Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Depuis qu'Otar est parti
note moyenne
3,5
208 notes dont 35 critiques
46% (16 critiques)
37% (13 critiques)
3% (1 critique)
11% (4 critiques)
3% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Depuis qu'Otar est parti ?

35 critiques spectateurs

Captain fantastic
Captain fantastic

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 285 critiques

1,5
Publiée le 09/04/2015
Je trouve ce genre de film très frustrant !! La thématique parait toujours très intéressante et on a hâte de découvrir l'intrigue mais au final beaucoup trop de longueurs et on s'ennuie ferme !! C'est long beaucoup trop long !! La déception...
Machriasi
Machriasi

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 629 critiques

2,0
Publiée le 22/09/2012
Ce film en langue mi francais mi georgien ni qu'une qualité à mon avis le jeu d'acteur et surtout celui de la grand mère et c'est très faible comme raison de regarder un film. Tout le reste ne m'a guere interessé , c'était très plat dans tout l'ambiance la mise en scene. Maintenant je me demande meme comment j'ai fait pour aller jusqu'au bout
lacrymal
lacrymal

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 42 critiques

2,0
Publiée le 05/09/2010
Personnellement, je n'y ai vu q'une tentative maladroite de reconstituer good bye Lenin et de le situer dans un autre pays, tout en alternant les rôles. Une mise en scène molle, des acteurs manquant cruellement de spontanéité et une intrigue dépourvue d'originalité. Je ne comprends pas les critiques dithyrambiques car il n'y a vraiment pas matière à s'extasier, à moins que vous soyez friand des vieilles folles recluses entièrement dévouées à leur progéniture.
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 194 abonnés Lire ses 3 155 critiques

4,5
Publiée le 03/05/2014
Film magnifique de la fille de son père Jean-Louis Bertucelli qui ne nous avait pas éblouis par sa filmographie. Ce film nostalgique prenant pour décor la Géorgie ressemble beaucoup à « Goodbye Lenin » avec un brin de poésie en plus et surtout le jeu formidable de la patriarche qui ne vit que pour son fils parti à Paris réaliser le rêve de toute une vie : échapper à la morosité ambiante pour aller s’enivrer de la culture française et des plaisirs de la ville lumière. De notre côté on sait trop bien le sort réservé aux émigrés des pays de l’Est souvent clandestins et confinés aux chantiers de travaux publics. Les deux filles et petite fille savent aussi cela et ne sont pas dupes des coups de fil passés par Otar à sa chère maman. spoiler: Elles ne sont donc pas trop surprises quand on vient leur annoncer la mort de leur frère et oncle. Comme dans « Goodbye Lenin » le mensonge s’organise mais ici la pugnacité de la vieille femme qui sent sa fin approcher viendra à bout de la supercherie lors d’un voyage à Paris. Le film quitte alors le ton de la comédie dramatique pour nous saisir aux tripes avec l’annonce de la mort du fils aimé sur un pallier d’immeuble par un compagnon d’infortune d’Otar. Magnifique encore le retour de la vieille femme à l’hôtel où elle décide avec l’assentiment de ces deux filles de prolonger le rêve en faisant voyager Otar en Amérique. Pour la plus jeune le voyage s’arrête à Paris où elle décide de prendre la suite de son oncle. Magnifique. La vie dans l’ex-URSS est très bien montrée et le tour de force de Julie Berucelli est de nous faire nous demander s’il ne vaut pas mieux manquer un peu de confort en échange d’une vie sociale et familiale plus riche.
NusaDua
NusaDua

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 473 critiques

4,0
Publiée le 05/05/2012
C'est un très beau film ! Pas du tout larmoyant, très touchant : simple et efficace. Je recommande.
Tinou9
Tinou9

Suivre son activité Lire ses 24 critiques

4,0
Publiée le 18/01/2012
Une attachante maman-grand-mère, une fille en souffrance et une petite- fille lucide et courageuse dans ses choix : un scénario tout simple sur l'amour démesuré d'une mère pour son fils et voilà un merveilleux petit film avec un formidable trio d'actrices.
David Gagny
David Gagny

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

4,5
Publiée le 02/12/2011
Certes un film qui n'attire pas a priori .... vais je commencer a visionner ce film au synopsis plat et qui ne sera encensé que par quelques critiques , maso , insomniaques . Bizarremment on accroche ..des le debut..et jusqu'a la fin ....pas de temps , les acteurs jouent vrai avec retenues . Le ressenti est reel, l'atmosphere est prenante , l'histoire est banale mais forte et on s'y investi pleinement ... le dit , non dit ... des regards qu'on partage . Des phrases anodines pleins de sens .... Sans etre intello , ce film se vit ..et de ces films dont on garde le souvenir au coeur ... inscrit en secret , caché .. car qu'en dire ???
PEGGY17
PEGGY17

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 109 critiques

5,0
Publiée le 04/11/2011
Ce film est un petit bijou.... Des actrices ( des femmes) plus que parfaites!!!
soliloo
soliloo

