Mon AlloCiné
La Liste de Schindler
note moyenne
4,5
42317 notes dont 1222 critiques
75% (914 critiques)
18% (218 critiques)
3% (37 critiques)
2% (26 critiques)
2% (19 critiques)
1% (8 critiques)
Votre avis sur La Liste de Schindler ?

1222 critiques spectateurs

Gabriel J.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 40 critiques

4,5Excellent
Publiée le 21/02/2018

Ce film reflète parfaitement l'horreur du génocide et de la discrimination des juifs durant la seconde guerre mondiale. La manière de filmer et l'intelligence du déroulement de l'histoire fait sûrement de ce filme le bijou de Steven Spielberg. Une très grande référence cinématographique à voir absolument!

Alexis D.

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 761 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/02/2018

Personnellement, je trouve qu'il s'agit du chef d’œuvre absolu de Steven Spielberg. Son film le plus personnel aussi. Il retrace l'histoire (vraie) d'Oskar Schindler, un industriel allemand ayant profité de la seconde guerre mondiale pour créer son entreprise et engranger des sommes astronomiques. Mais parallèlement, c'est également la prise de conscience d'un homme, qui assiste à l'élaboration de la "solution finale", et qui décide de sauver le maximum de juifs possible. Alors que la guerre continue à ravager le monde, Schindler décide de se détourner de son propre "parti", afin de racheter son ignorance et son égoïsme. C'est donc autant un film historique qu'un drame intimiste que filme Spielberg. Rarement un film sur la Seconde Guerre mondiale aura abordé si frontalement la Shoah. Et rarement un film ne m'aura saisi à la gorge aussi durement. Même si bien évidemment le destin de Schindler a été quelque peu romancé, le cinéaste choisit pourtant de le montrer dans toute sa complexité. Homme à femmes individualiste, aussi artificiel que beau parleur, son héros est presque une machine, ayant la fortune comme seul objectif. Mais une machine qui se découvre une âme. Et Schindler n'est pas le seul à symboliser l'humanité naissante. Aussi étrange que cela puisse paraître, c'est également par le biais du colonel nazi Amon Göth que l'on discerne la lumière derrière l'obscurité. Ce dernier, psychopathe terrifiant et imprévisible, ne reste pourtant pas indifférent envers sa servante juive. Spielberg parvient parfaitement à saisir toutes les ambiguïtés de ces deux personnages, sans tomber dans la démonstration. Le film a beau durer plus de 3h, il m'a hypnotisé du début à la fin. La réalisation parfaite y est pour beaucoup. Aucune scène n'a été laissée au hasard, tout comme la direction d'acteurs. Liam Neeson tient ici le rôle de sa vie, et il en est plus que digne. L'acteur trône sur ce film, avec toute son élégance et sa subtilité. Par son seul regard, il réussit à traduire toute une gamme d'émotions. C'est ce qu'on appelle une performance. Dans le rôle de Goth, Ralph Fiennes est aussi saisissant mais d'une cruauté si humaine. La reconstitution de cette période a été savamment reproduite, l'utilisation du noir et blanc et des couleurs renforcent d'autant plus la puissance de l'œuvre. La musique de John Williams est, une nouvelle fois, inoubliable, marquant l'ouïe par une beauté qui fait corps avec le récit. Rarement Spielberg aura à ce point atteint ce degré de perfection dans tous les domaines. À voir bien évidemment

bhillereau

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 789 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/02/2018

Avec La Vie est Belle, La Liste de Schindler appartient à ces chefs-d'oeuvre intemporels sur l'une des périodes les plus sombres et sinistres de l'histoire de l'Humanité. Spielberg nous offre un concentré de souffrance et de beauté humaine de 3 heures sans un seul faux pas! Certainement la réalisation la plus aboutie de sa carrière et l'un des plus beaux films que le cinéma ait fait.

Unthock

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/12/2017

Juste parfaitement réalisé avec une histoire dramatique mais en même temps qui reflète les faits de l’époque ! Un réalisateur qui à sue mettre en valeur les personnages ! BRAVO !

InvictusAD

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/12/2017

Un pur chef d'oeuvre, tout est réussi dans ce film. Le sujet est tellement grave et bien traité que l'on se demande même s'il en est vraiment un au final. Il fait partie du top ten de ma culture cinématographique.

rosytta

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 223 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/12/2017

Un chef d'Oeuvre signé Spielberg, une leçon d'histoire et de courage, dur et émouvant. Liam Neeson est magistral, Ralph Fiennes diabolique.

