F... comme Fairbanks
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,5 pour 100 notes dont 24 critiques  | 
  • 8 critiques     33%
  • 5 critiques     21%
  • 4 critiques     17%
  • 4 critiques     17%
  • 2 critiques     8%
  • 1 critique     4%

24 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
QuelquesFilms.com

16 abonnés | Lire ses 939 critiques |

   4 - Très bien

Crise des années 1970, chômage, fossé entre les générations, exclusion sociale, folie... Le traitement sociologique est simple et juste. Les dialogues sont bons, ne manquant ni d'esprit, ni d'humour parfois. Et la tonalité légèrement désabusée bascule subtilement dans un franc désespoir, sans tomber dans le pathos facile. Ce beau film, à la fois doux et cruel, est porté par l'énergie déboussolée de Patrick Dewaere, génial dans un rôle qui lui a toujours collé à la peau, celui du loser magnifique. Fougueux et fragile, impulsif jusqu'au pétage de plomb, rêveur meurtri, son personnage est l'antihéros par excellence, l'anti-Fairbanks. La scène finale sur le tapis volant, avec sa poésie naïve, est d'une jolie tristesse. Patrick Dewaere a aussi participé à la composition de la BO du film. Dans le casting, on retrouve par ailleurs, dans de petits rôles, Thierry Lhermitte et Christian Clavier, deux ans avant que Les Bronzés ne les rendent célèbres.

http://www.quelquesfilms.com/filmotech_detail.p...

pietro bucca

2 abonnés | Lire ses 553 critiques |

   4 - Très bien

Un bien beau film qui aujourd'hui est hélas encore d'actualité. Dewaere est comme d'habitude excellent, tout comme Miou Miou (et pourtant je suis pas fan) dont le role lui sied a merveille.


Fred S.

2 abonnés | Lire ses 135 critiques |

   3.5 - Bien

La descente aux enfers d'un ingénieur au chomage. Le regretté Patrick Dewaere est puissant

loeildeaude

2 abonnés | Lire ses 218 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

J'ai souri tout le long... De Zorro à Clavier, de la voiture au cheval, du lit au quai de gare, de la grue au piano... Et puis soudain...Fairbanks... "L'Amérique de 29... Des comme ça on en fait plus..." Tout est dit. Tout y es. Un film plein, riche, tendre, moderne, actuel, incroyablement interprété... De ces films qui changent une vie et vous illustre le dépassement de soi... Lewis Caroll...Et la clef: Verlaine et son "rêve étrange et pénétrant"... Qui, dans ce cri, si Dewaere s'y était accroché, aurait du le sauver, parce qu'il aurait compris comme il le joue si bien, que l'amour est le contraire de la peur. C'est voler. Respecter le désir de chacun. Partager. Pas toujours ensemble. Rire. Vivre. Y croire encore. L'amour nous sauve du pire de nous-même, quel qu'il soit... Et comme c'est bien dit ici... Quelle réalisation! Un film rare. Puissant. Bref, un chef d'œuvre... Merci;-))

Arthur de Bussy

25 abonnés | Lire ses 477 critiques |

   2.5 - Moyen

Magnifique, simple, touchant, «F... comme Fairbanks» de Maurice Dugowson est en parfaite continuité avec son premier film «Lily aime-moi» : ils partagent plus ou moins les mêmes acteurs et les mêmes thèmes (l'amour, le couple, la société, le chômage,...). Si «Fairbanks» est cinématographiquement parlant sensiblement aussi inspiré que «Lily», en revanche du côté de l'interprétation il lui est bien supérieur, en raison du rôle bien plus prépondérant de Dewaere et de Miou-Miou (tous deux au-dessus de tout éloge). Car il est évidemment impossible de parle de «F... comme Fairbanks» sans évoquer Patrick Dewaere (son rôle a d'ailleurs été écrit pour lui). On connaît les conditions de tournage et sa rupture avec Miou-Miou dans la vie réelle, comme on connaît l'immensité de son talent. Et une fois de plus il crève l'écran, peut-être même davantage que dans la plupart de ses autres films. La situation de sa vie privée n'y était bien sûr pas étrangère, mais c'est bien son travail et sa capacité à donner vie aux émotions les plus diverses, les plus subtiles et les plus contrastées qui firent de son jeu un modèle d'excellence, et de «F... comme Fairbanks» une réussite totale. Les scènes émouvantes ou drôles s'enchaînent sans relâche, sur fond de malaise social. A la chronique d'une époque s'ajoute en effet une sorte de poésie de la vie quotidienne, pour un résultat (heureusement) à l'opposé du naturalisme. Tout comme «Lily aime-moi», «F... comme Fairbanks» est une oeuvre bourrée de sensibilité, de tendresse et de mélancolie, portée par un duo d'acteurs impressionnants de charisme et de talent. Un film à voir sans hésiter, encore plus pour les fans de Dewaere ou de Miou-Miou! [2/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/

milado

0 abonné | Lire ses 151 critiques |

   3.5 - Bien

Un portrait plus qu'une histoire d'un jeune homme qui après le service militaire croit pouvoir croquer la vie seulement voilà, les années 60 sont finies on est en plein choc pétrolier. Dewaere sublime comme d'habitude même si ce n'est pas son meilleur rôle. La scène finale est quand même kitchissime.

sly-stallone88

23 abonnés | Lire ses 2109 critiques |

   3.5 - Bien

encore un excellent film basé sur la lassitude et l'espoir, où Patrick Dewaere fait encore une prestation incroyable !!!!

Maqroll

38 abonnés | Lire ses 1123 critiques |

   2 - Pas terrible

Quelle idée d’aller jouer un couple d’amoureux alors qu’on vient juste de se séparer ? C’est pourtant le défi que tentent de relever Patrick Dewaere et Miou-Miou dans ce film chronique des années de crise au début de l’ère giscardienne. Les décors sont gris, le scénario est plat, les acteurs jouent triste… Les seuls moments de bonheur sont apportés par le personnage du père (John Berry II, pittoresque et touchant) et ses références cinématographiques, hélas trop rares en dehors du début et de la fin… Entre les deux, on assiste à la déambulation d’un personnage décalé, incapable de se faire une place dans la société nouvelle de ces années soixante-dix où les illusions de mai 68 sont balayées par les conséquences du premier choc pétrolier. Un film en demi-teinte qui manque de caractère, de précision dans la réalisation et d’inventivité dans le scénario.

totoro35

37 abonnés | Lire ses 1785 critiques |

   3 - Pas mal

Une tragi-comédie touchante et drôle doublée d'un bel hommage au cinéma d'antan, qui doit beaucoup à l'alchimie entre Patrick Deweare et Miou-Miou.

Gonnard

76 abonnés | Lire ses 1786 critiques |

   0.5 - Nul

Le film qui donne mal à la tête par excellence. Vas-y que je te hurle dessus sans raison et je te balance une ou deux grossièretés. Franchement pénible. Et que dire du personnage incarné par Patrick Dewaere ? J'ai rarement eu autant d'aversion pour un personnage au cinéma. Un feu follet qui se mute en psychopathe. Quant à la réalisation, je la trouve inesthétique et hasardeuse, par exemple avec le passage du bureau au tout début, ou celui de la caravane à la fin. Non, vraiment pas pour moi ce film.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #22
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #8 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné