La Liste de Schindler
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,5 pour 36 196 notes dont 1 150 critiques  | 
  • 860 critiques     75%
  • 198 critiques     17%
  • 32 critiques     3%
  • 27 critiques     2%
  • 18 critiques     2%
  • 7 critiques     1%

1150 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Melnainnn

0 abonné | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

Un film magistral par sa mise en scène, son réaliste, sa musique, le talent incroyable ses acteurs. Tout est réunie pour faire de La Liste de Schindler, l'un des chefs d’œuvres du cinéma. A voir absolument si ce n'est pas déjà fait!

Bruce Wayne

75 abonnés | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

En réalisant La Liste de Schindler, le cinéaste Steven Spielberg offrait au Septième Art et au monde entier, la vision la plus noire, la plus violente, la plus réaliste et la plus poignante possible de la Shoah pour montrer ce qui fut la période la plus sombre de l’Histoire de l’humanité. Véritable monument cinématographique, La Liste de Schindler est bien plus qu’un chef-d’œuvre intemporel, c’est un film qui contribue au devoir de mémoire pour ne pas oublier ce qui s’est passé lors de ce deuxième conflit mondial où les nazis se déchaînèrent sur le peuple juif. Oskar Schindler, fils d’industriel d’origine autrichienne, arrive en Pologne durant l’automne 1939 dans la ville de Cracovie tombée sous le joug du IIIème Reich allemand. Membre du parti nazi, habile manipulateur et grand séducteur, il rachète pour une bouchée de pain une fabrique d’articles de cuisine qu’il met au service de l’armée allemande. Sur les conseils de son comptable, Itzhak Stern, il se met à recruter des travailleurs juifs car étant une main d’œuvre peu chère. Mais témoins des actes barbares commis sur le peuple juif par les nazis, Oskar Schindler va, durant toute la durée de la guerre, protéger ses travailleurs en continuant à les employer dans sa fabrique et ce jusqu’à la fin de la guerre où il sauva plus de 1100 juifs polonais des camps d’extermination. Sorti en 1993 aux Etats-Unis et le 2 mars 1994 en France, La Liste de Schindler fut ce que l’on peut appeler une claque cinématographique et aussi la consécration définitive pour Steven Spielberg, qui était déjà un cinéaste reconnu et acclamé par la critique. Inspiré du roman homonyme de Thomas Keneally paru en 1982, Steven Spielberg livre ce qui est sans doute son œuvre la plus personnelle et la plus noire, avant tout faite pour ne pas oublier cette terrible page de l’Histoire et se souvenir des six millions de juifs massacrés par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Acclamé dans le monde entier à sa sortie, le film connu tout de même quelques rejets et controverses notamment de la part de Claude Lanzmann, le réalisateur du documentaire Shoah en 1985, qui a été le fruit d’un travail documentaire et de collecte de témoignages colossal, dénonce La Liste de Schindler comme une transgression car traitant d’un sujet grave qu’est celui de l’Holocauste sous la forme d’une fiction. Hormis ces quelques critiques, le film de Steven Spielberg mit tout le monde à genou et remporta par la suite de multiples récompenses prestigieuses dont sept Oscars avec notamment ceux du Meilleur film, Meilleur réalisateur pour Steven Spielberg, Meilleur scénario adapté pour Steven Zaillian et Meilleure musique pour John Williams. Pour faire simple ce film a profondément marqué le monde du cinéma. Et lorsque j’ai découvert ce film pour la première fois, je devais être en classe de 3ème ou 4ème, je l’ai tout de suite aimé car captivé par cette tragique et magnifique histoire qui m’a aussi bouleversé. Jamais