Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Hobbit : un voyage inattendu
    note moyenne
    4,2
    44603 notes dont 3693 critiques
    répartition des 3693 critiques par note
    1061 critiques
    1309 critiques
    664 critiques
    394 critiques
    139 critiques
    126 critiques
    Votre avis sur Le Hobbit : un voyage inattendu ?

    3693 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 3662 abonnés Lire ses 10 395 critiques

    4,0
    Publiée le 26 janvier 2015
    Globalement très satisfaisant, ce premier opus du prequel de "The Lord of the Rings" suit le Hobbit Bilbon Sacquet! On retrouve dans ce volet l'ambiance èpique et poètique de la saga! Une dècennie après, un autre roman de Tolkien que Peter Jackson dècide d'adapter au cinèma...et en 3D! Des Hobbits, des magiciens, des Nains, des Elfes, ces personnages sont familiers, ils peuplent la Terre du Milieu, le monde imaginaire qui sert de cadre au rècit de "The Lord of the Rings". Ce classique littèraire est devenu une trilogie cinèmatographique à succès que l'on connaît. "Bilbo le Hobbit" est tirè d'un autre roman de l'auteur anglais, situè dans la même univers! Nous sommes donc en terrain connu où l'intrigue se dèroule soixante ans avant celle de "The Lord of the Rings". Après une première partie soporifique qui traîne en longueurs, on y suit avec des yeux d'enfants l'odyssèe de treize Nains à la recherche d'un trèsor gardè par un dragon! Un univers plein de crèatures magiques, surprenantes et dangereuses, avec des images de synthèse qui vous èblouissent la rètine! La prèsence quasi inexistante d'humains permet une immersion totale dans ce monde fèérique dont Peter Jackson a le secret! Dans le rôle titre, Martin Freeman (connu des tèlèspectateurs pour être l’interprète de Watson dans la sèrie « Sherlock ») est convaincant! D'autres personnages de "The Lord of the Rings" sont aussi de retour: le magicien Gandalf alias Ian McKellen (l'affiche du film où on le voit marcher sur un chemin campagnard avec son cèlèbre bâton qui coïncide avec l'apparition du soleil, est juste sublime), l'Elfe Elrond (Hugo Weaving), la crèature Gollum (l'inègalable Andy Serkis). Par un astucieux tour de passe-passe scènaristique, l'èquipe de Jackson est aussi allèe piocher de la matière dans d'autres ècrits de Tolkien, afin de faire revenir des personnages qui n'apparaissent pourtant pas dans le livre "Bilbo le Hobbit": Frodon Sacquet (Elijah Wood), les Elfes Galadriel (Cate Blanchett) et Legolas (Orlando Bloom) ainsi que le magicien Saroumane (l'immense Christopher Lee). Les auteurs ont même carrèment inventè de toutes pièces une Elfe! Quand est-il de ce premier volet ? Un poil trop long dans sa première heure mais dans son ensemble, les paysages paradisiaques nèo-zèlandais, la qualitè monstrueuse des effets spèciaux et la magie de ce monde crèè par Tolkien l'emporte largement! On n'attend donc avec impatience la seconde partie "La dèsolation de Smaug" en dècembre 2013 (suivie par la troisième, "Histoire d'un aller et retour", en dècembre 2014). Dès maintenant, la dèferlante Hobbit arrive! En espèrant qu'elle monte crescendo et qu’elle nous en mette plein la vue pour finir en apothèose dans sa dernière partie! Attendons...
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 742 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,0
    Publiée le 15 décembre 2012
    Peter Jackson arrive encore à nous séduire dans cet épisode " Le Hobbit : un voyage innatendue ", 60 ans en arrière dans cette nouvelle trilogie pré-Seigneurs des Anneaux. Des décors et des images sublimes, de l'action époustouflant et une touche d'humour. Ces nains sont très attachants ainsi que Bilbot, Gandhalf et Gollum ! J'attends la suite avec impatience !
    Leon9000
    Leon9000

