Mon AlloCiné
F... comme Fairbanks
note moyenne
3,6
140 notes dont 28 critiques
29% (8 critiques)
18% (5 critiques)
25% (7 critiques)
18% (5 critiques)
7% (2 critiques)
4% (1 critique)
Votre avis sur F... comme Fairbanks ?

28 critiques spectateurs

halou

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 499 critiques

4,0Très bien
Publiée le 04/01/2010

Une oeuvre vraie, interprétée d'une manière sublime par ce regretté Dewaere.

zatori

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 27/12/2009

Pour moi le meilleur film de Dewaere....

anonyme
Un visiteur
2,5Moyen
Publiée le 15/12/2009

Magnifique, simple, touchant, «F... comme Fairbanks» de Maurice Dugowson est en parfaite continuité avec son premier film «Lily aime-moi» : ils partagent plus ou moins les mêmes acteurs et les mêmes thèmes (l'amour, le couple, la société, le chômage,...). Si «Fairbanks» est cinématographiquement parlant sensiblement aussi inspiré que «Lily», en revanche du côté de l'interprétation il lui est bien supérieur, en raison du rôle bien plus prépondérant de Dewaere et de Miou-Miou (tous deux au-dessus de tout éloge). Car il est évidemment impossible de parle de «F... comme Fairbanks» sans évoquer Patrick Dewaere (son rôle a d'ailleurs été écrit pour lui). On connaît les conditions de tournage et sa rupture avec Miou-Miou dans la vie réelle, comme on connaît l'immensité de son talent. Et une fois de plus il crève l'écran, peut-être même davantage que dans la plupart de ses autres films. La situation de sa vie privée n'y était bien sûr pas étrangère, mais c'est bien son travail et sa capacité à donner vie aux émotions les plus diverses, les plus subtiles et les plus contrastées qui firent de son jeu un modèle d'excellence, et de «F... comme Fairbanks» une réussite totale. Les scènes émouvantes ou drôles s'enchaînent sans relâche, sur fond de malaise social. A la chronique d'une époque s'ajoute en effet une sorte de poésie de la vie quotidienne, pour un résultat (heureusement) à l'opposé du naturalisme. Tout comme «Lily aime-moi», «F... comme Fairbanks» est une oeuvre bourrée de sensibilité, de tendresse et de mélancolie, portée par un duo d'acteurs impressionnants de charisme et de talent. Un film à voir sans hésiter, encore plus pour les fans de Dewaere ou de Miou-Miou! [2/4]

selenie

Suivre son activité 351 abonnés Lire ses 4 464 critiques

2,5Moyen
Publiée le 11/12/2009

Ok le propos du film sonne juste, ok on comprend tous la dénonciation d'un système qui n'a pas évolué depuis plus de 30 ans... Oui Patrick Dewaere est l'acteur pas excellence et sa rupture avec Miou-Miou juste avant le film n'a pas dû être facile à gérer (mais comme bien d'autres comme Taylor-Burton ou Lindon-Kiberlain récemment dans le superbe "Mademoiselle Chambon")... Mais le film pêche par son hésitation constante entre critique sociale et comédie sentimentale, jamais le cinéaste ne chosit sa voie et il n'y a que le fin qui décide de ce choix. Le film repose essentiellement sur Dewaere (magistral) qui passe de la joie de vivre à la dépression petit à petit. La mise en scène est trop froide et aurait du etre en adéquation avec l'humeur du personnage joué par Dewaere. Le fond de l'histoire est en fait un mixte mal assumé entre histoire sentimentale et critique sociale et la forme manque de puissance drmatique. Le film reste bon avec des références et des clins d'oeil ciné qui valent le détour.

Plume231

Suivre son activité 531 abonnés Lire ses 4 609 critiques

4,0Très bien
Publiée le 10/12/2009

Un constat réaliste, pessismiste et sans concession de la société française qui, hélàs, n'a pas une ride. L'histoire du film pourrait très bien se passer aujourd'hui, il suffit juste de remplacer les petites fichettes accrochées aux murs de l'ANPE par des ordinateurs, car autrement de la France des années 70 à celle des années 2000, absolument rien d'autre à changé. C'est cela qui fait la force du film de Maurice Dugowson. Faisant à nombreuses reprises preuve de d'une certaine poésie dans sa réalisation, le cinéaste en a fait aussi dans le choix du titre "F comme Fairbanks". Fairbanks évoquant un monde, à jamais révolu, où "crise" n'était encore qu'un mot dans le dictionnaire et "lendemain" n'était pas synonyme d'angoisse. Patrick Dewaere, le grand représentant de cette époque, arrive à passer de l'enjouement à la déprime sans crier gare avec une justesse incroyable, nous montrant la grande fragilité de son être derrière une apparence a-priori solide. Le film lui doit énormément. Ce film est le miroir peu flatteur d'une société qui est loin de cesser d'être.

