Notez des films
Mon AlloCiné
    Police
    note moyenne
    3,3
    457 notes dont 65 critiques
    répartition des 65 critiques par note
    4 critiques
    18 critiques
    26 critiques
    14 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Police ?

    65 critiques spectateurs

    Teresa L.
    Teresa L.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 140 critiques

    4,5
    Publiée le 31 mai 2014
    "T'as 18 ans et tu crois pas à l'amour?" demande Depardieu à Bonnaire (qui joue ici un petit rôle de prostituée). "Momo, qui Momo?" demande Depardieu à un truand qui le met sur un coup. "J'aime pas les ordures d'assassins de vieilles" éclate Depardieu avant d'écraser la tête d'un truand contre une table. "Quand on est dans le métier il faut toujours avoir une chemise de rechange" déclare-t'il à sa supérieure (Pascale Rocard, fraîchement débarquée, qui a serré la main dudit truand parce qu'au premier coup d'oeil on ne fait pas la différence entre un truand et un flic, pas de manichéisme.) "Ferme la porte et ferme ta gueule" dit Depardieu à Anconina lorsqu'il le surprend au lit avec Noria, la voleuse "qui n'aime pas les problèmes". Inutile de ranger "Police" dans la catégorie des polars, ce n'en est pas un; il s'agit d'un film sur le brouillage des repères, quasi de la première à la dernière minute. Il y a un humour sous-jacent, pas toujours drôle, des cadrages et mouvements de caméra d'une perfection absolue, un jeu d'acteurs hors-pair. Très grand film, frustrant à la première vision, à revoir au moins deux fois ensuite.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 368 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    3,0
    Publiée le 4 mai 2011
    Maurice Pialat réalise ici un polar d'un réalisme saisissant, à tel point que l'on croirait avoir affaire (lors de certaines scènes) à un documentaire filmé sur le vif au coeur d'un commissariat, comme si Raymond Depardon se trouvait derrière la caméra. L'atmosphère y est parfaitement restituée, le face à face violent (au début du film) entre Gérard Depardieu & Sophie Marceau (19 ans à l'époque du tournage) est impressionnant, entre le flic irascible et cette jeune fille pas si innocente qu'elle en a l'air. Une incursion au coeur d'un commissariat, avec tous les ingrédients du genre, une tension palpable parfaitement maintenue tout au long du film, en grande partie grâce à ses comédiens principaux (superbe tandem entre Depardieu & Marceau, aux côtés de Richard Anconina & Sandrine Bonnaire). Pour la petite anecdote, le film fut récompensé par le Prix d'Interprétation masculine (décerné à Gérard Depardieu) lors du Festival de Venise !
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1579 abonnés Lire ses 8 738 critiques

    3,0
    Publiée le 24 décembre 2010
    Ce qui est important dans un polar, c'est le petit dètail de la vie de bureau! Le cafè de 10h du matin, la cachet pour les maux d'estomac..."Police", ce sont aussi, ne l'oublions pas, les retrouvailles et même la rèconciliation de Maurice Pialat et de Gèrard Depardieu - après les tensions qu'ils avaient vècues sur le tournage de "Loulou". Dans ce film, ce dernier contrôle totalement son èmotion dans le rôle du flic Mangin! Un personnage que l'on pourrait dèfinir comme une chair chaude, ambulante, une espèce de lion qui tourne autour d'une mythomane pour laquelle il a eu le coup de foudre (Noria jouè par la troublante Sophie Marceau). La camèra de Pialat traque les visages et se place surtout à l'ècoute des personnages dans une recherche constante de rèalisme en refusant tous les stèrèotypes! Un bon polar traitè comme un document humain et social...
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 320 abonnés Lire ses 1 746 critiques

    5,0
    Publiée le 22 janvier 2009
    Un film immense qui montre la police telle qu'elle est ( et non telle qu'elle devrait être ). Maurice Pialat ne porte aucun jugement sur ces personnages, et c'est là toute son intelligence : il s'agit avant tout d'êtres humains criblés d'imperfections et de médiocrité, de personnalités fortes, rongées par la solitude... Gérard Depardieu est - encore une fois ! - assez extraordinaire ; Sophie Marceau trouve là son rôle le plus trouble et fascinant ; Richard Anconina, Sandrine Bonnaire et le jeune Artus de Penguern complètent le casting avec succès. Amoureux de la vie, Pialat la capte et l'imprime comme nul autre sur la pellicule. Il dirige ses acteurs de manière absolument remarquable ( une grande place fut laissée à l'improvisation : pourtant, l'ensemble reste délibérément maîtrisé ). Le scénario de Catherine Breillat figure parmi les plus grandes réussites du cinéma français des années 80. Police est un grand film réaliste, parce qu'il nous emmène là où notre oeil n'a pas l'habitude d'aller, vers ce qu'il existe d'inconnu et d'inexploré. Un chef d'oeuvre.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 346 critiques

