Mon AlloCiné
    Astérix et les Vikings
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Astérix et les Vikings" et de son tournage !

    Une libre adaptation d'une des BD

    Astérix et les Vikings est une libre adaptation de la bande-dessinée Astérix et les Normands. La productrice exécutive Natalie Altmann explique : "Le projet a débuté par quelque chose de très agréable : nous avons relu tous les albums ! Nous cherchions une histoire forte, universelle. Nous nous sommes arrêtés sur "Astérix et les Normands". Les Vikings ont envahi toute l'Europe et possédaient donc une dimension européenne et internationale. De même, le concept du film, la peur, est totalement universel."

    Il était une fois deux Gaulois...

    Les aventures d'Astérix et Obélix sont nées de l'imagination du dessinateur Albert Uderzo et du dialoguiste René Goscinny. C'est en 1959, à l'occasion de la sortie du magazine Pilote, qu'ils créent les deux héros gaulois. Au fil des ans, Astérix et Obélix deviennent des personnages légendaires dans le monde de la bande-dessinée. Trois ans après la création des studios Idéfix, Goscinny s'éteint et Uderzo reprend seul le flambeau du mythe. Au total, Astérix et Obélix représentent plus de 30 ouvrages vendus à 250 millions d'exemplaires dans le monde, mais aussi des séries télévisées, près de dix longs métrages d'animation et trois longs métrages en prises de vues réelles.

    Quand Astérix s'anime...

    Astérix et les Vikings est le huitième film d'animation mettant en vedette les deux célèbres Gaulois. Auparavant, il s'étaient illustré dans Asterix le Gaulois (1967), Astérix et Cléopâtre (1968), Les Douze Travaux d'Asterix (1976), Asterix et la surprise de César (1985), Astérix chez les Bretons (1986), Asterix et le coup du menhir (1989) et Asterix et les Indiens (1994). Les aventures d'Astérix et Obélix ont également été trois fois adaptées en long-métrage en prises de vues réelles avec Astérix et Obélix contre César (1998), Astérix et Obélix : mission Cléopâtre (2001) et Astérix aux Jeux Olympiques (2006).

    Deux réalisateurs... Danois !

    Amusant clin d'oeil : les deux réalisateurs d'Astérix et les Vikings sont... Danois ! La productrice exécutive Natalie Altmann explique : "On a cherché les meilleurs talents. On a dû faire appel à plusieurs studios car aucun ne proposait à lui seul tout ce dont nous avions besoin. Nous avons eu la chance de rencontrer deux réalisateurs, Stefan Fjeldmark et Jesper Møller, qui ont parfaitement senti le projet et ont su convaincre Albert Uderzo. Comme un clin d'oeil à l'album et au film, nous, "Gaulois", nous sommes retrouvés à faire équipe avec des "Vikings" danois, mais contrairement à ce qui se passe dans l'histoire, tout a été beaucoup plus cordial !"

    Un ancien et des nouveaux

    Si la voix d'Astérix est à nouveau assurée par Roger Carel, doubleur attitré du petit Gaulois depuis près de quatre décennies, et que Roger Carel officie une nouvelle fois comme narrateur de l'histoire, Astérix et les Vikings voit l'arrivée d'artistes issus de la nouvelle génération. Ainsi, l'actrice Sara Forestier (L'Esquive, Hell) prête sa voix au personnage d'Abba, le comédien Lorant Deutsch (Ripoux 3, Le Temps des porte-plumes) "incarne" Goudurix et le comique-acteur Pierre Palmade (L'Anniversaire) double Cryptograf.

