Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Last Days
Note moyenne
4,3
26 titres de presse
  • Cahiers du Cinéma
  • Chronic'art.com
  • Elle
  • Le Figaroscope
  • Le Monde
  • Le Point
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • L'Humanité
  • Libération
  • MCinéma.com
  • Ouest France
  • Positif
  • Première
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • aVoir-aLire.com
  • France Soir
  • Score
  • Ciné Live
  • Le Nouvel Observateur
  • Rolling Stone
  • Studio Magazine
  • Variety
  • Zurban
  • The Hollywood Reporter

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

26 critiques presse

Cahiers du Cinéma

par Emmanuel Burdeau

(...) Last Days forme avec Gerry et Elephant une trilogie (...) Même prise d'écart avec cette origine de reportage par la souveraineté d'une mise en scène qui débraie la tragédie en longue vacance à travers les lacets, noeuds et boucles d'un labyrinthe (...)

La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma

Chronic'art.com

par Jean-Philippe Tessé

Last days ne donne nullement dans le biopic (...), à peine dans l'évocation. Petite chose en apparence, simple, tendance haïku. Il enchaîne plutôt sur Gerry et Elephant, avec qui il forme trilogie, entretient fraternité pré mortem, partage territoire étrange à fouiller. Continue l'élan.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Elle

par Elisabeth Quin

Nul besoin de connaître l'histoire de Kurt Cobain (...) pour être ému et foudroyé par cette élégie calme qui lui est dédiée. Last Days dépasse la chronique des derniers jours d'un musicien pour atteindre au noyau universel, et compréhensible par tous.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Figaroscope

par Jean-Luc Wachthausen

Gus Van Sant s'attache avec beaucoup de soin, de pudeur et même de compassion à retracer les derniers jours d'une rock star suicidaire. (...) En silence, loin du fracas du show-biz, l'image de cette épave (Michael Pitt) qui abandonne son enveloppe corporelle est bouleversante.

Le Monde

par Thomas Sotinel

(...) à qui a vu Kurt Cobain, sur scène ou ne serait-ce que dans les clips de Nirvana, Last Days procure un choc initial qui relève presque d'une cérémonie spirite, qui voit l'apparition et ­ presque ­ la matérialisation d'un être que l'on croyait perdu à jamais (...) Un film austère, rigoureux, teinté de satire violente, empreint d'une grande tristesse.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Point

par François-Guillaume Lorrain

Voir la critique sur www.lepoint.fr

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Aussi beau que Gerry et Elephant, le choc de la surprise en moins, Last Days (...) semble boucler une trilogie sur une Amérique désenchantée qui dévore ses enfants (...) film superbe, éblouissant d'intelligence, et parfois même bouleversant, d'une facture aussi sensuelle que son fond est noirâtre (...).

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Express

par Eric Libiot

Voir la critique sur www.lexpress.fr

L'Humanité

par Dominique Widemann

L'acteur Michael Pitt, lui-même musicien, révèle son talent. Tout ce que nous aimons retrouver chez Gus Van Sant se tient dans le lieu unique d'où il compose cette méditation (...) On sent à chaque seconde le respect qu'il leur porte.

Libération

par Gérard Lefort

Last Days est le grand film de l'adolescence au moment de son extinction (...) La splendeur de Last Days tient au fait que Gus Van Sant ne joue pas à dominer son sujet. Son film titube autant que son acteur, Michael Pitt (...), vacille. Garçon sublime, comme le latin l'entendait, il s'élève très haut dans le ciel, jusqu'à s'évanouir dans un éblouissement.

MCinéma.com

par Hugo de Saint Phalle

Avec des images et des sons, le cinéaste nous fait pénétrer l'esprit de son héros. La grâce des mouvements de caméra relève de la symphonie et souligne l'état d'isolement du personnage de Blake (...) un trip virtuose hypnotisant.

Ouest France

par La rédaction

Formellement à mi-chemin de la rigueur radicale de Gerry et de la narration développée d'Elephant, ces Last days sur le fond se refusent eux aussi à toute tentative de jugement et même simplement d'explication. Et c'est bien là ce qui fait sa force prenante et douloureuse.