    5,0
    Publiée le 26 août 2007
    A mon sens, le chef-d'oeuvre de Maurice Pialat. L'un des plus grands films français du XXe siècle. Moins démonstratifs que dans ces autres oeuvres, ce "Police" gagne en force d'émotion. Qui plus est, le scénario est un pur régal, écartant de près et de loin toutes les invraisemblances qui viennent de coutume parasiter les films-documentaires faits sur la police. Ici, Pialat s'appuie sur ce monde particulier pour extraire au fonds de ce terreau d'âmes grises la lumière de l'humanité. Il ny a pas de bons ou de méchants dans cet univers, juste des hommes et des femmes qui se livrent à une course effreinée vers le bonheur. Sans doute le plus grand rôles de Sophie Marceau, qui en jeune délinquante un peu paumée, est tout simplement éblouissante ! Et que dire de Depardieu ? Immense. Comme toujours lorsque la sensibilité et la faiblesse émerge de sa carcasse virile. Scénario, lumière, mise en scène, montage, interprétation, tout concorde pour faire de "Police" un chef-d'oeuvre du genre. A découvrir, puis à voir, et à revoir enfin. Pour le plaisir et la gloire du cinéma.
    Clément Mari
    Clément Mari

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 74 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mai 2007
    Un polar froid et implacable qui révèle dans sa seconde partie une tendresse et un humanisme insoupçonné. Un film à l'image de Pialat lui-même. A signalé une performance remarquable d'une Sophie Marceau malmenée qui ne retrouvera jamais une telle intensité face à un Depardieu des grands jours.
    NicoMyers
    NicoMyers

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2009
    Dans Police, le pessimisme de Pialat et sa vision amère se plaque sur une peinture minutieuse de la police française. Les codes habituels du genre, à savoir traffics de drogue, poursuites et suspense, sont présents mais réduits à leur minimum, au profit du réalisme du film et du portrait de son personnage principal, joué avec génie par ce géant nommé Depardieu. La mise en scène, alternant esthétisme et discrétion d'un documentaire, est dans la lignée d'A nos Amours, le film précédent de Pialat - un réalisme fort, prenant, des personnages "vivants" comme on n'en trouve chez nul autre réalisateur, et dont les destins s'entrecroisent avec fougue. Comme toujours, la réalité profonde des pensées de ces personnages se révèle par le corps, l'érotisme et la présence physique.
    Maqroll
    Maqroll

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    5,0
    Publiée le 7 juin 2009
    Une leçon de cinéma (une de plus !) par « Maître » Pialat... Depardieu éblouissant comme toujours, Sophie Marceau à contre-emploi, et la caméra qui traque le moindre geste, le moindre regard, mais toujours avec pudeur, toujours au bon endroit. Du cinéma comme on n’en a que très rarement fait, celui qui restitue la vie sans tricher, telle qu’on la perçoit (ou croit la percevoir) avec ses yeux... Je plains très sincèrement ceux qui sont passés à côté de ça...
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 366 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    4,0
    Publiée le 9 décembre 2012
    Maurice Pialat parvient dans ce film atypique à obtenir autant de réalisme dans le traitement de son intrigue policière que dans la capture des émotions de ses acteurs. Si l’enquête autour du trafic de drogue peut sembler confuse, voir décousue, elle a le mérite d’être construite au sein d’une reconstitution ahurissante digne d’un documentaire des relations troubles entre les trafiquants et les forces de l’ordre. Le personnage de l’inspecteur Mangin, magistralement incarné par Gérard Depardieu, est à lui seul un concentré de cette ambiguïté psychologique inhérente aux investigations dans les sphères de ce business aussi illégal que lucratif. Le travail fait sur l’écriture de chaque personnage, leur jeu plein d’intensité et la restitution de la tension sous-jacente entre chacun d’entre eux font de ce polar une petite perle du genre.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 236 abonnés Lire ses 365 critiques

