Mon AlloCiné
Rashômon
note moyenne
4,0
1308 notes dont 144 critiques
34% (49 critiques)
38% (55 critiques)
16% (23 critiques)
6% (9 critiques)
5% (7 critiques)
1% (1 critique)
Votre avis sur Rashômon ?

144 critiques spectateurs

teofoot29
teofoot29

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 648 critiques

5,0
Publiée le 02/02/2010
Un pur chef d'oeuvre, Lion d'or au vestival de Venise en 1951, ce film de Kurosawa a comme beaucoup de ces films comme acteurs Toshiru Mifune et Takashi Shimura. La mise en scène est impressionante et fut largement l'objet de copies dans beaucoups de films. Rashomon est le film qui immortalisa Kurosawa en tant qu'un des plus grands cinéastes que le monde ait porté. Pour reprendre la critique de Scorsese, je finirais en disant que l'oeuvre de sa vie constitue un don indispensable pour le cinéma et tous ceux qui l'aime.
Lenalee23
Lenalee23

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 366 critiques

5,0
Publiée le 07/11/2009
Quelle claque... Ce film est vraiment un des plus grands film du cinéma asiatique et mondial. J'ai regardé les films de Kurosawa dans l'ordre chronologique de leur sortie et jamais je n'ai été déçu, toujours j'ai trouvé ses films magnifiques et de très très bonne qualité mais celui la est au dessus des autres et de bons nombres de chef d'oeuvre du cinéma universel. Toshiro Mifune acteur fétiche de Kurosawa est comme à son habitude énorme de talent.
oranous
oranous

Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 097 critiques

2,5
Publiée le 22/10/2009
Au niveau de la narration, Kurosawa, a eu une excellente idée, à savoir confronter les points de vue des différents personnages concernant la scène, selon leurs vérités, permettant ainsi de reconstituer une histoire complète. Le film est très esthétique que ce soit dans sa mise en scène ou encore dans les couleurs. Le noir et blanc est superbe pour l’époque et ne présente pas de défaut particulièrement frappant, les lumières sont toujours très importantes dans le noir et blanc, ici, le travail sur la luminosité est excellent. Mais il faut s’accrocher au scénario pour bien comprendre, il y a très peu de dialogue, « Rashomon » est presque un film muet. De plus, la présence notamment de la Chaman est très intriguante. Néanmoins, la morale du film est très bonne. « Rashomon » est très décevant comparé à l’excellent « Derzou Ouzala ».
this is my movies
this is my movies

Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 2 935 critiques

5,0
Publiée le 21/10/2009
Non simplement c'est le 1er film japonais à avoir eu du succès à l'international mais c'est aussi un des films les plus copiés de l'histoire. Sa narration éclatée variant les points de vue ainsi que sa pluie diluvienne ont été de nombreuses fois été repris (l'exemple le plus flagrant est "Basic", hommage de MacT au classique de Kurosawa) mais c'est aussi une claque visuelle avec une mise en scène léchée, complexe et roublarde. A noter également une interprétation de toute beauté pour faire un des chefs d'oeuvre du cinéma. Intemporel !
anonyme
Un visiteur
5,0
Publiée le 04/06/2009
Avec «Rashômon» j'ai découvert le cinéma comme Art, la richesse de la culture japonaise, le génie d'Akira Kurosawa, et le charisme de Toshiro Mifune. Tout ça rien qu'en un film. Comment trouver des mots pour décrire un tel chef d'oeuvre cinématographique?? Virtuosité de la caméra, profondeur du scénario et des personnages, richesse de la photographie, interprètes réellement inoubliables, mise en scène d'une modernité incroyable... Et encore «Rashômon» vaut bien plus que la somme de ses qualités. Une telle sensualité s'en dégage! L'esthétique du film est exceptionnelle : la séquence où l'on suit le bûcheron tient du miracle. Celle de l'interrogatoire de Mifune au temple également. Et ainsi de suite pendant tout le long métrage. Akira Kurosawa est tout simplement en état de grâce, tout comme Mifune, et l'on peut voir dans «Rashômon» un brillant condensé de leur fructueuse collaboration. Questionnement sur la nature humaine (imparfaite bien sûr), «Rashômon» est aussi l'illustration du profond humanisme de Kurosawa : l'Homme est au centre de ses préoccupations, avec ses défauts et ses qualités. En cela on retrouve, comme dans le reste de son oeuvre, l'influence notable de Dostoievski et Shakespeare : le regard de Kurosawa sur l'humanité est lucide, tantôt tragique tantôt baigné d'espoir. Bref, impossible de passer à côté de ce chef-d'oeuvre, ne serait-ce que pour sa valeur historique, qui a permis à l'Occident de découvrir qu'il n'était pas seul sur terre et qu'il existait à l'autre bout du monde des artistes géniaux et sans équivalent. [4/4]
vadorbane93
vadorbane93

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 556 critiques

5,0
Publiée le 31/03/2009
Absolument effarant . Un film comme usual suspects lui doit beaucoup. C'est la forme qui est extraordinaire dans ce film génial. Le fond lui pourrait se résumer à un " voir un acte est une chôse, l'interprêter en est une autre".
JeanSéééééé
JeanSéééééé

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 281 critiques

4,0
Publiée le 24/02/2009
Rashomon est souvent cité comme référence dans de nombreuses autres œuvres du fait de sa structure narrative : un même événement raconté par différents points de vus. Ce film connu un grand retentissement international, Lion d’or et Oscar, reste que je ne le classe pas parmi mes favoris d’Akira Kurosawa car je ne trouve pas l'histoire très passionnante. Que demande le peuple ? ‘’Et les acteurs ?’’ Rashomon est l'un des tous premiers films ou Akira Kurosawa dirige son acteur fétiche Toshirô Mifune avec qui il fera en tout 16 films dont Les Sept samouraïs, Le Château de l'araignée ou Yojimbo. Takashi Shimura est aussi au casting et dans nombre (14) films du maître.
DanielOceanAndCo
DanielOceanAndCo

Suivre son activité 295 abonnés Lire ses 3 559 critiques

4,0
Publiée le 10/01/2009
Sans conteste un des films majeurs de l'Histoire du cinéma et probablement le meilleur Kurosawa avec "Les Sept samouraïs", "Rashomon" est l'histoire racontée de plusieurs de vue d'un fait sordide. La grande force du film vient surtout de sa profondeur psychologique lorsque son auteur se met à étudier l'âme humaine qui justement explique les divergences entre les témoignages. Un film humain, parfaitement maîtrisé techniquement et interprété par un grand Toshiro Mifune dans un rôle particulièrement négatif. Indispensable!!
cylon86
cylon86

Suivre son activité 429 abonnés Lire ses 4 388 critiques

2,5
Publiée le 26/09/2008
Un film intéressant à voir pour les différents points de vues qu'il propose. Pour le reste, on a beau être intrigué au début, l'histoire tombe à plat malgré ce qu'elle révèle sur l'espèce humaine : on est tous des lâches et on se ment à nous-même. Il reste également la présence de Mifurne qui compose un excellent brigand. A voir cependant.
clolila
clolila

Suivre son activité Lire ses 44 critiques

4,0
Publiée le 20/09/2008
Je crois que "Rashomon" fut mon premier coup de coeur au cinéma... après la séance je me suis sentie ignorante, seule, perdue, touchée. Ce film est incroyable.
beni
beni

