Notez des films
Mon AlloCiné
    La Reine africaine
    note moyenne
    3,7
    766 notes dont 76 critiques
    répartition des 76 critiques par note
    19 critiques
    34 critiques
    12 critiques
    9 critiques
    1 critique
    1 critique
    Votre avis sur La Reine africaine ?

    76 critiques spectateurs

    ALF.
    ALF.

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 259 critiques

    5,0
    Publiée le 26 juillet 2015
    "The African Queen", probablement le plus beaux bijoux de John Huston. La rencontre de deux grandes personnalités, deux stars du Vieil Hollywood des années 40/50: Humphrey Bogart et Katharine Hepburn dans une véritable aventure riche en émotion, en action et en romantisme. Dans l'Afrique des années 1900 alors que la guerre retentit, elle incarne Rose Sawyer une missionnaire britannique, vieille fille propre sur elle. En face, lui incarne "Mr Allnutt", un aventurier canadien aux manières grossières plutôt porté sur la bouteille. Et pourtant ces deux opposés vont être contraints de composer ensemble dans la promiscuité de l'African Queen jusqu'à ce que leur masque tombe. Alors elle devient Rosie et lui devient Charlie. Tout d'un coup cet homme qu'elle trouvait repoussant et rustre se révèle être sensible, attentionné et brave. Tout d'un coup cette femme qu'il croyait fermée et prude se révèle être une vraie femme, vivante et courageuse. La transformation des personnages est subtile et c'est pour cela qu'on y croit. Le scénario coule comme la rivière, film d'aventure oblige (surtout dans la jungle africaine où les dangers sont bien réels), de nombreux tourments se présentent au couple; les rapides, les moustiques, les sangsues, les crocodiles, les problèmes mécaniques, ... Il y a des scènes très fortes et Huston ne tombe pas dans le pathos, il livre au contraire des sentiments pudiques et timides à l'image de sa réalisation. spoiler: Plusieurs fois on pense que leur fin est là jusqu'à la fin ou l'on ne croit plus au happy ending (et pourtant ...). Et ce qui est beau c'est que grâce à leur amour passionnel, au final ils se fichent bien de ce qu'il peut leur arriver, il s'aiment et c'est l'important. Question mise en scène, comme toujours chez le cinéaste on sent un cinéma sincère, parce qu'il y a réellement une part de vrai dans tout ça, le tournage, s'étant déroulé en grande partie en Afrique a été mouvementé, éprouvant et cela donne encore plus d'authenticité à l'atmosphère qui plane sur le film (de nombreuses anecdotes regorgent sur le tournage notamment sur la relation entre Hepburn et Huston). Huston sait très bien mettre en valeur la jungle africaine, impitoyable mais majestueuse. Du reste la musique est très belle, la B.O est soignée, parfaitement dans le ton du film. Au final Huston signe une aventure humaine teintée de romantisme pur et délicat. Un classique.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 6 873 critiques

    4,0
    Publiée le 9 octobre 2006
    Rien à dire, African Queen est un sommet. Un sommet du cinéma, du talent d'acteurs et du cinéma d'aventures. Ce huit-clos on l'on ne voit quasiment que Katharine Hepburn et Humphrey Bogart pendant une heure quarante aurait pu s'avérer ennuyeux, il est en réalité délicieux, passionnant, avec également un humour omniprésent qui est particulièrement appréciable. De plus, les couleurs sont particulièrement réussi et les décors naturelles sont superbes. Voir ici Humphrey Bogart aussi enthousiaste et charmant est un vrai plaisir etKatharine Hepburn lui rend magnifiquement la pareille. On y croit à chaque seconde et le charme opère de manière magistrale, surtout que John Huston semble être en très grande forme derrière la caméra. Un grand classique!
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 490 critiques