    3,5
    Publiée le 29 août 2016
    "Police", s'il avait pleinement assumé de ne pas être un polar, aurait pu être un grand film. Mais une intrigue assez peu intéressante et à peine écrite de trafic de drogues existe bel et bien, piétine plus qu'elle n'avance, au rythme de personnages qui évoluent moins qu'il ne ressentent des sentiments contradictoires et ambigus. Sans scénario classique avec péripéties faisant passer des paliers au récit, "Police" est un film qui plonge tranquillement mais progressivement dans l'intime, se resserrant dans une magnifique deuxième heure autour de la relation Mangin-Noria, campés par les sublimes Gérard Depardieu et Sophie Marceau, qui vaut pour ce qu'elle dit de la complexité des sentiments, de la virilité comme un moyen de masquer sa propre fragilité et de la sensualité d'une femme triste, déchirée et perdue. Après une première heure quelque peu décevante qui peine à satisfaire avec sa suite de saynètes inégales, "Police" décolle donc enfin sans pour autant renier son faux rythme qui traduit l'amertume et la mélancolie de ses personnages, in extremis émouvants.
    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 982 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2009
    un grand film d'atmosphère comme savait les faire Pialat. une forme de vie s'échappe de ses oeuvre. sa mise scène est précise, belle et invisible. Ici, ses personnages de flics et voyous sont tous du coté de la nuit, vivants entre vigueur et lassitude, brumeux et seuls. le film est souvent drole,les acteurs sont naturels, ce n'est cependant pas l'oeuvre la plus forte de pialat, le scénario etant un peu hybride.
    BMWC
    BMWC

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 635 critiques

    3,5
    Publiée le 8 août 2013
    Dans une première partie quasi-documentaire, "Police" fait évoluer le polar français comme peu de films l'ont fait. Puis le scénario dérive vers une romance interdite beaucoup moins intéressante où il n'y a guère plus que Gérard Depardieu, bouleversant, qui continue de faire le boulot. Un film fort mais inégal.
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,0
    Publiée le 17 novembre 2007
    Police représente l'incursion de Maurice Pialat dans le cinéma de genre qu'est le polar. Il reste son plus grand succès public et sera en 1985 le réalisateur le mieux payé de l'année. Pour ce film, il dispose d'un budget plus que confortable de 30 millions de francs, d'acteurs vedettes comme Depardieu, Marceau, bref tout est réuni pour faire un bon film, ce que Police est. Le tournage est néanmoins houleux, la faute au caractère spécial de Pialat : tyrannique, colérique, de mauvaise foi. Il rejetta le scénario de Catherine Breillat avec qui il se brouilla et tout au long du tournage donna l'impression d'improviser au fur et à mesure, eut de vives altercation avec Anconina qui jouait Lambert l'avocat. Lambert qui était le nom du pompiste joué par Coluche dans Tchao Pantin. Ici, Pialat s'attache surtout avec sa caméra à capter les silences, les regards de ses personnages au détriment des mots ou de l'action (d'ailleurs il n'y a qu'un coup de feu et un nez cassé dans tout le film). Le film a un gros côté documentaire, ce que Pialat voulait éviter je crois, grâce aux longues scènes d'interrogatoire durant la première partie du film. Sans manichéisme, il n'y a pas de bons et de méchants Depardieu le flic est un homme à femmes, Lambert l'avocat traite avec les truands, ce film est une histoire d'homme comme le voulait Pialat mais aussi une histoire d'amour contrariée entre un flic et une menteuse invétérée. On se souviendra longtemps du regard desespéré de Depardieu, plan qui a été pris sur une autre scène qui a été coupée, qui clôt le film.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 891 critiques

    4,0
    Publiée le 12 mars 2016
    Police, ma cinquième incursion dans la filmographie de Maurice Pialat. Toujours cette force qui se dégage, cette structure si particulière, ses égarements, son contenu déroute et déconcerte mais de manière poétique, presque symphonique. On ressent l'influence de celui-ci sur les productions française d’aujourd’hui, pourtant cette singularité persiste, ses films reste authentique et son univers unique. Plongé à l'intérieur de cette police, son réalisme, les limites et barrières étroites entres représentants de la loi et truands. Les souvenirs de L.627 de Bertrand Tavernier me sont revenus concernant la première partie du film, j'aimerai bien connaitre la perception de celui-ci concernant le travail de Pialat avec ce long métrage. Le travail technique rayonne, les décors sont - la encore - si particulier, la lumière surprend et fait réellement briller ces comédiens. Justement, on sent la encore le rapport de force qui les opposent, Gérard Depardieu se révèle sous la caméra de l'un de ses réalisateurs fétiche, le synopsis concernant son personnage ne ment pas. Sophie Marceau elle aussi se livre sous un jour nouveau, elle est bouleversante et donne à ce long métrage une électricité palpable. Les autres contribuent au caractère particulier de cette oeuvre au combien intéressante. Il me tarde de poursuivre le restant de mon périple ...
    mickael l.
    mickael l.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 14 critiques

    4,5
    Publiée le 18 mars 2018
    ce film est tout simplement superbe , un DEPARDIEU au meilleur de sa forme ; film limite documentaire la premiere demi heure on rentre dans un polar sentimental avec beaucoup de personne differente : un flic surexcité , un avocat corompu , une pute balance , une co-dileuse menteuse et j en passe beaucoup d humour et de sensualité CHAPEAU PIALAT !!!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top