Romain N.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 22 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 01/12/2017

Spielberg touche les sommets de l'horreur et de la gràce avec son film. Ce paradoxe suffit à placer le film. Rarement la violence de la Shoah, depuis les ghettos jusque les files d'attentes des chambres à gaz homicides, n'aura été traitée avec autant de dignité et de force. Rarement parcours d'un héros de cinéma n'aura eu une telle portée humaine. Sa complexité et ses paradoxes portent le film durant trois heures. La scène de bascule du film , au son de Billie Holiday, est d'une simplicité qui désarme. Histoire, scénario, personnages, technique, photo, idées formelles, dialogues, musiques, tout est d'une qualité hors du commun. En revanche, il est vrai de dire que le film peut être douloureux à regarder. Bouleversant, indispensable et inoubliable.

cheesecake631

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 787 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/11/2017

Quand on retient ses larmes avec un orgueil honteux (et avec un cœur retourné dans tous les sens) et que finalement on s'effondre complètement dans les dernières minutes du film, on sait que l'on vient de regarder La Liste de Schindler de Steven Spielberg. Un monument de drame humain, de noir et blanc sublime, un Ralph Fiennes que l'on n'aura jamais autant calomnié de tous les pires adjectifs imaginables (alors que l'on adore l'acteur, mais on est tellement pris dans l'intrigue que l'on y croit complètement à son personnage aussi cruel qu'inhumain), et une Liam Neeson qui nous déclenche souvent les envies de pleurer car on voit tout au travers de son regard pris de pitié et de compassion. L'histoire, vraie (car certains écrits actuels en doutent, mais cela remettrait alors en question les centaines de témoignages de l'époque ? Permettez-moi de réfuter ces doutes...) est incroyablement réaliste, on nous met en face de la pire bassesse humaine, et on va crescendo dans l'horreur inimaginable, ce à quoi répondent les actes désespérés de Schindler... Nos coeurs vont être mis à l'épreuve de bien des passages forts en émotions, et, ayant tenu jusqu'au bout sans pleurer (mais à quel prix, une douleur de se retenir... la prochaine fois je pleure dès le titre d'ouverture), la réplique finale de Liam Neeson : Spoiler: "J'aurais pu en sauver plus..." m'a faite exploser en pleurs, devant une telle beauté d'âme (Spoiler: et l'embrassade du Juif comptable, tentant de le rassurer, non, vraiment, la scène est magnifique et mérite toutes les larmes du monde). Un hommage à ce grand homme, à ces pauvres âmes qui ont perdu leur vie pour une folie inhumaine, ou qui on pu être sauvé. Un devoir de mémoire qui est aussi touchant que prenant !

Antoine D.

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 225 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/10/2017

Au début du film, la caméra se pose du côté des nazis. C'est à dire que les juifs sont filmés à partir du point de vue des nazis. Un juif et un nazi font du troc avec les juifs. Le personnage joué par Liam Nelson agit à des fins personnels tandis que le juif sauve son peuple en leur donnant du travail. Spielberg filme le départ des juifs dans les camps de concentration grâce à un superbe plan séquence très touchant où l'on voit les tas de bijoux, de vêtements et de valise toutes marqués d'un nom. La caméra passe du côté des juifs au bout de 50 minutes de film, dans les camps de travails. La séparation entre les femmes et leurs maris est bouleversante, on y voit les nazis tirés sur n'importe qui, les amas de corps inerte dans les ghettos et les tentatives de fuite qui finissent toujours de la même façon. Au bout de 2 heures on voit les ravages des camps de travail. Des corps squelettiques, et des doutes sur des possibles exterminations des ouvriers. La liste que fait Schindler commence au bout de 2h20. Les deux acolytes font une liste pour sauver au final 1 100 juifs du camp. Oskar paye chacun des juifs avec l'argent qu'il s'était fait sur eux. A la fin on le voit pleurer après les 3 minutes de silence. Le moment est déchirant. "J'aurai pu en sauver plus, je n'en ai pas fait assez". Au début du film, on peut voir la seule couleur vive du film. Une toute petite fille qui déambule dans le ghetto et qui finit par se cacher sous un lit. On s'en doutait cette petite fille on la reverra mais on ne pensait pas la retrouver avec les mêmes habits, vers la fin du film, sur une charette qui transporte les morts. Cette petite fille est la métaphore de la prise de conscience pour Schindler. (Cette petite fille existe vraiment, elle a sorti ses mémoires en 2002, et c'est la cousine de Roman Polanski Le film de Spielberg reprend l'histoire de Oskar Schindler. Cependant, en réalité Schindler était un personnage très controversé, comme on le voyait au début du film. Il met en scène l'humanisation d'Oskar Schindler. Il commence le film en étant ami avec les nazis, petit à petit il devient humain. On le voit vraiment quand il manie la lance d'incendie pour donner de l'eau à tous les juifs tous cantonnés dans des wagons avec une petite fenêtre par wagon recouvert de barbelés. Pendant ce temps, les nazis se moquent de lui et le regardent passer du côté des juifs. On montre aussi Amon qui tombe amoureux d'une de ses domestiques juives. Il veut lui-même la sauver et l'emmener à Vienne plutôt que la voir partir à Auschwitz. Le cinéaste montre donc aussi le côté humain des soldats nazis, et détruit la stigmatisation envers les juifs. Si un nazi tombe amoureux d'une juive c'est qu'elle une femme comme les autres. Spielberg joue complètement avec nos émotions dans son oeuvre. A l'image de la séquence où l'on voit toutes les femmes se déshabiller, se faire couper les cheveux et se faire enfermer dans une pièce noire. On croit qu'elles sont enfermées dans une chambre à gaz mais en réalité de l'eau sort du plafond.