    4,0
    Publiée le 9 février 2014
    Mon film préféré de Bogart, et pourtant il en a fait, et des pas mauvais (Casablanca, le faucon maltais par exemple). Si en plus il y a Katharine Hepburn vous imaginez aisément que ça peut faire un succès, en tout cas à l'époque. En l'occurrence ça l'a été, puisqu'il faut rajouter que le réalisateur n'est autre que John Huston, père d'Angélica (alias Morticia Adams entre autres), et réalisateur d'Annie (la comédie musicale), le faucon maltais ou Moby Dick. Il faut savoir que j'ai vu la version HD de 2010 (visiblement c'est ça, allociné dit 2013...), du coup la couleur et le traitement de l'image sont très bons. Cela n'enlève rien au contraire à la photo du film qui nous gratifie de superbes paysages, et de plans magnifiques pour l'époque. On accompagne ça d'une histoire gentillette, ficelé avec une histoire d'amour improbable (vu les personnages) mais qui a son charme. En effet, les acteurs jouent très bien leurs rôles d'un parfait opposé, l'un étant le baroudeur sauvage, et l'autre la fille de bonne famille anglaise. Les 2 se découvriront et changeront, s'amélioreront même. La trame est classique mais se fait oublier tant on est prit dans le film. La musique accompagne bien les diverses situations, surtout aux moments comiques, et les dialogues sont très soignés, correspondant bien au profils des persos. Qu'est-ce qui cloche alors ? Pas mal de longueurs quand même, le rythme lent se tient bien, mais peut être trop désuet et lourd de nos jours (ne matez pas Transformers juste après, on risque le choc cardiaque), et en général ça a bien vieilli mais les codes ont trop changé depuis pour qu'on puisse l'apprécier à sa juste valeur. Néanmoins, quiconque ayant un tant soit peu d'ouverture d'esprit et/ou de connaissance en cinéma passera un bon moment devant ce classique.
    DenbroughX
    DenbroughX

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 314 critiques

    4,0
    Publiée le 8 juillet 2012
    Un classique très sage et gentilllet de la part de Huston, plus habitué à donner à chaque projet qu'on lui confie une dimension un peu plus folle et innatendue. Ici, John Huston fait de nouveau appel à son acteur fétiche Humprey Bogart pour une cinquième collaboration, et qui impressionne d'autant plus ici, d'une justesse impeccable, jouant dans un registre différent, délaissant son charisme et son élégance habituelle aux profits d'une allure négligé, d'un comportement un peu grossier et maladroit, mais au coeur tendre et attachant, qui lui vaut un oscar d'interprétation amplement mérité. Un film d'aventure comme on en voit plus, avec des paysages naturels d'une réél beauté, sublimées par la photographie de Jack Cardiff et immortalisées par la caméra de John Huston. On peut néanmoins regretter que John Huston n'alimente pas son aventure d'un brin de folie, nous laissant comme seul spectacle les tribulations, les espoirs et les désillusions de ce couple qui va marquer l'âge d'or hollywoodien, ce qui forme déjà un divertissement très plaisant, mélange de romantisme, de querelles, de mièvreries et d'humours qu'engendrent ces deux caractères opposées, qui représente l'espoir de "l'amour impossible", ou des "opposés qui s'attirent" thème très en vogue à l'époque. Une indéniable réussite.
    mackel-loos
    mackel-loos

