Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Wall Street
note moyenne
3,7
2792 notes dont 238 critiques
24% (57 critiques)
36% (85 critiques)
25% (60 critiques)
12% (28 critiques)
2% (5 critiques)
1% (3 critiques)
Votre avis sur Wall Street ?

238 critiques spectateurs

cylon86
cylon86

Suivre son activité 446 abonnés Lire ses 4 391 critiques

4,0
Publiée le 02/05/2010
Aimant cogner là où ça fait mal, Oliver Stone dénonce la corruption de la haute finance américaine avec "Wall Street" dans lequel le jeune courtier Bud Fox fait tout pour s'attirer les faveurs de Gordon Gekko, immense magnat de la finance pour lequel l'avidité est un moteur. Nous faisant découvrir les magouilles, les non-dits et la corruption de ce milieu, Stone nous plonge dans un récit classique dans lequel un jeune loup fait ses classes auprès d'un vieux briscard pour ensuite découvrir que l'ambition et l'argent ne sont pas les seules choses qui comptent dans la vie. L'idée, bien que classique, de ce récit d'apprentissage, de grandeur et de décadence, fonctionne très bien et c'est à travers Bud (personnage pas forcément sympathique au demeurant) que nous découvrons comment toute la mécanique de la finance s'articule. Certes, le film est désormais un peu daté alors que l'on a vu débouler sur nos écrans une multitude de films sur le même sujet depuis mais "Wall Street" reste un classique du genre, diablement efficace et parfaitement orchestré par un Oliver Stone en grande forme. Et si l'on doit reconnaître que la subtilité n'a jamais été la grande qualité du cinéaste (les grands méchants capitalistes, l'opposition entre Bud et son père, la fin réconciliant les valeurs familiales et l'honneur), on ne peut pas lui enlever le fait qu'il ne fait pas les choses à moitié et offre un portrait véritablement affreux de ces gens qui ne vivent que par le besoin de faire encore plus de fric. Michael Douglas, lauréat d'un Oscar pour le rôle de Gekko, est forcément impérial mais Charlie Sheen n'a pas à démériter dans un rôle peu évident. A noter aussi la jolie prestation de Martin Sheen, jouant le père de son fils, opposé à lui dans sa façon de voir les choses.
ConFucAmuS
ConFucAmuS

Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 438 critiques

4,0
Publiée le 06/10/2013
Qu'est ce qu'une bulle? En terme économique, c'est une hausse des cours due à la spéculation. Une image qu'on accole fréquemment à Wall Street, avec son siège boursier le plus imposant au monde. Mais si le terme est omniprésent dans le film éponyme d'Oliver Stone, c'est plutôt pour désigner un microcosme ancré dans le réel mais qui pourtant semble en être complètement étranger. Un endroit où le virtuel décide de l'avenir du concret. Un endroit où un écran d'ordinateur peut faire ou défaire une entreprise de milliers d'employés. Un endroit enfin où l'on prend des paris à coups de clics à plusieurs millions de dollars. Bref, une place qui n'était pas forcément destinée à Bud Fox, issu d'un milieu ouvrier, dont le but initial est de dégager suffisamment de profit à son employeur pour investir dans la recherche et le développement. Mais le quotidien difficile et onéreux rend sa tâche d'autant plus ardue du fait qu'il n'arrive pas à mettre la main sur de gros investisseurs. Jusqu'au jour où -à force de persévérance- il parvient à rencontrer le mythe Gordon Gekko, qui fait office de mètre étalon dans le domaine. À son contact, Fox fait une percée plus que décisive dans le monde de la finance...et surtout de l'espionnage industriel hautement lucratif. D'abord fortement réceptif à l'idée de s'élever au rang des maîtres flamboyants des affaires et d'engranger de juteuses commissions dans l'ombre, Fox va bientôt réaliser que tout cet argent facile à un coût. Fraichement sorti de Platoon et des horreurs du Vietnam, Oliver Stone s'attaque à la Grosse Pomme et la boucherie du marché américain. Sans pour autant simplifier le jargon des "affaires" composant la bourse de Wall Street, le réalisateur parvient à le rendre intelligible en le plongeant dans une sorte de tragédie à l'ère capitaliste. Après avoir révélé Charlie Sheen au monde avec son précédent long, Stone enfonce le clou pour de bon en l'ayant recasté pour cette nouvelle œuvre. Sheen est aussi excellent ici qu'il ne l'était dans la jungle du Vietnam. Mais c'est indiscutablement Michael Douglas qui emporte tout le film en Gordon Gekko. Il est si prodigieux qu'on comprend très vite pourquoi son nom figure dans la liste des plus grands salopards vus sur grand écran. Daryl Hannah parvient également à donner chair et ambigüité à son personnage de femme fatale. La bande originale de Stewart Copeland et Antônio Carlos Jobim accompagne brillamment l'intrigue du film. Un film souvent cité comme exemple mais rarement égalé. Seul Margin Call, dans un registre plus froid, semble être un digne héritier de Wall Street, grande réussite d'Oliver Stone (et Dieu sait que sa filmographie n'en manque pas).
Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 136 critiques

2,0
Publiée le 08/04/2016
Les intentions étaient excellentes mais le film est phagocyté par son sujet. Ou on est lecteur assidu de la presse économique et on comprend tout où on ne l'est pas et on ne comprend que les grandes lignes, c'est un choix mais ce n'est pas celui de Stone qui lui entre dans les détails, c'est gênant, mais ça n'empêche le scénario de faire dans les raccourcis ce qui fait que certaines scènes sont incompréhensibles. L'autre souci c'est le casting, si Douglas assure, Charlie Sheen n'est pas à la hauteur, quant à Martin Sheen c'est une catastrophe (comme d'habitude) et ne parlons pas du personnage caricatural qu'on lui fait jouer. Daryl Hannah est bien jolie mais quasi transparente. Sur le même thème Scorsese réalisera quelque chose de bien plus jouissif (le Loup de Wall Street en 2013) que ce film surévalué.
Mad Gump 10
Mad Gump 10

Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 716 critiques

3,5
Publiée le 20/02/2015
Wall street est un film sur la finance d'Oliver Stone où on suit Bud Fox, un jeune courtier qui va découvrir l'argent et le pouvoir par l'intermédiaire de Gordon Gekko, un trader. Dénonciateur, comme toujours avec Stone, ce film s'attaque aux requins de la finance. Niveau mise en scène c'est pas mal, avec un bon scénario. Niveau acteurs c'est très bon : Michael Douglas, bien qu'il ne tienne pas le rôle principal, domine complètement le film en livrant une prestation extraordinaire : à la fois charismatique et détestable, j'ai juste regretté que son personnage manque un peu de folie. Charlie Sheen est, comme dans Platon du même réalisateur, embarqué dans une spirale infernale où il est la victime et Martin Sheen, son père dans le film et dans la réalité est très calme et joue tout en finesse. L'un des rares reproches que j'ai à faire à ce film ( qui n'en est pas vraiment un ) est que, comme je ne suis encore qu'un adolescent, je n'ai pas compris tous les dialogues et termes sur la finance, ce qui fait que certains passages sont resté flous pour moi. Un bon film qui dénonce le pouvoir et la cupidité.
cinono1
cinono1

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 386 critiques

2,5
Publiée le 30/09/2012
La plus belle scène du film est lorsque Bud Fox (Charlie Sheen) rejoint son père sur son lieu de travail, un moment apaisé ou celui-ci rappelle à son fils que la vrai richesse se construit lentement et par la force du travail, en produisant, en créant...le reste n'est que montage. Simple mais tellement vrai. Auparavant, Oliver Stone avait su saisir la frénésie et l'adrénaline des salles de marchés des années 80 par un montage épileptique, mais comme souvent dans les films de Stone, l'ensemble peut apparaitre démonstratif et les personnages sont proche de la caricature. A ranger dans la catégorie films utiles davantage que film artistique
LucasdeGrasse
LucasdeGrasse

