Notez des films
Mon AlloCiné
    Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
    note moyenne
    3,7
    308 notes dont 48 critiques
    répartition des 48 critiques par note
    10 critiques
    14 critiques
    9 critiques
    8 critiques
    4 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ?

    48 critiques spectateurs

    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 232 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    4,0
    Publiée le 22 janvier 2014
    Une énorme décoonade en forme de satyre du monde la Radio. C'est plutôt réussi, les effets comiques fonctionnent plutôt bien et comportent des morceaux de bravoures comme celui ou Ginette Garçin chante avec l'accent espagnol. La très longue partie de radio vérité n'est pas toujours à la hauteur, mais comporte des moments très fort (le docteur qui avoue n'avoir pas vu un patient depuis 15 ans, la rubrique nécrologique complétement détournée). A noter que certains clins d'œil sont inscrits dans l'époque et sont aujourd'hui devenus illisibles (comme Vlady lisant "la cause du peuple", journal des gauchistes pro-chinois de l'époque, ou la mention "approuvé par le maire de Tours" sur une affiche, allusion à Jean Royer, sorte de père la pudeur hystérique. C'est plutôt bien filmé (beaucoup de plan séquences) et on passe un excellent moment (même si ça s'essouffle un peu vers la fin)
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 2 115 critiques

    4,0
    Publiée le 24 janvier 2017
    A regarder « Tout le monde il est beau,… » quarante ans après sa sortie, on se dit que Jean Yanne était un idéaliste lucide forcené qui par-delà la provocation et la dérision parfois un peu trash de ses films, lançait un cri d’alarme contre l’aliénation de l’homme par toute forme de système qu’il soit religieux, économique ou politique. On sait aujourd’hui grâce à ses biographes que Jean Yanne a terminé sa vie en grave dépression. Son premier film en qualité de réalisateur portait sûrement en lui les germes de cette mélancolie qui a fini par progressivement altérer la force contestatrice bravache qui l’habitait durant ses grandes années, de ses débuts au cabaret avec Jacques Martin jusqu’à « Deux heures moins le quart avant Jésus Christ » sa dernière réalisation digne d’intérêt. Anarchiste libertaire incontrôlable, Jean Yanne ne concevait l’homme que libre de conscience et il s’est sans doute époumoné à crier un peu seul dans le désert pour le réveiller dans ces années 1970 où le vent de liberté soufflé par mai 68 commençait déjà à s'étioler via la récupération par le système de ses leaders pour la plupart progressivement rentrés dans le rang à des postes de responsabilité. Avec «Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » pamphlet au vitriol, Yanne et sa bande d’acteurs tirent à la sulfateuse sur toutes les institutions comme un appel à la révolte individuelle pour ne pas se faire « happer » sa matière cérébrale par des injonctions au service d’élites qui n’aiment rien tant que les comportements moutonniers ou larvaires comme le dit lui-même Christian Gerber (Jean Yanne) journaliste frondeur d’une radio nationale à propos de Sylvestre Ringeard (Daniel Prévost) son collègue servile, symbole honteux de la compromission. Partant dans tous les sens, le film est un peu décousu dans sa narration mais la force comique de la charge emporte le tout et nous avec bien sûr. Jean Yanne était un iconoclaste comme Jean-Pierre Mocky ou Coluche qui voulait sauver le monde en lui criant aux oreilles. Vaste programme qui n’était forcément pas du goût de tout le monde. Pas étonnant qu’il ait rapidement eu des difficultés à distribuer et à monter ses films qui il faut aussi le reconnaître était parfois un peu bâclés. La formidable énergie de ce grand anxieux dont l’image s’est affinée depuis sa disparition en 2003 a forcément fini par lui faire défaut, sa voix se faisant de plus en plus faible. Il nous manque aujourd’hui des Jean Yanne pour s’élever contre l’asservissement de la population à des médias de plus en plus intrusifs pour nous dicter insidieusement notre façon de penser. On notera une fois de plus la présence géniale du grand Bernard Blier en patron irascible mais lucide sur la vacuité de sa condition, passant son temps à s’exercer à ce débile et périlleux jeu de bolas qui fit fureur en son temps alors qu'au même moment il écrit sur un squelette de crâne le nom du prochain sacrifié de son organigramme en reconstruction permanente . Toute une époque !
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 28 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2016
    Comédie satirique mise en scène par le décapant Jean Yanne. Acteur et réalisateur dans ce film, il a aussi participé au scénario qui nous offre des dialogues aussi savoureux que corrosifs. Aucun tabou n'est autorisé ; tout et tous sont dans le collimateur de la dérision : la publicité, la politique et la religion sont passé à la moulinette. Outre une BOF originale avec un succulent " Dans Les Bras De Jésus" interprété par Ginette Garcin, " nous bénéficions d'une distribution de choix avec Michel Serrault, Bernard Blier comme toujours irrésistible en président de station, les truculentes participations de Daniel Prévost, Paul Préboist, Jean-Roger Caussimon … Le pitch : Christian Gerber rédacteur honnête chez RADIOPLUS dérange par ses propos engagés et son esprit franc-tireur : il est donc muté à la direction artistique de la station.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 31 août 2008
    Une grande réussite comique et une vision lucide de l'avenir des médias qui c'est confirmée en pire.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 796 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    3,0
    Publiée le 4 octobre 2010
    Je ne mets que deux étoiles parce que la mise en scène de Jean Yanne est vraiment très brouilonne et expérimentale. Cela dit, c'est tout de même une excellente idée que d'avoir réalisé ce film, qui va extrêmement loin dans la satyre et dans la provocation, mais qui ne tombe néanmoins jamais dans la grossièreté ou la vulgarité. L'ensemble est drole, percutant, marquant, notamment les dialogues et quelques scènes vraiment formidables. A noter également un excellent casting, avec la présence de Jean Yanne lui-même, mais aussi Bernard Blier et Jacques Francois. Pas mal du tout.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 1 803 critiques

