Mon Allociné
Le Hobbit : un voyage inattendu
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Le Hobbit : un voyage inattendu
Date de sortie 12 décembre 2012 (2h 49min)
Avec Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage plus
Genres Fantastique, Aventure
Nationalités Américain, Néo-zélandais
Bande annonce Ce film en VOD
Presse 3,3 25 critiques
Spectateurs 4,331420 notes dont 3659 critiques

Synopsis et détails

Dans UN VOYAGE INATTENDU, Bilbon Sacquet cherche à reprendre le Royaume perdu des Nains d'Erebor, conquis par le redoutable dragon Smaug. Alors qu'il croise par hasard la route du magicien Gandalf le Gris, Bilbon rejoint une bande de 13 nains dont le chef n'est autre que le légendaire guerrier Thorin Écu-de-Chêne. Leur périple les conduit au cœur du Pays Sauvage, où ils devront affronter des Gobelins, des Orques, des Ouargues meurtriers, des Araignées géantes, des Métamorphes et des Sorciers…
Bien qu'ils se destinent à mettre le cap sur l'Est et les terres désertiques du Mont Solitaire, ils doivent d'abord échapper aux tunnels des Gobelins, où Bilbon rencontre la créature qui changera à jamais le cours de sa vie : Gollum.
C'est là qu'avec Gollum, sur les rives d'un lac souterrain, le modeste Bilbon Sacquet non seulement se surprend à faire preuve d'un courage et d'une intelligence inattendus, mais parvient à mettre la main sur le "précieux" anneau de Gollum qui recèle des pouvoirs cachés… Ce simple anneau d'or est lié au sort de la Terre du Milieu, sans que Bilbon s'en doute encore…
Titre original The Hobbit: An Unexpected Journey
Distributeur Warner Bros. France
Récompenses 6 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2012
Date de sortie DVD 18/11/2015
Date de sortie Blu-ray 18/11/2015
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 28 anecdotes
Box Office France 4 497 301 entrées
Budget 180 000 000 $
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 135469

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Le Hobbit : un voyage inattendu en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Le Hobbit : un voyage inattendu
Définition standard
VO - VF
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Le Hobbit : un voyage inattendu
Définition standard
VF - VOSTFR
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
  • Louer (2.99 €)
Le Hobbit : un voyage inattendu
Haute définition
VF - VOSTFR
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Le Hobbit - La trilogie (Blu-ray 3D) - Version longue - Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD + Copie digitale (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 18 novembre 2015
neuf à partir de 58.49 €
Le Hobbit - La trilogie - Version Longue (DVD)
Date de sortie : mercredi 18 novembre 2015
neuf à partir de 45.99 €
Le Hobbit - La trilogie - Version longue - Blu-ray + Copie digitale (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 18 novembre 2015
neuf à partir de 59.99 €
Voir toutes les offres DVD-BR

Interviews, making-of et extraits

Le Hobbit 3 : le clip de la chanson finale 0:00
Le Hobbit 3 : le clip de la chanson finale
48 093 vues
<strong>Richard Armitage, Martin Freeman, Andy Serkis</strong> Interview 3: Le Hobbit : un voyage inattendu 5:07
Richard Armitage, Martin Freeman, Andy Serkis Interview 3: Le Hobbit : un voyage inattendu
16 536 vues
<strong>Richard Armitage, Martin Freeman, Andy Serkis</strong> Interview 4: Le Hobbit : un voyage inattendu 8:17
Richard Armitage, Martin Freeman, Andy Serkis Interview 4: Le Hobbit : un voyage inattendu
9 810 vues
64 vidéos

Acteurs et actrices

Ian McKellen
Ian McKellen
Rôle : Gandalf
Martin Freeman
Martin Freeman
Rôle : Bilbon
Richard Armitage
Richard Armitage
Rôle : Thorin
Ken Stott
Ken Stott
Rôle : Balin
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Parisien
  • Télé 7 Jours
  • Positif
  • L'Ecran Fantastique
  • Les Fiches du Cinéma
  • TF1 News
  • 20 Minutes
  • Metro
  • Le Monde
  • Filmsactu
  • Ciné Live
  • L'Express
  • Elle
  • Ecran Large
  • Paris Match
  • Télérama
  • Le Journal du Dimanche
  • Critikat.com
  • Libération
  • Ecran Large
  • Critikat.com
  • Cahiers du Cinéma
  • TéléCinéObs
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
25 articles de presse

Critiques Spectateurs

tony-76
Critique positive la plus utile

par tony-76, le 15/12/2012

4,0Très bien

Peter Jackson arrive encore à nous séduire dans cet épisode " Le Hobbit : un voyage innatendue ", 60 ans en arrière dans... Lire la suite