je n’avais vus un film sur la Shoah et je pense que La Liste de Schindler et Le Pianiste de Roman Polanski, sont les plus grands films à traiter avec puissance, réalisme et émotion du génocide du peuple juif au cinéma. Parfois terrible et parfois émouvant, La Liste de Schindler nous entraîne pendant trois heures dans la vie de cet homme fascinant que fut Oskar Schindler, né en 1908 et décédé en 1974 à l’âge de 66 ans, qui sauva 1100 juifs des camps de la mort. Le film décrit avec détail la psychologie de cet homme qui au départ ne pensait qu’à faire de l’argent et produisant beaucoup grâce à une main d’œuvre pas chère qu’était les travailleurs juifs de l’époque. Mais ensuite nous assistons à un changement moral de cet homme qui va se transformer en humaniste en prenant parti pour ce peuple persécuté par les nazis. Steven Spielberg montre en Schindler un grand humaniste, ce que certains lui reproche un peu car ayant été au départ un homme d’affaire profitant de la situation de guerre pour s’enrichir. Mais peu importe, pour moi Steven Spielberg rend hommage à cet homme courageux et humaniste qu’était Oskar Schindler et ce jusqu’à la toute fin de son film où les acteurs du film accompagnés des véritables survivants qu’ils incarnent à l’écran, déposent des pierres sur la tombe d’Oskar Schindler, enterré au cimetière chrétien du mont Sion à Jérusalem. En racontant l’histoire de cet industriel allemand, Steven Spielberg en profite pour montrer toute l’horreur du génocide : des insultes faites aux juifs jusqu’aux chambres à gaz. Lors de scènes particulièrement violentes et insoutenables, Steven Spielberg n’hésite pas à montrer des corps mutilés, incinérés dans des bûchers, des violences physiques faites aux femmes, des meurtres de sang-froid d’adultes et même d’enfants, une scène de chambre à gaz terrible et qui montre le sommet de la violence que les nazis ont fait preuve pendant la Seconde Guerre mondiale. Et à chaque fois que je vois ce film je me demande comment on a pu en arriver là, à massacrer un peuple entier pour des motifs racistes et antisémites … le monde avait perdu toute humanité à cette époque. Mais pas toute car celle-ci était encore présente chez certaines personnes telles qu’Oskar Schindler qui a réussi à sauver plus de 1100 juifs. Ce grand personnage est montré dans toute son émotion par Steven Spielberg qui lors de la scène la plus poignante du film où Schindler doit fuir avec sa femme car la guerre étant terminé, fond en larme devant ses ouvriers, tous reconnaissant à vie de ce qu’il a fait pour eux : « J’aurais pu en sauver plus ! », cette phrase vous reste en travers de la gorge et l’émotion qui se dégage de cette scène est d’une telle puissance qu’il est difficile de ne pas avoir les larmes aux yeux, surtout sous la somptueuse musique de John Williams, l’une des plus belles partitions que j’ai jamais entendu, intimiste, forte et qui vous donne des frissons. Impossible de ne pas être ému devant cette scène et devant tout le film en général. La Liste de Schindler est peut-être le meilleur film de Steven Spielberg car il s’agit de son œuvre la plus personnelle, le réalisateur s’est investi corps et âme dans cette contribution à la mémoire des survivants de la Shoah et de ceux qui aidèrent des juifs à éviter les camps d’extermination. Il ne fait aucun doute que nous avons là le film le plus sombre et violent de la filmographie de Spielberg qui livre sa face la plus noire. Et c’est là qu’on voit que c’est un grand cinéaste, il n’est pas qu’un simple réalisateur de blockbusters comme Jurassic Park ou la saga Indiana Jones, il est un vrai metteur en scène qui sait réaliser des films adultes et humains comme