Mon AlloCiné
La Loi du milieu
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
3,7
194 notes dont 58 critiques
26% 15 critiques
36% 21 critiques
17% 10 critiques
12% 7 critiques
7% 4 critiques
2% 1 critique

58 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
selenie

Suivre son activité 280 abonnés Lire ses 4 188 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 06/03/2017

Mike Hodges signe un Film Noir avec le climax british unique, une atmosphère froide et aseptisé parfaitement mis en image dans un décor urbain et gris aussi triste que la vie hideuse que mène les protagonistes. Le seul soucis du film réside dans le fait que Carter interroge et/ou se déplace parfois sans but et/ou sans qu'on comprenne pourquoi. Néanmoins la trame reste solide et assez dense avec ce qu'il faut de malsain et de violence. La violence est contenue, parfaitement idéalisé par Michael Caine qui joue un Jack Carter tout en flegme british, tueur de sang froid qui se montre toujours maitre de soi mais qu'on sent toujours prêt à exploser.

http://www.selenie.fr/2017/02/la-loi-du-milieu-1970-de-mike-hodges.html

soniadidierkmurgia

Suivre son activité 152 abonnés Lire ses 2 738 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 30/04/2016

La carrière peu prolifique de Mike Hodges (10 films en 45 ans) doit beaucoup à Michael Caine qui alors qu'il est en pleine ascension lui met le pied à l'étrier pour l'adaptation d'un roman noir au ton décalé d'un tout jeune écrivain, Ted Lewis, dont il venait d'acheter les droits. S'il tourne encore dans des films épiques où des drames intimistes, Michael Caine a compris que son meilleur emploi est à rechercher dans les rôles où son sens inné de la dérision et de l'ironie peut le mieux s'exprimer. Il l'a testé timidement dans "Un hold-up extraordinaire" de Ronald Neame (1966) puis dans "L'or se barre" de Peter Collinson (1969). Il va faire un pas de plus dans cette direction qui fera le miel du jeu d'acteur inimitable de sa grande période de l'âge mur. Le film au sujet pourtant très noir, un tueur à gages revient dans son Newcastle natal pour y venger son frère assassiné, distille un parfum entêtant, savant mélange entre détachement et goujaterie d'un Jack Carter aux méthodes peu orthodoxes qui surprennent les acteurs d'un milieu qu'il ne connait que trop bien. Les déambulations de Carter dans un Newcastle industriel et grisâtre à souhait rappellent celles de privés bien connus comme Sam Spade ou Philip Marlowe l'exotisme en moins et une conclusion tragique en plus. Spoiler: Le tout débouchant sur l'univers peu ragoûtant de la pédo- prostitution. Curieux mélange repris par les deux hommes un an plus tard dans le moins réussi "Retraite mortelle". Le film fera l'objet d'un remake en 2000 ("Get Carter" de Stephen T. Kay) avec Sylvester Stallone assez efficace mais départi de son ironie où Michael Caine fera une apparition en ponte mafieux.

Eselce

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 3 260 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 06/04/2016

Michael Caine en gangster violent, il fallait le faire, surtout pour son verbe ! Ce n'est pas un mauvais film, mais j'ai moyennement aimé. Il y a beaucoup personnages, pas mal de morts, et une lourde vengeance dont les meurtres ne me paraissent pas toujours justifiés. L'impression également que la police est absente même si on la voit dans le final faire une battue rapide. L'action et le rythme sont bons. Il faut rester concentrer pour tout comprendre et il y a de la réplique virulente !

pierrre s.

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 681 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 06/01/2015

Cet efficace polar a tout de même avec les années, pris un petit coup de vieux. Mais reste de bonne facture.

halou

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 449 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 23/12/2014

Le premier film du réalisateur et probablement son meilleur (avec "l"Irlandais"). Tout tourne autour du personnage de truand interprété comme toujours avec brio par Caine qui suit son enquête de façon déterminée. Ici aucune fioriture dans la réalisation avec un univers tristement froid où s'agitent d'intéressantes rencontres tout au long du film. L'histoire est quant à elle très convaincante et prenante sans aucun temps mort.

BoBdeNiro

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 231 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 30/11/2014

Un tueur froid et méthodique se rend de Londres à Newcastle pour enquêter sur la mort suspecte de son frère (et le venger aussi tant qu'à faire). L'occasion pour lui de revoir les vilaines trognes de sa ville de jeunesse et de régler certains comptes... L'ambiance so british 70' est un atout majeur du film, Michael Caine habité par son rôle en est un autre, reste l'intrigue, passionnante de bout en bout, dans une athmosphère de violence, de sexe et de vengeance mafieuse. Un modèle du genre.

TTNOUGAT

Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 2 061 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 26/10/2014

Ce premier film est d'une étonnante maturité, Hodges se sert déjà du cinéma comme un artiste, il utilise les extérieurs de Newcastle à merveille, tout est glauque et triste à souhait. Difficile de s'y retrouver sur une première vision et comme le scénario est tout aussi complexe les spectateurs sont un peu perdus. Les éléments de l'histoire livrés goutte à goutte ne facilitent pas eux aussi notre compréhension mais comme l'ambiance est présente, les plans superbes et que aucun comédien ne cherche à se mettre en valeur ce film rare est fascinant. La seule façon de comprendre est de se mettre à la place de Carter et de découvrir les choses au fur et à mesure qu'il les découvre lui même. Carter est mieux armé que nous pour le faire car c'est un ancien enfant de la ville dont il connait tous les coins et recoins; de plus il a connu jeune presque tous les personnages rencontrés qui ne sont pas pour nous des acteurs à visages facilement reconnaissables. Une deuxième vision me parait nécessaire pour totalement apprécier ce film plus noir que noir qui ne contient aucun personnage constructif. Malgré cela c'est un des grands rôles de Michael Caine parfaitement à sa place dans cette ville terriblement froide et triste baignant dans une atmosphère qui l'est tout autant. Pour parfaire le tout Hodges à introduit un érotisme glacé qui effraye plus qu'il ne captive.

Kloden

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 996 critiques

2,5Moyen
• Publiée le 19/08/2014

Son film le plus plébiscité, le britannique Mike Hodges le réalisait dès son premier essai, auquel il donna le nom de Get Carter, de solides atours de polar noir typé old school et Michael Caine comme principale tête d'affiche. Malheureusement, je sors déçu de ce règlement de comptes brut et violent, dont la narration hasardeuse a de quoi laisser dubitatif. Dans un premier temps, sa liberté et le peu de détails qu'elle délivre est pourtant justement ce qui me plaisait, nous faisant suivre un Michael Caine vengeur avec une distance émotionnelle respectable en distillant peu d'informations sur l'affaire, comme si rien ne comptait que la figure mythique qu'il semblait alors représenter et le déchargement de violence qui s'annonçait. C'est lorsque son personnage de Jack Carter découvre le poteau rose et dévoile, devant le sordide de l'affaire, une humanité qu'il n'avait pas vraiment laisser soupçonner jusque là (détruisant alors l'image d'ange de la mort que je m'étais faite de lui), que je me suis senti le besoin de me raccrocher à l'impact émotionnel de l'affaire pour rester dans le film. Malheur, c'est à ce moment que l'intrigue se complexifie encore, sans que la narration cherche à la clarifier. Un manque de fluidité qui empêche d'avoir une nette vue des personnages pris dans cette spirale violente et donc de ses tenants et aboutissants. Ayant sans doute mal perçu la totalité des enjeux, j'ai donc été contraint de suivre d'un œil indécis une oeuvre dont j'avais du mal à cerner les motivations réelles. Il est quand même d'autre part et quoi qu'il en soit très facile de percevoir l'ironie du propos de La loi du milieu dans la scène finale, qui donne tout son sens au titre français, ainsi que la belle maîtrise des décors dont use Hodges pour emprisonner ses personnages. Je n'oublie pas non plus que les seconds rôles moyens payent en fait le prix d'une énorme prestation d'un Michael Caine éblouissant dans l'exécution cette vendetta criminelle, tout comme je n'oublie pas son regard complètement hanté par une froideur insondable. Mais Get Carter aurait pu être davantage que ce qu'il est réellement, j'en suis persuadé.

soulman

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 405 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 18/07/2014

Un chef-d'oeuvre du genre, made in UK, c'est à dire terriblement anglais. Un scénario simple, un traitement nerveux, une utilisation remarquable des décors naturels et une interprétation de grande classe - Michael Caine en tête - voici un polar digne de figurer en bonne place dans toutes les filmothèques. La bande originale, merveilleusement seventies, est elle-aussi en parfaite osmose avec les images.

GermanMax

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 164 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 17/04/2014

Un tueur à gages se rend à Newcastle car la mort de son frère est plus que suspecte et ne croit pas une seule seconde aux conclusions émises par la police. Mais l’affaire va éclabousser des personnes plus importantes et les choses risquent de se compliquer. Il est difficile d’entrer de plein pied dans ce film, car l’intrigue éprouve quelques difficultés à se mettre en place. Pendant un moment, on en vient à se demander vers quelle direction veut nous emmener Mike Hodges. Finalement, une fois que cette « Loi du milieu » trouve son rythme de croisière, on se laisse prendre au jeu. On suit donc ce tueur obligé de se faire justice lui-même et d’une manière somme toute assez sauvage. De plus, l’atmosphère du film ne fait qu’accentuer l’aspect dramatique de cette quête de vengeance. En effet, les personnages évoluent dans une ville grise, en construction, dépourvue de toute humanité. Michael Caine est excellent dans son rôle. Charismatique à souhait, il respire à plein nez la froideur et l’antipathie. Et son regard des plus explicites hante le spectateur durant toute la durée de film. « La loi du milieu » est considéré comme le meilleur film britannique de tous les temps. Laissez moi vous dire que ce jugement est tout de même très exagéré étant donné que les puissants « Chiens de Paille » ou l’implacable « Orange Mécanique » sont passés par là.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top