Notez des films
Mon AlloCiné
    Yoyo
    note moyenne
    4,0
    110 notes dont 26 critiques
    répartition des 26 critiques par note
    6 critiques
    10 critiques
    6 critiques
    4 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Yoyo ?

    26 critiques spectateurs

    beautifulfreak
    beautifulfreak

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    Publiée le 24 décembre 2011
    Je connaissais le film de réputation mais je ne l'avais jamais vu. Je l'ai découvert sur Arte en version remasterisée et il était temps! C'est un bijou d'humour et de poésie, aux innombrables trouvailles visuelles sublimées par un noir et blanc superbe. La première demi-heure est un hommage au cinéma muet, plus de 45 ans avant "The artist". Il y a en effet plus d'un point commun entre le personnage de Pierre Etaix, avec sa fine moustache, son petit chien et sa vie de luxe, et celui de Jean Dujardin. La seconde partie est un hommage à l'univers du cirque. Les cinéphiles apprécieront les clins d'oeil à Chaplin (la scène dans laquelle Hitler imite Charlot), Groucho Marx, "La strada"... Je suis complètement sous le charme de ce classique du cinéma français qu'il faut absolument découvrir.
    SO.so
    SO.so

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 18 critiques

    2,5
    Publiée le 15 juillet 2010
    Certainement pas le chef-d'oeuvre que les critiques cinéphiles laissaient présager. Dès les premiers gags, on s'aperçoit que le film de Pierre Etaix a franchement vieilli et que l'on est bien loin des merveilleux films de Chaplin ou de Buster Keaton. On retrouve l'humour répétitif et ringard de certains films de Jacques Tati (Pierre Etaix a en effet travaillé avec ce réalisateur). Ce film n'est pourtant pas dénué de qualités. Son originalité conserve un certain charme mais le réalisateur s'inspire d'évènements historiques pas toujours amusants et parfois mal exploités (la crise de 1929, la "drôle de guerre" ou encore la pénurie pendant la Seconde Guerre mondiale). Les changements socio-économiques de l'après-guerre sont au contraire plus intéressants car mis en parallèle avec le monde du cirque à l'image de l'avènement de la télévision et des soirées mondaines des années 1950-1960. L'utilisation du décor est parfois audacieuse et l'on apprécie alors le burlesque touchant de Yoyo. Les références explicites ou implicites au cinéma ne manquent pas (Chaplin, Fellini, les Marx Brothers...) et viennent , à mon avis, donner plus de magie à ce film. Bien qu'une partie de la salle s'esclaffait régulièrement, on ne riait malheureusement pas souvent avec Yoyo et c'est plutôt l'ennui qui s'installait progressivement lors de la projection.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,5
    Publiée le 30 août 2014
    Une comédie française de Pierre Etaix, tournée en 1964, qui sonne comme un hommage sincère et affectueux à Charlie Chaplin, au cinéma muet et au monde du cirque. La réalisation est riche en gags sonores et trouvailles visuelles, en idées fines et inventives, le tout sublimé par une superbe photographie en noir et blanc. La mise en scène inspirée s’ajoute à une histoire tendre, mélancolique et nostalgique. Cependant, une inégalité de rythme et quelques longueurs sont parfois perceptibles. Une réalisation à l’humour burlesque et poétique, à l’univers graphique et émotionnel, qui rappelle agréablement les œuvres de Jacques Tati sans toutefois les surpasser. Un beau film français, empli de charme et de drôlerie !
    willydemon
    willydemon

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 342 critiques

    2,5
    Publiée le 25 février 2011
    30 première minutes magiques de burlesque (muet). Ensuite le film part dans une mise en scène moins originale et nettement moins comique. Je n'ai peut-être pas les références nécessaires pour apprécier cette œuvre.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 227 abonnés Lire ses 4 849 critiques

    3,5
    Publiée le 13 août 2011
    Apparemment ce serait le meilleur des films de Pierre Etaix ; cela est bien possible mais si le début en film muet est un bel hommage au genre la partie la plus réussie du film est lorsque la famille est sur la route. Après environ vers la moitié du film on passe sur l'histoire de Yoyo (le fils est devenu adulte) est si cette partie comporte de bons moments cette partie du film est aussi très inégales.
    Shékiinä .
    Shékiinä .