Guimzy
Critique négative la plus utile

par Guimzy, le 23/03/2013

2,5Moyen

Peter Jackson réalise ici un film adapté du conte Bilbon le Hobbit, soit une nouvelle trilogie précédant chronologiquement... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
29% 1070 critiques 35% 1297 critiques 17% 639 critiques 10% 384 critiques 4% 143 critiques 3% 126 critiques
3659 Critiques Spectateurs

Photos

99 Photos

Secrets de tournage

Un livre pour enfants

Le Hobbit est le premier roman publié par J.R.R. Tolkien, linguiste et professeur à l'université d'Oxford. Tirée de l'univers que l'auteur britannique imaginait depuis plus de vingt ans, cette œuvre se destinait tout d'abord à ses propres enfants. Il mit ensuite plus d'une douzaine d'années à achever Le Seigneur des anneaux, consacré à un public plus âgé, compte tenu de sa complexité.

Et de 10 ! Ou de 14 ?

Si l'on considère que la trilogie du Seigneur des Anneaux et la trilogie du Hobbit sont deux films, ce dernier est donc le dixième long métrage réalisé par Peter Jackson. Mais si l'on prend chaque épisode séparément, les trois volets constituent ses douzième, treizième et quatorzième passages derrière la caméra.
28 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Fantastique, Meilleurs films Fantastique en 2012.

Commentaires

  • Qa?s K.

    juste énorme c'est la base !!!

  • gat43

    Excellente critique, je vous trouve très juste! Mais attention l'acteur qui joue Bilbon est Martin Freeman, pas Morgan Freeman.

  • LXCAS_

    J'adore sérieusement ce film car il est lié aux Seigneurs des Anneaux et les questions posées quand on voit SdA est expliqué (je parle notamment de la carte qu'n voit au début de SdA où l'on voit la montagne solitaire). Sinon excellent film et encore bravo à Peter Jackson

  • Riwan B.

    Près de 10 ans après la sortie du Retour du Roi, Peter Jackson
    propose une nouvelle trilogie se déroulant en terre du milieu, cette
    fois basée sur les aventures de Bilbon Sacquet.

    Inutile de rappeler ce que représente la trilogie du Seigneur des
    Anneaux. A l'image de la Communauté de l'Anneau, un Voyage Inattendu
    s'ouvre par un résumé des événements justifiant cette nouvelle
    trilogie.

    Avant le retour de Sauron, il y'eu l'arrivée de Smaug à Erebor,
    montagne de résidence des habitants les plus riches de la terre du
    milieu, les nains. Le dragon Smaug allait ravager la cité voisine
    d'Erebor, Dale, ou prospérait les hommes. Ceci fait, ce fut au tour
    des nains d'etre victimes de la désolation de Smaug. Ce dernier les
    massacra, s'empara de leur cité batie au cœur d'Erebor et qui
    abritait le plus grand trésor jamais vu. Mais pire que l'exode qui
    frappera alors les nains, ce fut la perte de l'Arkenstone.

    A l'image de l'autre artefact de la trilogie originale, l'Anneau,
    l'Arkenstone est l'objet qui conduira les héros de cette nouvelle
    aventure à braver tous les dangers. L'Arkenstone est une pierre sans
    équivalent et qui légitimait le pouvoir de la royauté naine,
    établie à Erebor avant l'arrivée de Smaug, sur le peuple nain.

    Ce fut donc une journée noire pour Thorin, fils de Thrain, lui
    meme fils de Thror, le dernier roi sous la montagne. Les nains
    d'Erebor entrèrent en errance jusqu'à ce qu'ils purent se
    reinstaller dans les montagnes bleues. Mais personne parmi eux
    n'oublia ce jour funeste, et tous revaient de se venger de l'ignomie
    de Smaug et de reprendre ce qui leur revenait de droit.

    Des la première minute, on est immergé dans le film. La séquence
    est superbe, le peuple nain absent de la trilogie originale est ici
    volontairement mis en avant. On a le droit à de superbes séquences
    montrant leur cité, immense et sublime à la fois. Ils sont
    présentés comme étant un peuple travailleurs, doués à trouver et
    travailler les minerais, riches et très fiers.

    Smaug n'est pas révélé, et c'est suelement une ombre fugace que
    nous laisse entrevoir le film. Le contexte de cette nouvelle trilogie
    est lancée, nous sommes prets pour plus de 9 heures de film.

    L'introduction qui suit durera près d'une heure. Le personnage de
    Bilbon, joué par le talentueux Morgan Freeman, est un Hobbit comme
    on se les imagine. Bourgeois, fermé, terre à terre et peu ouvert à
    l'inattendu. C'est une réussite, à l'image de l'ensemble du casting
    concernant les nains.

    6 nains se démarquent particulièrement: Thorin le leader de la
    compagnie, Balin le plus agé, Dawlin le guerrier, Fili et Kili les
    plus jeunes. Le reste des 7 nains, sont plus en retrait mais sont
    tous diffèrents tant visuellement qu'au niveau du caractère ou de
    leur parler.

    Gandalf est de retour, restant le personnage le plus intéressant
    à suivre, parfois drole et parfois grave mais toujours juste.

    Cette première partie du long-métrage se déroule à la Comté,
    et plus spécialement à Cul-de-Sac, la maison de Bilbon. Peter
    Jackson prend son temps pour planter le décor, filmer sa Comté qui
    n'a pas son pareil avec ses maisons construites sous les collines
    vertes.

    La présentation des personnages terminée, la compagnie se met en
    route. C'est alors qu'un second arc narratif est mis en place avec le
    personnage de Radagast le brun, un ami magicien de Gandalf. Cet arc
    narratif met en place la montée de la menace de Sauron, le méchant
    principal du Seigneur des Anneaux. Mais au début de la trilogie du
    Hobbit, Sauron est censé avoir disparu et il se fait passer pour un
    Nécromancien.

    Le personnage de Radagast m'a rappelé le personnage de Tom
    Bombabillion dans le roman de la Communauté de l'Anneau. C'était un
    personnage proche de la nature, drole et enjoué tout en étant doté
    de puissants pouvoirs. Radagast et lui aussi drole et proche de la
    nature et des animaux. Son aspect est déconcertant au premier abord,
    mais n'est pas dérangeant comme l'avait été Jar Jar Bins dans la
    Menace Fantome. Au contraire, il est pour moi une des plus belles
    réussites de cette nouvelle trilogie. Et cela n'était pas gagné
    avec un personnage qui abrite des oiseaux (et leurs crottes) dans son
    chapeau. Son traineau tiré par des lapins géants m'a deconcerté au
    premier abord, mais j'aime beaucoup après coup. Une scène de course
    poursuite au rythme effrené voit Radagast et son traineau etre
    poursuivit par des Wargs, scène très réussie et originale.

    En parallalèle de l'introduction de l'arc narratif impliquant
    Sauron et présentant Radagast, la compagnie de Thorin sera alors
    confrontée à une bande de trolls qui tenteront de les cuisiner.

    Les trolls sont en numériques, mais ce qui tranche avec la
    trilogie originale, c'est qu'ils ne sont pas présentés comme des
    etres terrifiants à l'image du type de troll aperçu dans les mines
    de la Moria dans la Compagnie de l'Anneau et repris dans le Retour du
    Roi. Au contraire, ils sont complètement dégénérés tant
    physiquements que mentalements, ce qui les rend plutot droles.
    L'orientation visuelle est diffèrente, et c'est ce type de design
    concernant les créatures numériques qui prédominera pendant tout
    le reste du film.

    La séquence servira à montrer la première scène d'action du
    film avec les personnages principaux, la compagnie. Chaque nain se
    bat de toutes ses forces, à l'aide de haches, marteaux ou
    lance-pierre. Peter Jackson présente une scène d'action limpide, ou
    numérique et prise de vue réelle se croisent sans que cela ne
    dérange l'oeil. C'est très réussie et cette scène à priori assez
    simple est en fait d'une complexité folle de par le nombre de
    protagonistes à suivre. Premier test réussi qui montre que le
    réalisateur n'a pas perdu la main, qu'il a meme su évoluer dans son
    travail de mise en scène, ce qui lui permet d'utiliser les effets
    visuels pour monter des scènes d'actions incroyables et diffèrentes
    les unes des autres.

    L'arc narratif de Ragadagst croisera celui de la compagnie une
    fois les trolls défaits. S'ensuivra la fameuse course poursuite
    impliquant Radagast et qui conduira les personnages à Rivendell,
    cité elfique du roi Elrond.

    La palette de couleurs, la photographie, les paysages, les décors
    et le travail numérique qui servent à donner vie à cette cité
    sont incroyables. C'est un sans faute, on se croirait dans une
    illustration graphique issu de l'imaginaire d'un romancier de
    fantasy. Le design artistique de cette cité est pour moi
    représentatif du film en général, c'est un travail monstrueux qui
    a été effectué pour offrir une vision nouvelle de la Terre du
    Milieu, grace à l'évolution des technologies qui permet des
    incrustations indétectables.

    Beaucoup de plans font penser à des tableaux tant ils sont
    travaillés à la perfection.

    L'arc narratif concernant Sauron sera alors developpé, avec la
    réunion du Conseil Blanc. Ce conseil réunit Gandalf, Saroumane le
    Blanc, Dame Galadriel et Elrond, les etres les plus puissants de la
    Terre du Milieu. Le doute persiste quand à la menace que représente
    le Nécromancien, mais doucement mais surement le retour de Sauron
    personnage semble etre envisagé.