c’est le cas avec La Liste de Schindler. De plus ce qui accentue cette noirceur, c’est ce somptueux noir et blanc qui fait de ce film une œuvre quasi documentaire notamment lors des scènes filmées en caméra à l’épaule pour pousser à l’extrême le réalisme. Certains plans sur les visages des acteurs sont sublimes grâce à une lumière blanche magnifique et des ombres qui cachent des parties du visage des comédiens. Vous voyez, en plus de porter un regard puissant sur la Shoah, le film de Steven Spielberg est aussi un film très esthétique, notamment avec la petite fille en manteau rouge qui pourrait représenter l’attachement de Schindler au peuple juif, et est aussi brillamment réalisé, comme c’est le cas avec tous les films du réalisateur d’ailleurs. Mais si La Liste de Schindler reste un chef-d’œuvre monument du cinéma c’est bien grâce à ses acteurs, tous exceptionnels dans leur rôle. A commencer par un bouleversant Liam Neeson dans le rôle d’Oskar Schindler, son plus grand rôle au cinéma à ce jour, personne ne dira le contraire. Déjà impressionnant par sa taille, Liam Neeson impressionne encore plus dans son jeu d’acteur en livrant une prestation pleine de charisme et de talent qui permet au film de gagner en intensité émotionnelle, sa dernière scène du film où il quitte ses ouvriers est sa plus poignante. Mais ce qui me révolte un peu c’est que Liam Neeson fut nommé à l’Oscar du Meilleur acteur pour son rôle mais ne fut pas retenu par l’Académie, préférant recompenser Tom Hanks dans Philadelphia, la seule récompense qui manquait à La Liste de Schindler c’était bien elle, tout comme celle qu’aurait pu avoir Ralph Fiennes en tant que Meilleur second rôle masculin. En effet, quand on évoque le film de Steven Spielberg, impossible de ne pas citer Ralph Fiennes dans le rôle du commandant SS Amon Göth, militaire sadique et terrifiant, qui prend plaisir à tuer de pauvres innocents. Brillamment interprété par Ralph Fiennes qui est sans aucun doute dans un de ses meilleurs rôles, ce personnage de commandant SS est un des plus détestables « méchant du cinéma » jamais vu. Et enfin l’acteur qui livre une autre inoubliable prestation, c’est Ben Kingsley dans le rôle du comptable Itzhak Stern, ami proche d’Oskar Schindler. Emouvant et attachant, cet homme superbement interprété par Kingsley définit de la manière la plus simple ce qui l’a sauvé lui et les 1100 juifs de Schindler, la liste : « Cette liste c’est la vie » dit-il et montre ainsi la grande valeur de ce document désormais historique. Et pour montrer à quel point ce film est une contribution à la mémoire, il faut savoir que Steven Spielberg, grâce au succès du film, créa en 1994 la Fondation de l’Histoire Visuelle des Survivants de la Shoah, une organisation à but non-lucratif ayant pour fonction de rassembler des archives de témoignages filmés des survivants de l’Holocauste, et de préserver leur histoire pour assurer la pérennité de la mémoire collective. Voilà, La Liste de Schindler est donc un chef-d’œuvre du cinéma, que je classe parmi mes films préférés et en deuxième position. C’est un film inoubliable car rendant hommage à Oskar Schindler et aux survivants de la Shoah, et si aujourd’hui encore on continue de se souvenir de cette page sombre de l’Histoire, ce film y est pour quelque chose et devrait être montré à tous les élèves en âge de comprendre ce qu’il s’est passé pour ne jamais oublier. La Liste de Schindler est un film à voir au moins une fois dans sa vie. Je terminerais cette critique en citant la maxime tirée du Talmud et gravée sur l’anneau offert à Schindler à la fin du film par les 1100 survivants : « Celui qui sauve une vie sauve le monde entier ».


pierrre s.

6 abonnés | Lire sa critique |

   2.5 - Moyen

L'histoire racontée ici est exceptionnelle, le film beaucoup moins...

Laulau P.

8 abonnés | Lire sa critique |

   4 - Très bien

Steven Spielberg a su me faire pleuré du début à la fin autant de peur d'horreur mais aussi de bonheur quand le film se termine et que nous savons le dénouement ! Un chef d'œuvre

David G.

16 abonnés | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

Un film de mémoire poignant et saisissant sur la barbarie humaine, dont on ne peut que saluer l’investissement personnel de Spielberg dans ce chef-œuvre.

Trottinette

0 abonné | Lire sa critique |

   2.5 - Moyen

Avec Spielberg, j'ai toujours du mal: ça dégouline de bons sentiments, de sensiblerie, c'est manichéen. Mais puisque ça fonctionne, il a sans doute raison. Le thème est grave, je ne comprends pas pourquoi s'étaler "autant en images" sur le cruel ou l'horreur de ce passé; qu'on connaît tous. "Si c'est un homme", le livre de Primo Levi, nettement plus sobre, sans emphase; mais combien plus percutant, combien plus percutant...

David D.

0 abonné | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

Alors ce film décrit le mieux l'enfer des juifs pendant la seconde guerre mondiale il est aussi pour moi l'un des meilleurs Spielberg il utilise aux mieux le noir et blanc avec un jeux de couleur parfait avec un Liam nesson et ben kingsley énorme voilà pourquoi j'ai mis 5/5

Cosmicm

29 abonnés | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

J'ai eu du mal à donner la note maximal. Car je voulais repérer une faille dans ce film. Et ben non, j'ai échoué. Ce film est un chef d'oeuvre; il n'y a pas d'autres mots. Ah si ce film est sans contexte un film culte. La réalisation est sans faille. La direction artistique du film incroyable. Ce film a vraiment le ton du réalisateur. Malgré le sujet sensible, tout est du pure Spielberg. Le coté fun et décomplexé du film côtoie à merveille le ton sombre pour un sujet vraiment grave : le sors des juifs polonais au cour de la Seconde Guerre Mondiale. Le tout sans trop tomber dans le mélo larmoyant abusif. Juste comme il faut. Les acteurs sont tous impeccables. Liam Neeson est toujours aussi excellent et c'est le meilleur personnage de tout le film. Spoiler : Bizarrement, il est le vrai méchant du film du moins au début. C'est un industriel collaborateur qui emploie des ouvriers d'origine juive pour ce faire du profit. La guerre au début ça ne l’intéresse pas. Il est certes plein de bienveillance, mais il prend tout à la légèreté et utilise son influence pour faire encore plus de profit et il en est conscient. Même s'il prend même les soldats allemands de haut par moment, il ne s'intéresse qu'au profit qu'il peut faire. Néanmoins face à l'horreur, par la suite il utilise son influence et ces relations afin de sauver ces ouvriers faisant de lui un grand bienfaiteur. Ben Kingsley est aussi excellent dans le rôle d'assistant d'Oskar Shindler Spoiler : il est la voix de la conscience de Liam Neeson et il va faire changer la politique d'Oskar afin qu'il sauve les prisonniers. Les autres acteurs sont aussi bon dans leur rôle à l'image de Ralph Fiennes (futur Voldemort). On pourrait reprocher le fait qu'Oskar Shindler soit un peu mis de coté dans le 2e acte du film, mais il est fait juste comme il faut. Tourner le film en noir et blanc donne une ambiance incroyable des films des années 60 avant la couleur ce qui accorde au film un aspect rétro très immersif Spoiler : le changement de couleur vers la fin est une idée brillante de mise en scène qui m'a bluffer. En définitive, il s'agit du film le plus personnel de Spielberg et doit être vu au moins une fois dans sa vie. Car comme dirait un critique : "Ce film n'est pas un film, c'est du cinéma".

BrucaSarah

1 abonné | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

Ce film est juste un chef-d'oeuvre , je comprends pourquoi on m'harcelait pour que je le regarde... Les scènes les plus durs sont d'un réalisme surprenant, certaines sont brutals, mais correspondent tellement aux horreurs qu'il y a pu se passer à cette époque si terrible. Le fait de l'avoir fait en noir et blanc rajoute une émotion en plus à ce petit bijou ... Mais les dernières minutes sont justes ... sublime il n'y a pas d'autres mots, elles nous touchent au plus profond de nous-mêmes ... Et le pire c'est que c'est inspiré d'une histoire qui s'est vraiment passée. Bref un film à voir au moins une fois dans sa vie , et préparé une boîte de mouchoirs surtout ;)

Alishisap

0 abonné | Lire sa critique |

   4.5 - Excellent

Assurément un des plus grands films sur la Seconde Guerre. Impossible de ne pas être touché par la représentation de son abomination, justement transmise dans ce film et comment Mr. Schindler a sauvé tant de vies. La fin est particulièrement émouvante et la musique est très belle. Une perle !

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
La Liste de Schindler Bande-annonce VO
207 937 vues
Playlists
4 vidéos
On peut aussi rire avec "50 Nuances de Grey" !
20 vidéos
Délires, insolites, dérapages : en 2014 on a vu...
15 vidéos
Best-of 2014 - Danse (et chante) avec les stars d'Hollywood
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné