Quand Harry rencontre Sally
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,7 pour 6 590 notes dont 205 critiques  | 
  • 67 critiques     33%
  • 75 critiques     37%
  • 34 critiques     17%
  • 16 critiques     8%
  • 8 critiques     4%
  • 3 critiques     1%

205 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
lejojoducoin

5 abonnés | Lire ses 523 critiques |

   2.5 - Moyen

Assez banal pour une comédie romantique mais le tandem d'acteur fonctionne plutot bien, donc si on ne veut pas trop se prendre la tête, on peut regarder ce film. Mais bon, il s'adresse quand même d'avantage à un public féminin que masculin.

Jipis

20 abonnés | Lire ses 360 critiques |

   4 - Très bien

Le meilleur moyen de savoir si l’on est fait l’un pour l’autre est de se consumer chacun de son coté dans des tranches de vies argumentant par leurs doutes et leurs échecs la programmation d’une connexion naturelle opérationnelle avec le temps. Pour cela il suffit d’attendre patiemment à l’aide d’une providence ayant déjà tout élaborée que les sentiments montent en puissance en partageant le temps d’un relationnel compté ressentis et expériences. On se perd quelques temps en testant l’extérieur puis on se retrouve avec dans ses bagages pleins d’arguments propices permettant de se réaliser ensemble. Harry et Sally apprennent à se connaître dans une montée Chromatique vers l’amour passant par la confidence et surtout le constat inconscient d’un bonheur inexistant sans l’association de leurs deux noms. L’amitié n’est qu’une pose dans un processus émotionnel prenant de l’envergure au fil des rencontres. Ces retrouvailles épisodiques sont bénéfiques elles élaborent apaisement et tumultes dans un prologue en boucle testé par un couple en devenir. Loin l’un de l’autre leurs expériences personnelles semblables à des pétards mouillés alimentent les prémisses d’une union incontournable bâtie par ces manques. Eros se finalise enfin dans un compromis raisonnable se déclarant sur les hauteurs. Une finalité somptueuse offerte de nuit à une grosse pomme répondant par ses lumières à une heureuse conclusion. Quand Harry rencontre Sally film concept sur une nouvelle théorie constructive amoureuse est un merveilleux catalogue contenant des données permettant à un couple de s’offrir l’un à l’autre dans un chantier amoureux évitant le piège du coup de foudre. Une nouvelle approche offrant discours et réflexions à de jeunes générations un peu trop survoltées par le galbe du corps. Ici on s’affronte dans une dialectique embellie par un paradoxe donnant de l’ampleur à des divergences. L’amour n’est plus une pulsion immédiate démunie de tests conditionnels, il se construit lentement on commence par fuir, puis on s’interroge pour enfin se soumettre et s’apercevoir que l’autre est soi. Pour cela il faut deux des plus belles vertus, la patience et la révélation.


shmifmuf

48 abonnés | Lire ses 1742 critiques |

   2.5 - Moyen

La comédie romantique qui a conditionné en partie la carrière de Meg Ryan par la suite. Dommage car Meg Ryan est une excellente actrice, qu'il est dommage de cantonner dans ce rôle de midinette romantique. Ce film est plaisant dans l'ensemble.

SSSssseb

1 abonné | Lire ses 400 critiques |

   4.5 - Excellent

J'ai vu beaucoup de comédies sentimentales d'un bon niveau. Mais là, on tape dans la perle rare. Les acteurs sont drôles et justes et les dialogues sont vraiment savoureux. Le scénario dans son ensemble est bon. À noter que la majeure partie du film traite plus de l'amitié homme-femme que de l'amour.

Peter Venkman

14 abonnés | Lire ses 1051 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Une rolls de la comédie romantique, spirituelle et attachante.Une référence, maintes fois copiée et jamais égalée, qui parle tout autant d'Harry et Sally qu'elle parle des relations entre les hommes et les femmes.Une alchimie parfaite entres les comédiens, des dialogues parmi les plus drôles du genre, et une BO magique, font de cette douce comédie un plaisir sans cesse renouvelé.

HaDag_Nahash

3 abonnés | Lire ses 367 critiques |

   4 - Très bien

Une comédie romantique très rafraîchissante avec des personnages touchants, une Meg Ryan plus attractive que jamais et des scènes mémorables (l'orgasme simulé)

Margaux T.

12 abonnés | Lire ses 17 critiques |

   4 - Très bien

Sûrement une des comédies romantiques les plus sympathiques que j'ai vues, avec Pretty Woman. Certes, ce n'est pas le scénario original du siècle mais il permet de se changer les idées et de passer un bon moment. Des répliques et des scènes cultes. J'ai beaucoup aimé !

annastarnomberon

83 abonnés | Lire ses 241 critiques |

   3 - Pas mal

Un film qui ne casse pas trois pattes à un canard, qui ne brille pas par son originalité et dont l'interprétation est correcte sans être excellente. Une comédie romantique quoi. Mais c'est drôle (la scène culte dans le restaurant n'y est pas pour rien), ça vide la tête, c'est romantique, et c'est le genre d'histoire qui parle au spectateur. C'est un film honnête en somme, à l'image d'Harry et de ses réflexions sur l'amitié homme/femme, corrompue par l'attirance. Alors pourquoi s'en priver ? Par contre, la VF (que j'ai eu le malheur de regarder) est à éviter.

Joschy

8 abonnés | Lire ses 85 critiques |

   3 - Pas mal

Je n'aime pas les comédie romantique je trouve sa super lourd. Mais j'aime le cinéma et je trouve celle-ci réussit, elle est réaliste et sympathique, avec de l'humour assez sympa et elle prend son temps. J'ai bien apprécier et travaillant dans le son je note aussi la Bande son qui est super vraiment Class... Je sais pas comment j'ai bien aimer ce film mais il vos le détour...

Sabir Kadel

8 abonnés | Lire ses 12 critiques |

   3.5 - Bien

Depuis la première fois que j’ai vu le film de Rob Reiner, à chaque fois que je me rends dans un restaurant, je me demande si la fille à l’autre table est sur le point d’avoir un orgasme ! Un film ne passe pas toujours à la postérité pour son contenu profond, pour son jeu d’acteur réaliste mais le plus souvent parce qu’il contient des scènes cultes. Pensons, par exemple, la scène dans Reservoir Dogs, où Mr. Blonde, le personnage interprété par Michael Madsen, coupe l’oreille du policier qu’il a capturé en écoutant « stuck in the middle with you » et veut ensuite lui mettre le feu. Rappelons-nous aussi la scène finale de Rencontre du troisième type quand l’équipe scientifique jouent un motif musical de cinq hauteurs en mode majeur afin d’essayer de communiquer avec les extraterrestres. Souvenons-nous enfin de ce chef-d’œuvre de Mel Gibson (mais qui foisonne toutefois d’anachronismes), Apocalypto, où les captifs sont donnés en sacrifice au peuple maya. Cette comédie avec Billy Crystal et Meg Ryan, contient aussi un dialogue culte, où Harry Burns (Crystal) développe sa théorie selon laquelle il ne peut y avoir d’amitié entre hommes et femmes parce que l’attraction sexuelle fera tôt ou tard son apparition… à moins bien entendu que la femme soit un boudin et que le mec ressemble à un tableau de Picasso. J’ai souvent exposé cette théorie aux femmes que j’ai rencontré mais rares sont celles qui ont été enclines à l’accepter, tant elles étaient corrompues par le politiquement correcte et la moraline ! Comme souvent, ce n’est pas tant l’histoire qui compte, mais la narration, c’est-à-dire la manière de raconter l’histoire et l’approche qu’adoptent les personnages par rapport aux événements auxquels ils sont confrontés. Dans le film de Reiner (notons que celui-ci a été « victime » d’une caricature dans South Park qui était autant assassine qu’elle était jouissive) un homme (Harry) qui aspire à devenir politicien rencontre de manière récurrente, au fil du hasard (mais le film laisse suggérer plutôt une sorte de destinée comme, si on ose se permettre une telle comparaison, l’on peut en trouver chez Kundera) une femme (Sally), qui elle veut devenir journaliste. Au fil des années, une amitié profonde se développe entre eux deux… jusqu’au jour où ils finissent par coucher ensemble. Comme chez Woody Allen, la ville de New-York est un personnage en lui-même. Une ville aux liens distendus entre les individus mais, où en même temps, chacun aspire à se rapprocher de l’autre… vainement. Ce film aurait pu être une comédie sentimentale parmi bien d’autres. Ce qui le range parmi les classiques du genre, c’est le jeu des acteurs et la précision des dialogues qui font souvent mouche. À noter, que le titre en anglais se conjugue au passé (« met ») alors qu’en français ils se « rencontrent ». De là à y voir une allusion bergsonienne de l’entremêlement temporel serait peut-être exagéré.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Quand Harry rencontre Sally Bande-annonce VO
11 173 vues
Playlists
6 vidéos
LA SHORT PAUSE #21 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #20 - 5 courts métrages à déguster
6 vidéos
LA SHORT PAUSE #19 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné