Mon AlloCiné
    Tombe les filles et tais-toi
    note moyenne
    3,5
    358 notes dont 42 critiques
    14% (6 critiques)
    43% (18 critiques)
    29% (12 critiques)
    12% (5 critiques)
    2% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Tombe les filles et tais-toi ?

    42 critiques spectateurs

    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 771 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Même si la mise en scène de ce film est un peu faible, il faut tout de même reconnaitre que l'on passe un délicieux moment. L'idée est très drole et incroyablement originale, et il est vrai que les personnages sont vraiment très attachants. De plus, il faut reconnaitre que certaines scènes sont assez hilarantes. Et parfois même, on sent l'émtion nous gagner un peu. C'est un vrai plaisir, et l'on peut remercier Woody Allen et Dianre Keaton de nous avoir offert deux aussi belles prestations d'acteurs.
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 327 critiques

    4,5
    Publiée le 8 octobre 2015
    Bien que réalisé par Herbert Ross, Tombe les filles et tais-toi est un pur film de Woody Allen. On peut même considérer qu’il est extrêmement important dans la carrière de son acteur-scénariste car il marque sa première rencontre avec Diane Keaton et surtout car il représente un trait d’union entre le burlesque des films qu’il réalise à l’époque (Bananas, Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander…) et les caractéristiques qui deviendront récurrentes de son cinéma à partir de Annie Hall (personnage d’intellectuel dépressif et déçu par l’amour, références à la psychanalyse et à l’art, humour très axé sur les dialogues…). Ce pont entre ces deux styles est parfaitement équilibré et hilarant d’un bout à l’autre. Les dialogues mémorables fusent, la magie opère au sein du couple formé par Allen et Keaton et le tout est parfaitement rythmé. Tombe les filles et tais-toi peut donc autant plaire aux amateurs des premiers films burlesques de Woody Allen qu’à ceux des films plus intellectuels de la seconde partie de sa carrière. La personnalité de son acteur-scénariste étant tellement présente, on peut donc considérer que le film d’Herbert Ross fait partie des grandes réussites de Woody Allen.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 360 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    4,5
    Publiée le 9 septembre 2012
    Si le fait de pouvoir aussi facilement s’identifier au personnage complexé et gaffeur a un aspect presque déprimant, le film reste toutefois une comédie extrêmement amusante. En plus de l’humour pétillant du film, le mérite du réalisateur revient à la manière subtile avec laquelle se dévoile intelligemment à travers son œuvre. Si on peut la considérer comme telle, l'adaptation que Woody a faite de sa propre pièce de théâtre reste sans conteste une comédie romantique incontournable.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 1 030 critiques

    3,0
    Publiée le 27 mai 2013
    Un film de Herbert Ross (1972) avec Woody Allen et Diane Keaton. Woody Allen est l'auteur du scénario mais n'a pas réalisé le film et ça se sent à la lourdeur de certaines scènes (notamment les scènes de maladresses quasiment toutes mal filmées). Le film vaut surtout pour son scénario intelligent, ses bonnes répliques, le rôle envoutant de Diane Keaton et cet hommage à Humphrey Bogart (l'ange gardien de Woody Allen) et au film "Casablanca".
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 30 août 2011
    Deux choses surprenantes à propos de ce film : Woody Allen ne réalise pas lui-même son scénario ; l'action se passe à San Francisco, chose effarante quand on connait l'aversion de son auteur pour la Californie. N'empêche que "Play it again, Sam" est une très bonne comédie, plus sérieuse et moins burlesque que les réalisations d'Allen de la même époque, et annonçant en cela des films comme "Annie Hall". Les dialogues sont excellents, les gags également, et surtout, Allen trouve en Diane Keaton la meilleure partenaire féminine de sa carrière, chacun complétant l'autre avec une complicité qu'Allen ne retrouvera jamais, même (surtout ?) avec Mia Farrow. La fin, hommage évident (et réussi) à "Casablanca", est un pur moment de bonheur cinéphile.
    Blog Be French
    Blog Be French

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 111 critiques

    3,5
    Publiée le 23 février 2015
    Sur fond d'hommage à "Casablanca", Woody Allen écrit l'histoire d'un jeune divorcé qui tente d'imaginer sa vie comme un film, le cinéma étant son seul refuge face aux angoisses de la réalité. Si la mise en scène de Herbert Ross manque parfois de subtilité, "Tombe les filles et tais-toi" reste un film touchant et empreint de rêverie. Comme semble lui dire l'apparition de Bogart, c'est sans doute ici que Woody Allen trouva "son style", celui qui lui permettra d'obtenir 4 statuettes 5 années plus tard avec "Annie Hall"... Retrouvez nos critiques et actus ciné sur le blog Be French !
    WindBug
    WindBug

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 421 critiques

    3,0
    Publiée le 23 juin 2010
    Quelques répliques et situations d'anthologie qui caractériseront, dans ce film des débuts, pratiquement tout le cinéma de Woody Allen. L'obsession des femmes, les troubles psychiatriques, la religion… dessinent déjà son personnage si caractéristique de névrosé quasi cartoonesque. Le cinéma semble être le seul échappatoire à une vie trop complexe faite d'anxiété en tous genres. Dommage que ce ne soit pas Allen lui-même qui tienne la camera, la mise en scène manquant quelquefois d'un peu de finesse.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    4,0
    Publiée le 26 septembre 2013
    Une trés bonne comédie au scénario et dialogues écrit par Woody Allen. Les superbes répiques représentent d'ailleurs le gros point fort de ce long métrage avec la performance de Woody Allen lui-même. On rigole pas mal et on apprécie les quelques références cinématographiques. "Tombe les filles et tais-toi" est une comédie romantique fraiche qui sait se distinguer de la masse et ça, c'est déjà beaucoup.
    Benoit R
    Benoit R

