Mon AlloCiné
    Winchester 73
    note moyenne
    4,0
    358 notes dont 57 critiques
    23% (13 critiques)
    40% (23 critiques)
    28% (16 critiques)
    7% (4 critiques)
    2% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Winchester 73 ?

    57 critiques spectateurs

    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 1 477 critiques

    5,0
    Publiée le 28 octobre 2013
    Archétype du western classique, manichéen jusqu'au bout avec juste ce qu’il faut de dialogues de bonne qualité et le respect absolu des codes du genre. Un noir et blanc parfait s’adaptant à merveille aux scènes nocturnes, un personnage féminin non mythique mais bien présent et des acteurs masculins prestigieux qui accentuent encore le coté machiste des lieux et de l’époque. 4 juillet 76, centenaire de l’indépendance, quelques jours après Little Big Horn, voici le contexte de ce scénario propice à l’action et aux rebondissements...D’ailleurs ils n'arrêtent pas, ils sont variés et tous particulièrement bien filmés avec des bouffées de grands espaces comme sait si bien les montrer Anthony Mann. L’histoire de cette carabine qui change 11 fois de mains (Wyatt, Lin, Dutch, Joe,Young Bull, Doan, Wilkes, Steve, Waco, Dutch et Lin) n’est pas un prétexte pour l’action mais au contraire la plus belle façon de montrer l’importance des armes pour les colons européens américanisés depuis peu. La musique est riche de différents morceaux déjà entendus et le combat final avec les balles qui ricochent sur les rochers un de ceux vus au cinéma que l’on n’oublie pas. Incontournable.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 440 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    5,0
    Publiée le 6 juillet 2016
    Winchester 73 : Une vraie pépite d’or ce pourtant vieux Western. Comme quoi, même un vieux film peut être captivant, prenant et excellent sur tous les points, ça c’est du cinéma, du vrai. Déjà, j’adore les westerns et celui la ma particulièrement plus et convaincu et ça, c’est grâce a l’histoire qui j’ai trouvé génial et bien prenant, ça change un peu même si on retrouve les codes classiques des westerns. Mais la, c’est un peu comme dans le seigneur des anneaux ^^ c’est une winchester qui va être convoitise. En faite, c’est cette arme qui est une des plus belle de ce temps qui va être gagné par un gars dans un concours et elle est tellement rare qui va se la faire prendre et elle va passer de main en main car des que une personne la voit, il la veut, moi a leur place, je la garderai pas car ceux qu’ils l’ont meurt ^^. Donc, ça va être un jeu de chasse et cette arme va bien voyagé. Et sinon, ce film est gorgé de scène vraiment pas mal : partie de carte a suspense, avec les indiens, le fameux concours au début… Il n’y a pas de scène en trop, le film dure 1H30, pas le temps de s’ennuyer et il a un très bon rythme. Avec aussi de bon personnage et une rivalité qui sera expliqué a la fin, de façon simple et efficace et ça c’est du cinéma. Tout comme la réalisation qui pour a l’époque est magnifique, les plans sont bien étudiés, c’est efficaces, bien cadrés, montage impeccable, coté ambiance western, on est dedans, que demander de mieux. Et pour finir, les acteurs sont justes et convaincants et le casting est bon, on note James Stewart en haut de l’affiche. Donc voila, vous aimée les vieux films, les excellents westerns et tout ça, ce film est fait pour vous.
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 152 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    4,5
    Publiée le 22 janvier 2013
    C'est au travers du parcours d'une winchester 73 qu'Anthony Mann raconte son histoire et fait évolué son scénario.Cette winchester parfaite gagné lors d'un concours du meilleur tireur,puis volé à son propriétaire va connaitre plusieurs mains.Mais à chaque fois les possesseur de l'arme vont avoir la même destinée.Ce film est un petit bijou,tout y est parfaitement maitrisé Anthony Mann sait exactement comment raconter son histoire,qui est à la fois drôle,sérieuse et épique.Tout y est excellent.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 469 abonnés Lire ses 3 538 critiques

    5,0
    Publiée le 2 février 2013
    Ce western mythique est un western originel... Premier des cinq westerns que tourneront ensemble Anthony Mann et James Stewart, premier western tout court de James Stewart, on peut y reconnaitre dans de petites apparitions les débutants Tony Curtis et Rock Hudson... Co-écrit par Borden Chase à qui on doit d'autres chefs d'oeuvres du genre et pas des moindres avec "La rivière rouge" (1948), "L'homme qui n'a pas d'étoile" (1955) et "Vera Cruz" (1954)... Bref ce westerrn a tout du classique. Une grosse équipe pour un premier rôle tenu par... une carabine ! Car le fil conducteur de l'histoire reste cette Winchester 73, prix d'un concours dont on suit les aventures. La carabine Winchester 73 passe de mai en main, passant de personnages tous aussi différents les uns que les autres qui font un beau panel de ce que représent l'Ouest dans l'imaginaire collectif (tuniques bleues, indiens, bandits... etc...). La vengeance du personnage principal reste donc secondaire. Un scénario intelligent avec un des meilleurs duels au fusil du cinéma. Superbe western que tout amateur de western se doit d'avoir vu.
    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 15 critiques

    3,5
    Publiée le 19 août 2019
    Toujours allergique au western, j’ai plutôt apprécié celui-ci. Peut-être parce que je me sens plus proche des James Stewart que des John Wayne de ce monde. Peut-être aussi parce qu’en plus d’être très bien réalisé (les décors et le noir et blanc sont superbes), le film repose sur un scénario relativement original, organisé autour d’une arme qui passe de main en main. On rencontre au passage la traditionnelle « galerie de personnages pittoresques », plutôt bien dépeints en peu de traits. Rien d’extraordinaire à l’arrivée, mais un film plus qu’honnête qui m’a fait passer un assez bon moment. Avec de courtes apparitions de Rock Hudson et Tony Curtis en début de carrière.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 18 décembre 2013
    J’ai dû voir ce film 4 ou 5 fois, et toujours avec le même plaisir. Avec le recul, je le revois sous un angle plus critique. Signé Anthony Mann, c’est l’un des grands classiques du genre, mais pas son meilleur western, à mon sens. Ce réalisateur nous a d’ailleurs laissé quelques westerns mémorables (La Porte du diable, La Charge des Tuniques Bleues ou le magnifique L'Homme de la Plaine) sans compter les policiers, films de guerre etc. Ce touche à tout de génie a réuni pour cette œuvre, quelques acteurs habitués du genre. Au premier chef, James Stewart, acteur fétiche du réalisateur, campe un aventurier et tireur émérite qui va tout faire pour récupérer la fameuse winchester qu’il a gagné à un concours de tir. Les autres acteurs sont cantonnés dans des seconds rôles tels Dan Duryea et son incorrigible rire en chasse d’eau, Shelley Winters, Stephen McNally et … curieusement Rock Hudson dans un rôle de chef indien peu crédible. Par contre, bien qu’ils ne soient que des acteurs secondaires, le marshal Wyat Earp paraît impotent, voire empoté, quant à son frère Virgil, préposé au gardiennage des armes, il a l’air bien malingre pour un shérif adjoint. On notera la présence de John McIntire dans le petit rôle du joueur professionnel au chapeau claque. On retrouve les éternels indiens et la cavalerie pour faire bonne mesure. L’attaque des indiens est rondement menée mais pas avec autant de brio qu’un John Ford ou un Raoul Walsh. L’intérêt est maintenu grâce aux diverses scènes d’action qui émaillent le film et l’originalité de la carabine qui passe de main en main tout au long de l’histoire. Ce scénario habile met en avant un James Stewart déterminé à poursuivre sa vengeance jusqu’au bout. Le duel final dans le désert rocheux reste l’un des meilleurs du genre. Voilà un western d’anthologie à inscrire au top 100 du genre.
    Grouchy
    Grouchy

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 952 critiques

    5,0
    Publiée le 10 avril 2014
    Après réflexion, on s'aperçoit que le débat sur les armes à feu en Amérique ne date pas d'hier. Le cinéaste Mann est un des premiers à démontrer combien dans le western les plus importantes valeurs de la société peuvent être dangereuses. Dans ce film le sujet n'est pas la lutte entre les différents protagonistes pour une histoire de vengeance : celle-ci se révèle être un prétexte, comme les séquences de combats contre les Indiens, pour montrer une simple carabine qui sème le malheur sur son chemin. Les personnages principaux se disputent cette Winchester, arme de grande renommée, trophée gagnée à un concours, comme des enfants qui se bagarrent pour un jouet. La relation Stewart/McNally est révélatrice d'une opposition entre des générations qui sont pour ou contre l'usage des armes. Mann montre aussi, par l'apparition des Indiens, que les armes des Blancs peuvent aussi corrompre les peuples primitifs, que les Américains ont toujours voulu éduquer selon leurs modes. C'est ce que le scénario veut sous-entendre, d'une façon réussie, même si les sous-intrigues paraissent obsolètes et si le personnage de Duryea semble arriver de nulle part et n'a vraiment d'impact scénaristique fort, à part apporter la désolation dans la vie intime des citoyens. Dans un noir et blanc réfletant une époque encore trouble, le film débute et se termine par des gros plans sur la crosse de la Winchester, signifiant que Mann a presque transformé l'arme en personnage principal, en artefact même, qui a "conquis l'Ouest", phrase pleine de sens dans le film.
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 80 critiques

    4,5
    Publiée le 23 juin 2016
    Le premier western d'Anthony Mann et déjà une maîtrise stupéfiante chez un cinéaste qui participera, avec Fuller et Boetticher, au renouvellement du genre : sécheresse de l'intrigue, ambiguïté des personnages loin de tout manichéisme, utilisation des décors naturels. La présence de James Stewart est un autre élément important, dans la mesure où ce sont aussi ses débuts dans ce genre très codé. Sa présence dégingandée, sa silhouette plutôt frêle, contribueront aussi à imposer un héros différent dans des récits généralement convenus, loin de l'image masculine d'un John Wayne ou d'un Gary Cooper. Son personnage, ici, dépend d'ailleurs beaucoup plus du pouvoir de séduction de la chanteuse interprétée par la belle Shelley Winters que de sa propre virilité.
    fritzlang1971
    fritzlang1971

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 422 critiques

    5,0
    Publiée le 11 juillet 2011
    Un homme traque celui qui lui à volé sa carabine après un concours de tir. Western en noir et blanc du grand Anthony Mann, ce film est une pure merveille bénéficiant d'un beau casting, d'un bon scénario et d'un fil conducteur, la fameuse carabine winchester 73. A voir si possible en VO car le doublage français est atroce. Un classique.
    Matis H.
    Matis H.

    Suivre son activité 9 abonnés

    3,0
    Publiée le 24 novembre 2016
    Un peu déçu, bien que ce soit vraiment sympathique. Cette critique va être courte tout simplement car "Winchester 73" de Anthony Mann est un western, et plus globalement un long-métrage, très classique. Là où ou le film surprend et il faut reconnaitre c'est dans sa narration qui, sans être novatrice, est originale : cette dernière suivant non pas un personnage, mais une des carabine qui donne son titre à l'oeuvre. Malgré que ce procédé est clairement l'ambition d'être une fresque des hommes qui ont bâti l'Amérique, le récit se limite très vite à l'histoire de vengeance du personnage incarné par James Stewart. Alors certes, tout ceux qui obtiendront la fameuse Winchester représente une partie de l'histoire Américaine, mais n'a pas l'ampleur que ça voudrait avoir, c'est très en surface et au final il aurait été plus pertinent de réellement s'attarder sur chacun des possesseurs de l'arme plutôt que de s'en servir comme unique toile de fond. Après, le récit est tout sauf inintéressant, le passage avec la cavalerie alterne entre humour et intensité, les interactions entre Stewart et Winters sont sympathiques, et toute l'histoire de vengeance envers Henry Brown (qui se révèlera être le frère de Stewart) se suit sans déplaisir. Ça manque juste d'une vision plus large. Cependant il faut reconnaitre au long-métrage de Mann sa grande efficacité. En effet, et bien qu'il n'atteigne pas le niveau de son homonyme contemporain, le cinéaste est très incisif dans ces scènes d'actions, qui possèdent toute un vrai sens du rythme. C'est nerveux et globalement très bien mis en scène, malgré qu'aucune réelle fulgurance ne soit à noter. De plus, certain moment ne manque vraiment pas de lyrisme, comme cette discussion sur l'amitié et la richesse entre Stewart et son compagnon, c'est tout simple mais vraiment beau. Et c'est peut-être un peu tout le problème de "Winchester 73", d'être très simple malgré la promesse d'une narration des plus réjouissante. C'est tout sauf désagréable, c'est nerveux et pas inintéressant, mais ça manque de souffle, d'ampleur. On ressent tout le potentiel du long-métrage et l'ambition du cinéaste sans que ça donne rien de plus qu'un petit divertissement efficace. Mais c'est déjà pas mal mine de rien.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1561 abonnés Lire ses 8 725 critiques

    5,0
    Publiée le 8 octobre 2014
    Un western mythique! Anthony Mann fit de la carabine à rèpètition le vèritable sujet de son film "Winchester 73". L'excellent James Stewart s'y trouve affrontè à son frère que joue Stephen McNally, assassin de son père adoptif! spoiler: Les deux frangins se retrouvent dans un concours remarquable de tir dont le premier prix est une Winchester 73, arme nouvelle à cette èpoque! Stewart gagne le concours! il reçoit l'arme, mais peu après McNally la lui dèrobe avant de s'enfuir pour Tascosa! Au cours de la poursuite, Stewart rencontre les propriètaires du fusil volè : John McIntire, Rock Hudson, Charles Drake et Dan Duryea! A travers l'histoire admirable de cette carabine qui passe de main en main, on peut comprendre à quel point une arme constituait pour un pionnier de l'Ouest le plus prècieux de tous les trèsors! Destinèe tout à la fois à se protèger et à affirmer une supèrioritè ou un pouvoir, une arme efficace reprèsentait une chance de survie non nègligeable dans un environnement hostile et sauvage où un homme dèsarmè ètait quasiment un homme mort! Tout cela explique l'importance prise par l'èvolution de l'armement dans cette bonne vieille histoire de l'Ouest! Le meilleur western de Mann pour ma part et un duel final d'anthologie où spoiler: l'on essaye de se tuer en faisant ricocher les balles sur les rochers ...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 790 abonnés Lire ses 5 022 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un bon Anthony Mann, nerveux et incisif, ou la traque pour l'arme est impitoyable. Les personnages sont bien typés et on a vraiment du plaisir et de l'intérêt a suivre le parcours des différents personnages et de la Winchester. James Stewart est excellent. Impeccable.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 208 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2012
    Western culte qui m’a semblé imparfait, avec un James Stewart peu crédible en as de la gâchette. La Winchester passe de main en main jusqu’à revenir au final dans les mains de Stewart . Au passage on aura vu Rock Hudson et Tony Curtis dans des petits rôles de soldats nordistes. Si la lumière est splendide renforcée par les contrastes du noir et blanc je n’irai pas jusqu’à crier au chef-d’œuvre préférant de loin la force de « L’Appât » où Stewart un peu plus âgé apporte enfin le crédit nécessaire à son personnage. J’attends les autres westerns du couple Mann/Stewart pour me faire un avis définitif.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 4 365 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2010
    James Stewart est magnifique et saisissant. J'ai accroché dès le début du film ou il participe à un concours pour but d'empocher la célèbre et fameuse Winchester. A un moment, j'ai vu un plan assez dingue pour l'époque, ou l'on voit Stewart de dos en léger contre-bas coté gauche, quand le gars se prépare à lui lancer une pièce en l'air. Il faut souligner également l'apparition de Tony Curtis dans le film. Ensuite idée génialissime de la part du réalisateur, faire balader la Winchester de personnage en personnage, vraiment hilarant. Après tout ça, nous assistons à un duel mémorable pour la fin du film. Je rajoute un petit malaise tout de même, j'ai trouvé que James Stewart est pas si présent que ça durant tout le film, j'aurais voulu le voir bien plus souvent. Sinon Winchester 73 est un de mes meilleurs western que j'ai pu voir jusqu'à présent.
    Danny Wilde
    Danny Wilde

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 125 critiques

    5,0
    Publiée le 6 mars 2015
    Premier des 5 westerns que James Stewart tournera sous la direction d'Anthony Mann, c'est probablement le plus mythique. Sa parfaite construction dramatique autour d'un célèbre fusil qui passe de main en main fournie par l'excellent scénario de Borden Chase, atteste de la maîtrise et du style vigoureux du réalisateur qui va marquer le genre. Il dessine le personnage de Stewart qu'il allait définir et préciser dans les 4 westerns qui suivront : le héros mannien est un homme volontaire, un individualiste forcené, à égale distance du Bien et du Mal, qui se remet sans cesse en question malgré une apparente solidité. Dans le reste du casting, nous trouvons 2 belles figures de "bad guys", avec le beau gosse Dan Duryea et la sale tête de Stephen Mcnally. Les scènes d'action avec les Indiens et l'affrontement final dans les rochers qui constituent un décor parfaitement utilisé, figurent parmi les meilleurs moments de ce film superbe.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top