Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Interprète
    Note moyenne
    3,0
    24 titres de presse
    • Brazil
    • Ciné Live
    • Positif
    • Rolling Stone
    • aVoir-aLire.com
    • Elle
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Libération
    • Paris Match
    • Première
    • Studio Magazine
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Zurban
    • Le Monde
    • Mad Movies
    • MCinéma.com
    • Score
    • TéléCinéObs

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 critiques presse

    Brazil

    par Caroline Vié

    ...Quand Sydney veut, Sydney peut toujours. Si on aurait aimé qu'il s'en avise dès les premières images, on est bien contents de profiter d'une bonne heure d'excellent cinéma, jubilatoire et plutôt bien...interprété.

    Ciné Live

    par Iris Mazzacurati

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    Positif

    par Christian Viviani

    Film de genre au sens noble du terme, L'Interprète fait naître en nous une irrépressible nostalgie de l'époque où des cinéastes américains comme Alan J. Pakula, John Frankenheimer ou Sydney Pollack lui-même su conjuguer si brillamment une réflexion politique, à la fois généreuse et décapante et un traitement sensible et virtuose de la fiction romanesque.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Rolling Stone

    par La rédaction

    Nicole Kidman est ici soupçonnée de complot politique. Vous y croyez? Vous pouvez : ce Pollack est bien carré, fort honnête et stylé juste ce qu'il faut.

    aVoir-aLire.com

    par Rania Hoballah

    Peu crédible et sans subtilité, mais racheté par un beau duo d'acteurs.

    Elle

    par Elisabeth Quin

    Il fallait l'assurance et l'immense talent de Nicole Kidman pour rendre crédible ce personnage d'interprète à l'Onu. (...) Une grande actrice rend l'invraisemblable évident, et même désirable. (...) On a connu Sydney Pollack plus inspiré dans le registre du thriller politique.

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Le Figaro

    par La rédaction

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Figaroscope

    par Marie-Noëlle Tranchant

    Le scénario est sans doute un peu lourd, et le sentimentalisme (aussi bien politique que personnel) un peu facile. Mais la mise en scène lui donne une forme prenante (...) Pollack sait raconter une histoire par le rythme des séquences, par les atmosphères et par les décors, à la fois naturels et expressifs. Même si la fin, trop appuyée, est plutôt ratée, on a le temps de passer d'excellents moments de suspense (...)

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Il y a, dans L'Interprète, des moments poignants, des moments où Sean Penn, d'un regard, donne une densité extraordinaire au film. Il y a aussi des moments pesants, où Nicole Kidman explique, explique, explique. Sydney Pollack est dans cet entre-deux : inspiré et relâché, exigeant et indolent.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Point

    par Olivier De Bruyn

    Voir la critique sur www.lepoint.fr

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Les Inrockuptibles

    par Amélie Dubois

    De sa rencontre avec Kidman sur le ring aseptisé de Pollack, Penn ressort vainqueur par KO épidermique.

    L'Express

    par Julien Welter

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Libération

    par Ayon

    Hors Kidman, hors esprits et négritude, "The Interpreter", sorte de "Condor à l'ONU", ne manque pas de suspense, mais cruellement d'utilité, de sens ­ du ridicule au moins. Sean Penn notamment, super-agent de revue, avec son cinéma habituel de reniflements, silences et autres plissements de paupières métaphysiques, est intenable. Voilà un gars qui ne saura jamais jouer, c'est acquis.

    Paris Match

    par Alain Spira

    (...) une mise en scène vieillotte (...) un scénario hasardeux, plutôt tiré par les cheveux. On n'entre pas dans le film, on le regarde de loin comme un objet artificiel pas vraiment captivant. Même l'interprétation un peu froide et fade des acteurs principaux laisse le spectateur sur le pas de la porte. Restent quelques scènes chocs (...) qui montre que le réalisateur des 3 jours du Condor n'a pas perdu la main.

    Première

    par Christian Jauberty

    Le film croit à la supériorité du pouvoir des mots sur celui des explosions. Certains le trouveront désuet, mais c'est aussi ce que d'autres disent de l'ONU, pour les mêmes raisons.

    Studio Magazine

    par Thomas Baurez

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    Télé 7 Jours

    par Laurence Tournier

    Un thriller plus statique que politique, qui pastiche Hitchcock mais n'évite ni les clichés ni les longueurs.

    Télérama

    par Pierre Murat

    Pollack est, sans aucun doute, le dernier hollywoodien romantique, l'héritier du cinéma de George Cukor ou de Vincente Minnelli. Certes, lorsque les méandres d'un scénario tarabiscoté l'emportent sur l'ambiance et la psychologie, le film, soudain explicatif, faiblit dangereusement. Mais, côté action, Pollack réussit à faire d'un attentat dans un bus un moment d'anthologie. Et il parvient à rendre jusqu'au bout mystérieux, vaguement inquiétant, le personnage de Silvia (...)

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Zurban

    par Yasmine Youssi

    Jamais filmée auparavant, l'Onu, rendue avec une rare justesse, devient ici un personnage à part entière. La découverte d'un autre monde.

    Le Monde

    par Jean-François Rauger

    Ce nouveau film de Sydney Pollack, épaisse fiction conspirationniste aux péripéties banales et abracadabrantes, aux déterminations psychologiques particulièrement conventionnelles, n'est intéressant que si on le considère comme un bon symptome de l'état d'esprit d'une certaine gauche américaine (...)

    Mad Movies

    par Arnaud Bordas

    Casting intéressant, image classieuse, tournage au sein même des locaux de l'ONU. Voilà à peu de choses près les petits plus de ce thriller formaté. Enlevez-les et vous aurez un produit lisse, qui se traîne en longueur et qui n'est même pas capable de se réveiller lors des moments de tension. Tout film de complot qu'il est, L'InterprèteI ne réussit jamais à instiller la paranoïa dans l'esprit de son spectateur. Un comble.

    MCinéma.com

    par Hugo de Saint Phalle

    Le fil de l'intrigue est bien trop embué pour nous passionner. Tel un criminel, Pollack prend bien soin d'effacer toute piste pour rester le plus flou possible. Lassé de ces incessantes fausses pistes, le spectateur n'a droit pour se divertir qu'à une succession de scènes sans intérêt, le plus souvent des réunions en coulisses. Forcément, le suspense s'en ressent et ce n'est pas le final archi-attendu et son sempiternel renversement de situation qui peut changer les choses.

    Score

    par Pete Wakefield

    Sachant manier son véhicule, le réalisateur se ménage même une scène de filatures entremêlées qui dope la tension comme rarement. Dommage que le jeu de séduction entre Sean Penn et Nicole Kidman apparaisse comme une concession à un impératif hollywoodien. Simple et efficace.

    La critique complète est disponible sur le site Score

    TéléCinéObs

    par Olivier Bonnard

    Sydney Pollack a beau avoir déjà donné dans le film de conspiration (...), il se prend les pieds dans un scénario emberlificoté où les rebondissements s'accumulent au détriment de l'authenticité des personnages. Et ce n'est pas le casting qui arrange l'affaire : même "déglamourisée", Nicole Kidman est moyennement crédible en femme de l'ombre - elle attire trop la lumière.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top