Notez des films
Mon AlloCiné
    Locataires
    Note moyenne
    4,1
    24 titres de presse
    • Brazil
    • Elle
    • L'Humanité
    • MCinéma.com
    • Paris Match
    • Positif
    • Première
    • Score
    • Studio Magazine
    • Télé 7 Jours
    • Zurban
    • aVoir-aLire.com
    • Chronic'art.com
    • Le Figaroscope
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Ouest France
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Ciné Live
    • Le Monde
    • Cahiers du Cinéma
    • Libération
    • Rolling Stone

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 critiques presse

    Brazil

    par Caroline Vié

    Cette histoire d'amour sans parole (...) est le film le plus abouti de son auteur. On se laisse doucement prendre par la petite musique de cette chronique tendre sur fond d'amours imaginaires et de chronique sociale. Ce film bouleversant prouve que le romantisme peut exclure toute mièvrerie. (...) excellents comédiens. [...] On reste longtemps sous le charme de cette fable cruelle et tendre.

    Elle

    par Elisabeth Quin

    "Locataires" est un hymne à l'amour fou entre un homme et une femme qui sont de chaque plan, mais n'échangeront pas UNE parole durant le film. [...] Mais Kim Ki-duk est tout sauf un réalisateur qui plane, et l'onirisme lui permet de revenir sur les thèmes qui lui tiennent à coeur : "Locataires" est nourri de l'enseignement bouddhiste qui s'appuie sur le principe de l'impermanence des choses (...).

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    Ce film découd avec fantaisie les frontières du réel.

    MCinéma.com

    par Céline Lin

    Grâce à son sens inné du cadre, le cinéaste maîtrise parfaitement l'espace. [...] De très belles idées scénaristiques ponctuent cette histoire d'amour forte en symboles touchants, où chaque détail a son importance.

    Paris Match

    par Christine Haas

    Dans un univers visuel flirtant avec le surréalisme, le cinéaste vire sa cuti misogyne et réinvente l'amour toujours. Avec sa maîtrise habituelle, il cadre et rythme magnifiquement cette étrange évasion, qu'il saupoudre d'une touche d'humour tendre. Le charme des comédiens fait le reste. Décidément ce franc-tireur du cinéma coréen n'est jamais où on l'attend. Le voilà romantique !

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Jean-Christophe Ferrari

    Avec Locataires, le rêve a grignoté un peu de terrain au réel. Par ailleurs, il y a dans l'oeuvre du metteur en scène de The Coast Guard une frontalité et un mélange serré de candeur (...), de perversité et d'horreur parfois qui, je crois, peuvent offenser le goût et la sensibilité. C'est dommage, car c'est au prix de son caractère direct, appuyé et manichéen qu'un film comme Locataires offre l'impertinente jubilation de son âpreté ludique.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Première

    par Gérard Delorme

    Ce film plutôt apaisé semble tourner une page sur le terrorisme sexuel qui caractérisait les précédents films de Kim Ki-Duk et rebutait certains spectateurs. [...] L'histoire est racontée sans paroles et on s'en rend à peine compte tant KKD réussit à captiver par la seule force de ses images. Magistralement composées et rythmées (...). Derrière son apparente légèreté, Locataires est le dernier grand film d'amour surréaliste.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Score

    par Marco Ramius

    La première partie du métrage risque d'en déconcerter plus d'un, notamment par sa volonté de réduire les dialogues au strict minimum. L'errance de ces deux personnages se vit comme une rêverie mélancolique, quasi irréelle, avant que le réalisateur n'aiguille son film dans une direction absolument inattendue. C'est beau, poignant, parfois drôle et, pour une fois, tout public.

    La critique complète est disponible sur le site Score

    Studio Magazine

    par Thomas Baurez

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    Télé 7 Jours

    par Gérard Lenne

    Images limpides, aucun délayage psychologique. Superbe film de l'hyperdoué cinéaste coréen Kim-Ki-duk.

    La critique complète est disponible sur le site Télé 7 Jours

    Zurban

    par Addisson De Witt

    Voici le joyau cinématographique que nous espérions, de la part du talentueux, prolifique, mais inégal réalisateur coréen. L'originalité du propos et la fantaisie jubilatoire de la forme font de ce film à la fois une comédie ludique, un poème d'amour fou et une satire au vitriol de la société moderne. [...] Un régal !

    aVoir-aLire.com

    par Romain Le Vern

    Locataires est un mélodrame comme seul Kim Ki-duk sait en faire : subtilement émouvant et résolument grotesque. (...) film brillant (...).

    Chronic'art.com

    par Alex Masson

    Chez Kim Ki-Duk, les images sont souvent plus parlantes que les personnages. A ce titre Locataires prolonge l'épure initiée avec Printemps, été, automne... et Samaria. [...] Plus fascinant encore est le fait d'entrevoir malgré tout chez un cinéaste jusque-là habité par le pessimisme, un certain optimisme en fin de parcours. Un sentiment qui allège considérablement le cinéma du sud-coréen d'un certain pathos

    La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

    Le Figaroscope

    par Françoise Maupin

    On est constamment surpris par la tournure des événements, séduit par les partis pris du cinéaste l'histoire est racontée quasiment sans paroles et conquis par la force des images que compose cet ancien peintre.

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Nouveau film d'un cinéaste inspiré mais peut-être un peu trop prolifique. [...] Locataires est de tous ses films le plus compatissant, le plus poetique. [...] Locataires est un film très étrange et divertissant, mais (...) il ne nous guérit pas de nos doutes quant au talent réel de ce cinéaste coréen.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Express

    par La rédaction

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Ouest France

    par La rédaction

    Kim Ki-duk change une fois encore de genre, et de traitement, pour mettre beaucoup d'ironie et de fraîcheur dans un conte quasiment muet. [...] Original et séduisant.

    TéléCinéObs

    par Xavier Leherpeur

    Délaissant ses thèmes fétiches (la violence, la culpabilité...), le cinéaste coréen nous offre une histoire d'amour évanescente à la mise en scène sensuelle et élégante.

    Télérama

    par François Gorin

    La romance aérienne de deux "passe-muraille" par le Coréen Kim Ki-duk. [...] Locataires évolue (...) dans une atmosphère semi-comateuse. Cette romance, privée de mots, d'effusions, mais aussi de but, ne saurait durer. Kim Ki-duk se contente pourtant d'effleurer le mélo. Son style de drame est de ceux où les larmes et le sang se ravalent aussi sec.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Ciné Live

    par Xavier Leherpeur

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

    Le Monde

    par Florence Colombani

    Cette intimité muette donne lieu à quelques séquences d'une certaine grâce. Mais le film apparaît vite comme un exercice de style un peu vain. Le cinéaste s'y permet bien des facilités, s'attardant avec complaisance sur le personnage caricatural du méchant mari, tentant quelques échappées poétiques qui tombent à plat.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Cahiers du Cinéma

    par François Bégaudeau

    On a trop bien vu que, loin de suspendre le sens, le silence forcené ne fait que le retenir pour mieux le décharger sous forme brutale.

    Libération

    par La rédaction

    Le 77e film du prolifique Coréen en 2005, et une croûte perverse de plus.

    Rolling Stone

    par Grégory Alexandre

    Sous la caméra de Kim Ki-duk, un ballet mutique et pesant calibré pour les festivals section "auteurs". Franchement dispensable.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top