Notez des films
Mon AlloCiné
    La Soif du mal
    note moyenne
    4,0
    1950 notes dont 159 critiques
    répartition des 159 critiques par note
    43 critiques
    56 critiques
    28 critiques
    23 critiques
    5 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur La Soif du mal ?

    159 critiques spectateurs

    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 281 abonnés Lire ses 3 327 critiques

    4,5
    Publiée le 10 octobre 2011
    A la fin des 50's, le film noir vit ses dernières heures. Cela n'empêche pas Orson Welles de nous livrer un œuvre remarquable, prouvant que le genre n'est pas encore éteint. On pourra reprocher à "Touch of Evil" une intrigue un peu décousue, mais techniquement le film est irréprochable. L'impressionnant plan séquence d'ouverture est l'un des plus célèbres de l'histoire du cinéma, les angles de caméra sont toujours appropriés, et le duel Charleston Heston / Orson Welles est génial. Le scénario, sombre à souhait, passe d'ailleurs plus de temps sur l'opposition entre ces personnages que sur l'enquête policière. Un grand classique.
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 214 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    4,0
    Publiée le 10 septembre 2017
    "La soif du mal" démarre fort avec un plan séquence de toute beauté ! Orson Welles nous livre un polar d'une belle noirceur avec ce scénario intelligent et les talents de metteur en scène qu'on lui connaît. Le commissaire corrompu et sans scrupule, ici interprété par le brillant Orson Welles en personne (habitué à jouer dans ses propres films), orchestre un coup monté qui inspirera bon nombre de cinéaste par la suite.
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 144 abonnés Lire ses 2 484 critiques

    4,0
    Publiée le 12 décembre 2010
    L'interprétation excellente d'Orson Welles dans le rôle du flic pourri permet au film d'éviter le manichéisme car son personnage devient vite le plus intéressant et le plus attachant d'une œuvre passionnante où les rebondissements se succèdent sans temps mort.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 1 966 critiques

    4,5
    Publiée le 1 décembre 2018
    De prime abord, un film très difficile d'accès avec une intrigue qui semble partir un peu tous azimuts et sa galerie de personnages à la psychologie plus qu'étrange pour finalement à une oeuvre sublime, complexe avec comme question centrale la notion de justice propre à chacun, la corruption. Après "Citizen Kane" et "La splendeur des Amberson", ma troisième incursion dans la filmographie d'Orson Welles pour un polar, techniquement sublime, complexe, alambiqué à la manière de films noirs comme "Le faucon maltais" ou "Le grand sommeil" pour un ensemble qui impressionne vraiment. Orson Welles est dantesque, trouble à souhait face à un Charlton Heston excellent de homme de bonne morale. Un classique indéniablement.
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 997 critiques

    3,5
    Publiée le 1 novembre 2016
    Ce grand film de Welles met je trouve bien du temps à se lancer, après un plan-séquence d'ouverture qui se veut marquant et imposant. Derrière, tout le film est un peu saboté par la réalisation écrasante d'un Welles réalisateur en constante démonstration de force. Toujours parcourue d'un mouvement jamais anodin, écrasant sous ses angles l'espace-temps du film comme en retravaillant constamment un matériau brut, peaufinée jusque dans les moindres grains de la photo, la mise en scène respire un cinéma total, qui donne une forte emprise au récit mais a aussi le désavantage de cultiver des attentes immenses vis à vis de ce que le film donne à voir. Longtemps, j'ai eu la sensation d'attendre, la faute à un récit tortueux qui parait parfois s'éparpiller et à des scènes dont le potentiel parait retenu, que s'ouvre un écrin dont l'ouvrage semble indiquer un contenu au prix incalculable. C'est que tout le mouvement du film cherche la lenteur d'une progression censée se décharger dans le final, le long d'un récit où tout avance au même rythme patibulaire et inarrêtable que le personnage de Welles, qui explose dans un climax certes fascinant mais un peut trop bâti au détriment du reste. La dernière scène demeure quand même très marquante : ce flic aussi doué que véreux parait avoir atteint la limite possible de l'homme dans la quête du Bien comme dans la soumission au Mal, et Welles, qui incarne lui même cette figure monstrueuse et fascinante, se pose aux côtés de son film pour alimenter durablement le vertige qu'il met en jeu. Un classique du noir, servi par un très bon casting et peut-être juste un petit peu bancal.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 2 avril 2018
    Difficile de resté accroché par les histoires d’Orson Welles, son talent fut d’être un metteur en scène, sa musique d’ambiance, j’ai vue le fil conducteur passant inaperçu, l’intrigue dévoile des policiers enquêtant sur des affaires crapuleuses de meurtres, de gangsters, magouilles, de l’illégalité, aucune tension, ni de rythme et des scènes invraisemblables, débouchant sur un happy end conventionnel sans saveur, l’injustice comme fin mot du film.
    Tendax_montpel
    Tendax_montpel

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 631 critiques

    5,0
    Publiée le 18 septembre 2010
    Même si l'on a au début du mal à suivre le rythme très particulier d'Orson Welles, il est difficile de ne pas mettre la note maximale pour ce film, qui est une véritable leçon de cinéma... Tout y est : une réalisation et une mise en scène superbe et très moderne pour l'époque, des acteurs choisis avec soin jusqu'au moindre figurant et un scénario d'une finesse exemplaire.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 3 119 critiques

    4,5
    Publiée le 13 mai 2015
    Honte à moi, il me semble bien que c est le premier film d Orson Welles que je vois malgré sa réputation d être un grand maître du cinéma. Et bien si tous ses films sont de cette qualité il mérite bien ce titre. Car la soif du mal est un pure bijou de mise en scène autour d un polar sombre se déroulant à la frontière italo mexicaine. La caméra danse littéralement autour des différents personnages les magnifiant, les décortiquant. Le film a beau dater des années 50 je l ai trouver encore très moderne dans son traitement. La seule chose qui m a choqué et qui est lié au cinéma de l époque où l on ne donnait des rôles qu à des acteurs blancs :c est Charlton Heston dans le rôle d un policier mexicain et dont le maquillage fait vraiment tâche (rien à redire quand à sa performance). L ensemble des acteurs sont d ailleurs très bon parfaitement mis en valeur par la mise en scène comme je le disais. Mais le plus impressionnant reste Welles lui même dans le rôle d un flic adipeux et sans scrupule et néanmoins brillant, un personnage ambigu et donc forcément passionnant à suivre.
    Shawn777
    Shawn777

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 1 686 critiques

    3,0
    Publiée le 24 mars 2018
    Ce film réalisé par Orson Welles et sorti en 1958 n'est pas mal mais je n'ai finalement, à ma grande surprise, pas plus accroché que ça. Le film raconte en gros l'histoire d'un policier américain corrompue qui s'oppose à un policier mexicain qui applique des méthodes digne d'un vrai enquêteur, tout ça dans une ambiance sombre et dans un contexte de racisme et de drogue. Nous sommes donc là confronté au film noir du classique hollywoodien dont Welles se démarque toujours un peu d'ailleurs dans la réalisation mais je n'ai donc malheureusement pas plus accroché que cela. Pourtant, le début est très bon et donne envie de voir la suite mais nous avons assez souvent des longueurs qui cassent un peu le rythme, ce que je trouve dommage car déjà que l'histoire n'est pas simple à comprendre mais alors avec ces baisses de rythme, on est vite perdu car on décroche à quelques moments, tout simplement. J'ai quand même prit plaisir à suivre la trame et la fin que j'aime beaucoup. La réalisation est digne d'un Orson Welles, elle est très bonne, très originale et surtout très en marge de son époque pour ce qui se faisait d'habitude, où le réalisateur s'efface normalement derrière sa caméra, ici, nous avons une mise en scène très marquée. Et cela déjà dans la scène d'introduction, tristement connue comme étant un plan-séquence alors qu'elle ne l'ai pas mais il n'empêche qu'elle est très bien faite, très belle, très bien dirigée, enfin magistrale quoi. Pour ce qui est des acteurs, nous avons là un très beau casting et ils jouent tous franchement très bien. "La Soif du mal" n'est donc pas un film qui m'a spécialement emballé mais je le trouve quand même très correct.
    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    4,5
    Publiée le 24 janvier 2011
    Très bon film. Ce qui est bien c'est que c'est pas un film qui s'appuie seulement sur un scénario fort ou seulement sur une mise en scène inspirée... mais sur les deux. Déjà le scénario est vraiment intéressant. Le scénario est riche, il se renouvèle régulièrement pour permettre au spectateur de rester intéressé. Les personnages sont d'ailleurs bien joués, joli casting, dommage que Marlène Dietrich ne soit pas plus présente à l'écran par contre. En plus de ça c'est bien filmé, même très bien filmé. C'est bien cadré, c'est inspiré, ça permet vraiment de donner une autre dimension à son film.
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 1 202 critiques