Patou P.

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

4,5Excellent
Publiée le 22/09/2017

Film excellent et très représentatif de l'occupation et du traitement subit par le peuple juif. j'en ai pleuré. A voir absolument.

Stephenballade

Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 966 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/09/2017

Nul n’ignore qu’au même titre qu’il a gardé son âme d’enfant à l’imagination débordante avec des rêves aussi fantastiques que démesurés ("E.T l’extra-terrestre", "Rencontres du 3ème type", "Hook ou la revanche du Capitaine Crochet"…), Steven Spielberg est un passionné d’Histoire. Il est surtout friand de ces « anecdotes » qui ont parsemé la Seconde Guerre Mondiale. Avec "La liste de Schindler", il offre sa première incursion sérieuse dans ce terrible conflit. Et quelle incursion ! Ce long métrage a marqué durablement les esprits, comme cette guerre l’a fait. Il s’attarde sur l’allemand Oskar Schindler, membre du parti nazi qui, au nez et à la barbe de ses compatriotes, sauva plusieurs centaines de juifs (je vous laisse le soin de découvrir combien) d’une mort annoncée. Comme quoi à l’époque, tous les allemands présents dans le conflit (qu’ils soient sur le front ou pas) n’avaient pas forcément choisi d’être là, pas plus qu’ils ne partageaient forcément non plus les idéaux du Führer et de ses sbires. Pour info, ce constat figure en toutes lettres à l’entrée du cimetière allemand de La Cambe (département du Calvados), que j’ai eu l’occasion de visiter pas plus tard que cet été. Rassurez-vous, on n’y ressent pas d’émotions particulières, contrairement au cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados) qui lui… inspire beaucoup de choses, jusqu’à en avoir des frissons ! Mais revenons-en au film, ou plutôt à ce monument du 7ème art. Ce film ne vous laissera pas indemne. Il est poignant. C’est d’ailleurs parfaitement illustré pas l’affiche, sur laquelle on voit une main d’adulte tenir solidement une main d’enfant. Eh bien le fait est qu’on reste accroché du début à la fin, ce qui fait que les 3h15 ne sont en aucun cas un problème. La seule chose qu’il vous faudra prévoir est un espace-temps suffisant, car vous détesterez être dérangés. La faute (mais en est-ce vraiment une ?) à une réalisation maîtrisée, à une mise en scène impeccable, à un montage qui donne une fluidité hallucinante au récit, à une musique immersive de John Williams, et à une interprétation sans faille de tous les acteurs. Oui, tous les acteurs sont bons. Qu’ils soient expérimentés (Liam Neeson, Ben Kingsley, Ralph Fiennes…), ou débutants voire simples figurants, ils touchent tous du doigt l’excellence. D’ailleurs ils ne font pas que la toucher, ils l’atteignent ! Cela permet au spectateur de passer par toutes les émotions qu’il est en droit d’attendre de ce genre de sujet. Parce que Spielberg n’a en prime pas hésité à inclure des images choc, des images que le public ne connaît hélas que trop bien. De quoi être estomaqué, viscéralement choqué, profondément dégoûté devant les exécutions totalement arbitraires, des décisions radicales prises sans aucune équivalence avec ce qui a suscité cette prise de décision sans retour. Des scènes parfois à la limite du regardable, et qui feront même détourner les yeux chez certains spectateurs. Ralph Fiennes participe à cette menace permanente de plonger dans l’horreur, qu’il trône crânement depuis le balcon de « sa » villa, ou qu’il soit en tête à tête avec sa bonne. Fiennes est méconnaissable ! Spielberg sait aussi nous montrer la peur que les juifs ressentaient : le spectateur mesure la pesanteur du temps qui s’arrête alors que les visages se figent sous une multitude de questions muettes, parmi lesquelles « que se passe-t-il ? » (scène de l’élimination du ghetto) ; il mesure aussi cet instinct de survie désespéré à travers les cachettes (pour certaines impensables) ou à travers la frénésie désespérée à dégager le passage des divers objets échoués en vrac. Ben Kingsley, aussi calme et résigné soit-il à travers son personnage, émeut le spectateur de sa réserve, notamment lorsqu’il reste sans voix devant les propositions de Schindler : son visage exprime l’incompréhension, cherchant vainement sans oser demander où est l’embrouille, séquence on ne peut plus visible lorsqu’il trinque avec son protecteurSpoiler: (un verre que Stern ne boira d’ailleurs pas). Quant à Liam Neeson, il étale sans retenue aucune tout l’immense talent qu’il a la chance ou plutôt le don de détenir en matière d’expression scénique. Là-dessus, il est fort, très fort. Mais parler uniquement de ces trois acteurs hors normes serait réducteur : que dire de ces femmes aux cris et aux visages déchirés lorsqu’on les sépare de leurs enfants ? Cela donne des scènes épouvantablement fortes émotionnellement parlant, mises en images par une caméra tremblante afin de mieux retranscrire la panique provoquée par ce nouveau chaos. Que dire de ces femmes qui attendent la peur au ventre, vissée comme un énorme nœud indigeste au creux de leurs entrailles, une fin inéluctable dans l’antre de la mort que sont les baraquements de désinfection ? Une scène sans plus aucun dialogue et dont l’ambiance anxiogène se suffit à elle-même. Que dire de ces hommes à la tête basse, assommée par la soudaine perte de dignité ? Ah ben parlons-en de la dignité, justement. Comment ne pas la perdre quand on n’a plus que la peau sur les os et qu’on se trouve obligé de se trimbaler nus au milieu de gens bien portants et scandaleusement indifférents ? Oui, tout cela a été bien représenté. Même la petite lueur d’espoir, aussi ténue soit-elle, qui continue de briller dans les yeux d’un peuple opprimé, sans que jamais elle ne s’éteigne malgré les nombreux vacillements. En somme, "La liste de Schindle" est une œuvre incroyablement complète, dotée d’un regard sobre et presque résigné sur ce que les juifs ont pu subir, un regard doublé d’une sorte de reconnaissance envers cet industriel allemand opportuniste. Une œuvre dont le rang de chef-d’œuvre absolu n’est pas volé, grâce à la prise de conscience que le cinéaste a eu quant à l’individualité de chaque juif… ce qui explique l’apparition de la petite fille avec son manteau rouge dans ce film en noir et blanc (photo la plus connue du film), en transposant ingénieusement cette prise de conscience à la prise en compte réelle (enfin !) et atterrée de l’horreur et la folie meurtrière nazie par Schindler lors de la liquidation du ghetto. Une œuvre magnifique, logiquement multi-récompensée, et que pourtant, le spectateur n'est pas pressé de revoir, non pas à cause de la longueur, mais en raison des horreurs qui nous sont montrées à l'état brut, et ce malgré l'admiration qu'on se surprend à témoigner envers Oskar Schindler.