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 121 critiques

    4,5
    Publiée le 15 mars 2013
    Lors de la sortie du Seigneur des Anneaux, Peter Jackson avait encore tout à prouver. Dix ans plus tard il est devenu l'un des cinéastes les plus appréciés au monde pour avoir donner autant de rêve à une génération de cinéphiles devenus adultes aujourd'hui, pour avoir témoigné d'une générosité sans limites au fil de sa filmographie sans jamais avoir délaissé l'humanité de ses œuvres ou tout simplement pour la sympathie instinctive que dégage ce réalisateur. Parfaitement conscient qu'il aurait du mal à réaliser The Hobbit sans souffrir de la comparaison avec sa trilogie initiale sur l’œuvre de Tolkien, Peter Jackson refusa pendant longtemps de prendre en charge le projet préférant placer sa confiance en Guillermo Del Toro. Toutefois suite au désistement à contre cœur de ce dernier et à l’enlisement de la production, ce n'est que la confirmation de Jackson en tant que réalisateur qui permit à l'adaptation du Hobbit de prendre un envol devenu presque inespéré. Quitte à créer un paradoxe étrange avec sa réticence initiale, Peter Jackson annonça presque au dernier moment que le Hobbit ferait l'objet d'une trilogie, une gourmandise assez disproportionnée qui trouve déjà écho dans ce premier volet. Mais avant d'aborder ce dernier point, il est important de comprendre que le Hobbit répond assez vite à la préoccupation première des fans : Peter Jackson allait t-il réussir à se renouveler après la trilogie du Seigneur des Anneaux ? Du point de vue de la forme, la réponse est non et était honnêtement prévisible. Le refus du cinéaste de prendre en charge l'adaptation de Bilbo était en effet assez explicite sur sa crainte de ne pas pouvoir offrir de l'innovation au spectateur. Maintenant capitaine sur le navire, Jackson choisit au contraire d'assumer jusqu'au bout sa proximité avec le Seigneur des Anneaux : même direction artistique, même acteurs et même style de mise en scène allant parfois jusqu'à reprendre les plans les plus célèbres de l'ancienne trilogie. La répétition de la réalisation n'est malheureusement pas équilibrée avec l'usage de la 3D qui reste assez secondaire voir grossière. La composition musicale d'Howard Shore renforce également cette impression de déjà vu en recyclant énormément de thèmes déjà exploités dans les films précédents mais se rattrape avec un thème principal qui restera longtemps dans les mémoires. La scène d'introduction dépeignant une conversation entre Bilbo âgé et Frodon semble même n'exister que pour mettre en avant cette proximité assumée avec le Seigneur des Anneaux. L'impact est ainsi à double tranchant, le film dégage une familiarité presque touchante et nostalgique en replongeant le spectateur dans un terrain connu mais dans le même temps, difficile de ne pas penser à ce qu'aurait pu donner l'univers de Tolkien avec la sensibilité nouvelle de Guillermo Del Toro. Si cette continuité visuelle avec le Seigneur des Anneaux est à l'origine des multiples critiques actuelles envers le film, il est étrange de voir que la dimension comique du film est également souvent reprochée alors qu'il s'agit d'un élément salvateur pour le Hobbit. Fidèle à l'esprit de l’œuvre de Tolkien qui s'adressait à un plus jeune public que le Seigneur des Anneaux, le film se révèle ainsi beaucoup plus léger, décomplexé et humoristique que l'ancienne trilogie. Ce changement d'atmosphère, beaucoup moins grave qu'autrefois, permet ainsi d'insuffler au film une véritable personnalité qui lui faisait défaut sur le plan visuel, la réussite de l'ambiance devant énormément au travail des comédiens menés par un Ian Mckellen décidément formidable et un Martin Freeman qui, quitte à faire dans le cliché, était vraiment fait pour ce rôle. Ce constat sur le manque d'originalité visuelle du film découle bien logiquement sur sa principale lacune : sa surenchère. Il est courant de donner davantage au spectateur quand tu n'as rien d'original à montrer et si Jackson a souvent été à la limite de l’excès dans ses films, la frontière a peut être été franchie dans The Hobbit. Bien sûr, il est amusant de voir un déluge de créatures et de décors plus improbables les uns que les autres, d'autant que l'héroic fantasy est souvent assimilé à une surenchère d'éléments épiques. Toutefois, le Hobbit tombe dans le piège que le Seigneur des Anneaux parvenait à éviter : utiliser les effets spéciaux numériques quand il n'y en avait pas besoin. Pourquoi donc avoir abandonné les incroyables maquillages qui avaient donnés vie aux créatures ténébreuses de la Terre du Milieu durant l'ancienne trilogie ? Tout cela au profit d'une invasion de créatures numériques forcément moins crédibles. Un peu à l'image de King Kong qui souffrait de la même inégalité visuelle, les effets spéciaux de The Hobbit alternent en plus le grandiose comme le médiocre, témoignant une fois de plus de l'inquiétant aveuglement des réalisateurs Hollywoodiens sur les promesses des mondes numériques, ne réalisant pas à quel point ces techniques vieillissent à une vitesse alarmante et maintenant démocratisées à un tel point qu'elles en sont de plus en plus difficilement convaincantes. On se consolera néanmoins avec un Gollum plus expressif et humain que jamais au cœur de la scène la plus réussie du film. Cette surenchère visuelle se reporte également sur la narration où abandonnant le regard individuel de Bilbo adopté dans le livre de Tolkien, le film multiplie les points de vue à travers des rajouts parfois enthousiasmants ou complètement inutiles pour d'autres, la scène du Conseil Blanc constituant à ce titre un moment franchement laborieux. De nombreuses lacunes donc, qui seront difficiles à pardonner aux yeux de beaucoup. Toutefois malgré ses défaillances, The Hobbit parvient pourtant à renouer avec la véritable réussite du Seigneur des Anneaux en son temps. Malgré les innombrables excès dans lesquels il s'est plongé, Peter Jackson demeure pourtant fidèle à ses principes et ne délaisse jamais ni ses personnages ni l'émotion de son histoire. La folie visuelle du film est à nouveau entrecoupée de scènes beaucoup plus posées et intimistes conférant au récit une lenteur qui aurait effrayée maints réalisateurs. Ceux qui s'étaient ennuyés devant le Seigneur des Anneaux s'ennuieront ainsi à nouveau devant The Hobbit, mais cette lenteur est néanmoins nécessaire, comme c'était le cas à l'époque, pour conférer à cette quête épique une humanité dont beaucoup de productions Hollywoodiennes n'oseraient même pas rêver. Peu importent les trolls, loups et gobelins en images de synthèse, au bout du compte ce sont les personnages humains qui restent en mémoire. Si vous avez ressenti de l'attachement pour ce minuscule héros plongé dans une quête qui le dépasse, de la compassion pour ces nains qui voulaient retrouver leur foyer et de la sympathie pour ce magicien grognon et imprévisible, alors c'est que The Hobbit aura réussi son véritable objectif. Dans le cas contraire, nul doute que vous ne manquerez pas de raisons de détester ce film. Pourtant peu de blockbusters peuvent se vanter de posséder une âme véritable parvenant à engendrer une telle immersion. En réalité c'est bien depuis le Seigneur des Anneaux qu'un film n'avait pas véhiculé un tel émerveillement qu'il en était difficile de fermer l’œil après avoir été plongé non pas seulement dans un monde fantastique mais au côté de personnages si humains et attachants. Il est parfois bon de mettre son cynisme de côté quand une belle aventure, certes imparfaite mais sincère et attachante, se déroule sous vos yeux. C'est indéniablement le cas de The Hobbit et toutes les critiques du monde ne devraient dissuader personne de lui laisser sa chance. Pour ma part, je n'ai pas envie d'être cynique aujourd'hui, Peter Jackson m'a à nouveau fait rêver bien plus que dans tous les blockbusters de ces dernières années, et je n'avais pas ressenti une telle hâte de connaître la suite d'un film depuis...le Seigneur des Anneaux. Et fort heureusement l'aventure ne fait que commencer.
    Guimzy
    Guimzy

    Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 464 critiques

    2,5
    Publiée le 8 janvier 2014
    Peter Jackson réalise ici un film adapté du conte Bilbon le Hobbit, soit une nouvelle trilogie précédant chronologiquement celle du Seigneur des Anneaux réalisée par le même réalisateur. Il est clair que si on arrive dans la salle en s'attendant à voir un film sombre et plein de péripéties, en outre, que l'on pense passer un merveilleux moment et s'attendre à un film digne du Seigneur des Anneaux, il est sûr que l'on est très vite déçu. En effet, Le hobbit: un voyage inattendu est une adaptation d'un conte pour enfants, ce qui signifie que l'univers est beaucoup joyeux et moins sombre que la précédent trilogie. Il y a beaucoup plus d'humour, et le voyage se laisse regarder sans beaucoup de frissons, mais le film est magnifique en matière de paysages et d'effets spéciaux, c'est une vraie claque visuelle. Après le scénario est sans surprises, les personnages manquent de charisme - excepté Bilbon, Gandhalf et quelques nains - et les orcs sont beaucoup moins effrayants que dans Le Seigneur des Anneaux - je n'ai vraiment pas aimé le personnage de l'orc blanc qui a un bras métallique, j'ai trouvé qu'il manquait cruellement de crédibilité - De plus, certaines scènes sont vraiment ridicules, censées être émouvants, mais au final nous fait plus rire qu'autre chose spoiler: - je pense à la scène finale où Thorin fait croire qu'il engueule Bilbon alors qu'en fait non, drôle de blague - Il n'empêche que Le Hobbit se laisse regarder surtout grâce aux effets spéciaux qui rendent le film vraiment magnifique visuellement. Mais il ne faut pas s'attendre à un monument du cinéma fantastique, c'est un film sympa à voir avec ses enfants, surtout que le scénario est niais, et n'est absolument pas compliqué à comprendre. Un film donc pas trop mal.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1614 abonnés Lire ses 3 096 critiques

    1,0
    Publiée le 14 décembre 2012
    Bon... Autant le reconnaître tout de suite : je ne suis pas un grand fan d'heroic fantasy et la trilogie du "Seigneur des Anneaux" a été pour moi un long supplice vers l’ennui. « Pourquoi allez voir cet "Hobbit" ? » me diriez-vous alors. « Pourquoi pas ! » vous répondrai-je. « Chaque film, chaque trilogie, a le droit à son identité » aurais-je même pu enchaîner. Oui, j'aurais pu... Sauf que depuis j'ai vu le "Hobbit" en question et la démarche du film a au moins le mérite d’être claire à ce sujet : on reprend les mêmes et on refait la même chose ! La même intro qui met l’eau à la bouche, suivie de la même incroyable séquence de plus d’une demi-heure dans la Comté qui ne sert à RIEN. Et puis on est partis pour une autre heure de marche interminable qui est interrompue de temps en temps par des évènements assez saugrenus tels que : des nains qui chantent comme dans Blanche-Neige (deux fois) ; un minipouce sur un traîneau de lapins qui se balade avec du guano séché sur la moitié de la gueule mais sans que ça choque personne, des montagnes qui se battent en duel (je déconne pas : c’est bien foutu je le reconnais, mais WHAT THE FUCK !) ; il y a aussi des trolls qui débattent pendant dix minutes de cuisine et surtout il y a ce caméo surprise de Voldemore qui exécute un Orque en citant Bioman. Je suis désolé, mais il y a des moments où je ne comprends vraiment pas ceux qui arrivent à s'extasier devant ça... Mais le pire dans tout cela, c'est qu'au fond j'arriverais presque à l'accepter s'il n'y avait pas cette ultime plaie pour le film qu'est ce rythme anesthésiant. Si encore cela permettait de déployer un univers ou de creuser des personnages, mais même pas. Comme pour le SDA, Jackson reprend cette logique de lecture superficielle qui n'entend pas adapter la narration au cinéma mais juste illustrer celle du roman original. Désolé, mais moi, même si c'est beau à l'écran, ça m'assomme. Je ne vous cache pas d'ailleurs que je suis parti au bout de plus d'une heure et demie (bref à la fin de l'introduction ^^), non pas que je trouve le spectacle irritant de mauvais goût, mais juste parce que c'est foutrement lent et prévisible de bout en bout... comme le "Seigneur des Anneaux" quoi. Alors après, c'est un gars qui n'a pas été touché par la grâce du SDA qui vous dit ça, du coup vous comprendrez que j'ai vu ce film comme un athée visite une église un jour de messe : j'ai satisfait ma curiosité en admirant l'édifice dix minutes, mais j'ai vite quitté la cérémonie religieuse qui me barbait puissamment. Mais bon, je suppose qu'un fidèle, lui, sera aux anges face à cette copie conforme de l'objet de culte original. Donc chacun saura faire son choix face à ce "Hobbit" : les croyants ont de quoi faire de ce film une nouvelle icône à idolâtrer, mais les mécréants comme moi, ont tout intérêt à passer à côté...
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    2,5
    Publiée le 28 mars 2013
    Il est indiscutable que "The Hobbit" offre à son spectateur de jolis moments de divertissement, mais - malheureusement - jamais pour des raisons purement cinématographiques. Non, à l'inverse de la réussite tout-à-fait honorable du "Seigneur des Anneaux", Peter Jackson n'a pas réalisé ici un film, mais l'un de ces objets non identifiés, mi-jeu vidéo, mi-attraction foraine, vaguement régressifs au demeurant, qui se subsituent chaque fois plus au cinéma... Et cela, c'est une vraie déception tant Jackson avait jusqu'alors conservé sa vision de "réalisateur traditionnel" même au sein des projets les plus gigantesques, et potentiellement anonymes. Ici, rien ne fonctionne vraiment au plan "cinéma pur" : le scénario, particulièrement infantile, est catastrophique, souffrant de la dilution de l'histoire - assez simple - de Tolkien dans la mythologie du monde de l'Anneau, à la fois pour étendre la durée du film, et pour - ce qui est honorable pour les fans de Tolkien - couvrir plus de "terrain" ; les acteurs n'ont rien à jouer ou le jouent mal, à l'exception notable de l'excellent Martin Freeman - qui est bien plus un Hobbit que ne l'était le pauvre Elijah Wood -, et surtout de Andy Sarkis, qui nous offre avec Gollum les seuls moments de tension psychologique, d'émotion humaine, en 170 minutes (quand même !) ; la mise en scène perd son ampleur épique pour adopter fréquemment le rythme frénétique qu'aiment les ados d'aujourd'hui, déréalisant dramatiquement les scènes de combat, au point de les rendre totalement vaines ; enfin, la systématisation des effets digitaux pour les personnages monstrueux comme pour les décors joue complètement contre la crédébilité de l'ensemble, nous laissant complètement indifférents devant les dangers "digitaux" menaçant des héros sans essence, dont on se fiche pas mal. Pour les amoureux de "Vrai Cinéma" (j'insiste...), signalons deux infractions curieuses - et rassurantes - aux règles du spectacle vidéo-ludique triomphant : l'introduction, assez magnifique, où Jackson refuse de nous montrer quoi que ce soit de significatif de son grand dragon, et la scène, également suggestive, des araignées géantes. Ce sont ces quelques moments qui nous permettent de garder l'espoir d'un ressaisissement dans les prochains volets de la trilogie.
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 432 critiques

    4,5
    Publiée le 11 juillet 2014
    On retrouve bien la patte de Peter Jackson tout au long du film, la même mise en scène, les mêmes cadrages, et le même traitement de l'histoire que dans le Seigneur des Anneaux (les clins d’œil y sont d'ailleurs nombreux). Seul (tout) petit bémol : on sent bien que Peter Jackson fait durer le récit afin de remplir une trilogie. Mais malgré ça, les 2H45 passent incroyablement vite. Je ne peux pas lui mettre 5/5 car il manque ce petit quelque chose qui a fait du SdA un chef d’œuvre à mes yeux.
    Walter Mouse
    Walter Mouse

    Suivre son activité 425 abonnés Lire ses 422 critiques

    5,0
    Publiée le 23 décembre 2012
    Le Hobbit : un voyage inattendu marque le retour de Peter Jackson à la trilogie qui l'a révélé 9 ans après le dernier volet, et le moins que je puisse dire c'est que ce premier opus est un formidable retour en Terre du Milieu!!!!! Les critiques ont été je trouve beaucoup trop sévères, même en faisant la comparaison avec Le Seigneur des Anneaux, je ne le trouve pas du tout inférieur aux autres films! J'attendais de Le Hobbit : un voyage inattendu un grand film de Noël, un divertissement comme Peter Jackson sait le faire, et c'est ce que j'ai eu! Même en mieux!!!! Je commence par parler des acteurs. Aussi bizarre que ça puisse paraître, j'avais une grosse frayeur pour Martin Freeman ainsi que son personnage, je n'avais pas du tout confiance sur ce point et j'avais peur que ça empêche le film d'être excellent. Je me suis complètement trompé!!!!!! Martin Freeman nous fait oublier dès les premières minutes Elijah Wood qui incarnait Frodon Sacquet dans la trilogie originale! C'est un peu comme Noomi Rapace qui nous fait oublier Sigourney Weaver dans Prometheus. Il arrive à comprendre les vraies émotions du personnage, ses vrais sentiments, comment il doit réagir en découvrant les multiples endroits de La Terre du Milieu, ce qui fait que son interprétation s'éloigne assez de celle d'Elijah Wood, ce qui est un très bon point! Chapeau bas!!!! On retrouve beaucoup d'acteurs de l'ancienne trilogie qui reviennent dans cette nouvelle avanture et ce n'est pas du tout pour nous déplaire!!!! Ian McKellen est encore une fois super à l'aise en Gandalf le Gris!!! On voit que ce personnage ne l'a pas quitté malgré les 9 années qui ont passé! Il trouve le ton juste pour nous épater, il n'en fait jamais trop et arrive à rendre son personnage aussi intéressant qu'auparavant!!!! On retrouve aussi Cate Blanchett qui a énormément la classe en Galadriel!!!! Hugo Weaving a pas changé d'un poil et s'avère toujours aussi convainquant en Elrond! C'est également avec plaisir qu'on revoit Christopher Lee qui a quand même aujourd'hui 90 ans!!!! C'est sûrement pour ça que sa gestuelle est assez limitée en Saroumane mais on s'en fout, c'est trop bien de le voir! Et bon sang!!! Andy Serkis retrouve son rôle de Gollum lui aussi et il est INCROYABLE!!!! Déjà que son personnage est formidable, mais alors la prestation d'Andy Serkis mérite de faire date! On déteste et on a en même temps pitié de Gollum, encore plus que dans Le Seigneur des Anneaux!!!! Ian Holm et Elijah Wood ne font pas des apparitions à tout prix nécessaires dans ce film mais c'est quand même cool de les voir! Et pour les nouveaux, j'ai vachement apprécié Richard Armitage dans le rôle de Thorin! Il a beaucoup de classe, il est attachant, il a une gueule, c'était l'acteur rêvé pour jouer ce nain! Sylvester McCoy est pas mal non plus, les acteurs des nains sont tellement nombreux que je vais juste dire qu'ils jouent bien! Un casting qui est irréprochable! Et pour le côté visuel, c'est une énorme claque!!!!!! Petite info, je n'ai pas pu voir le film en 3D, et c'est vraiment dommage car à voir les plans de Peter Jackson et les scènes d'action, c'était pensé pour être en 3D!!! Et justement! À propos des plans, c'est superbe!!!!! Peter Jackson filme toujours avec autant de talent que dans ses précédents films!!! Les plans larges lors des séquences d'actions sont de vraies merveille surtout lorsque spoiler: Gandalf et les nains fuient la caverne de Gobelins! Ça renforce également l'impression de grandeur des paysages, qui doivent vraiment être dantesques en 3D! La photographie du film est exceptionnelle!!!!! Les couleurs sont enchanteresses, la luminosité est brillante et très bien intégrée aux images, c'est une grosse claque!! Et que dire des effets spéciaux!!!! Juste bluffants!!! Ça se voit que Peter Jackson est un réalisateur très visuel et technique! Les effets visuels des Trolls et des Gobelins sont énormes!!! Tout comme les Orques qui d'ailleurs ne m'ont pas du tout gêné par leur rendu entièrement numérique, ça renforce autant leur réalisme que dans Le Seigneur des Anneaux!!! Et aussi un autre truc! Gollum! Je n'ai repéré à aucun moment s'il était réalisé en images de synthèse tant son rendu visuel est époustouflant!!!!!! Je n'avais plus pris une telle claque de la Performance Capture depuis Les Aventures de Tintin: Le Secret de la Licorne! J'ai vraiment eu l'impression qu'il était réel!!!! Et pour les scènes d'action, impossible d'être déçu!!!!!! Elles sont très nombreuses et toutes redoutablement efficaces!!!! J'ai adoré le flashback où on voit spoiler: la guerre entre les Nains et les Orques pour reconquérir Erebor!!! Et très bonne idée spoiler: la bataille entre les géants de pierre!!! C'était brillant!!! Pour la musique, Howard Shore s'y colle encore et heureusement!!!! Quelques anciens thèmes de Le Seigneur des Anneaux sont dans ce film et font toujours mouche à tous les moments notamment quand spoiler: Bilbon enfile par erreur l'Anneau unique! Le nouveau thème de la trilogie qui est celui de la chanson est nains est génial!!!!! On ressent un sentiment de bravoure, d'honneur, d'aventure et de persévérance dès qu'on l'entend!! Une musique qui est donc brillante!!!! Bravo à Howard Shore!!!! Et pour l'histoire, je suis en total désaccord avec les critiques sur la première partie du film que tout le monde trouve trop long et plat, ces 40 minutes que met Bilbon à se décider passent super vite et on ne s'ennuie pas notamment grâce à quelques gags bien vus. D'ailleurs, il y a une dose d'humour assez sympathique dans ce film! Ça ne fait jamais éclater de rire mais ça fait toujours décrocher des sourires. Les personnages sont juste parfaits, et bon sang! La scènes où spoiler: Bilbon et Gollum font un jeu d'énigmes mérite de faire date, on sent du stress, de l'humour, de la pitié, de la peur tout à la fois en une seule scène!!!! Le film explore davantage l'univers du Seigneur des Anneaux et on redemande toujours plus, et Peter Jackson nous en remet toujours plus!!! Le seul défaut que je peux attribuer à ce scénario c'est un gros abus de rebondissements assez exagéré! On en a surtout dans la partie finale!!! Et c'est souvent un peu répétitif mais rien de bien grave! On est littéralement transporté dans cet univers tellement magique, tellement riche!!!!! Le Hobbit : un voyage inattendu est sans conteste un des meilleurs films de 2012 et un énorme film d'aventure que je recommande à tout le monde!!!! Un chef-d'oeuvre!!!!!
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 24 octobre 2013
    Un Préquel Incontournable. Aprés la trilogie du Seigneur Des Annneaux, le réalisateur Néo-Zélandais Peter Jakcson revient au Terre du Millieu avec ce film qui se déroule avant la saga commencé en 2001 en rancontant les aventures de Bilbo Sacquet dans sa jeunesse. Pour Commencer on retrouve avec plaisir les personnages phares du Seigneur Des Anneaux comme le magicien Gandalf incarner par le grand acteur Ian Mckellen ou encore les acteurs Hugo Weaving,Cate Blanchett,Christopher Lee et l'inoubliable Andy Serkis qui reprend a merveille le rôle du perfide Gollum lors d'une séquence clé du coté des nouveaux arrivants le comédien Martin Freeman incarne parfaitement le rôle de Bilbon Sacquet Jeune en s'avérant un personnage qui évolue tout au long du film pour devenir celui que l'on connait, ensuite les personnages des Nains sont attachants dont le charismatique chef de la troupe des nains en la personne de Thorin jouer par Richard Armitage. Les Effets Spéciaux de l'équipe WETA Digital sont très spectaculaires avec de nombreux morceau de bravoure a vous couper le souffle ainsi qu'une galerie de créatures très bien réaliser, les décors sont d'une pure beauté en étant un vrai régal pour les yeux accompagné de la sublime musique de Howard Shore pour plonger dans cette univers captivante et riche en péripéties. Enfin le film est assez fidèle au roman grâce a une Histoire Passionnante pendant ces 2h40 avec une bonne touche d'humour,d'aventure et étant un petit moins sombre que la trilogie Résumer,Le Hobbit-Un Voyage Inattendu est une belle réussite digne de la saga de JRR Tolkien en promettant une future Trilogie Épique et Dantesque dont on a hâte de découvrir la suite prévu en décembre ainsi que le troisième et ultime volet pour décembre 2014.
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 286 abonnés Lire ses 978 critiques

    3,5
    Publiée le 21 novembre 2018
    " Le Hobbit , Un voyage inattendu " premier volet de la trilogie du " Hobbit " . L'histoire se déroule il y a bien longtemps dans le monde fantastique de la terre du milieu ou vit Bilbo ( Martin Freeman ) un Hobbit et qui profite des joies de se région la comté où il fait bon vivre . Jusqu’au jour ou un magicien connu sous le nom de Gandalf ( Ian Mckellen ) ainsi qu'une bande de nains demande de l'aide a Bilbo . Ils lui demandent de l'aider a récupérer leur trésor volé par un immense dragon nommer Smaug qui les a chasser du Mont Solitaire la montagne ou ils vivaient . Bilbo , Gandalf et les nains partent alors pour le Mont Solitaire récupérer leur trésor et chasser le dragon ... Après la monumentale trilogie du " Seigneur des anneaux " le réalisateur Peter Jackson décide d'adapter en trilogie le livre de tolkien " Bilbo le Hobbit " . " Bilbo le Hobbit " est un préquel du " Seigneur des anneaux " . L'histoire de " Bilbo le Hobbit " se déroule 50 ans avant " Le seigneur des anneaux " dans le même univers , la terre du milieu . L'histoire de " Bilbo le Hobbit " est différente de celle du " Seigneur des anneaux " même si sa se passe dans le même univers . L'histoire du " Hobbit " raconte donc une quête différente mais tout en étant lié au " Seigneur des anneaux " nottament dans ses intrigues secondaires qui met en place pas mal d’événements du " Seigneur des anneaux " spoiler: ( Sauron qui est au coeur des discutions , la découverte de l'anneau par Bilbo , l'apparition du nécromancien alias Sauron ... ) . " Le Hobbit , Un voyage inattendu " est le premier volet de la trilogie du " Hobbit " qui compte trois films sortit entre 2012 et 2014 ( " Le Hobbit , Un voyage inattendu " , " Le Hobbit , La désolation de Smaug " et " Le Hobbit , La bataille des 5 armées " ) . Ce préquel du " Seigneur des anneaux " est plutôt réussit malgré quelques défauts et permet de lancer une toute nouvelle trilogie . L’histoire du film est prenante avec ce Hobbit et cette bande de nains qui vont tenter de rejoindre une montagne pour récupérer leur immense trésor volé par un terrible dragon ce qui va les embarquer dans une grande aventure remplit d’humour , de fantastique et d’action . Un film qui mélange habilement humour avec quelques scénes cocasses et répliques hilarantes ( l'arrivée des nains chez Bilbo ...) , fantastique , aventure et action avec quelques scènes spectaculaires et épiques ( le combat dans le repère des Gobelins , la bataille des géants de pierre ... ) . Le film est porter par un très bon casting avec à sa tête l’acteur Martin Freeman qui est très bon et crédible dans le rôle du jeune Bilbo . Il interprète très bien ce jeune Hobbit embarquer bien malgré lui dans une aventure où il n’est pas vraiment à sa place ni à son aise . Il sera accompagné dans cette aventure par Ian Mckellen toujour très bon dans le rôle du magicien Gandalf ou encore Richard Armitage parfait dans le rôle de Thorin le chef des nains . Sans oublier tout les autres personnages qu’ils vont rencontrer au cour de leurs périples bien interpréter par une belles galeries de seconds rôles comme Christopher Lee dans le rôle de Saroumane , Andy serkys toujour magistral dans le rôle de Gollum , Cate Blanchett dans le rôle de Galadriel , Hugo Weaving dans le rôle de Helrond , Ian Holm dans le rôle de Bilbo âgé ou encore Elijah Wood qui reprend brièvement le rôle de Frodon . Les décors , costumes et effets spéciaux sont réussit et donnent vie de manière majestueuse au monde de la terre du milieu ( La Comté ou vivent les Hobbit , le Mont Solitaire des nains , Foncombe le repère des elfes ....) et a ses créatures féeriques ( trolls , orques ...) . Sans oublier des paysages magnifique d'une grande beauté tourner en nouvelle zelande et qui contribue a rendre le monde de la terre du milieu un univers magistrale et de toute beauté . On s'évade avec plaisir une nouvelle fois dans ce monde merveilleux . On découvre de nouveaux lieux qu'on n'avait pas vu dans la trilogie du " Seigneur des anneaux " comme le repère des gobelins ou encore le Mont Solitaire qui est le repère des nains et dont les décors sont splendide et grandiose . La mise en scène de Peter Jackson est une fois de plus magistrale . La musique est toujour bonne et colle toujour très bien a l'univers . On regrette juste quelques longueurs qui ralentissent un peu l'action et l'intrigue . Et le film a un côté un peu plus enfantin que la trilogie du " Seigneur des anneaux " nottament avec quelques personnages ou créatures qui plairont principalement aux enfants ( les trolls des montagnes , les lapins ...) dans des scènes assez enfantines . Le film est également moins spectaculaire et épique que la trilogie du " Seigneur des anneaux " peut être du au fait que la quête et les enjeux sont moins important . Malgré tout un premier opus sympathique qui lance très bien cette trilogie . La fin du film nous laisse en plein suspense spoiler: avec Bilbo , Gandalf et les autres qui s'approche du Mont Solitaire ce qui nous donnent envie de voir la suite ( " Le hobbit , La désolation de Smaug " ) au plus vite qu'on espère plus réussit et qui on espère aura corriger ses quelques petites erreurs .
    Sylvain. V
    Sylvain. V