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 232 critiques

5,0
Publiée le 05/09/2008
Film fou, incroyable de virtuosité et de précision. Dans les multiples point de vue que nous offre le metteur en scène, on retrouve le brio qui fer de Kurosawa l'auteur japonais le plus acclamé jusqu'à son dernier film, "Rêves", en 1991. Avec cette histoire de viol et de procès, le metteur en scène fait un bilan assez pessimiste d'un monde sortant de deux explosions atomiques qui ont rasé deux villes japonaises. D'ailleurs, comment ne pas penser à ce cataclysme lors des scènes où les trois hommes se content cette histoire, à l'abri d'un déluge dans un bâtiment déchiré? On retrouve les thèmes qui feront du réalisateur japonais ce grand cinéaste du double, du soupçon. Un grand film qui se paie le luxe d'être profondément (mais jamais naïvement) humaniste, lorsque cet homme part, sous les trombes d'eau, un couffin dans les bras, le regard vers l'horizon.
dreptate
dreptate

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 69 critiques

5,0
Publiée le 01/05/2008
J'ai hésité à mettre trois étoiles puis finalement car cela fait longtemps que je l'ai vu, puis je me suis rappelé l'intelligence du scénario: c'est un film très intéressant sur la vérité et le mensonge. Si certains passages peuvent apparaître un peu gniangnian, j'ai été plutôt touché par cet humanisme de Kurosawa ! Vraiment à voir !
TaD
TaD

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 21 critiques

5,0
Publiée le 24/04/2008
Un très grand film rempli de symboles, à partir d’une démonstration sur la subjectivité qui guide chaque jugement, Kurosawa manifeste son désir de croire en l’homme. Rashomon présente les événements ayant amené la mort d’un homme selon 4 points de vue différents, ceux des protagonistes qui tous déforment lé réalité à leur profit, et la véritable version contée par un témoin qui se tait pourtant devant le tribunal. Kurosawa démontre que toute vérité est subjective dans la mesure où l’on est prêt à croire nos propres mensonges pour ne pas affronter nos erreurs et la honte qui en découle. La culpabilité est ici une question personnelle avant d’être l’affaire de la loi. Le tribunal condamne un coupable en fonction des éléments à sa disposition, mais l’intégrité supposée de la loi perd tout son sens lorsqu’elle est dans l’impossibilité de discerner le vrai du faux face aux mensonges des hommes. La justice de la société est faussée. Kurosawa semble dire que le véritable combat a lieu à l’intérieur de chaque homme, à eux de reconnaître leurs mensonges et d’affronter leurs erreurs. On retrouve la même ambiguité que dans ses autres films, Kurosawa montre toute la médiocrité de l’homme, pire que le démon, tout en réaffirmant sa foi en l’homme et sa capacité à changer. Il fait du bonze une personnification de l’intégrité que peut atteindre l’homme, imparfait mais jamais perdu. Ce même bonze qui dans tous les plans du tribunal, n’apparaît qu’au bord du cadre, comme si la vérité fuyait la loi, prend le devant de la scène lorsqu’à la fin du film il affirme sa foi en l’humanité, un bébé dans les bras, symbole de l’innocence intrinsèque de l’homme. Après l’incompréhension face à l’égoisme de l’homme, le film termine sur une note d’espoir avec la confiance retrouvée entre les protagonistes qui se séparent alors que l’averse prend fin. Magnifique!
Lalec
Lalec

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 401 critiques

4,0
Publiée le 17/04/2008
Le scénario m'a laissé sur ma faim : on ne comprend pas quelles sont les motivations de chacun des protagonistes, ou on s'en fiche un peu. Par contre, j'ai été époustouflée par la modernité de ce film : la lumière, les mouvements de caméra, l'organisation générale de l'intrigue, etc.
thierrydoree
thierrydoree

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 300 critiques

1,0
Publiée le 12/03/2008
NB excellent pour un film de 1950 et le son aussi.Qu'est-ce qui pousse les gens à mentir ? La vanité. Toutes les bassesses morales sont bien dépeintes dans ce portrait sans concessions de l' âme humaine.Le Japon, pays dépositaire du code de l'honneur comme principe moral nous démontre une fois de plus que l'homme ne comprend que ses intérêts, au delà de quelque forme d'éducation qu'il ait pû subir. Ce n'est bien sûr que mon point de vue...
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top