    5,0
    Publiée le 6 mars 2017
    Quelque soit ses versions, La Soif du mal reste un chef-d'œuvre. Comme pour presque tous ses films, Orson Welles s'est retrouvé dépossédé de son travail lors du montage mais les producteurs n'ont pas réussi à détruire la force de celui-ci. En effet, le montage sorti en 1958 ou la version longue retrouvée dans les années 70 ne respectent pas toujours les options choisies par Welles (notamment sur le travail sonore, le traitement du générique de début ou le travail de montage parallèle lors des rencontres Heston-Welles et Leigh-Tamiroff) et ajoutent des séquences tournées par un certain Harry Keller mais elles arrivent tout de même à retranscrire la vision de ce grand cinéaste (vision que tente de respecter le remontage de 1998). Nous sommes face à un grand polar où la thématique a plus d'importance que la résolution du meurtre qui est reléguée au rang de ce qu'Hitchcock appelait un MacGuffin. Le réalisateur de Citizen Kane se régale à étudier les limites de la justice et la question du racisme. De même, il semble prendre un malin plaisir à décrire la descente aux enfers du personnage qu'il interprète : le détective Quinlan. Comme toujours, le travail sur l'image et sur la courte focal est éblouissant. On alterne entre des plans-séquences somptueux spoiler: (le très célèbre premier plan ou l'arrestation du suspect) et des séquences montées très rapidement spoiler: (le meurtre de Grandi) . Une fois de plus, Orson Welles arrive à réunir un nombre impressionnant de grands acteurs : Charlton Heston, Janet Leigh, Akim Tamiroff, Joseph Calleia (acteur peu connu qui livre une composition éblouissante), Joseph Cotten, Dennis Weaver (préfigurant le Norman Bates du Psychose d'Hitchcock, film qui reprend d'ailleurs une partie de l'équipe technique et Janet Leigh) et les guests-stars Marlene Dietrich et Zsa Zsa Gabor. Mais le plus beau rôle, Welles se l'est attribué à lui-même : il est tout bonnement incroyable dans ce magnifique rôle d'homme dont la déchéance se prononce de plus en plus au fur et à mesure de l'évolution du film. Il faut d'ailleurs noter qu'il y eut un gros travail de maquillage complètement invisible et extrêmement réussi pour grossir énormément l'acteur-réalisateur. Enfin, Henry Mancini nous offre une partition éblouissante (même si l'excellent thème du générique de début sur les versions producteurs n'était pas désiré par Welles). Ainsi, en personnalisant un film de commande, Orson Welles arrive à créer un des meilleurs films policiers de l'Histoire du cinéma et une de ses œuvres les plus importantes.
    NusaDua
    NusaDua

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 502 critiques

    4,0
    Publiée le 9 novembre 2013
    Dès la scène d'ouverture, un plan-séquence animé et remarquable, on sent la maîtrise et l'ambition d'Orson Welles, qui en plus de cela prouve à quel point il peut être un acteur brillant. Son personnage, un policier irascible aux méthodes suspectes, est sans conteste l'attraction du film. L'intrigue et les dialogues, ingénieux et recherchés, finissent de confirmer que Touch of Evil a toute sa place parmi les classiques du cinéma policier. Seul le manque de variété et de changements de rythme trahissent finalement l'age de ce film fort recommandable.
    vinetodelveccio
    vinetodelveccio

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 801 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mars 2012
    Terriblement angoissant et superbement mis en scène. Un polar magistral ou Janet Leigh crève l'écran et Orson Welles démontre également son génie en tant qu'acteur.
    JeffPage
    JeffPage

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 534 critiques

    3,5
    Publiée le 5 mai 2012
    Un très bon thriller mené de main de maître par Orson Welles aussi bien à la réalisation qu'a l'interprétation d'un flic américain raciste. Le film se caractérise par les nombreux point de vus et narration parallèle se rencontrant tout au long de l'histoire. un bon polar.
    Kubrick's Club
    Kubrick's Club

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 673 critiques

    2,5
    Publiée le 7 juin 2010
    Si le personnage de Hank Quinlan a soif de mal, l'oeuvre de Welles me laisse pour ma part une petite soif de clarté. Le film est en effet complexe et poussif au départ, puis la fin se fait attendre (du moins dans la version remasterisée) avec à la clé un dénouement qui laisse perplexe sur quelques points (son intuition de la présence de Vargas, ainsi que sa mort et celle de Pete). N'en reste pas moins qu'Orson Welles étale tous ses talents de metteur en scène, et d'acteur, ce qui n'est jamais désagréable à constater.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top