Mon Allociné
L'Ami américain
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,9 215 notes dont 40 critiques
15% 6 critiques 38% 15 critiques 33% 13 critiques 10% 4 critiques 3% 1 critique 3% 1 critique

40 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
chrischambers86

Suivre son activité 928 abonnés Lire ses 9 537 critiques

4,0Très bien • Publiée le 31/07/2012

Pour son mythique "Paris-Texas", Wim Wenders voulait avant tout exprimer l'idèe que l'on peut avoir de l'Amèrique en tant qu'europèen, cet ensemble de nombreuses couleurs, le soleil, le ciel bleu...Dans "L'ami amèricain", c'est au contraire Hambourg et Paris qui sont perçus avec un oeil amèricain! Le film est marquè par les thrillers hollywoodiens des annèes 50! D'un affrontement entre deux conceptions du cinèma naît une image superbe, proche de l'hyperrèalisme amèricain! Aigüe, violente, douloureuse, la photo de ce film baroque se taillerait presque la part du lion s'il n'y avait pas le tandem extraordinaire Dennis Hopper-Bruno Ganz et une plèiade de metteurs en scène lègendaires tels que Jean Eustache, Samuel Fuller, Nicholas Ray ou Daniel Schmid! Cette distribution ahurissante crèaient au fil que le film avance une atmosphère particulièrement envoûtante, rendant le mètrage unique en son genre! Un thriller typiquement wendersien qui fait parti des plus belles rèussites plastiques du cinèma franco-allemand des 70’s...

Maître Kurosawa

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 714 critiques

4,0Très bien • Publiée le 31/07/2015

Avec "L'Ami américain", Wim Wenders signe un film mystérieux, d'une noirceur inquiétante et d'une grande originalité formelle. Le film déroute car il met sans cesse en tension les composants de sa mise en scène: empathie et distance avec le protagoniste; opposition entre les couleurs chaudes et sombres, et ne lève jamais le doute sur le véritable état de santé de Jonathan (Bruno Ganz exceptionnel). Ce dernier est atteint d'une leucémie, mais est-il pour autant condamné ? Si oui, il n'aurait plus rien à perdre et serait prêt à tuer en échange de mettre financièrement sa famille à l'abri. Mais Wenders n'interroge aucune dimension morale du problème, à savoir la peur du personnage de finir en prison, preuve que le cinéaste souhaite porter son film vers l'abstraction sans toutefois éviter les lieux communs, comme par exemple ces scènes familiales remarquables de finesse et de complexité. "L'Ami américain" est donc un film retors, habité par une atmosphère indéterminée et par des acteurs qui ont parfaitement saisi le flou qui entouraient leurs personnages, la preuve avec Dennis Hopper, génial dans un rôle ambigu et touchant.

numoone

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 08/03/2005

Oui, ceux qui en ont assez du cinéma percutant et des gens-normaux-super-héros trouveront là de quoi se replonger dans une époque: les années 70, et leur déprime introspective devenue... fantasmatique. C'est ici la lutte entre l'honnêteté laborieuse et mal récompensée, vivotant sur un port de mer du nord, et des messieurs bien habillés et bien organisés qui vivent du Crime. La spirale commence par un coup monté, et voilà tous les personnages entraînés dans une histoire que plus personne ne maîtrise, où des sentiments ambivalents, dominés par le manque de rapports humains réels, dirigent les (bons ou mauvais) choix. Ambiance cafardeuse et irréelle, belle maîtrise des plans, crédibilité des acteurs malgré des personnages décalés, musique en sourdine, laissent une impression rêveuse mais prenante. Rappelle "Les Chiens", "Série noire", "L"Oeil" ou "Buffet froid"... l'humour en moins.

Paul M.

Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 396 critiques

3,5Bien • Publiée le 03/02/2013

Un Wenders sombre, déroutant, virtuose mais un peu trop hermétique.L'ami américain s'ouvre sur 10 minutes assez magistrales ou Wenders nous montre séparément les personnages interprétés par Bruno Ganz et Dennis Hopper, et on peut à travers la mise en scène et le montage sentir déjà le lien étroit et ambiguë qui se nouera entre eux. Ainsi l’intérêt principal du film repose sur le rapport non-manichéen et indéfinissable qui lie les deux protagonistes, l'intrigue du film est assez banale et donc suscite parfois l'ennui malgré que le tout soit tourné d'une manière originale . L'atmosphère est cependant l'autre atout du film, avec le coté thriller ( quasi film noir) qui est bercé par le pessimisme, la noirceur du cinéma allemand des années 70 (Herzog, Fassbinder). Wim Wenders arrive donc à nous amener dans un film vraiment à part et qui peut se révéler très beau ( Paris magnifiquement filmé) mais malheureusement ennui également.

RENGER

Suivre son activité 290 abonnés Lire ses 906 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 04/08/2012

Adapté du roman "Replay's Game" (1955) de Patricia Highsmith (le roman connu une seconde adaptation en 2002 par Liliana Cavani). Avec L'Ami américain (1977), le cinéaste allemand narre l’histoire d’un encadreur de tableau à Hambourg qui, se croyant mourant, va accepter un job peu respectable que lui propose un français, à savoir liquider un homme en échange d’une forte somme d’argent. Il en résulte au final un polar d’une grande simplicité (pour ne pas dire conventionnel scénaristiquement parlant), à l’image négligé (la qualité photo est relativement laide), mais doté d’une mise en scène soignée et où la tension se fait palpable, notamment lors des scènes se déroulant dans le métro et le rer parisien ou encore celle du train reliant Paris à Hambourg. Signalons enfin l’excellente prestation du trio d’acteurs (Dennis Hopper, Bruno Ganz & Gérard Blain). Mais on ne peut s’empêcher de rester perplexe face à tant de considération pour ce qui au final nous apparaît être qu’un banal polar qui n’a visiblement rien d’extraordinaire.

belo28

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 717 critiques

4,0Très bien • Publiée le 30/01/2011

Denis Hopper et Bruno Ganz sont à couper le souffle dans ce film d'auteur à la frontière du film de gangster de scorsese! Une histoire prenante de bout en bout!

enzosullivan

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 446 critiques

2,5Moyen • Publiée le 23/08/2005

Un polar lent, (trop lent?) à l'atmosphère progressive, pas de quoi être surpris connaissant Patricia Highsmith et Wim Wenders. Cependant... 2h de film semblent un peu long. Le duo Hopper-Ganz est très bon, et quelques scènes sont remarquables (notamment les meurtres sont remarquablement mis en scène). Mais pour le reste, le suspense est assez mal distillé, le film étant assez prévisible.

wesleybodin

Suivre son activité 182 abonnés Lire ses 849 critiques

2,5Moyen • Publiée le 20/03/2012

Je ne saurai dire si L'Ami Américain m'a plu. Une chose est néanmoins sûre, il ne m'a fait ni chaud, ni froid.

silien

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 47 critiques

1,0Très mauvais • Publiée le 04/03/2007

le seul atout de ce film c es t d avoir a l affiche samuel fuller jean eustache nicolas ray et gerard blain 4 cineaste majeurs du siécle dernier

Oulinocov

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 408 critiques

4,0Très bien • Publiée le 16/10/2015

Le polars désespéré et fiévreux de Wim Wenders, L'ami américain est unique en son genre. De pars son rythme et son esthétique (je pense aux fameuses lumières vertes) il romps avec les standards du polars américain dont il s'inspire à plusieurs titres. La bande son grinçante évoque celle de psychose d'Hitchcock, les images de nuit où les buildings sont dressés comme autant de menaces constituent également un point de rapprochement. Et c'est certainement le titre qui contribue à faire le lien entre le film de Wenders et le cinéma outre-atlantique. Toutefois l'Ami américain loin du film de genre, de part son approche psychologique s'apparente plus au film d'Auteur. C'est d'ailleurs cette approche centré sur le personnage de Jonathan, qui donne toute sa spécificité au thriller o combien sinistre. Il y a quelque chose de déstabilisant dans le portrait qu'est fait d'un Jonathan résigné, à la foi malade et passif alors même qu'il est au centre de l'action. C'est ce qui fait tout le particularisme du film, c'est ce qui lui donne son timbre !

Les meilleurs films de tous les temps