ygor parizel

Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 2 499 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/12/2009

Tout d'abord ce film se repose sur le couple Dewaere qui est bondissant au début et bouleversant à la fin et Miou-Miou qui est craquante de douceur. Ensuite le scénario aborde la morosité ambiante de cette époque et des milieux ou évoluent les protagonistes. Je pensais que les clins d'oeil a Fairbanks et au films des années 20 seraient plus nombreux (ou plus voyant).

chrischambers86

Suivre son activité 1038 abonnés Lire ses 9 992 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/12/2009

Superbe hommage au cinèma, plus particulièrement à l'âge d'or du cinèma amèricain! Maurice Dugowson capte la France giscardienne, la crise et donc la morositè! Le rèalisateur pense tout d'abord à un film de cape et d'èpèe puis il travaille sur un autre scènario abordant les problèmes de vie quotidienne comme le chômage sur fond d'aventures! il en parle à Patrick Dewaere qui donne son accord, même s'il s'interroge sur la nature de son personnage dont il redoute qu'il soit trop nègatif! Dugowson le rassure en lui disant que ce n'est pas son personnage qui est nègatif mais le monde qui l'entoure! C'est le film le plus douloureux de Patrick qui venait de rompre avec Miou-Miou. il devait faire sembler de l'aimer alors qu'il n'ètait plus ensemble! Ce fût très dur pour lui et pour Miou-Miou aussi. Une fêlure apparait avec ce "F comme Fairbanks", Patrick, ne sera plus jamais le même. Malgrè tout ça il se montre extraordinaire de bout en bout (la scène du cheval est vraiment incroyable, tout comme son numèro d'èquilibriste et sa crise de nerfs en plein spectacle). Un vèritable chef d'oeuvre sur un personnage en dècalage avec son èpoque et un Patrick Dewaere gigantesque et d'une très grande fragilitè...

Gourmetdefilms

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 654 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 11/07/2009

Patrick Dewaere joue son rôle à merveille comme d'habitude, mais je trouve vraiment ce film ennuyeux, un scénario plat, aucun rebondissement. Je me suis endormi avant la fin et le matin je me suis réveillé décu.

defleppard

Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 2 150 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/12/2008

Que dire de plus , du très bon Dewaere comme c'est souvent le cas !

Slohidis

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 3 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 30/08/2008

Voila un film qui ne vieilli pas (1976) tant le sujet qu'il aborde reste actuel : le chômage et les ravages que peut subir le moral d'une personne. On retrouve là un Patrick Dewaere (impeccable comme à son habitude) à la fois joyeux et dépréssif aux cotés de Miou-Miou qui joue sa compagne (A noter que le couple se séparèrent pendant la période de tournage). Sans oublier la rencontre de M.Piccoli et de P.Dewaere. Le tout sublimé par une bande originale signée Patrick Dewaere lui-même. Un film touchant(presque prémonitoire pour Dewaere)

anonyme
Un visiteur
5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 25/05/2008

Un film exceptionnel avec un Patrick Dewaere mythique comme le film. Dommage qu'il n'y ai que qutres étoiles à mettre ! Ce film est vraiment absolument immense. Bouleversant, rempli de finesse et d'une beauté incroyable : UN CHEF-D'OEUVRE.

marko66

Suivre son activité Lire ses 21 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/03/2008

Un Dewaere fragile dans un film qui m'a énormément touché. Le thème musical improvisé par patrick pendant le tournage est vraiment sublime..

cinefil-31

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 146 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 30/10/2007

Les films de Maurice Dugowson, à défaut d’être connus, sont de sacrés claques. F...comme Fairbanks narre l’histoire d’un chômeur, André, au moral déclinant. Patrick Dewaere fait plus qu’interpréter André, il lui donne une âme, et ses malheurs comme ses espoirs deviennent les nôtres. La mise en scène saisit le déclin du personnage sans pathos, avec une humanité trop souvent absente des salles de cinéma. L’évolution d’André, tantôt amusante, tantôt réaliste, ne manque pas de toucher. Il faut parler de Dewaere, de cette force à incarner les faibles, de l’empathie que suscite chacune de ses apparitions, du désarroi universel que porte ses traits. La musique qu’il a composé pour le film est presque aussi incandescente que son jeu. Face à lui, Miou-Miou et Michel Piccolli l’accompagnent dans sa descente aux enfers. Mais F…comme Fairbanks c’est plus que le visage de Dewaere, c’est l’itinéraire tourmenté d’un homme avant d’être celle d’un sans-emploi.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top