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 5 435 critiques

    4,0
    Publiée le 2 juillet 2008
    Basé sur une des pièces de théâtre écrite par Woody Allen en 1969 (Play it Again), Tombe les filles et tais-toi (1972) marque aussi la première collaboration (fructueuse) avec l’actrice Diane Keaton (qu’il retrouvera à mainte reprises par la suite). Avec ce film, Herbert Ross nous dévoile sous toutes les coutures un Woody Allen avec son personnage de névrosé, d’obsessionnel et de gaffeur. Grand cinéphile et fan d’Humphrey Bogart, Allan se fait plaquer par sa femme Nancy. Désemparé, il demande conseil à ses amis pour lui trouver une nouvelle femme, il va donc collectionner les rencontres infructueuses et maladroites. Allen nous épate et donne le sourire du début à la fin, un névrosé remarquablement mise en scène par un acteur/réalisateur de talent !
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1502 abonnés Lire ses 8 648 critiques

    4,0
    Publiée le 22 octobre 2012
    De tous les demi-dieux de Hollywood, Humphrey Bogart est celui dont le mythe fut le plus durable! il semble avoir vèritablement accèdè à une sorte d'immortalitè qui dèpasse largement les limites ètroites des salles de cinèma! il suffit de prononcer certains titres pour que, aussitôt, son visage s'anime dans notre souvenir! Woody Allen en a fait le partenaire presque visible du personnage de "Play it Again, Sam" (qui fait rèfèrence à "Casablanca" dont il faut èvidemment connaître le film de Curtiz pour savourer à sa juste valeur ce savoureux hommage) où il incarne avec jubilation un cinèphile averti et passionnè par les films et le personnage qu'incarne Bogey à l'ècran! Brillant chorègraphe à Hollywood, Herbert Ross fait parti des cinèastes qui ont honorè la mèmoire de Bogart! En effet, il a su filmer Woody (ce qui n'ètait pas gagnè sur le papier) en signant un hommage-parodie inoubliable (rien que son final à l'aèroport, il faut voir le film) dont certaines scènes sont d'une drôlerie absolu! Un must où il faut ègalement saluer Jerry Lacy, sosie parfait de Bogey...
    Julie M.
    Julie M.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 142 critiques

    4,0
    Publiée le 27 avril 2013
    Je croyais que le film avait été réalisé par Woody Allen mais non ! En tout cas c'est un film culte, Woody Allen est au sommet de son talent comique et Diane Keaton est splendide.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 2 novembre 2012
    Classique, toutes les bases du personnage sont déjà là ...
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 1 023 critiques

    2,5
    Publiée le 2 septembre 2008
    Un critique de cinéma névrotique (Woody Allen) se fait plaquer par sa femme et se retrouve, avec la complicité d’un couple d’amis, invité à des rendez-vous, face au charme des femmes et en proie à sa nervosité maladive. Voici là résumée la ligne de conduite de «Play it again, Sam» (USA, 1972) d’Herbert Ross. Alors qu’Allen avait d’ores et déjà réalisé quelques films, dont les faussement mineurs «Take the money and run» (1969) et «Bananas» (1971), réussi par leur amateurisme d’apparence, le comique délègue cette fois-ci la réalisation à un autre que soit, se délestant des soucis techniques. Pourtant déjà accoutumé à la réalisation, si en l’occurrence Allen se délaisse de la réalisation, il semble y avoir pour raison que «Play it again, Sam» est ambitieux sur le point technique puisqu’il entend jouer sur l’imaginaire et l’introduire dans le même espace que celui occupé par la réalité. Le découpage et son articulation minutieuse appelle à une savante maîtrise du montage. Dès le générique, au cours duquel se reflète dans les verres d’une paire de lunettes l’irradiante lueur de l’écran de cinéma, la technique et sa faculté à exprimer en un seul plan une esthétique expressive nécessitait un contrôle technique qu’Allen n’avait peut-être pas en 1972. Pourtant le film, en dehors de ses moyens d’expression sophistiqué, est une œuvre essentiellement allenienne. Crise personnelle de l’individu dans un milieu qui lui échappe et réaction absurde, comique de par l’amoncellement maladroit des balourdises, voilà ce qui compose en grande majorité le moteur de ce film réalisé par Herbert Ross. A l’écriture, le cinéaste ajoute un regard patient, attentif sur cet être maladroit. A prêter attention au fossé entre le comique d’Allen et la réalisation de Ross, on peut apercevoir la façon dont ce-dernier se base sur une coupe de l’espace, un pastiche sagace de référence cinéphilique (cf. la fin dupliquant celle de «Casablanca») tandis qu’Allen perpétue son exercice agité.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,5
    Publiée le 19 octobre 2009
    Un film drôle, très drôle même. Les gamelles et autres pitrerie de Woody Allen sont hilarantes (peut-être même les meilleurs qu'il ait fait). Toujours un grand nombre de répliques extrêmement poilantes. Diane Keaton est très sobre et Tony Roberts est casse pieds avec les numéros de téléphone. Les discussions avec Humphrey Bogart sont cultes, Woody s'écrase à chaque fois comme à son habitude.
    black-jack
    black-jack

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 72 critiques

    5,0
    Publiée le 27 avril 2008
    L'hommage drôle et touchant de Woody Allen à Bogart. Un petit bijou.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top