Mon AlloCiné
Stay
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Stay" et de son tournage !

Entre deux mondes

Avec Stay, Marc Forster crée un thriller psychologique dans lequel un monde riche en symboles et constitué de rêves et d'illusions prend forme : "Je voulais qu'il soit tout de suite évident pour le public que l'histoire ne se déroule pas dans la réalité. Les spectateurs savent dès le départ que les personnages principaux sont liés. Ils peuvent entamer ce voyage dans une réalité alternative imaginaire sans se sentir manipulés".

Changement de réalisateurs

A l'origine, le nom de David Fincher, le "père" de Seven, était annoncé pour prendre en charge la réalisation de ce thriller. C'est finalement, Marc Forster (A l'ombre de la haine) qui a été retenu par la production.

Premier scénario

Stay est le premier scénario vendu par David Benioff. Cependant, entre le moment de sa vente et la concrétisation de ce projet, le scénariste à eu l'occasion de travailler aux côtés de Spike Lee (La 25e heure) ou de Wolfgang Petersen (Troie). Le scénario de Stay a été vendu pour 1,5 millions de dollars. Depuis, David Benioff a planché sur Wolverine, film-dérivé de la saga X-Men.

Rêve et perception

C'est la possibilité de pouvoir créer dans sa globalité un monde onirique qui a séduit Marc Forster dans le scénario de Stay : "J'ai toujours été inspiré par les rêves et fasciné par les réalités alternatives. Ce film aborde des choses qui m'intéressent au plus haut point, comme le fonctionnement interne de la perception et de l'identité. Ce sont des thèmes particulièrement d'actualité aujourd'hui, où nous sommes cernés de médias qui donnent chacun "leur" version de "la" réalité. Dans notre monde, la perception est devenue une part très importante de ce que nous sommes et de ce dont nous sommes conscients ou non. Cette idée était vraiment primordiale dans mon approche de l'histoire".

Un autre regard

Stay a permis à Marc Forster d'aborder des thèmes plus abstraits, plus éloignés de la réalité. Le cinéaste a ainsi pu laisser s'exprimer sa créativité : "J'ai été attiré par la perspective d'expérimenter un processus de création complètement différent de ce à quoi je suis habitué. D'ordinaire, quand vous racontez une histoire au cinéma, qu'il s'agisse d'une fiction ou d'un film historique, vous pouvez toujours compter sur une explication rationnelle pour justifier la manière dont se déroule l'histoire et dont les personnages se conduisent. Avec Stay, cette logique rationnelle n'existe pas. C'est tout le contraire : toute l'histoire, tout ce qui se passe dans ce film est une illusion. (...) Il faut envisager ce film comme une fenêtre : il faut voir à travers les images plutôt que les regarder simplement. Parce que cette histoire est un rêve, elle ouvre la voie à toutes sortes d'interprétations. La seule chose que j'ai pu contrôler en tant que réalisateur, ce sont les indices visuels. Le reste est entre les mains des spectateurs..."

Psychologie et symboles

L'histoire de Stay est aussi basée sur une expérience visuelle. Marc Forster et son équipe ont ainsi mis en place différents éléments et symboles à travers le film, permettant au spectateur de constater que ce qui lui est donné à voir n'est pas la réalité : labyrinthe de couleurs, de formes, d'images étourdissantes... La répétition de certains éléments permet de créer un sentiment étrange et familier à la fois, visant à amener le spectateur à s'interroger sur sa propre perception de la réalité.

Inspiration

Pour Stay, Marc Forster s'est inspiré des thrillers paranoïaques des années 60-70. Il a ainsi revu des films comme Petulia de Richard Lester, utilisant des couleurs et des flashbacks de manière abstraite et psychédélique. Le réalisateur s'est cependant fié essentiellement à sa propre imagination pour ce film.

Ewan McGregor

C'est l'acteur Ewan McGregor qui a été choisi pour prêter ses traits au personnage du psychanalyste Sam Foster : "Ewan McGregor prend des risques et se révèle complètement. Ewan joue Sam comme un homme pour qui la rationalité est tout. Ensuite, grâce à son interprétation, on commence à voir lentement, touche par touche, la détérioration de cet homme et de ses repères tandis qu'il devient peu à peu ce qui lui fait le plus peur : un homme en proie au délire." L'acteur explique la manière dont il a abordé son personnage : " Je me suis concentré en particulier sur l'inversion des rôles entre Sam et Henry. Sam finit en quelque sorte par devenir le patient, et Henry devient presque le médecin. La vulnérabilité de Sam est révélée quand il commence à prendre conscience que son besoin désespéré d'aider les autres est aussi un besoin de s'aider lui-même à surmonter ses erreurs commises autrefois. Henry n'est pas le seul à chercher la rédemption".

A propos d'Henry Letham

Ryan Gosling incarne le mystérieux patient de Sam Foster, le jeune Henry Letham, suicidaire et prisonnier d'un monde où rêve et réalité ont du mal à se dissocier : "La vérité d'Henry est simple : il cherche quelqu'un qui puisse le sauver. Je crois qu'il voudrait vraiment que Sam l'aide mais qu'il sent peut-être qu'il est allé trop loin. Il déborde de culpabilité et de regret, il a perdu le contact avec ce qui est réel. Il espère trouver une raison de rester vivant mais ignore si ce sera possible".

Naomi Watts est Lila

L'actrice Naomi Watts a été intéressée par le rôle de Lila dès la lecture du scénario : "Le scénario de Stay a été un choc. J'ai d'abord voulu faire ce film pour Marc, parce que tout ce qu'il fait plonge profondément dans le psychisme humain, mais aussi parce que le script m'a parlé instantanément. C'est un thriller intelligent, mais avec beaucoup de coeur. (...) J'ai aimé pouvoir explorer ces questions, savoir ce qui est réel pour nous, comment on en prend conscience et comment on apprend à prêter attention aux signes... Marc s'efforce de recréer le sentiment de déjà-vu à l'écran, et j'ai trouvé cela passionnant. Si vous faites bien attention, il y a des milliers de petites choses dans la conception de ce film, la manière dont les couleurs et les motifs se répètent et se répondent, tous ces petits détails dans l'image..."

Décors

C'est la ville de New York et plus spécialement le quartier de Manhattan qui constitue le décor de Stay. La ville devient elle-même un personnage du film, évoluant au fur et à mesure de l'intrigue et lui donnant des allures inédites. Marc Forster explique son choix : "Je voulais vraiment penser en dehors des sentiers battus et offrir un point de vue différent sur Manhattan. J'ai une passion pour l'architecture et je m'intéresse à la manière dont les lieux peuvent aider à définir les personnages, souligner l'anxiété et l'intensité émotionnelle. J'ai tiré parti de la richesse et de la multitude de New York pour ajouter une autre dimension à l'histoire". Le pont de Brooklyn est l'élément visuel central du film. C'est sur ce monument que l'histoire débute et s'achève. Il représente aussi l'un des thèmes du scénario qui est d'établir un "pont" entre l'univers du rêve et la réalité. L'élément architectural du pont est un leitmotiv dans le film : il y apparaît à de nombreuses reprises.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Mortal Engines (2018)
  • Bienvenue à Marwen (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Pupille (2018)
  • Aquaman (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Le Retour de Mary Poppins (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Edmond (2018)
  • Leto (2018)
Back to Top