Prélogie et dans la progression psychologique du personnage d’Anakin Skywalker qui annonce la noirceur du meilleur épisode de la Prélogie : La Revanche des Sith.
    Megabrain
    Megabrain

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 237 critiques

    0,5
    Publiée le 9 mai 2009
    Après le pitoyable "La menace fantôme", George "je me remplis les poches en exploitant au maximum une licence juteuse" Lucas nous pond une "Attaque des clones" non moins pitoyable. Le scénario est un peu plus consistant que celui de "La menace fantôme" mais reste très mince (les clins d'oeil à la première trilogie sont particulièrement agaçant). Mais le pire est probablement l'interprétation d'Anakin Skywalker, qui devient ici un adolescent boutonneux en crise contre l'autorité et découvrant les passions et tourments de l'amour (sortez vos violons). Même Nathalie Portman ("Léon", "V pour Vendetta", "Closer") surjoue à un tel point que ca en devient indigeste. Seul reste le génial Christopher Lee, probablement le meilleur acteur du film, toujours aussi charismatique mais dont la performance ne peut suffire à sauver ce film. La nouvelle trilogie "Star Wars" s'était ouverte sur un film de mer*e, se cloture sur un film encore plus pourris, il est presque normal que le film "intermédiaire" soit une mer*e.
    Gigilupus
    Gigilupus

    Suivre son activité Lire ses 55 critiques

    0,5
    Publiée le 3 février 2010
    Un film nul, les doublures sont mauvaises et les acteurs pareil, la trilogie 4-5-6 est beaucoup mieux. Si vous le voyez, attendez-vous a être déçu(e).
    Pleymo210
    Pleymo210

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 499 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2011
    On est beaucoup plus plongé dans l'aventure que dans l'episode I , très bon film dans l'ensemble, les dialogues avec un semblant d'humour sont parfois un peu ridicule mais le reste est très bon en est parfaitement captivé par l'aventure.
    Sylveyrier
    Sylveyrier

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    3,0
    Publiée le 31 juillet 2019
    Après le très décevant épisode précédent, le niveau remonte un peu. L'histoire est plus intéressante, notamment grâce à l'enquête d'Obi-wan dans une ambiance mystérieuse. Une diversité de beaux décors inédits, les quartiers mal famés de Coruscant, la planète-océan de Kamino, les arènes de Géonosis,... Et surtout l'apparition fracassante de l'immense Christopher Lee.
    DjFab57
    DjFab57

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 83 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un de mes films préférés et un des meilleurs Star Wars. J'adore à partir de l'arene, le film est vraiment magnifique. La fin laisse présager un épisode 3 sombre et forcément génial.
    zoziote
    zoziote

    Suivre son activité Lire ses 20 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Enfin le moment qu'on attendait tant : le passage d'Anakin Skywalker à Dark Vador. C'est un épisode réussi mais pour moi l'histoire d'amour entre Anakin et Padme est un peu longuette.
    Outburst
    Outburst

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 515 critiques

    4,0
    Publiée le 21 janvier 2012
    Toujours dans ma redécouverte de Star Wars en blu-ray, je m'attaque maintenant à L’Attaque des Clones. Je vais commencer par les deux points négatifs. On retrouve donc nos deux Jedi environ dix ans après les évènements de La Menace Fantôme, et là on découvre un Anakin devenu complètement niais et absolument insupportable tant il est arrogant et borné. Et on va devoir le supporter longtemps durant le film. Déjà, ça commence moyennement. Ensuite, c'est l'inévitable et prévisible histoire d'amour qui commence, et là franchement quelques fois j'ai eu envie de passer des scènes. C'est longuet, tristement cliché et on frôle un peu trop souvent la nanardise, notamment dans la séquence sur Naboo. Bref, si on met ça de côté, il n'empêche que cet épisode est réussi ! Que ce soit au niveau de l'histoire, avec quelques clins d’œils aux futurs épisodes, qu'au niveau des effets spéciaux puisque encore une fois les batailles et combats sont aussi épiques que cultes. En résumé, encore une fois c'est pas le meilleur épisode, puisque l'amourette est exaspérante et que Anakin, qui est quand même l'un des personnages principaux est insupportable, mais c'est Star Wars, avec son univers fantastique, son histoire palpitante et ses batailles à couper le souffle que l'on retrouve toujours avec le plus grand des plaisirs !
    Naguesh R
    Naguesh R

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 160 critiques

    4,0
    Publiée le 1 août 2014
    La Guerre des Etoiles commence à prendre forme avec ce deuxième épisode de la plus grande saga de tous les temps ! ( enfin, apparemment ). " L'Attaque des clones " est bien meilleure que son prédécesseur mais manque parfois de toutes petites choses qui font le charme d'un bon film. Les caractérises des personnages sont très bien exploitées, c'est d’ailleurs la spécialité de ce volet. Dans ce volet les personnages sont plus approfondies et plus charismatique, l'évolution spoiler: d'Anakin Skywalker en Dark Vador est bien mise en avant et en plus d'une manière très intelligente. Le jeu d'acteur d'Hayden Christensen est plus qu'émouvant, ses expressions faciales sont d'une clarté inouï et permet au spectateur d'avoir une meilleure perception des événements. Le scénario est toujours aussi complexe à expliquer pour les jeunes mais il faut avouer que l'aventure est plus dynamique que dans le précédant volet, il arrive que parfois on se détache du film et qu'on soit lassé mais la dynamique finira par nous rattraper, l'histoire comporte quelques incohérences mais cela nous gênera pas du tout. La mise en scène de George Lucas reste dans le spectaculaire et ne se différencie pas du précédant épisode mais il est toujours aussi efficace. Les personnages en images de synthèses sont très fluides, notamment Maître Yoda qui est d'une fluidité irréprochable ( pour l'époque bien-sûr ). Les effets numériques s'occupe vraiment de tout dans ce film, les paysages sont à couper la souffle, les explosions sont splendides, les séquences d'actions sont moins rythmées qu'auparavant mais elles restes dans les normes et nous promette du grand spectacle. La musique de John Williams est juste légendaire, ses morceaux sont majestueux et conviennent bien au film. Bref, vous le savez déjà cette suite est des plus divertissantes et promette du lourd pour les films à venir.
    Kevin T
    Kevin T

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 465 critiques

    5,0
    Publiée le 2 août 2009
    Toujours aussi incroyable et bluffant visuellement ce deuxième opus est un délice pour les yeux. Certes l'intrigue, difficile à suivre où s'entremêlent différents enjeux politiques bafouille notre plaisir de même que la romance un peu trop cul cul à mon gout. Anakin joué par Hayden Christensen oscille entre la bonne et la mauvaise interprétation, tantôt surprenant, tantôt, assez pathétique. Mais il est tout de même difficile de ne pas prendre un vrai pied devant ce spectacle inouïe.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top