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 585 critiques

2,5
Publiée le 15/02/2011
On a fait tout un pataquès sur ce film, "exceptionnel" par ci "cultissime" par là, mais je pense qu'un peu d'objectivité ne ferais pas de mal. Certes, on a connu récemment une bien belle crise économique et certain se sont dit que ce film d'Olive Stone, qui est loin d'être son meilleur, avait une quelconque vision prophétique et par ailleurs un deuxième opus, 20 ans après, a enfoncé le clou (action commerciale garantie et bon rendement sur investissement à la clé !)... mais Wall Street, premier de son nom, a t-il une telle vocation prophétique? Non, n'allons pas jusque là ! Wall Street décrit bien une quête individualiste et capitaliste de recherche d'argent et donc, intrinséquement, de pouvoir mais son ambition est tout comme sa réalisation très modeste et convenue. Entre être convenable et être passionnant, il y a de la marge !
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 316 abonnés Lire ses 1 900 critiques

4,0
Publiée le 02/03/2014
Oliver Stone s'attaque à Wall Street, on y suit un jeune trader Bud Fox, qui va peu à peu découvrir dans quel monde il vit, celui de l'argent-roi où la cupidité et l'avidité est symbolisé par Gordon Gekko, un investisseur. Stone dépeint parfaitement ce monde, plein d'avidité, de grandeur et d'ambition et il frappe fort là où ça fait mal. Sa mise en scène est très bonne, et bien evidemment aucune longueur en vue, c'est passionnant et captivant de bout en bout. C'est très bien écrit, que ce soit le scénario ou les personnages surtout celui de Gordon Gekko. Michael Douglas est exceptionnel, c'est surement son meilleur rôle, il aura mérité son oscar de meilleur acteur. Charlie Sheen, tout comme son père Martin Sheen, est impeccable. Un très bon film signé Oliver Stone, pertinent et divertissant.
Stéphane D
Stéphane D

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 1 326 critiques

4,0
Publiée le 01/12/2013
Pour commencer, en dehors du duo d'acteurs, le film a vieilli : costumes, ordinateurs. Ca ne l'empêche pas d'être bien ficelé sur un sujet passionnant et dramatique...qui ne se sera pas arrangé au cours du temps!
fandecaoch
fandecaoch

Suivre son activité 415 abonnés Lire ses 2 229 critiques

5,0
Publiée le 07/07/2013
Wall Street : INTRODUCTION : Un film sur le monde de la finance des plus passionnant et jouissif. Vraiment, on est plongé dans ce monde impitoyable et cynique qui est le monde le l’argent. Et Oliver Stone (l’expert en la matière) qui nous dresse de façon magistrale et prenante le portrait pourri et jouissif du monde de l’argent. Vraiment, on voit qu’Oliver Stone (réalisateur et scénariste) si connais et maitrise son sujet à 110%. SCENARIO : Car, le scénario est maitrisé et c’est un parfait portrait du monde cynique et fou du Wall Street. Ou on suit un jeune courtier qui va monter très haut mais on est jamais sur de y rester car on est constamment manipulé et l’argent rend vite fou. Et vraiment, on est bien plongé dans ce monde de façon réaliste et jouissif car quand le gars monte en puissance : c’est aussi jouissif pour lui que pour nous (car nous, on se dit : ra énorme). Et puis, vraiment, il y a une bonne monté qui va crescendo dans ce film. Même si la narration reste classique, elle n’est pas moins très efficace. De plus, les personnages sont terrible et tout plus charismatique les uns que les autres. Surtout Gordon Gekko (Michael Douglas) qui est cynique et manipulateur, avec un humour bien particulier et appréciable : un vrai salo en gros ^^. D’ailleurs, le film est parsemé d’humour noir et cynique et vraiment, c’est extra. Donc voila, scénario riche et bien construit. Le sujet est très bien mené et maitrisé et même si on n’aime pas tout ce qui est finance et bizness : on est quand même prit et captivé par tout ça. RÉALISATION : Ensuite, après avoir maitrisé son scénario Oliver Stone. Il maitrise tout autant sa réalisation qui est vraiment excellente. Mise en scène épuré avec des plans posés et donc un vrai sens de la mise en scène. Et puis, le grain de l’image est vraiment superbe. Donc, une réalisation comme il avait le génie a l’époque (dans les années 80) car même si la réalisation du nouveau Wall Steet est super, et bien, elle n’est pas pareille que celle-ci. CASTING : Parlons maintenant des acteurs, ils sont comme les personnages (logique) charismatique et convaincant. Et le casting est trois étoiles : Michael Douglas est absolument magnifique et très charismatique en requin de la finance (il mérite amplement son oscar). Charlie Sheen est tout aussi excellent et convaincant. Et a noté aussi Martin Sheen au casting. MUSIQUES : Et pour finir, les musiques sont très bonnes, j’en ais retenu 2, 3 vraiment sympas. CONCLUSION : Donc voila, un classique de genre que je vous conseille vraiment. C’est envoutant et prenant, on en perte pas une miette.
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 1029 abonnés Lire ses 3 059 critiques

