Mysterious Skin
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,1 pour 3 412 notes dont 455 critiques  | 
  • 247 critiques     54%
  • 120 critiques     26%
  • 28 critiques     6%
  • 28 critiques     6%
  • 18 critiques     4%
  • 14 critiques     3%

455 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
northpark

1 abonné | Lire ses 22 critiques |

   4.5 - Excellent

C'est un film choquant qui parle du déni. Il explique par son intrigue certains chemins pris par des enfants violés, pour fuire l horreur de la réalité. Le déni ici se présente sous 2 formes. L aliénation et la rationalisation. Dans les 2 cas le passé terrifiant revient, à la manière d'un boomerang. Les personnages ont beau se détacher de leur agression, elle revient avec une violence psychologique palpable. Ce sujet extrêmement délicat est traité de manière incroyable par G. Araki. De plus J Gordon Levitt démontre tout son talent dans cet ovni cinématographique. C'est incontestablement un chef d'oeuvre, mais le sentiment désagréable du choc subit par les personnages a tendance à déteindre. À réserver à un public averti.

Romain J.

13 abonnés | Lire ses 27 critiques |

   3.5 - Bien

Un film très étrange. Il aurait pu être une perle, mais il se constitue de trop de scènes extrêmement dérangeantes. Le scénario n'est peut-être pas assez approfondi.


Raphaël P.

13 abonnés | Lire ses 91 critiques |

   4.5 - Excellent

Un très très grand coup. Araki, au même titre qu'Aronofsky, ou David Lynch, est un réalisateur dont les films ne vous laisseront jamais indifférent. Mysterious Skin est surement le film le plus ignoble, le plus choquant et le plus destabilisant qui vous sera donné de voir durant toute votre existence. Mais il est tellement nécessaire et beau, qu'on lui pardonnerai presque cette violence sexuelle montrée à l'écran. Une adaptation quasi parfaite, un Joseph Gordon Lewitt à couper le souffle, pour un film qui frole le chef-d'oeuvre des films les plus choquants de l'histoire du cinéma.

Adonys91

6 abonnés | Lire ses 14 critiques |

   4.5 - Excellent

Un sujet sensible traité avec un talent et un scénario formidable. J'avais manqué ce film et il me rassure sur le fait qu'il reste donc bien encore des pépites cinématographiques restant à découvrir. Je n'ai jamais vraiment accroché avec Joseph Gordon-Levitt et ce film me réconcilie avec lui.

Jean1319

1 abonné | Lire ses 54 critiques |

   1 - Très mauvais

Comme l’a dit un visiteur : c'est l'histoire d'un homo et d'enfants victimes d’un pédophile. Mais ce film ne dénonce rien, et n’apporte rien. Je trouve que c’est mal amené, pas très bien filmé et réalisé. A plusieurs moments, c’est malsain, et vraiment infâme. C’est osé d’avoir fait un film pareil. Je suis étonné que le réalisateur n’ait pas eu d’ennuis. Je me demande quel accueil a été fait à ce film à l’étranger. Je vais jeter un œil à IMDB.

Jerome Bch.

0 abonné | Lire ses 4 critiques |

   4 - Très bien

Joseph Gordon-Levitt nous livre une excellente prestation dans ce film d'Araki dont la construction narrative est parfaitement développée. Nous arrivons à suivre, en alternance, deux destins, deux adolescents qui ont en commun un événement survenu dans leur enfance. L'évolution de l'histoire nous met face à l'impact important de cet événement sur ces deux personnages ainsi que la triste réalité dans laquelle ils se développent. Un film teinté de beauté et de tristesse à voir absolument !

Simon P.

29 abonnés | Lire ses 109 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

La pédophilie est un sujet plutôt rare au cinéma et c'est tout à fait compréhensible. Jean Pierre Mocky s'y était essayé par exemple et c'était une belle merde. Ici j'ai été choqué par certaines scènes à la limite du supportable mais quoi de mieux que choquer pour dénoncer ? Orange Mecanique faisait de même. Les acteurs ( le très jeune Joseph Gordon Levitt en tête ) sont remarquables, la mise en scène ( je pense à la fantastique scène de fin dans la maison ) est irréprochable. Le parallèle avec l'histoire des extra terrestres dû au traumatisme du personnage principal est très bien sentie. Un grand film, un chef d'oeuvre dramatique. Chapeau. ( attention aux âmes sensibles )

KaiserJosé

0 abonné | Lire ses 3 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Contrairement aux autres films de Gregg Araki, Mysterious skin ne présente rien de kitsch, grotesque ou drôle.. Un véritable ovni, qui touche à un sujet extrêmement sensible : la pédophilie, à vrai dire la première fois que j'ai voulu visionner Mysterious skin, j'ai arrêté au bout de 20 min, un poil trop cru pour moi à l'époque. Le second visionnage fut une vraie claque, choquant, émouvant, un Joseph Gordon-Levitt parfait, signant ici la meilleure prestation de sa carrière, une atmosphère évanescente rythmée par une bande son encore une fois très "shoegaze" et des musiques froides.Les deux protagonistes montrent une psychologie différente suite à leur malheur d'enfance, en suivant leur évolution nous comprenons que finalement ils sont plus proches que ce que leur façon d'agir laisse penser, l'un voulant à tout prix oublier ce qui s'est réellement passé en se persuadant d'avoir été enlevé par des extra-terrestres, l'autre acceptant la triste réalité et continuant sans cesse ces rituels pervers. Ils souffrent, partagent la même douleur, qui les liera à jamais et dont ils ne pourront jamais guérir.Mysterious skin est ce genre de film qui ne vous laisse pas indemne après visionnage, et qui n'est d'ailleurs pas facile d'accès de par sa thématique qui peut en horrifier plus d'un. Cependant, un véritable chef-d'oeuvre.

JimBo Lebowski

74 abonnés | Lire ses 297 critiques |

   4 - Très bien

Le deuxième film de Gregg Araki que je visonne, il m'avait laissé estomaqué avec ce final complètement barré de "Nowhere", ici son "Mysterious Skin" est résolument moins psychédélique mais tout aussi étrange et substantiellement intéressant. Ce qui m'a frappé immédiatement c'est cette touche "Araki" que j'ai retrouvé, une réalisation particulière fluide et séduisante, avec un côté 90s dans le grain, comme une VHS qu'on aurait retrouvé par mégarde dans un vieux carton. Pendant un moment j'aurais juré que le film datait d'environ 1998-1999, dans la foulée de "Nowhere" (1997), mais quand j'ai vu Gordon-Levitt je me suis dis que c'était impossible, j'ai vérifié vite fait sur SC et ça date bien de 2005, je suis resté tout à fait étonné, le style est jouissivement rétrospectif. Le réalisateur aborde à nouveau des thèmes qui semblent lui être chers comme l'homosexualité, la perte de repères, la fuite cosmique ou le paranormal, le film est l'adaptation du roman de Scott Heim, un choix personnel qui s'apparente tout à fait à son univers, ou alors a-t-il simplement englué l'histoire avec ses thématiques ... Le récit raconte le destin de deux jeunes garçons qu'apparemment tout oppose mais qui gardent un lourd secret, l'un tente de le faire revenir à la surface de son subconscient et l'autre tente de le fuir. Araki nous mène en bateau pendant un long moment avec son allégorie extraterrestre, le mythe de l'enlèvement, de l'exploration corporelle, tout cela n'est en fait que le symbole du viol pédophile que Brian a subit étant enfant, d'un épisode traumatisant de son enfance qu'il a effacé instantanément de sa mémoire sélective, il tentera de se convaincre que la réponse viendrait d'un OVNI (j'ai repensé à la scène où le vaisseau passe au dessus de la maison, après coût je ne la comprenait pas trop puisque sa sœur et sa mère sont présent, sans doute un événement provenant de son imaginaire nourrit aux films de Spielberg) il se passera des années avant qu'il puisse enfin combler ce vide. Neil lui n'est qu'une autre victime mais totalement consentante et instrumentalisée, sa perversité finira par se retourner contre lui et son acte de jeunesse resurgira contre sa volonté pour enfin tout avouer à Brian, le film se termine sur le destin brisé de deux âmes en peine voulant fuir ce monde qui n'aura fait que voler leur heureuse et candide jeunesse. "Mysterious Skin" est un film poignant, fascinant et perturbant avec une vraie patte de réalisateur passionné, il m'a bien mieux convaincu que le bordélique (mais plutôt brillant) "Nowhere", Araki cette fois tu marque des points.

lhomme-grenouille

278 abonnés | Lire ses 2500 critiques |

   4 - Très bien

Gregg Araki est pour un génie quand il s’agit d’explorer des milieux marginaux, qui peuvent déranger, et pour le faire avec une crudité de ton incroyable qui se mêle à une réalisation suave qui attenue l’ensemble. Loin d’être antinomique, cette association m’apparaît au contraire incroyablement pertinente pour capter toute l’ambiguité d’une situation, d’un vécu, d’un ressenti. Pour le coup le sujet du film est très fort, et malgré tout Araki parvient à en dégager une sensation complexe qui nécessite du temps pour la décanter. C’est assez fort…

http://lhommegrenouille.over-blog.com

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Mysterious Skin Bande-annonce VO
79 264 vues
Mysterious Skin Extrait vidéo VO
11 894 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné