Notez des films
Mon AlloCiné
    Batman, le défi
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Batman, le défi" et de son tournage !

    Parlons Box-Office

    Si le premier Batman de Burton a généré plus de 400 millions de dollars de recettes dans le monde, établissant un record pour un film du genre, sa suite n'a pas transformé l'essai, bien que générant environ 270 millions de recettes. Il a également établi un record de recettes à l'époque de sa sortie en 1992 avec 45,69 millions lors de son seul week-end d'ouverture. En France, Batman avait réuni 2 362 087 spectacteurs contre 1 243 471 pour Batman, le défi.

    Refroidi par ce qu'il considère comme un semi-échec, le studio Warner décidera d'évincer Tim Burton pour le troisième volet des aventures de l'homme chauve-souris, lui préférant Joel Schumacher. Jugeant trop sombre la vision du cinéaste, Warner souhaitait changer totalement de registre pour la suite. Le film a également reçu de nombreuses critiques de la part d'associations parentales, dénonçant la violence et les allusions sexuelles du long-métrage.

    Les exigences de Burton

    Tim Burton ne souhaitait pas vraiment rempiler pour un second opus des aventures de Batman. Le studio Warner a convaincu le réalisateur en lui jurant qu'il aurait carte blanche et une liberté totale. Le cinéaste a donc décidé de supprimer le personnage de Robin que le studio souhaitait inclure, ainsi que le personnage d'Harvey Dent, remplacé par celui de Max Shreck. Le scénario initial de Daniel Waters a donc été réécrit par Wesley Strick selon les exigences de Tim Burton.

    L'héritage du pingouin

    Burgess Meredith, connu pour avoir incarné Le Pingouin dans la série Batman des années 60 (et l'entraîneur de Rocky dans la saga), a été contacté afin de prêter ses traits au père du Pingouin campé par Danny DeVito. La maladie l'empêchera de prendre part au projet, il sera remplacé par Paul Reubens (l'acteur avait déjà travaillé avec Tim Burton sur Pee Wee's Big Adventure).

    Vas-y Danny !

    C'est Jack Nicholson qui a convaincu Danny DeVito d'accepter le rôle du pingouin dans Batman, le défi, mettant en avant le succès colossal que le film suscitera.

    Christopher Walken le vampire

    Le personnage du méchant industriel Max Shreck campé par Christopher Walken tient son nom du célèbre acteur ayant prêté ses traits au vampire Nosferatu dans le film de MurnauAfin d'assurer le succès de l'oeuvre, l'équipe du film a tout fait afin d'entretenir le mystère autour du comédien Max Schreck, qui incarne le fameux vampire. La rumeur voulait ainsi que Schreck soit un véritable vampire ! Une rumeur amplifiée par le fait que le comédien, durant le tournage, n'était jamais visible dépourvu de son maquillage. À noter que le chanteur et acteur David Bowie était le premier choix de Burton pour ce rôle. Ce dernier a décliné afin de tourner Twin Peaks Fire Walk With Me avec David Lynch. Il avait également été pressenti afin de prêter ses traits au Joker dans Batman.

    Références à l'expressionnisme allemand

    Le nom de Max Shreck n'est pas la seule référence à l'expressionnisme allemand et la République de Weimar (1919-1933) dans Batman, le défi. En effet, le costume du Pingouin est inspiré du personnage principal du Cabinet du docteur Caligari ; de nombreux décors sont également empruntés au chef-d'oeuvre réalisé par Robert Wiene en 1920 et à la culture allemande de l'époque. Une référence historique est même faite par Shreck au Pingouin lui suggérant de faire son propre incendie du Reichstag, attentat sous faux drapeau fomenté par les Nazis en 1933 pour prendre le pouvoir et mettre fin à la République de Weimar.

    L'incarnation du Pingouin

    Avant de devenir la propriété de Danny DeVito, le Pingouin devait être incarné par Marlon Brando, qui était le premier choix de Tim Burton. Warner avait plutôt en tête Dustin Hoffman, Bob Hoskins, John Candy ou Christopher Lloyd. DeVito devait passer se faire maquiller pendant 2 heures chaque jour pour se glisser dans la peau du Pingouin et avait interdiction de parler du look du méchant, même à sa famille.

    Dans la peau de Catwoman

    Annette Bening devait originellement prêter ses traits à Catwoman dans le film mais la comédienne est tombée enceinte quelques temps avant le début du tournage, cédant sa place à Michelle Pfeiffer. Cette dernière a beaucoup souffert dans le costume hyper serré de la femme-chat, ne pouvant jouer une scène que quelques minutes avant de devoir desserrer son habit de cuir afin de mieux respirer. Une vraie torture pour l'actrice qui a même dû subir les remontrances de Burton, lui indiquant de ne pas crier ses répliques. En effet, la combinaison était tellement moulante que Pfeiffer avait du mal à entendre sa propre voix, ce qui l'amenait à parler plus fort. Plus de 40 costumes de Catwoman ont été utilisés pour les besoins du tournage. Michelle Pfeiffer n'a jamais plus voulu entendre parler de cette combinaison une fois les prises de vues terminées. À noter que Jodie Foster, Meryl Streep, Demi Moore, Brooke Shields, Geena Davis et Nicole Kidman ont également été pressenties pour le rôle de Catwoman.

    Burton ne veut pas faire de suite

    Tim Burton n'aime pas faire de suite ; il a donc décidé d'orienter Batman, le défi de façon ce que les références au premier volet soient retirées afin de coller à sa vision et ses exigences. Il a ainsi fait le maximum pour enlever les références à Batman dans le script, qui a donc dû être réécrit pour coller à ses exigences. Parmi celles-ci, l'éviction du personnage de Vicki Vale (Kim Basinger), purement et simplement envoyé aux oubliettes même si Bruce Wayne en discute rapidement avec Selina Kyle et Alfred.

    Le salaire de Michael Keaton

    Pour se glisser à nouveau dans les collants de l'homme chauve-souris, Michael Keaton a touché un salaire de 11 millions de dollars. Tim Burton a toujours affirmé que le comédien méritait vraiment cet argent pour son implication dans le rôle.

    Des pingouins heureux

    L'équipe du film a dû faire appel à de nombreux pingouins pour quelques scènes du film. Ces derniers ont été extrêmement bien traités, bénéficiant d'une caravane réfrigérée, de leur propre piscine dont l'eau bien fraîche était changée tous les jours, de la climatisation sur le plateau quand ils devaient tourner et même d'un garde du corps pour veiller à leur sécurité. Les animaux se sont même reproduits sur le tournage, prouvant qu'ils étaient traités de la meilleure des manières. À noter que Stan Winston a créé des animatroniques de pingouins pour les besoins du tournage et qu'étaient également présents des hommes déguisés en pingouins.

    La symbolique des masques

    Lors de la scène du bal costumé de noël, seuls Bruce Wayne et Selina Kyle ne portent pas de masques. Cela symbolise le fait que les vraies personnalités de Bruce et Selina sont Batman et Catwoman et qu'ils utilisent leurs vraies identités uniquement pour se fondre dans la société.

    Une vision trop sombre ?

    Batman, le défi, bien que considéré comme l'épisode le plus sombre de la saga Batman, est pourtant le seul opus à ne jamais faire référence au meurtre des parents de Bruce Wayne.

    McDo snobe Batman

    En raison du contenu sombre, violent et à cause des références sexuelles, McDonald's a dû se retirer de la promotion du film après de vives protestations de parents et d'associations. Les enfants ont donc été privés de leur Happy Meal Batman. Triste... ou pas.

    Révolution sonore

    Batman, le défi a été le tout premier long-métrage à bénéficier de la technologie sonore Dolby Digital lors de sa sortie en salles en 1992.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 1917 (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Play (2018)
    • Les Incognitos (2019)
    • Les Vétos (2019)
    • Scandale (2019)
    • Underwater (2019)
    • Selfie (2018)
    • Les Misérables (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • Bad Boys For Life (2019)
    • Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (2018)
    • SOL (2018)
    • L'Adieu (The Farewell) (2019)
    • Jojo Rabbit (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Le Voyage du Dr Dolittle (2020)
    Back to Top