    2,5
    Publiée le 1 mai 2008
    Très original. Un pied de nez aux conventions sociales. La seconde partie du film comporte des petits bijoux de répliques. C'est jouissif de les voir se lâcher ainsi, ils concrétisent l'envie qu'on a tous eu un jour de donner un coup de pied dans la fourmilière. Mais ces moments de plaisir sont bien rares. Dans la première partie du film ils sont encore moins nombreux. Il faut vraiment avoir la foi pour arriver jusqu'au milieu du film. Pour finir sur une note positive, Jean Yanne a vraiment une prestance, un timbre de voix, un regard qui en font un acteur particulier et très agréable à voir évoluer.
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    2,5
    Publiée le 3 février 2008
    J'ai vu ce film en salle lorsque j'étais gamin, comme la plupart des films réalisés par Jean Yanne. On y trouve le même défaut que dans les films militants à la Michael Moore : l'auto-complaisance du réalisateur, posant en justicier flamboyant ou goguenard. Cela dit, malgré le temps passé ça reste regardable pour deux raisons : on a une brochette de formidables comédiens comiques et les gags radiophoniques brocardant la bondieuserie catho-hyppiesque de l'époque sont vraiment hilarants. Pour le reste, Jean Yanne n'a sans doute jamais prétendu être un grand metteur en scène original...
    Nicolas THEOBALD
    Nicolas THEOBALD

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 17 critiques

    5,0
    Publiée le 3 décembre 2009
    Je l'ai regardé cet après-midi ! J'ai vraiment adoré ce film : Humour au vitriol, décapant et provoquant, ce premier film du regrétté Jean Yanne est une réussite totale ! A voir !
    girondins59
    girondins59

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 490 critiques

    4,0
    Publiée le 7 juin 2007
    "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" est en fait la façon de dire merde de Jean Yanne à tout.La société de consommation, la religion, la politique, le pouvoir, tout est ébréché par un Jean Yanne qui se lâche complètement en partie à cause de son renvoi quelques temps plus tôt d'une radio pour sa franchise.Le film pourrait se résumer à une critique de tout, de simples futilités au système tout entier et on peut tout de même parfois regretter l'absence de côté artistique.Mais on se sent tellement bien devant un personnage avec un tel cynisme et faisant preuve d'une telle honnêteté au poit que le bonhomme développe un côté je m'enfoutiste tout à fait remarquable.On prend plaisir à le voir envoyer paître les supérieurs, à se moquer de toutes ces bêtises qui passent à la radio et qui n'ont comme unique but que de faire vendre.Le seul problême, et c'est ce qui différencie le film de Jean Yanne d'une utopie du fait de sa nomination au poste suprême de RadioPlus, c'est que tout le monde il est pas beau, tout le monde il est pas gentil.Au point que même ses plus fidèles amis le trahiront pour le profit, chose dont se désinteresse totalement Christian Gerber.On pourrait d'ailleurs penser que Jean Yanne a était un peu hypocrite sur son personnage principal mais des films qui envoient tout en l'air comme ça, on en voit vraiment pas souvent et c'est pour cela qu'il faut en prendre soin et les mettre sur un plus grand piédestal qu'un film qui pourrait être plus abouti artistiquement mais qui se contenterait de traiter un sujet sans choquer les petites personnes.Jean Yanne choque et fait des films chocs et c'est ce qui le différencie des autres.
    Ywan Cwper
    Ywan Cwper

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 25 critiques

    3,5
    Publiée le 11 novembre 2015
    Si on sait replacer ce film dans son contexte, son aspect pamphlétaire - quoique moderne - prend toute sa dimension, et l'audace du personnage de Jean Yanne revêt sa réalité : l'audace de Jean Yanne lui-même. Une comédie pleine d'humour mais pas amusante ; des gags à prendre au sérieux qui sont au final assez troublants et empêchent d'apprécier correctement le film comme un divertissement. Désuet, et en même temps...terriblement d'actualité.
    kukrapok
    kukrapok