    Astérix par Roger Carel

    Roger Carel, la voix d'Astérix depuis le tout début de l'aventure, parle de ce personnage qui l'a accompagné durant quatre décennies : "Pour moi, Astérix est un vieux compagnon. La première fois que je l'ai interprété, c'était il y a plus de trente-cinq ans, pour la radio. Goscinny et Uderzo souhaitaient faire des feuilletons et cherchaient des voix. Le personnage, bien que sympathique, était toujours un peu en train de râler ! Le type même du petit Français vu par les étrangers ! Mais il est aussi honnête et juste et il se définit également par son amitié avec Obélix. Chacun est le faire-valoir de l'autre. (...) Je suis heureux que la voix que j'ai créée pour Astérix soit une partie de son incarnation. Des gens de tous âges m'en parlent. Sa voix n'est d'ailleurs pas très éloignée de la mienne à la ville. A chaque fois que je le retrouve, sa voix me revient aussitôt."

    Pour le plaisir...

    Le plaisir du spectateur a été l'unique leitmotiv de l'équipe d'Astérix et les Vikings. La productrice exécutive Natalie Altmann résume : "Quels que soient les moyens que nous ayons mis sur ce film, nous n'avons jamais perdu de vue que l'objectif premier était le plaisir du spectateur. Astérix et les Vikings est d'abord l'occasion de partager l'aventure d'un héros qui nous tient à coeur quel que soit notre âge. Nous n'avons pas privilégié la prouesse technique au détriment de l'histoire. Chaque effet, chaque décor est au service de la narration. Jamais l'énorme logistique du projet n'a pris le pas sur son esprit."

    Des personnages plus humains

    Pour Albert Uderzo, le dessinateur d'origine d'Astérix et Obélix, ce nouveau film d'animation est particulièrement enthousiasmant : "L'idée de faire un nouveau dessin animé basé sur les aventures d'Astérix n'était pas une révolution pour moi. Il y a déjà eu sept adaptations, certaines avec des fortunes diverses. Mais quand j'ai rencontré l'équipe du studio qui projetait de faire Astérix et les Vikings, j'ai été convaincu par leur enthousiasme et j'ai accepté. Ils avaient compris exactement ce que je souhaitais. Dans les films précédents, je trouvais que les personnages ne jouaient pas assez, ils étaient toujours dans le mouvement, dans l'action, mais ne jouaient pas. Cette fois, ils sont parvenus à rendre les personnages vraiment humains." Pour la productrice exécutive Natalie Altmann, "beaucoup de choses n'avaient pas étéexploitées dans l'univers d'Astérix et les énormes progrès accomplis dans l'animation ces dernières années permettaient d'envisager un traitement digne des personnages."

    Tradition et modernisme

    Astérix et les Vikings a été réalisé à base d'animation traditionelle, comme tous les précédents opus de la saga. Mais il a également bénéficiés de techniques plus modernes. Le réalisateur Jesper Møller explique : "Ce fut notre challenge pour ce film. On devait respecter la physionomie des personnages mais aussi l'état d'esprit de la BD. Il faut que le film apporte un plus par rapport à la BD, mais il ne faut surtout pas dénaturer l'énergie et les caractéristiques qui font le succès d'Astérix et Obélix. Même si nous utilisons la technique traditionnelle, nous nous sommes aussi servis de l'imagerie informatique pour obtenir des images plus denses, plus riches. Ce n'est pas l'ancien contre le moderne, mais l'alliance des deux pour un résultat optimal."

    "Astérix et les Vikings" en chiffres

    Astérix et les Vikings a nécessité quatre années de travail, 22 millions d'euros de budget, 1300 plans, plus de 100 000 dessins, des centaines de décors et entre 300 et 500 personnes au travail dans toute l'Europe.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • Gemini Man (2019)
    • Downton Abbey (2019)
    • Un jour de pluie à New York (2018)
    • Rambo: Last Blood (2019)
    • Deux Moi (2018)
    • J'irai où tu iras (2018)
    • La Vie scolaire (2018)
    • Ça : Chapitre 2 (2019)
    • Le Dindon (2018)
    • Portrait de la jeune fille en feu (2018)
    • Chambre 212 (2019)
    • Alice et le maire (2018)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • Donne-moi des ailes (2019)
    • Papicha (2019)
    • Sœurs d'armes (2018)
    • Ceux qui travaillent (2018)
    Back to Top