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

    2,5
    Publiée le 4 mars 2011
    Autant j'adore Humphrey Bogart, Katharine Hepburn et John Huston, autant j'ai été déçu par ce film. Les points forts avant tout, ce sont les couleurs et les décors. La photographie est superbe et au début du film on prend plaisir à voir l'African Queen voguer sur les rivières tumultueuses africaines. Mais pour les points faibles... je ne peux m'empêcher de dénoncer l'esprit colonialiste du film : au début on y voit une Katharine Hepburn s'égosiller en chantant la messe afin d'évangéliser un public d'infidèles, représenté par des indigènes incapable d'articuler un seul mot. Par la suite, on voit un groupe de Noirs se déplacer comme des singes pour se précipiter sur un cigare jeté par Humphrey Bogart. J'ai beau me dire que c'était une autre époque, le début m'a quand même mis un peu mal à l'aise. D'autant plus qu'à cette époque on faisait déjà des films dénonçant le colonialisme et où on nous montrait que les africains étaient capables de parler, de penser et de marcher, bref, des humains! Par la suite, je ne me suis pas attaché au personnage joué par Katharine Hepburn. Elle joue à merveille la religieuse coincée, mais le fait qu'elle répète à chacune de ses phrases le nom du personnage joué par Bogart, m'a un peu irrité. Mais dans la première moitié du film, les sautes d'humeur de Bogart à l'encontre de sa passagère sont vraiment appréciables. Chose qui n'a pas duré, car à partir de la seconde moitié du film, l'amour est mis en avant, le rythme du film ralentit fortement et les deux personnages prennent d'un seul coup un côté nian-nian qui en fait un film vraiment à l'eau de rose. C'est un peu l'idéal américain de l'époque à savoir une histoire d'amour entre un aventurier bourru,solitaire et limite alcoolique et une belle jeune femme pure, sans vices, bien éduquée et fortement croyante. Bref, le tout devient très politiquement correct et sans surprise. Un film à voir malgré tout, surtout pour les décors somptueux de l'Afrique filmés avec brio par Huston et pour le duo atypique Bogart-Hepburn.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1690 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    5,0
    Publiée le 21 janvier 2008
    Un film mythique! Les histoires qui entourent le tournage d'"African Queen" sont à prèsent aussi connues que le film lui même au point que Katharine Hepburn y consacra un livre tout entier! Dès le dèpart, le projet ne fut pas facile à monter et physiquement, Bogart supporta beaucoup mieux les rigueurs de l'Afrique que tout autre dans l'èquipe! Sans doute parce qu'il se gardait bien de toucher à l'eau du coin, au point qu'il se lavait les dents au whisky! Camp envahi par des fourmis, mambas noirs mortels dans les toilettes, pluies torrentielles interrompant le tournage et même l'African Queen elle-même avait coulèe et avait dû être renflouèe...Autant de problèmes pour que le mètrage de John Huston devienne une oeuvre lègandaire mèlangeant tous les genres (guerre, aventures exotiques, amour, mais aussi humour et hèroïsme). Impossible d'oublier la scène ou Bogart couvert de sangsues pousse avec tout son courage l'African Queen! Sa prestation admirable pour son rôle d'aventurier alcoolique lui vaudra d'ailleurs un Oscar à Hollywood! Une superbe odyssèe gènialement mis en scène, mêlant habilement exotisme et romanesque, tournèe dans des extèrieurs africains de toute beautè...
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 248 abonnés Lire ses 3 415 critiques

    5,0
    Publiée le 9 septembre 2013
    Après une scène d'entrée assez surprenante, on va à l'essentiel c’est-à-dire à la cohabitation de ce couple atypique formé par Humphrey Bogart, un aventurier paumé, et Katharine Hepburn., une vieille fille bigote. Le numéro d'acteurs qu'ils fournissent est tout simplement prodigieux. Bogart nous montre qu'il savait faire autre chose que de jouer les détectives blasés et le voir ici faire des grimaces aux hippopotames a quelques chose d'infiniment réjouissant. L'histoire est sympathique (malgré la fin : genre "attention, on est au cinéma"), il y a un peu d'humour, on ne s'ennuie pas une seule seconde, les paysages sont magnifiques, la musique étonnante. Bref : un régal !
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 518 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juin 2012
    Un classique du film d'aventures, symbolisant parfaitement l'âge d'or hollywoodien. Tout y est : le couple mal assorti qui finit par s'aimer en dépit de tout, l'exotisme (les paysages sont très beaux), les nombreuses péripéties et le duo d'acteurs mythique : Humphrey Bogart toujours aussi impeccable dans un rôle qui lui valut son seul Oscar et Katharine Hepburn toujours aussi parfaite. Malgré quelques défauts (leur relation est plus forte quand ils en sont à s'engueuler), "The African Queen" est une réussite, le genre de films que l'on ne fait plus mais qui a fait la gloire du cinéma américain.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 348 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,5
    Publiée le 21 mars 2014
    Classique parmi les classiques, grande et belle aventure où John Huston s'attache les services de l'immense Katharine Hepburn et retrouve pour la cinquième et avant dernière fois le géant Humphrey Bogart, "African Queen" nous raconte l'aventure à bord du bateau l'African Queen, du capitaine de ce dernier et d'une missionnaire, à l'aube de la première guerre mondiale, pour fuir par les fleuves malgré la présence des Allemands. L'intrigue peut parfois paraitre secondaire, Huston braquant sa caméra sur les deux protagonistes et leurs relations, d'abord houleuse puis plus le danger étant présent plus ils se rapprochent et c'est principalement leur belle histoire d'amour à travers cette aventure qui est mis en scène. L'écriture est de qualité, que ce soit dans les rebondissements et les situations bien pensées, mais surtout dans les savoureux et intelligents dialogues et les personnages. Bien étudié, que ce soit cette missionnaire, un peu coincé et délicate ou ce vieux loup de mer un peu bourru dont l'évolution et les relations seront aussi passionnant que bien écrit. La reconstitution est superbe, que ce soit à travers les paysages, les décors ou certaines scènes, à l'image des chutes, par ailleurs, ce sont principalement des décors naturels qui sont utilisés, ce qui renforce les sensations éprouvées durant le voyage sur ces eaux parfois tourmentés. C'est bien rythmé, on ne s'ennuie pas une seule seconde durant ce huit-clos. Certaines scènes sont mémorables, à l'image de celle des sangsues, bien évidemment celle donné par les chutes d'eau ou celle finale. En plus de la belle réalisation de John Huston, "African Queen" nous propose de grandes performances d'acteurs. Le grand Humphrey Bogart nous livre une grande composition à travers son rôle de capitaine alcoolique et un peu frustre. Il nous fait aussi partager son bonheur et son indémodable charisme, il recevra d'ailleurs son unique oscar de meilleur acteur pour ce rôle. Katharine Hepburn lui rend merveilleusement la réplique et nous livre (encore une fois) une belle et grande performance. Un grand et beau film d'aventure, comme seul l'âge d'or Hollywoodien savait en produire, et celui-là est assurément l'un de ses meilleurs. Pour l'anecdote, Clint Eastwood s'inspira fortement du tournage de ce film pour réaliser "Chasseur Blanc, Cœur Noir", où il se donne le rôle de John Huston et l'on peut voir les apparitions d'acteurs jouant Katharine Hepburn et Humphrey Bogart.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 3 254 critiques