    La compagnie reprend la route, pendant le déroulement du Conseil
    Blanc. Une séquence impliquant des géants de pierre se battant à
    coups de rocs et manquant presque d'écraser la moitié de la
    compagnie, assure le quota action du film. La séquence n'est pas
    nécessaire, une simple avalanche à l'image de la séquence au Mont
    de Caradras dans la Communauté de l'Anneau aurait suffit. Mais je ne
    peux pas bouder mon plaisir devant la virtuosité de la réalisation,
    qui n'a aucun problème pour gérer les diffèrences d'échelle entre
    les géants et les nains. Au final, la séquence est belle et
    inattendue.

    La plus belle séquence du film, la plus réussie et la plus fun
    viendra alors que notre compagnie est capturée par les gobelins de
    Gobelin's Town.

    Le découpage est très réussi puisqu'au cours de cette péripétie
    dans la cité des Gobelins, Bilbon et les nains sont séparés,
    permettant au Hobbit de se confronter à l'un des personnages les
    plus emblématiques de la trilogie originale, Gollum. Au meme moment,
    les nains sont amenés devant le roi des Gobelins, une créature
    dégénrée, obèse et malade. Son design est superbe, et malgré son
    aspect repoussant le personnage fait montre d'intelligence et de
    malice. Mention aussi dans le design des gobelins, tous aussi
    difformes les uns que les autres et qui sont très diffèrents des
    orcs aperçus plus tot dans le film.

    Les deux péripéties se déroulent en meme temps, à des endroits
    diamétralement opposés. La séquence de Bilbon se déroule dans une
    caverne sombre, froide avec une photographie bleutée du plus bel
    effet. L'autre scène avec les nains se déroule dans un endroit plus
    éclairé, aux teintes ocres et marrons très réussies. J'aime
    beaucoup ce passage du film.

    Gollum est une réussite bien entendu, inutile de revenir sur ce
    point. Tant visuellement qu'au niveau de sa personnalité, il reste
    un personnage emblématique de la Terre du Milieu. La découverte de
    l'Anneau par Bilbon est très bien amené, et les échanges avec
    Gollum savoureux.

    Les nains finissent par etre rejoints par Gandalf, qui déclenchera
    alors LA scène d'action du film, la plus réussie et la plus
    jouissive à mon sens.

    Elle m'a beaucoup fait penser à la scène se déroulant au Maroc
    dans Tintin – Le Secret de la Licorne. Une scène se déroulant sur
    de très grandes distances, que les personnages parcourent à toute
    vitesse par divers moyens, à chaque fois diffèrents. La musique
    épique accompagne les compagnons de Thorin alors qu'ils trucident
    des dizaines de gobelins sans temps mort. Les ponts batis sur des
    trous sans fond s'effondrent à tout va, permettant aux personnages
    d'avancer toujours plus vite vers la sortie. Mais jamais je n'ai eu
    l'impression d'etre perdu, ou d'avoir mal à la tete à cause d'un
    montage trop haché. L'action est limpide et est un exemple de mise
    en scène. La volonté de créer les gobelins en images numériques
    est totalement justifiée ici.

    La séquence de Gobelinville se termine par la réunion de toute
    la compagnie en dehors des cavernes, après que Bilbon ait décidé
    d'épargner Gollum.

    Mais il n'y a pas de temps mort, puisque ce sont cette fois les
    orcs chevauchant des wrags qui vont mettre à mal nos héros.

    C'est l'occasion pour nous spectateurs d'en voir plus sur ce
    fameux orcs qui a tué Thror, le grand-père de Thorin pendant la
    bataille de la Moria. Un flash-back au début du film avait montré
    un affrontement entre les nains et les orcs à la Moria ou Azog avait
    été défait par Thorin, aidé d'une branche de chene utilisé comme
    un écu. Je voulais en voir plus, et je n'ai pas été deçu. J'ai
    beaucoup aimé le design tout en numérique d'Azog, un orc tout blanc
    et scarifié au niveau du visage et du torse. On sent qu'il est
    diffèrent des autres orcs, plus puissant et plus intelligent. Pour
    ma part, j'avais été déçu de ne pas voir un orc charismatique
    dans la trilogie originale. C'est chose faite ici, et c'est réussi.
    J'ajoute que j'aime beaucoup son wrag, qui est assortie à sa couleur
    de peau.

    La séquence est belle, permet à Thorin de montrer son courage et
    à Bilbon de prouver qu'il est un membre à part entière de la
    compagnie.

    La séquence se termine avec l'arrivée des aigles, qui sauvent
    nos héros au tout dernier moment. Je n'ai pas de problème avec la
    manière dont Peter Jackson utilise les aigles, j'accepte les limites
    du procédé et je ne reviendrai pas sur les polémiques. Leur
    arrivée permet au réalisateur d'offrir de superbes plans larges,
    tout simplement sublimes et portés par une très belle musique.

    Le plan final voit la compagnie dans sa totalité plus soudée que
    jamais, avec un Bilbon enfin accepté par Thorin.

    Le générique de fin se lance, après près de 3 heures de film,
    sans que je me soit ennuyé. J'ai apprécié le spectacle, ait
    assisté à un spectacle inattendu, chose rare aujourd'hui avec un
    blockbuster. La volonté de créer une Terre du Milieu ou le
    (presque) tout numérique règne ne m'a pas dérangé. Je vis avec
    mon temps, et il est aujourd'hui d'usage de priviligié le numérique
    au détriment des trucages classiques. J'ajoute que les rares fois ou
    le film utilise des trucages classiques, cela se remarque
    immédiatement et dénote avec le reste du film. Pour le reste, le
    travail sur le design des créatures, des décors, les personnages
    est phénoménale et il est difficile de faire la fine bouche.

    Le film est équilibré et ne s'éparpille pas trop, avec 2 arcs
    narratifs à suivre. L'arc concernant la révélation de la menace de
    Sauron est bien amené.

    Les trouvailles visuelles de Peter Jackson, qui soigne sa
    réalisation à chaque plan, propose des scènes d'actions
    diffèrentes et des plans sublimes m'a bluffé. Certes, le film en
    lui meme n'égale pas la qualité des premiers films, mais il reste
    un excellent divertissement bien au dessu des productions actuelles.

  • bedsouin

    Quand je vois le désastre du troisième film (on se croirait dans un jeu vidéo), je me dis que cela aurait été beaucoup mieux comme dans le livre finalement...

  • bedsouin

    A peu près tout ce qu'il y a d'intéressant dans le livre se passe dans ce film. Pour le reste, à part Smaug, c'est vraiment moyen. Je ne suis donc qu'à moitié étonné pour les suites... Deux films de presque 3h auraient très largement suffi : les 3/4 du dernier sont à jeter à la poubelle...

  • Tony-Stark44

    Ouai c'est le + proche du SdA, après ce n'est pas forcément un point fort mais ce n'est pas non plus un point faible, j'aurais aimé que ce soit + différent du SdA.
    Ouai les suites n'ont pas suivi, surtout le 3e qui est vide de sens, j'aurais préféré voir 2 films et non 3, après ce n'est pas non plus mauvais, c'est même bien mais comparé au SdA..

  • S.Spielberg fan

    C'est ça oui!!!!!!!!

  • Raptor Bonaparte

    Parce que c'est tout simplement LE meilleur des trois Hobbit. C'est sans nul doute l'opus qui se rapproche le plus de l'ambiance du SdA (surtout la Communauté de l'Anneau côté rythme). Dommage que la Désolation de Smaug et la Bataille des 5 Armées ne suivent pas derrière...

  • Tony-Stark44

    Au final je considère celui ci comme le + réussi de la trilogie, les 2 autres sont trop meublés, on ressent que les 2 autres ne devaient qu'être un seul et même film

  • g?raldo angel

    tu vois l'evolution de bilbon lol et de sauron bon kiff

  • psy-goa

    j'aime bien cette aventure mais c'est loin d'etre parfait , je me matte les 6 films en ce moment et si on regarde bien l'histoire tourne en rond et n'avance pas vite , c'est pas comme starwars ou la on vois l'évolution des personnages

  • Toad T.

    C'est avec un plaisir garantie que je me suis replongé dans l'univers de Tolkien, ayant jamais vue la dernière trilogie, j'ai regarder ce film avec plaisir. Moins bon, a mon propre avis que la communauté de l'anneaux, cet épisode, reste très agréable a regarder avec de bonne scène d'actions. A voir sans hésitations ! La suite ce soir avec la désolation de smaug. :)

  • g?raldo angel

    la triologie des anneaux reste au dessus on est d'accord mais le hobbit na pas a rougir c'est quand meme très imprenié du meme monde et cela reste une sublime réussite d'un film fantastique aventure presque parfait le tempo est très bien géré les effets réussis rien a jeter.

  • Schwarzy T800

    C vrai que le prologue est très bon mais les batailles contre smaug et les orques auraient pu durer un peu plus longtemps :/

  • Schwarzy T800

    Film bien mais bcp trop long il ne se passe pas grand chose malgres de très bonnes scenes plus ou moins épiques mais c vrai qu'on est loin du seigneur des anneaux...

  • g?raldo angel

    il reste le meilleur des 3 films hobbits a mon gout

  • Snowin

    Très heureuse de pouvoir retrouver une nouvelle fois une aventure avec un Hobbit, un magicien dans les Terres du Milieu. Personnellement il fait un peu plus enfantin (sa doit être du au livre) mais reste quand même un bon film regardable. On y retrouve encore une fois des décors époustouflant, une musique magnifique, et des acteurs collant bien avec leurs rôles.

  • S.Spielberg fan

    *des gobelins, ce sont des gobelins qui chantent et qui dansent ;-)

  • S.Spielberg fan

    Bien que j'adore le Hobbit, principalement grâce à la désolation de Smaug je préfère la trilogie du SDA car pour moi c'est la seule trilogie qui a réussi à me faire susciter de l'émotion et de l'empathie pour les persos

  • No Identity

    Le Hobbit est une trilogie enfantine ouverte pour tout publique.
    Cela se voit au niveau du scénario (qui des fois est assez nian nian), de l'humour (assez gamin) et de la violence (très minimisée).
    C'est pour ça que j'ai pas aimé.
    SDA surpasse largement le Hobbit.
    Pour une fois que je suis d'accord avec les notes de la presse..

  • niels1997

    c'est pas un type qui a X men comme avatar qui peut se permettre de donner des leçons.

  • Kiwi98

    Voici mon petit (ou gros) coup de gueule http://www.senscritique.com/fi...

  • Matt F.

    The Hobbit est un très grand film sur la terre du milieu, un film d'aventure et fantastique avec un bon scénario et une bonne adaptation des livres de Tolkien. On a une belle bande originale, on éprouve une grande èmotion. Les acteurs sont remarquables comme Sir Ian Mckellen. Le jeu des acteurs est excellent! Ian Mckellen mérite un Oscar!. La reálisation est impeccable il y a beaucoup de beaux visages.

  • Betaman 56

    SPOIL!!!!
    Moi j'ai lu le livre et j'espère de tout cœur que la guerre ne va pas se déroulé comme dans le livre.
    Dans le livre: Le guerre débute, Bilbo se prend un caillou sur la tête et s'évanoui. Il se réveil, la guerre est fini, Thorin meurt sous ses yeux. FIN
    PS: Ceci n'est pas un troll comme vous pouvez le penser.

  • TheCin?phile95

    T'aime le caca alors.

  • Miellez

    Je trouve le Hobbit meilleur que le SdA ^^

  • nico L.

    Oui moi je pense aussi en fait je préfères pas spécialement une trilogie a l'autre moi j'ai juste préférer

    -The Hobbit 1
    -La communauté de l'anneau
    -Le retour du roi
    -Les deux tours et The Hobbit 2 (égalité)

  • Jay G

    Et vous ? :)

  • Jay G

    Honnêtement et même si je suis un GRAND FAN du SDA , et que j'adore et j'aime le SDA, et bien moi je préfere LE HOBBIT ! Cet univers de Tolkien est magique et exceptionnel j'aime les deux Trilogie mais je préfère Le Hobbit !

  • Alex Jaeger

    Pareil ;)

  • nico L.

    Très bon film meilleur que le second opus vivement décembre pour le grand final 4,5/5

  • nico L.

    Moi franchement le début m'a intéresser donc j'ai suivit sans problèmes !

  • Alex Jaeger

    Aucun problème avec le début ! Toujours un très bon prologue en plus !

  • First Mohican

    le chant de Thorin et des nains est juste magnifique "
    The Misty Mountains Cold - The Hobbit

  • Uzurpateur

    Une aventure épique avec une dose d'humour juste ! Et qui rend hommage aux autres films.4.5/5

  • sabgrt

    Oh mon dieu cette saga est juste épique !!!!!!

  • AcrobaticP

    Il faut bien 1 heure pour introduire 9 heures de film..

  • TheCin?phile95

    Parce que dans le seigneur des anneaux, au moins la trame principale avance !!!! Contrairement au hobbit ou s'est étiré pour rien !!! 1h de film en trop pour ce 1er volet !!!

  • LikeHero

    Le Seigneur des Anneaux, c'est du fantastique alors que Star Wars, de la science-fiction. On peut pas comparer les deux puisqu'ils n'ont aucun rapport, si ?

  • LikeHero

    C'est beaucoup mieux fait parce que tout pratiquement est fait sur ordinateur. Plus de costumes, de masques, de maquillage. À mon goût, c'est ce qui faisait le charme du Seigneur des Anneaux (+ son ambiance sombre au possible).

  • Asadag

    Arrêtez de vous plaindre de la longueur du début ! Le Seigneur des Anneaux met autant de temps à démarrer !! Pourtant vous aimez ?!

  • Keitaro57

    Merci pour ta réponse! Je ne connaissais pas cette affiche! On aurait du avoir celle ci, dommage !

  • guillaume75

    Message d'il y a 8 mois, mais je réponds tout de même. L'affiche japonaise du film peut beaucoup t'intéresser, avec tous les personnages dessus, très ressemblante à La Communauté de l'Anneau. Très belle affiche pour ma part.

    La voici: http://www.scifinow.co.uk/wp-c...

  • JCVD02

    Pour ma part je trouve le hobbit aussi bon que le seigneur des anneaux, aà voir si le 3 sera à la hauteur.

  • dew92

    Etes vous sur que c'est le même réalisateur? on aurait dit la communauté de l'anneau remasterisée tellement c'était ressemblant. Long, très long à démarrer. Impossible de rentrer dans l'histoire tellement ridicule de voir des trolls faire de la musique et danser Nul mr le réalisateur ! je me fais le 2eme ce soir voir si c'est mieux.

  • David D.

    Je pense que tu as raison sur certains points, je trouve aussi que le début est long et que le découpage entre les films sont moyens moyens. Par contre j'ai vraiment vécu le livre à l'écran, j'ai ressenti la même émotion que le bouquin et les rajouts étaient vraiment parfait ( Dol Guldur ).
    Comme toi je n'aime pas Azog.
    Dans le bouquin c'est des nains qui partent à l'aventure en étant joyeux en chantant ect et donc c'est normal de mettre tout ça à l'écran ( pour voir l'évolution des personnages par la suite ).
    Je te conseille La désolation de smaug car le film est très différent que le premier, les gouts diffèrent mais on y vit des nouvelles choses.
    Ensuite il fait dissocier le Seigneur des anneaux et le Hobbit, ce sont d'autres lieux, personnages donc on est pas là pour avoir le seigneur des anneaux bis.
    Le 2 impose vraiment la trame de l'histoire, contrairement à beaucoup je trouve que l'aventure avance dans la désolation de smaug, en plus avec un titre aussi classe franchement fonce !

  • David D.

    En effet il y a pleins de tout petits détails qui sont super bien fait, ça fait un lien avec le Seigneur des anneaux.
    Tous le passage de Gollum porte complètement le film c'est sa raison d'être.

  • -BartMan-

    Une immense déception, pour moi elle est loin l'époque de la trilogie mythique du Seigneur des Anneaux, trois films pour un petit livre c'était une idée à éliminer d'office et tout ça pour en refaire une nouvelle Trilogie. Alors pourquoi suis-je si sévère envers ce premier film? Déjà car ça s'étale, ça s'étale beaucoup trop à mon humble avis pour une trame aussi courte, des scènes de combats trop longues et pas aussi réussites qu'auparavant (malgré que ce soit bien filmé), l'introduction est trop longue, les nouveaux acteurs sont corrects mais pas géniaux mais le pire dans cette nouvelle franchise ce sont les graphismes. Sérieusement, on dirait que tout est revenu aux studios ''Disney'' quand on voit la gentillesse des événements et des séquences niaises (genre les Trolls, les courses poursuites, le look des nains, l'aspect ultra (beaucoup trop) fantaisiste de l'univers aux couleurs fluorescentes)... Concernant la bande originale ben ça reste la même chose, peu de nouveauté et d'inspiration on aurait aimé en avoir d'avantage, le design du gros méchant de l'histoire fait peine à voir et l'humour n'est pas aussi réussit qu'il n'y parait car il y en a même beaucoup trop, à la limite d'une trilogie pour enfant qui s'installe (si c'est le cas ben ça me plaît pas hélas). Bon, en dehors de tous ces défauts le film se laisse quand même regarder, il est fidèle au bouquin malgré des rajouts, des oublis et des longueurs à tout va, retrouver Gandalf et revoir Gollum fait chaud au cœur malgré tout. Mais je n'ai pas retenu autre chose de plus, ça à le mérite d'être bien meilleur que ce qu'à fait ''La Menace Fantôme'' avec Star Wars, mais au final vraiment moyen, j'attends de voir ''La Désolation de Smaug''.

  • Jeremy E.

    Enfin le monde de tolkien avec de belle image de synthese..sa fait du b:)

  • moi!

    Pour ma part j'ai bien aimé la trilogie LSDA, et là 10 ans + tard je trouve Le Hobbit chiant, long, mou et ennuyant, le seul point positif c'est que c'est bcp mieux fait...

  • moi!

    Pour ma part j'ai bien aimé la trilogie LSDA, mais le hobbit 10 ans + tard j'aime pas du tout, c'est mal joué, mou, long, chiant et ennuyant...le seul point positif c'est que c'est bcp mieux fait...

  • No Identity

    Après LSDA, on retrouve la maîtrise de Peter Jackson.
    4,5/5

  • Kane Arius

    La réalisation époustouflante et visionnaire de Jackson ne parvient pas à palier a l'ennuis du récit qui manque cruellement de scène d'action. 3/5

  • Sasuke95

    Oui mais c'est pour mettre du blabla du blabla et encore du blala pour rien, sa en vaut pas le coup non plus.

  • MarvellousInfinity

    Ma critique : 4/5

    http://www.allocine.fr/membre-...