Cinevore32

Suivre son activité Lire ses 9 critiques

4,5Excellent
Publiée le 04/09/2017

Ouf, est ce un film ou un documentaire : l'horreur dans toute sa réalité étudié en classe. Liam Neeson est époustouflant de sincérité et Spielberg signe son oeuvre sans plus ni moins ni pas assez tout est juste et dosé sans voyeurisme : l'histoire en marche et devoir de mémoire.

Ritchie B.

Suivre son activité Lire ses 32 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/08/2017

On pourrait lui reprocher tout un tas de choses comme sa théâtralisation, son manque de respect avec une musique pendant que des personnes sont en train de mourir. Mais c'est une fiction! Ce film est fabuleux et émouvant, chaque scène est millimétrée et c'est beau. C'est beau tout en étant si effroyable, c'est là tout le génie de Spielberg... Spoiler: Une chose marquantes, les seconds rôles restent prépondérants. On retient ces visages jusqu'à la fin du film. 2 acteurs qui sublime ce chef d’œuvre... Liam Neeson et Ben Kingsley majestueux.

Dylan B.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 149 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/08/2017

La Liste de Schindler est un chef d'oeuvre qui est porté par Liam Neeson qui avec ce film va lancer sa carrière d'acteur , ce film qui est tiré d'une histoire vraie nous montre les atrocité de la guerre et du traitement des juifs , ce film doit être vu et doit être garder dans ses films car c'est un film culte

Jérémie Deuzé

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 408 critiques

4,5Excellent
Publiée le 06/08/2017

Initialement, je me refusais de le voir pour la fausse bonne raison qu'il était en noir et blanc et qu'il durait trop longtemps. Je me suis rendu compte de cette bêtise quand j'ai vu ce chef d'oeuvre. Aucun autre mot ne peut le catégorisé tellement le film est puissant. Tout est parfaitement mis en scène, chaque détail, chaque moment. D'autant plus que cette histoire est la vraie histoire, où la gravité et la violence inouïe des hommes bat son plein, rend ce film d'une intensité rare.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top