Notez des films
Mon AlloCiné
    Pasolini
    Note moyenne
    3,5
    21 titres de presse
    • Cahiers du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • TF1 News
    • aVoir-aLire.com
    • Chronic'art.com
    • Critikat.com
    • Culturopoing.com
    • Femme Actuelle
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Monde
    • Libération
    • Ouest France
    • Studio Ciné Live
    • 20 Minutes
    • L'Humanité
    • Marianne
    • Télérama
    • La Voix du Nord
    • Positif
    • Le Journal du Dimanche
    • Transfuge

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    21 critiques presse

    Cahiers du Cinéma

    par Cyril Béghin

    Lorsque son ultime intervieweur lui demande d’imaginer que le monde serait soudain débarrassé de tout ce qu’il déteste, Pasolini répond que cette imagination est déjà à l’oeuvre dans ses films et ses textes, et qu’elle n’a rien de magique. Ferrara embrasse cette conviction et lui donne une forme : "Pasolini".

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Avec une précision, un sens du cadre, une connaissance de l’Italie qui transparaît à chaque plan, Ferrara décrit un homme qui se sent vieillir.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    TF1 News

    par Romain Le Vern

    Vrai film de fantômes donc que ce "Pasolini", beau comme un rayon de soleil traversant la poussière, aux aguets d'un éclat mystique. 

    La critique complète est disponible sur le site TF1 News

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Magnifique mise en abîme sur l’art de créer, "Pasolini" s’érige comme une fascinante fantaisie poétique et métaphysique, loin des contingences terrestres du biopic, auquel il échappe miraculeusement, restaurant le prestige écorné de Ferrara.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Chronic'art.com

    par Murielle Joudet

    Pasolini, à son tour, compte les heures qui s'écoulent en direction d'une scène attendue, laquelle dépose en retour une aura tragique sur tout ce qui la précède. À ce titre, le film vise moins le « biopic » qu'une sorte de procès verbal fantasmé, comme le faisait déjà "Welcome to New York".

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Critikat.com

    par Adrien Dénouette

    Reste qu’en dépit du folklore touristique (visite du cinéma de Ferrara par le détour d’une caricature de celui de Pasolini) des scènes tournées d’après Porno – Téo – Kolossal – qui en appauvrit fatalement la rage et le génie –, Pasolini séduit les sens bien plus qu’il ne déçoit sur le terrain de l’instruction des faits.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturopoing.com

    par Gabriela Monelle

    Chaque séquence permet d’évoquer une arborescence de faits que les connaisseurs sauront bien sûr retrouver – mais "Pasolini" va au-delà du film à clefs.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Femme Actuelle

    par Isabelle Giordano

    Allez-voir ce portrait sensible d'un homme que rien n'apaise. Ni la poésie, ni les films, ni les romans. Et qui se laisse mener par le goût de la provocation et de la révolte.

    La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

    Le Dauphiné Libéré

    par La rédaction

    Abel Ferrara, visiblement proche du personnage, reconstitue de façon troublante, non seulement ce jour ultime, mais l’univers même du poète et cinéaste, et son monde imaginaire.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    (...) (Abel Ferrara) réalisateur au début de sa carrière de deux sulfureux succès jamais renouvelés, filmeur fiévreux et damné, (...) a enfin trouvé avec ce film l’énergie et la manière de marquer son admiration pour son glorieux aîné.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Libération

    par Julien Gester

    Par-delà la révérence, la valeur de ce superbe portrait antispectaculaire réside dans sa façon de restituer sans ânonnements béats un Pasolini en liberté (...).

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Ouest France

    par Pierre Fornerod

    Un propos parfois confus, mais une performance passionnante de Willem Dafoe.

    Studio Ciné Live

    par Thomas Baurez

    Voir la critique sur le site de Studio Ciné Live.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    (...) le film n'a rien de racoleur et s'apparente davantage au cinéma expérimental qu'à la biographie riche en scènes choquantes.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Le Pasolini de Ferrara, brillant, mais ­dévitalisé (malgré la séquence, attendue, de la mise à mort sauvage de l’artiste sur la plage d’Ostie), ne manque pas de grâce et de classe, mais reste exempt de tout lyrisme.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Marianne

    par Danièle Heymann

    Rien d'illégitime dans le "Pasolini" d'Abel Ferrara, hommage extatique au poète assassiné, puzzle narratif à la fois fièrement bordélique et curieusement trop rangé, restituant la parole même de Pasolini avec une piété sans faille.

    Télérama

    par Jacques Morice

    Willem Dafoe, visage émacié d'Amérindien intello, donne à ses moindres paroles et gestes une densité toute prophétique. « Nous sommes en danger », prévient-il. On pressent ce danger tout au long de ce portrait sombre et aux tons fauves, crépusculaire (...). 

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Un film pas très net, bâtard, bavard, que sauvent le jeu hypnotique de Willem Dafoe et l'apparition ensoleillée de Ninetto Davoli.

    Positif

    par Adrien Gombeaud

    L'auteur de "King of New York" a conservé de ses grandes années son sens visuel: le style à la fois décadent et élégant qui a fait sa marque. [Mais] Ferrara semble se désintéresser des enjeux de l'époque et surtout de Pasolini lui-même.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    (...) ce biopic atypique ne dit pas grand-chose de l’homme et de l’artiste, se contentant d’aligner des scènes insignifiantes traversées de saillies faussement scandaleuses, à la limite du ridicule.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Transfuge

    par Damien Aubel

    Un cauchemar, oui, le meurtre sans doute pas du siècle, mais d'un grand cinéaste, Ferrara lui-même.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top