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 588 critiques

4,0
Publiée le 31/10/2010
Le scénario est très intéressant, touchant et bien construit. La mise en scène est sobre, intimiste. Le rythme est un peu trop lent peut-être, surtout au démarrage. Mais même dans ce minimalisme, on s'attache aux personnages et on est pris par l'histoire, juchée de rebondissements. Un joli film, sensible.
Christoblog
Christoblog

Suivre son activité 356 abonnés Lire ses 1 144 critiques

3,0
Publiée le 21/10/2010
Plutôt agréablement surpris par son second (L'arbre), je me me suis procuré le premier film de Julie Bertuccelli. Le scénario de Depuis qu'Otar est parti est relativement simple : une grand-mère dont le fils (qu'elle vénère) est à Paris, sa fille, et sa petite-fille vivent ensemble en Géorgie. Le fils meurt : sa soeur et sa nièce cachent sa mort à la grand-mère. Mais évidemment un mensonge de ce genre n'est jamais simple à tenir dans le temps... Le film est avant tout un beau triple portrait de femmes de trois générations différentes : on y retrouve cette extrême attention aux acteurs, qui rend Charlotte Gainsbourg si lumineuse dans L'arbre. Il est aussi un tableau saisissant de la Géorgie d'aujourd'hui, entre souvenir du stalinisme et coupure d'électricité. La mise en scène est épurée, souple, efficace. Julie Bertucelli fait preuve d'un sens du cadrage très sûr. Le montage alterne temps forts et plages plus contemplatives. Un beau film, qui aurait peut-être gagné à être un poil plus nerveux. Il a collectionné les récompenses dans beaucoup de festivals, grand prix de la semaine internationale de la critique à Cannes et César de la meilleure première oeuvre en 2003. Après la Géorgie (que Julie Bertuccelli a appris à connaître en tant qu'assistante d'Otar Iosseliani) et l'Australie, où la réalisatrice nous entrainera-t-elle pour son troisième film ? D'autres critiques sur Christoblog : http://chris666.blogs.allocine.fr/
ffred
ffred

Suivre son activité 312 abonnés Lire ses 3 034 critiques

5,0
Publiée le 17/08/2010
Vu quelques jours après le nouveau (et très beau) film de sa réalisatrice (qui confirme donc) L'arbre. Ce premier long métrage est un vrai petit bijou. Une mise en scène délicate sur un scénario parfaitement écrit. Trois générations, trois portraits de femmes d'une même famille entre la Géorgie et Paris. Les actrices sont toutes les trois merveilleuses, la grand mère (Esther Gorintin) est à croquer. Dinara Droukarova (la petite fille) a été nommé aux César 2004, tout comme le scénario original et Julie Bertuccelli est repartie avec le César, mérité, du premier film. Un très beau film à voir...
sisterofjohnnydepp
sisterofjohnnydepp

Suivre son activité Lire ses 9 critiques

4,0
Publiée le 01/04/2007
Un beau film plein d'émotion, à voir pour ceux qui ne sont pas fans des grand big bang Américain, il peut vous plaire.
Jason_The_Butcher
Jason_The_Butcher

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 360 critiques

5,0
Publiée le 25/08/2006
Avec un sujet proche de Goodbye Lenin, Depuis qu'Otar est parti évolue dans une atmosphère de mensonge : c'est bien plus politique que le film allemand, ce monde de mensonge, souvenir du rôle de Staline auprès de la Georgie. Cette vision politique reste discrète, tout le film reposant sur la subtilité et la justesse, pour ne pas agresser les sens sans pour autant négliger l'effet sur le spectateur. Se dessine alors un portrait de trois femmes (qui effacent l'idée de protagoniste) parentes, trois générations fortement liées, comme le montre d'entrée la scène d'ouverture, belle grâce à son calme et sa simplicité. Esther Gorintin, alors âgée de 90 ans, interprète très justement la grand-mère, Eka : une étonnante prestation que peu d'acteurs, de son âge ou pas, pourraient égaler. Le jeu de Nino Khomasuridze reste correct sans être mémorable, et celui de la jeune Dinara Droukarova se distingue des autres, peut-être parce que le rôle est plus complexe et offre donc plus de possibilités. Ce minimalisme concernant les personnages et les caractéristiques de temps et de lieux permettent de se concentrer sur ce mensonge qui révèlera tout de la personnalité de ces trois femmes. A noter que les deux scènes finales sont émouvantes de sincérités plus que n'importe quelle autre du film. Julie Bertucelli livre un exemple parfait de ce que le cinéma d'auteur a de mieux à donner.
ForestEnt
ForestEnt

Suivre son activité Lire ses 198 critiques

4,0
Publiée le 23/02/2006
Portraits de femmes parfaitement réalisé, sensible et crédible.
Vanessouille06
Vanessouille06

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 251 critiques

5,0
Publiée le 16/10/2005
C'est un film simple, intime, qui révèle la vie et l'amour de 3 femmes liées par le même homme. 3 femmes qui n'en forment au final qu'une et qui nous offrent un pur moment d'authenticité et d'émotion dans un pays encore marqué par le stalinisme, très réussit !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top