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 613 critiques

    2,0
    Publiée le 27 septembre 2013
    A vouloir imiter de manière flagrante et sans grande originalité Chaplin, Keaton, et en faire trop dans les gags pour ne pas faire rire (finalement), la comédie devient vite fatigante et bruyamment fatigante (le comble pour une comédie censée être muet). La partie muette avec des bruitages en fond sonore est une bonne chose pour la narration ; cela fonctionnait bien, c'était burlesque et amusant mais je ne sais pas pourquoi avoir basculé après la première heure dans le parlant, du coup ça enlève tout charme au film qui en possédait au début. De très bonnes idées de mise en scène ( spoiler: l'avion qui avale un avion de guerre, les employés tombant du haut d'un immeuble pour rappeler la crise boursière de 1929, les danseuses de Charleston, le chien, etc. ) mais par moment ne décolle jamais vraiment.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1579 abonnés Lire ses 8 738 critiques

    5,0
    Publiée le 12 avril 2011
    Parlant du très beau film de Federico Fellini, "Les Clowns", dans lequel il faisait une apparition, Pierre Etaix, maussade, disait que le cinèaste italien y donna une image complètement fausse du monde des clowns! Alors à quoi se fier ? A la dèmesure tragi-comique fellinienne ou à la drôlerie lunaire d'Etaix ? La question est de peu d'intèrêt...Chez Fellini, la clownerie est partout, des arènes bariolèes aux mascarades facistes! Chez Etaix, plus intimiste, elle se fait hommage au cinèma burlesque avec des gags qui abondent (l'ombre de Max Linder est prèsente à tous les coins de plans dans "Yoyo") et bien sûr au cirque avec une subtile poèsie! D'instantanès burlesques en dèrives mèlancoliques, "Yoyo" est comme le manifeste du cinèaste! Aujourd'hui, Etaix a dèsertè le cinèma! Le plus bel hommage à lui rendre est de retourner voir ses films! Et de les aimer, ce qui va de soi! A commencer par ce superbe hommage au cirque et au cinèma burlesque de la grande èpoque avec une mise en scène inventive et virtuose...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 796 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,0
    Publiée le 1 décembre 2011
    D'un niveau à peu près égal au « Soupirant » mais doté une réalisation un peu plus sophistiquée, nous retrouvons dans ce « Yoyo » ce qui nous avait plu dans le premier film de Pierre Etaix : le goût du cinéma, de la comédie, des situations, mais avec cette fois-ci un nouvel élément : le cirque. Rendu cinégénique au possible par un réalisateur inspiré à tout point de vue, c'est avec un immense plaisir que nous suivons les aventures de ce héros passionné par cet univers, mais qui va petit à petit s'éloigner de ses rêves d'enfants pour se diriger vers la célébrité, personnalisé ici par la télévision. Le dénouement n'en est que plus émouvant, véritable éloge du rêve et du retour à l'innocence perdue, le tout toujours dans une ambiance poétique et décalée comme Etaix en avait le secret... Un très beau moment de cinéma, et sans doute le meilleur film de son auteur.
    spider1990
    spider1990

    Suivre son activité 644 abonnés Lire ses 1 564 critiques

    4,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Yoyo est un bon film de comédie. Le film est drôle, on voit la drôle vie d'un milliardaire, la partie ou il est plongé dans le muet et on n'entends que les effets sonores est une bonne idée comme on fait un bond en arrière et ils l'ont fait comme cette partie de l'histoire se déroule avant l'arrivée des films parlants, mais après l'histoire est moins originale et on s'ennuie un peu.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 582 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mars 2011
    Ce film est considéré comme le sommet de l'oeuvre de Pierre Etaix, ce qui est juste. Passons sur le début du préambule muet qui se déroule à l'intérieur d'un château un peu trop répétitive et longue ainsi que sur un final un peu prévisible et décevant. Entre les deux, c'est du tout bon. La mise en scène est très ambitieuse et très imaginative et les gags sont très finement élaborés qu'une attention soutenue est vraiment requise. Certaines séquences sont prodigieuses notamment la mise en abyme télévisuelle qui arrive totalement à duper le spectateur. Tout cela pour dire qu'on a vraiment affaire à une comédie intelligente où Etaix y ajoute de la profondeur en mettant du spectacle dans la réalité et en mettant de la réalité dans du spectacle. Les hommages sincères et affectueux un peu à l'univers de Chaplin mais surtout à celui du cirque ne font qu'ajouter au plaisir. Brillant.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    3,0
    Publiée le 4 janvier 2012
    Considéré comme le meilleur film de Pierre Etaix,"Yoyo"(1964)est autant un vibrant hommage au cinéma muet,qu'un manifeste pour l'univers du cirque,qui a toujours fasciné Etaix.Quel plaisir de redécouvrir cette oeuvre qui emprunte à Chaplin,Keaton et aux Marx Brothers dans un humour burlesque et poétique,qui laisse perçer une mélancolie durable.Beaucoup d'humanité,et l'envie de vivre ses rêves d'enfant.Ici,le petit Yoyo,riche,et vivant dans un manoir,recherche les plaisirs simples de la vie itinérante,de la camaraderie et de l'épate.Etaix est fort sur les gags sonores et pour se muer en clown blanc.Il est beaucoup moins à l'aise,lorsqu'il s'agit de mieux répartir les moments forts.Son film accuse des longueurs,et est un peu avare en rires.Mais il provoque indéniablement un sentiment de plénitude,et on a envie de conserver en mémoire ce petit trésor du genre.Et il fallait du culot pour tourner une première demi-heure muette,ou mettre à l'image un faux-journal télévisé dans une toute petite lucarne.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 4 septembre 2014
    Pierre Etaix propose de nombreux clins d' oeil et rend hommage en particulier à Max Linder dans une première partie totalement muette, attention la suite ne sera pas beaucoup plus bavarde ça peut en refroidir un certain nombre. C'est première partie est assez géniale et esthétiquement très réussie ensuite le réalisateur fait évoluer son scénario en fonction des événements historiques ce qui donne encore lieu à de bons gags. Cependant le final reste un peu moins inspiré.
    Grouchy
    Grouchy

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 952 critiques

    4,0
    Publiée le 10 avril 2014
    Avant tout, Yo-yo est un film inspiré de la propre expérience d'Etaix en clown. Ici, ce n'est pas l'auguste qu'il incarne mais un clown triste et mélancolique. Issu d'une famille forcée par la pauvreté de rentrer dans les arts du spectacle, il s'attache à cette passion et devient clown, jusqu'à devenir célèbre, mais se rendant compte que, dévoré par sa passion et la fermeté de la haute bourgeoisie, il perdra le respect de ses parents et de la fille qui l'aimait. Cette mélancolie racontée subtilement, par gestes et expressions par Etaix, est exprimée avec poésie dans le cadre et la musique, petite valse d'errance qui devient le thème du film. On le voit dans les symétries parfaites, qui ne permettent pas une volonté de cadrage déjanté ; notons la référence picturale au tableau de Jean-François Millet, l'Angélus. Le son est très travaillé et est une des marques de fabrique du cinéaste. Il ajoutera quelques absurdités trouvées avec Carrière au scénario : la nature morte en trompe-l'oeil, la liaison Karl / Groucho Marx, le clin d'oeil à Chaplin. L'absurdité mélée à la poésie enfantine, voilà ce qu'est le film de Etaix, qui compare, dans le plan final, la cour du château au chapiteau d'un cirque.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,5
    Publiée le 27 juillet 2012
    Une fois de plus je suis épaté par Pierre Étaix. Toute les dix secondes, il y a une idées ou trouvailles visuelles, un gag ou bien encore un moment de poésie. Les 30 premières minutes sont les meilleures et muette mais les bruitages sont géniaux, en plus de tout cela je trouve que ce film est bien réalisé.
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    4,0
    Publiée le 15 janvier 2011
    Le début, la séquence du père de Yoyo en sa richesse et sa villa-palais, est du pur génie burlesque. Le principe du plaquage du mécanique sur le vivant est mis en pratique avec beaucoup d’intelligence, le jeu avec les règles de l’écriture cinématographiques, avec les conventions du cinéma muet en particulier, est virtuose, que ce soit dans la chorégraphie des personnages et des objets que dans l’utilisation du bruitage… La suite vaut surtout pour le sens du gag. La fin, avec Yoyo dans la villa restaurée, reprend la veine burlesque, en version parlante et plus moderne. C’est du très grand comique, inspiré et original. Le principal défaut est l’artificialité, le manque de cohésion d’un scénario qui semble là surtout pour faire la liaison entre des scènes.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top