Positif

par Jean-Christophe Ferrari

Le caractère atmosphérique de la mise en scène, permet à la caméra de ne pas capter uniquement quelque chose de singulier et d'original mais également quelque chose d'emblématique.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Première

par Olivier De Bruyn

Poème noir et compulsif, dérive envoûtante, Last Days est aussi une évocation étrangement concrète. Les sens du spectateur, hypnotisés, sortent à vif de cette épopée immobile. Comme si, à force de murmures, de gestes tremblants et de regards obscurs, Last Days avait capturé une vérité essentielle.

La critique complète est disponible sur le site Première

TéléCinéObs

par Olivier Bonnard

(...) une méditation sur la mort qui vient clore magnifiquement la "trilogie noire" du cinéaste. (...) une étrange comédie (...). Gus Van Sant parvient à capter l'essence tragique de ces derniers jours, bien aidé en cela par son interprète Michael Pitt, qui, la carcasse voûtée, incarne une douleur de tous les instants.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Télérama

par Louis Guichard

Gus Van Sant signe son film le plus dépouillé. (...) Last Days est un étrange voyage immobile dans la déglingue, en compagnie d'un spectre blond et de quelques zombies. Un voyage qui atteint sa destination finale sans heurt ni cri, comme si rien n'était plus simple. Et qu'il n'y avait pas si loin entre les vivants et les morts.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

aVoir-aLire.com

par Romain Le Vern

Sans atteindre le niveau d'Elephant (le sujet était peut-être plus universel et donc touchait plus en profondeur), Last days représente une expérience sensorielle qui, pour peu qu'on accepte de se laisser hypnotiser et qu'on succombe au trip, hante longtemps après la projection

France Soir

par Richard Gianorio

Last Days est un film d'un esthétisme radical époustouflant. Mais contrairement aussi à Elephant, ici la forme colle complètement au fond (...) On peut trouver ce film "arty" froid et affecté. Il est pourtant impossible de résister à son envoûtante poésie hypnotique.

Score

par V. McKey

Ceux qui ne sont pas habitués à la démarche du réalisateur resteront probablement aux portes de la maison où se passe la quasi-intégralité du film. Les autres trouveront leur chemin dans ce labyrinthe mental, aussi fascinant qu'aride, agaçant qu'émouvant. Quoiqu'il en soit, un film à part, unique.

La critique complète est disponible sur le site Score

Ciné Live

par Philippe Paumier

Voir la critique sur www.cinelive.fr

La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

Le Nouvel Observateur

par Fabrice Pliskin

Michael Pitt compose un extraordinaire personnage de clown funèbre et toxico (...) Hélas, si Van Sant enregistre la belle performance de Pitt, il ne parvient pas à résoudre ce casse-tête : comment filmer l'ennui sans ennuyer son public

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Rolling Stone

par Grégory Alexandre

Gus Van Sant (...) fait sur sur-place en reproduisant ce qui a fait la texture d'Elephant (...) Manque juste une étincelle de grâce qui aurait desserré l'étau d'ennui emprisonnant cette longue métaphore sur la mort du rock'n'roll.

Studio Magazine

par Thomas Baurez

Voir la critique sur www.studiomag.com

La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

Variety

par Leslie Felperin

(critique cannoise) (...) un portrait sans fard du mode de vie rock'n'roll hédoniste, ponctué de séquences à la beauté fascinante, mais dont l'imagerie quasi-religieuse frise parfois le mauvais goût.

Zurban

par Claire Vassé

Ces instants où la musique surgit pour redonner de la substance à ce monde que l'artiste a déjà perdu de vue sont magiques. Mais pas suffisamment pour ne pas nous conforter dans l'idée que le réalisateur d'Elephant tombe dans la pose à force de se reposer sur des dispositifs formels, notamment au niveau sonore.

The Hollywood Reporter

par Kirk Honeycutt

(critique cannoise) Vu l'ennui qui s'installe à la vision de Last days, on excusera les spectateurs qui se prendraient à rêver que film se fût intitulé The Last day. (...) Un exercice vain.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top