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 114 critiques

    5,0
    Publiée le 26 octobre 2012
    Jean Yanne se met lui même en scène dans cette satire du monde la radio et distille une fuck-you attitude jouissive tout au long du film. Satire pour le moins visionnaire de la dérive des médias dont le propos est toujours d'actualité. Yanne y expose donc sa profession de foi, sa vision de ce que devrait être le divertissement populaire, et pour ce faire s'entoure de sa bande de joyeux drilles. Entre tirades cultes, chansons iconoclastes et subversion totale et assumée, j'ai la nostalgie d'un temps révolu où un réalisateur pouvait vomir sa haine du système, être largement diffusé et remplir les salles. Et une minute de silence en forme de R.I.P. pour le cinéma français.
    pgosse
    pgosse

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 41 critiques

    5,0
    Publiée le 6 août 2011
    Jean Yanne avait tout compris il y a 40 ans, 100% d'accord avec beautifulfreak, mais il faut compléter. Sous un aspect caricatural, (comme tous les films de j yanne), cette oeuvre géniale, nous dénonce de manière subliminale et détaillée tous les excès de la médiatisation sous toutes ses formes, ses cibles et ses bénéficiaires. Il faut en fait un certain recul pour en apprécier l'entière pertinence. à lire aussi le livre de l'auteur : "on arrête pas la connerie"
    Pierre S.
    Pierre S.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 26 critiques

    4,5
    Publiée le 28 août 2014
    Tourné juste après le succès de la comédie musicale "Jésus-Christ superstar" et peu de temps après mai 1968, ce film se propose de casser tous les poncifs religieux, commerciaux, artistiques et sociétaux (un mot qui n'existait pas dans le langage courant de l'époque) en utilisant les rouages d'une station de radio commerciale, Radio Plus, dans laquelle on peut reconnaître tout à la fois Europe 1 et Radio Luxembourg (devenue RTL) pour se moquer des abus de religion, de publicité, de pouvoir, et j'en passe. A noter ce merveilleux monologue où Jean Yanne établit la distinction entre grossièreté et vulgarité, et bien entendu les chansons où il se moque tour à tour de la radio commerciale, des journalistes bidonneurs, de la religiosité immodérée, de la répression de mai 1968, de Che Guevara et ses fans, des "idoles" yéyé, de la publicité pour les déodorants, du théâtre "intellectuel", etc… Tout le monde en prend pour son grade, et c'est réjouissant au possible. A voir et à revoir sans modération, sauf si vous êtres cul-béni (encore que, dans ce cas, il pourrait vous ouvrir les yeux et l'esprit).
    Pascal B.
    Pascal B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 18 avril 2015
    Pour moi les chants les plus beaux sont les plus désespérés, voila pourquoi j'adore ce film comme j'adore Jean Yanne l'intelligence de l'humour dans Le vaste programme toujours en expansion ça console !
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1575 abonnés Lire ses 8 738 critiques

    3,0
    Publiée le 12 décembre 2012
    « 1972 » restera une annèe charnière pour le regrettè Jean Yanne! Non seulement, il reçoit le prix d'interprètation masculine à Cannes pour sa formidable prestation dans "Nous ne vieillirons pas ensemble" de Pialat mais en plus il rèalise "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", son premier long-mètrage pour le cinèma! C'est sur plusieurs èlèments que repose le succès de Jean Yanne rèalisateur! Et d'abord que ce metteur en scène ait un visage, qu'il soit la vedette de ses films, alors que radio, tèlèvision, l'avaient rendu cèlèbre auparavant! Ensuite le fait qu'il aborde de façon polèmique (n'oublions pas que nous sommes en 1972), outrancière, agressive, des problèmes qui touchent le public mais au niveau d'une information un peu mystèrieuse, d'une vision depuis les coulisses: radio et publicitè dans ce titre à rallonge (qui rappelle les films de Michel Audiard) dont le succès fut au rendez-vous! Le scènario que Jean Yanne signe avec Gèrard Sire illustre une modeste fable qui reprèsente une modeste synthèse de tout ce que l'acteur a vu ou entendu en dix ans d'antenne à la radio! De plus, sa verve anarchique et son goût pour la caricature n'èpargnent personne dans ce premier long interprètè entre autres par Bernard Blier, Michel Serrault, Jacques François ou Marina Vlady! Et puis le nombre de chansons et leur importance peuvent faire classer cette comèdie dans la catègorie des films musicaux! Au final, une satire virulante des mèdias, rèalisèe dans l'air du temps, avec des interprètes parfaitement crèdibles...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top