    4,5
    Publiée le 12 mai 2017
    "L'odysséee de l'African Queen" fait partie de ces films dont les péripéties du tournage font presque autant, voire plus pour sa légende que le film lui-même. Une abondante littérature sur cette aventure est disponible, notamment le récit savoureux qu'en a fait Katherine Hepburn dans son livre "African Queen ou Comment je suis allée en Afrique avec Bogart, Bacall et Huston et faillis perdre la raison". Les droits du roman éponyme de l'écrivain britannique C.S Forrester paru en 1935 sont passés successivement des mains de la RKO à celles de John Huston et Sam Spiegel, en faisant un détour par celles de Jack Warner. C'est le roman d'aventures typique tout à fait adapté au tempérament volcanique et vagabond de John Huston qui vient de faire un triomphe trois ans plus tôt avec "Le trésor de la Sierra Madre". Le tournage en Afrique est un préambule obligatoire pour Huston qui entend y chasser l'éléphant , tout comme la présence de Katherine Hepburn qu'il ne met pas longtemps à convaincre. La présence d'Humphrey Bogart aux côtés de la compagne de Spencer Tracy ne tarde pas non plus à devenir une évidence. Comme souvent avec Huston que l'on considère à tort comme un dilettante, le scénario est remanié plusieurs fois en fonction des conditions locales de tournage et de l'alchimie entre les acteurs. Katherine Hepburn est depuis le début de sa relation avec Spencer Tracy entrée dans un cycle de comédies romantiques basées sur l'opposition de deux caractères trempés. L'entente qui se fait jour entre les deux acteurs vedettes donne donc l'idée à Huston de remanier encore une fois le scénario dans cette nouvelle direction en empruntant un schéma classique pas très éloigné des films légers de George Cukor, Howard Hawks ou George Stevens. Ce revirement qui fait suite à un incipit un peu laborieux et peu crédible se met remarquablement en place grâce à la partition complètement à contre-courant d'un Bogart fort goguenard qui apparaissant dans toute la fragilité de sa frêle stature et de son visage émacié se montre particulièrement touchant pour faire tomber dans ses bras de coursier un peu roublard et alcoolique cette missionnaire anglicane qui s'est mis en tête de saborder un navire de la marine allemande qui patrouille sur le lac Victoria. Huston nous réserve bien sûr quelques scènes épiques à bord du vieux rafiot ou dans les marais infestés de sangsues, mais son attention et la notre sont tournées entièrement vers les deux tourtereaux pourtant déjà avancés sur le chemin de la vie qui se comportent comme deux adolescents timides, connaissant visiblement l'un comme l'autre peu de chose à l'amour. Certains diront que "L'African Queen" n'est pas un film hustonien car ne développant pas la stratégie de l'échec que beaucoup d'exégètes ont décelé comme une obsession de Huston. C'est méconnaître l'éclectisme du grand réalisateur que de penser qu'il pouvait se laisser enfermer dans quelque schéma que ce soit. Le propre des vrais aventuriers est de suivre leur instinct et John Huston n'en manquait pas. Ajoutons qu'après quatre films avec Bogey, Huston voyant les supplices infligés à son corps par son ami a peut-être voulu lui offrir un rôle où sa réelle humanité serait harmonieusement mise en valeur. Rien ne le prouve mais c'est tout de même très plaisant de l'imaginer. Pour leur dernière collaboration, Huston a donc permis à son acteur fétiche et ami de récolter l'unique Oscar de sa carrière. "L'African Queen", s'il n'est pas un des chefs d'œuvre du génial touche-à-tout qu'était Huston, émeut et réjouit toujours autant à chaque vision..
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 2 522 critiques

    4,0
    Publiée le 5 septembre 2018
    Que dire qui n’a pas été déjà souligné 100 fois ? En tous cas, pour moi ce film est encore plus magique que dans ma jeunesse car je ne fais plus du tout attention au scénario, totalement farfelu, pour me concentrer sur la photo de Cardiff, le jeu merveilleux des deux comédiens, le technicolor, le talent de Huston et le superbe ressenti d’amour de la vie naissant de tous les contrastes. L’émotion artistique et romantique domine tout. Une copie neuve de moins de 10 ans présentée sur Arte en H D était, la veille d’une rentrée scolaire, un choix judicieux. Bien entendu, ce film contient un certain nombre de maladresses que tout le monde peut voir. Ce sont toujours des détails inutiles qui empêchent de crier au chef d’œuvre mais qui ne gâtent pas les émotions. Ces courtes séquences appartiennent aux choix de John Huston, il faut savoir les oublier.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 169 abonnés Lire ses 3 046 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juillet 2016
    Avant-dernier film de la riche collaboration entre J. Huston et H. Bogart, cette épopée au cœur de l'Afrique (et au fil d'un fleuve pas si tranquille) demeure un mythe du film d'aventures. Il y a d'abord le couple au départ mal assortie de l'aventurier et de la bonne sœur, qui vont finir par se rapprocher puis les inévitables péripéties avec descentes de rapides, feu nourri des colons allemands et rafistolage en séries d'un rafiot tout nase mais quasi-indestructible. Le couple Bogart-Hepburn occupe l'écran pendant les 3/4 du film et les scènes ne se répètent jamais puisqu'elles servent à faire avancer la narration et la psychologie. On a droit à un bon lot de morceaux de bravoure (qui ont pris un coup de vieux inévitable), du rire, de l'émotion et un challenge impossible à accomplir pour nos héros bref, les canons du cinéma hollywoodien de l'âge d'or. Mise en scène très complète, plans sublimes (merci J. Cardiff), tournage dantesque qui se ressent dans l'intensité des scènes bref, c'est une vraie réussite, avec tous les défauts de l'époque mais aussi toutes les (nombreuses) qualités. D'autres critiques sur
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 571 critiques