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 372 critiques

    4,5
    Publiée le 22 juillet 2014
    Peter Jackson se surpasse et réalise un chef d'œuvre, une pur merveille, en revenant avant l'histoire de la trilogie " Le seigneur des Anneaux ". Un très bon casting, une mise en scène incroyable, même époustouflante. De superbe scènes s'actions spectaculaires et des effets spéciaux bluffants, même a coupé le souffle. On retrouve Andy Serkis dans le rôle de l'impitoyable Gollum. Un film a voir en 3D. 4,5/5
    anonyme
    Un visiteur
    1,5
    Publiée le 29 décembre 2013
    D'abord prévu en un film, puis deux et enfin trois, c'est donc une trilogie que Peter Jackson nous offre. Il adapte Bilbo le Hobbit, et pour combler il prendra d'autres récit de Tolkien. Bon déjà, je pense malheureusement que le livre d'origine est moins bien que le seigneur des anneaux, la quête des nains n'est pas franchement passionnante. Mais là où c'est raté, c'est que c'est totalement vide, on ne s'attache pas une seconde aux personnages, ils sont mal présenté et inintéressant au possible. Et puis pourquoi faire une trilogie d'un petit livre si c'est pour rallonger les scènes qui ne sont pas toutes passionnante ? (oui c'est commercial, mais quand même, il aurait pu trouver autres choses). Donc tout est mal écrit, le scénario, les dialogues... Il n'y a plus d'intelligence et de subtilité que ce soit sur le thème de l'addiction, de la guerre... Et puis certaines scènes sont pas loin d'être ridicule et trop enfantine. Les touches d'humour n'apporte pas grand chose, si ce n'est pas forcément déplaisant, ce n'est pas non plus une grande réussite. Et enfin visuellement, c'est moyen il y a trop d'effets numérique, là où le seigneur des anneaux avait l'équilibre parfait. Énormément déçu par ce Bilbo.
    nolan35
    nolan35

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 213 critiques

    2,5
    Publiée le 7 mai 2013
    Une grosse déception pour le premier volet du Hobbit, j'attendais un film au souffle épique et aux décors fabuleux et la place j'ai eu un film pour enfant, je m'y attendais un peu compte tenu que le livre de Tolkien était avant tout destiné aux plus jeunes mais là je suis rester bouche bée devant l'humour digne de Michael Bay, tout simplement débile et sans recherche. De plus afin de ne pas effrayer les enfants, Peter Jackson a décidé de relooker ses orcs et trolls afin qu'ils paraissent moins flippant et on ne peut pas dire que ce fut une bonne idée car en plus de ne pas faire peur, ses monstres font rire, les magnifiques maquillages du Seigneur des Anneaux ont été remplacé par des effets spéciaux de mauvais goût, foiré autant dans les créatures que dans les paysages ou plutôt dans l'incrustation des personnages dans ceux-ci. Fort heureusement ces problèmes ne surviennent que dans la première heure-et-demie du film et n'affecte pas la dernière partie où enfin Jackson arrive à insuffler un souffle épique doublé d'un humour un tantinet plus recherché grâce à ces combats parfaitement gérés mais surtout on ne s'ennuie plus, autant dans La Communauté de L'Anneau cette lenteur passait très bien grâce aux extraordinaires paysages et à la performance des acteurs (bien meilleurs qu'ici) autant là, avec des paysages figés et des acteurs bon et mauvais (Richard Armitage est bon mais très loin de Viggo Mortensen) ainsi qu'un manque cruelle d'intérêt pour cette quête fait qu'on s'ennuie mortellement, attendant qu'il se passe quelque chose. Seul l'excellente partition d'Howard Shore relève le niveau de tout ça avec de magnifiques titres. Une grosse déception qu'est ce Hobbit, on est bien loin de la qualité du Seigneur des Anneaux, seul la dernière heure s'en rapproche, le reste s'étirant beaucoup trop en longueurs inutiles.
    sparowtony
    sparowtony

    Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 148 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mai 2014
    Peter Jackson réalise a nouveau un film génial, tout autant épique et spectaculaire que Le Seigneur des Anneaux. Le Hobbit est avant tout un bijou visuel, les images sont d'une beauté renversante, c'est du jamais vu ! Peter Jackson a fait très fort en tournant le film en 48 images par secondes : comme James Cameron et la 3d, c'est pour moi une vraie révolution. Les acteurs sont excellents, comme a leur habitude, en particulier Richard Armitage,très charismatique dans le rôle du nain Thorin, Martin Freeman fait également un très bon Bilbon. Les scènes d'actions sont impressionnantes et la réalisation est superbe, on a l'impression de voyager en terre du Milieu. Les musiques d'Howard Shore( comportant d'anciens comme de nouveaux thèmes )sont très bonnes et on retient en particulier le thème des Nains,très épique. Les effets spéciaux sont supers( Gollum est encore mieux fait qu'avant ! ), Weta a encore fait un super boulot. En bref, c'est une fresque épique, ou on ne voit pas le temps passer(2h50). Un film que je conseille a tout le monde ! Vivement La désolation de Smaug, qui risque d'être super(j'ai hâte de voir Smaug).
    Louis DCiné
    Louis DCiné

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 734 critiques

    5,0
    Publiée le 20 avril 2013
    J'ai adoré, un de mes films préfèrés! Depuis le temps que je l'attendais, je n'ai franchement pas été deçu. Le premier opus de la nouvelle trilogie est une pure réussite et respecte très bien l'oeuvre de Tolkien. Le début du film est une excellente introduction. Il est très fidèl à la fantastique trilogie qu'est "Le Seigneur des Anneaux". Il y a beaucoup de références, avec plus d'humour (grâce aux nains), plus de décors et de paysages, et peut être un peu moins d'action. 10 ans après la trilogie, "Le Hobbit" a toujours d'excellents acteurs (dont beaucoup ont repris leur rôle, ce qui est très plaisant de revoir ces personnages,comme Gandalf, sur grand écran), de très bons costumes, un super scénario, des dialogues travaillés... La musique toujours de Howard Shore est, je penses, la plus épique des 4 films. Aucun ennui pendant 2h40. Bref, il faut juste voir ce film, vivement la suite " La désolation de Smaug". Merci Peter Jackson!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top