  • Bub.... Allo, tante Alice ...

    "Les aventures de Bilbon le Hobbit" sortit en France dans les années 1950, peu de temps avant "Le Seigneur des Anneaux" , est aussi une œuvre majeure dans l'histoire de la littérature. Bien sûr, l'ouvrage est rédigé par JRR Tolkien, sur le ton d'un conte pour enfant auquel le réalisateur Peter Jackson, a rendu hommage dans une scène de son adaptation du "SDA". On y voit Bilbon âgé, raconter à des enfants Hobbits ses aventures dans les ruines du royaume d'Erebor. Par conséquent, en adaptant le "Hobbit", afin de respecter la magie narrative de l'écrivain, il fallait respecter une ambiance féérique. Peter Jackson y est parvenu en étalonnant avec soin les couleurs de sa nouvelle trilogie afin qu'elles soient moins oppressantes et dramatiques que celles du "SDA". Cette première partie de l'adaptation tout en étant fidèle au texte d'origine, ajoute de nombreux combats et des poursuites effrénées spectaculaires et passionnantes. Le résultat est un film d'aventure riche, sans temps mort et particulièrement réussi. Il est aussi très loin des sinistres valeurs individualistes et idéologiques malsaines, omniprésentes dans de nombreux Blockbusters récents.

  • Spyred

    Je trouve que la scène où Bilbo épargne Gollum est particulièrement émouvante, et celle où il explique aux nains pourqjoi il est revenu aussi :)

  • Fred L.

    J'ai globalement bien aimé. Par contre le côté cartoonesque desfois par exemple la scène avec les nains dans les tonneaux et Légolas qui fait des cabrioles qui ne sont pas très crédibles. ça vous a pas géné ?

  • Daoud D.

    voila a quoi ressemble a vrai bon blockbuster oublier star wars ou star trek il y a le seigneur des anneaux

  • Danator D.

    C'est mon avis personnel, pour moi même si à la base c'est un compte pour enfants je trouve que les couleurs sont biens trop flash mais comme je l'ai dis, c'est mon avis

  • Vincent B.

    A la base, il s'agit d'un compte pour enfants, la menace de Sauron n'en n'est pas encore au même niveau que dans LOTR, donc les couleurs plus flash est au contraire bien plus appropriées

  • Danator D.

    Peter Jackson nous surprend avec le Hobbit, malgré les années qui ce sont écoulées entre le Seigneur des Anneaux et le Hobbit il a quand même réussi à sortir un bon film, plutôt bien rythmé avec forcément un scénario qui a de la gueule. Mais on a pu observer des différences avec le Seigneur des Anneaux par rapport aux couleurs, dans LOTR Peter Jackson avait tourné les 3 films avec des couleurs très ternes ce qui allait très bien avec l'histoire de Tolkien mais dans le Hobbit il a complètement changé, et il est partit sur des couleurs bien plus flash ce qui ne va pas forcément bien avec l'histoire de base. Mais quoi qu'on puisse en dire ce film est réussi ! 4/5

  • C. A. M.

    La Communauté de l'Anneau.

  • Keitaro57

    En même temps on est en droit d'attendre de l'action dans un film qui parle d'orc, de gobelin et de dragon...

  • MTXOS

    Petite réflexion sur la saga Le Hobbit sur notre blog : http://mtx-os.blogspot.fr/2014... Bonne lecture ! :)

  • carbro40

    A mes yeux, le Hobbit prouve que notre bon vieux Peter jackson a grand besoin de se renouveler. Ou sont passées les ambitions artistiques du Seigneur des Anneaux ?
    Je développe cette réflexion sur mon blog : ...
    N'hésitez pas à jeter un œil et commenter :)

  • Longduzboube06

    Juste énorme, pour un 4 ils se sont bien démerdé, surtout avec la trilogie qu'ils nous avaient offert il fallait que la sa pète, et c'est réussi. Long a démarré part contre mais normale comme la confrerie de l'anneau le 1er volet de la trilogie ^^ c’était 2h sur 3h de pas grand chose et on est resté sur notre fin pour au final un chef d’œuvre. Je kiff pour ma part et le 2 aussi.

  • bobo_98

    Un arnaque inattendue.

  • Mathilde B.

    Le probleme de ceux qui critiquent et qu'ils n'ont pas lu le livre d'origine, sur le scénario du film environ seulement 60% (je parle pas du second où on s'en éloigne encore plus) est tiré directement du compte "bilbo", ils sont allé dans la pêche aux info dans d'autre livre de Tolkien tel que l"Le Silmarion" ou encore "Les fils d'Hurin", il y a un gros travail fournit
    Par contre je me demande comment ils vont s'en sortir dans le 3, car normalement Sauron est le Nécromancien envion 1200ans avant la naissance de Bilbo, donc bon...

Voir les commentaires