    2,0
    Publiée le 5 juin 2019
    Je gardais un assez bon souvenir de cette "Reine africaine". J'ai voulu revoir ce film histoire de me remettre à jour. Et, pour être tout à fait franc, je tombe un peu des nues. Car, réflexion faite, je n'y ai rien trouvé d'extraordinaire. Pourtant, ça démarre bien. Après une petite mise en place d'une dizaine de minutes, l'aventure à proprement parler, commence réellement et ne met pas longtemps à trouver son rythme de croisière. Et Huston, en vieux baroudeur qu'il et déjà, sait filmer le passage du bateau dans les rapides. Mais, c'est après que ça se gâte. Au moment où la romance pointe le bout de son nez. Ce n'est pas le fait qu'elle existe qui me pose souci. Il était évident que ça finirait par arriver. Que la belle Katharine allait succomber aux charmes du beau Humphrey. Non, ce qui me pose souci, c'est que la romance prend le pas et bouffe l'intérêt du film. Lequel se retrouve alors handicapé par de nombreuses longueurs plombant le rythme. Quant au duo Bogart/Hepburn. Ça n'est pas grandiose non plus. Certes, les deux ont une aura réelle. Mais, même laissés en totale roue libre, on les a connus bien meilleurs par le passé. Surtout Bogart, parfois gonflant. Ça me suer de le dire, mais au final, pour moi, le compte n'y est clairement pas.
    helloelo
    helloelo

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 7 juillet 2013
    "The African Queen" est un excellent film avec en tête d'affiche deux grands acteurs que nous aurions certainement voulu voir plus souvent jouer ensemble. L'intrigue ne s’essouffle pas et nous tient en haleine jusqu'à la dernière minute. Les conditions difficiles de tournage n'auront pas été vaines.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 971 abonnés Lire ses 3 659 critiques

    3,0
    Publiée le 7 septembre 2015
    Sauf erreur ou oubli de ma part c'est la première fois que je regarde un film pour le nom de son directeur de la photo : Cardiff, qui a été chef op' sur les films de Powell et Pressburger. Bon le casting et le nom du réal m'avaient aidé à choisir dans sa filmographie, mais quand même... après je suis vraiment déçu de la photographie en tant que telle qui ne m'a absolument pas vendue du rêve et le film est en lui-même peut-être un peu décevant, sans que ça soit mauvais. Le film dure 1h40, il n'est jamais ennuyant, mais bon réalisé par Huston avec Hepburn, Bogart et Cardiff à la photo j'en attendais beaucoup plus de ce film d'aventure, vraiment beaucoup plus. De plus le premier truc vraiment déstabilisant c'est que les acteurs que j'adore tous les deux semblent être en roue libre, les personnages sont intéressants et bien écrits, mais bordel qu'est-ce-que ça cabotine... Hepburn s'en sort encore un peu, mais Bogart il fait tellement n'importe quoi... alors oui son personnage est censé être un ivrogne crade... mais bon... Et du coup ça confère au film un ton très particulier que je n'ai pas forcément apprécié. J'aurai aimé que ça soit plus premier degré, avec moins d'humour, ou alors de l'humour drôle. En fait j'imagine le même film filmé par Hawks, bon déjà ça aurait peut-être moins cabotiné, mais les relations entre les personnages auraient sans doute semblé plus limpides. Après je ne peux pas en vouloir à Huston non plus, il semblerait que les conditions de tournage aient été calamiteuses, mais bon... à l'arrivée, ben il y a un film pas antipathique pour un sous, mais un peu lourd, prenant mais pas autant qu'il aurait dû/pu l'être. En fait c'est juste un film sympa là il y aurait pu y avoir un véritable chef d'oeuvre. Donc je suis forcément un peu déçu, même si je savais que ce n'était pas le meilleur film de son auteur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top