3,0
Publiée le 10/01/2018
Etrange expérience pour moi que de (re)découvrir ce « Wall Street » en 2017 et de se risquer à écrire dessus… Bah parce que – attention à la révélation ! – 2017, ce n’est pas 1987… Oui je sais, ça peut paraître con à dire comme ça, mais je trouve que cette remarque n’a jamais été aussi importante que pour des films comme celui-là. Parce que bon, moi je veux bien entendre les arguments qui consistent à dire qu’une bonne œuvre de cinéma ça se doit d’être intemporel, mais franchement, regardez bien ce qu’est ce « Wall Street », ce qu’il nous dit et ce qu’il nous montre. En 1987, le monde de la finance est en pleine mutation, mais il reste encore relativement opaque pour le grand public. Pour le coup, la peinture opérée par Stone, avec notamment son merveilleux personnage de Gordon Gekko et son cynisme déshumanisé à toute épreuve, c’est juste une remarquable œuvre de pédagogie, de sens et de puissance. Aujourd’hui, en 2017, Gordon Gekko c’est Bambi à côté de ce que qu’est devenu Wall Street. Le pire, c’est que ce n’est plus un mystère pour personne. Depuis la crise de 2008, le sujet a été traité en long et en large, à la fois par les documentaires que les œuvres de fiction. Du coup, oui, quand je regarde Wall Street en 2017, j’ai l’impression qu’il enfonce des portes ouvertes, que son scénario est simpliste, voire qu’il est un peu trop didactique sur les bords, d’où une appréciation somme toute modérée… Mais bon, après ça, si je sais mettre de côté tous ces aspects clairement périmés, je trouve quand même que le film tire encore ses épingles du jeu. On pensera ce qu’on voudra de l’intrigue, je trouve qu’elle reste claire et efficace, sans fioriture. Du « rise and fall » basique certes, mais efficace. Niveau interprétation, le duo Sheen / Douglas fonctionne lui aussi très bien, et même encore maintenant, Gordon Gekko garde quand même toute sa force iconique. Alors basique oui, pour aujourd’hui… Mais efficace : ah bah ça pour moi ça reste clair. En gros, un vieux truc basique mais efficace : bah ça s’appelle un classique il me semble. Tout simplement… Après, ce n’est que mon point de vue. Donc si vous n’êtes pas d’accord et que vous voulez qu’on en discute, n’hésitez pas et venez me retrouver sur lhommegrenouille.over-blog.com. Parce que le débat, moi j’aime ça… ;-)
reymi586
reymi586

Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 2 443 critiques

3,0
Publiée le 13/05/2016
Même si je reconnais son côté "grand classique", je ne suis pas un grand fan de ce film qui ne m'a pas vraiment captivé. Je trouve que le film a mal vieilli pour la simple et bonne raison qu'Oliver Stone réalise son film à une époque où le monde de la finance n'a pas encore une mauvaise image et représente encore le rêve américain. Du coup, dans sa critique de ce monde, Oliver Stone paraît presque poli, surtout lorsqu'il présente la rédemption du personnage de Charlie Sheen. Pour le coup, j'ai bien plus apprécié Michael Douglas qui n'a aucune pitié. Un film à voir surtout lorsque l'on s'intéresse au monde de la finance mais un peu dépassé par le temps.
MC4815162342
MC4815162342

Suivre son activité 236 abonnés Lire ses 1 487 critiques

4,5
Publiée le 21/12/2013
Un excellent Oliver Stone, le monde de la finance vu par un duo d'acteurs grandiose, une superbe mise en scène, une très bonne bande son, un scénario complexe si on y connait rien en bourse mais le tout reste divertissant.
Lotorski
Lotorski

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 588 critiques

1,5
Publiée le 27/12/2012
Hem, ça ? Un grand classique ? Je ne comprend pas pourquoi. D'ailleurs, c'est un peu ça le problème : ce film n'est pas vraiment fait pour être compris par le commun des mortels. Les types s'excitent à l'écran, et nous on se demande souvent pourquoi...
CeeSnipes
CeeSnipes

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 1 699 critiques

4,5
Publiée le 08/06/2012
On l'adore ou on le déteste. Il n'y a pas de juste milieu chez Oliver Stone. Toujours provocateur, mais jamais gratuitement, parfois maladroit mais toujours pointé vers la cible, Oliver Stone est aussi un cinéaste qui se plonge dans un milieu et nous plonge donc dedans, sans céder à la didactique. En effet, il n'explique pas en détail le monde de la finance (comme il n'expliquait pas le football américain dans l'ahurissant Enfer Du Dimanche), mais nous envoie directement dedans, comme un témoin. Alors, on ne comprend évidemment pas tout, mais ça aide à l'immersion totale. Stone y montre son sens de la technique irréprochable. Quant aux acteurs, que ce soit Charlie Sheen, excellent, Martin Sheen, très bon ou encore John C. McGinley, trop peu présent. Il faut citer à part, l'excellentissime, lauréat d'un Oscar tout à fait mérité pour son rôle qui marqua l'histoire du cinéma, Michael Douglas, qui donne à son personnage la roublardise et le charme nécéssaire pour que le réalisme soit présent. Daryl Hannah et surtout Paul Guilfoyle (en arrière-plan sur une scène) arrivent à gâcher un peu le tableau parfait de ce film, qui a aussi malheureusement une très mauvaise musique qui semble plaquée sans goût sur le film. Heureusement, ces deux petits défauts ne parviennent presque pas à entacher le spectacle presque parfait.
Loskof
Loskof

Suivre son activité 240 abonnés Lire ses 688 critiques

3,0
Publiée le 01/02/2012
Un film que l'on peut qualifier de visionnaire tant il parait encore d'actualité avec la crise de 2008. Le propos est fort, la dénonciation claire et l'on ne peut qu'y adhérer au départ même si le manque d'objectivité est parfois évident. Charlie Sheen en trader prêt à tout pour réussir mais manquant de discernement est plutôt convaincant même si manquant cruellement de charisme face à Michael Douglas. Ce dernier s'en donne à coeur joie en campant un homme voulant tirer à fond profit du capitalisme, sans morale et ne s'intéressant qu'à son propre profit. Cependant, le film reste très obscur parfois, les dialogues employant un langage technique s'enchainent à la vitesse de la lumière sans nous laisser le temps de tout saisir et le film souffre de longueurs et d'une histoire d'amour sans intérêt. Le film est donc pas mal avec une critique intéressante et actuelle des requins de la finance de Wall Street.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top