Mon Allociné
Une affaire d'Etat
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Une affaire d'Etat
Date de sortie 25 novembre 2009 (1h 39min)
Avec André Dussollier, Thierry Frémont, Rachida Brakni plus
Genres Thriller, Espionnage
Nationalité Français
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,4 17 critiques
Spectateurs 3,1638 notes dont 169 critiques

Synopsis et détails

Un avion chargé d'armes explose au dessus du Golfe de Guinée. Une escort girl est assassinée dans un parking parisien. Plusieurs milliers de kilomètres séparent ces deux événements et pourtant... Nora Chayd, inspectrice aux méthodes musclées, enquête sur le meurtre et bouscule sa hiérarchie. Victor Bornand, Monsieur Afrique officieux du gouvernement, tente d'étouffer la crise politique déclenchée par l'explosion. Quitte à avoir recours à son bras armé Michel Fernandez, un ancien des services de renseignements. Nora s'approche dangereusement des sphères du pouvoir. Les meurtres et trahisons s'accumulent. Au nom de la raison d'Etat ?
Distributeur Mars Films
Récompenses 2 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2008
Date de sortie DVD 02/08/2011
Date de sortie Blu-ray 27/09/2011
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Box Office France 151 666 entrées
Budget 4 700 000 €
Langues Français
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 115499

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Une affaire d'Etat en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Une affaire d'Etat
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (4.99 €)
  • Louer (5.99 €)
  • Acheter (16.99 €)
  • Acheter (13.99 €)
Une affaire d'Etat
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
  • Louer (2.99 €)
Une affaire d'Etat
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (2 €)
  • Louer (4 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Une affaire d'État (Blu-ray)
Date de sortie : mardi 27 septembre 2011
neuf à partir de 8.17 €
Une affaire d'État (DVD)
Date de sortie : mardi 2 août 2011
neuf à partir de 6.87 €
Une affaire d'État (DVD)
Date de sortie : mercredi 7 avril 2010
neuf à partir de 3.84 €
Voir toutes les offres DVD-BR

Interviews, making-of et extraits

<strong>Eric Valette</strong> Interview 2: Une affaire d'Etat 4:36
Eric Valette Interview 2: Une affaire d'Etat
437 vues
<strong>Merci Qui?</strong> N°160 - Les sorties du 25 novembre 2009 4:24
Merci Qui? N°160 - Les sorties du 25 novembre 2009
31 056 vues
<strong>La Minute</strong> N°584 - Thursday 26 November 2009 5:40
La Minute N°584 - Thursday 26 November 2009
33 803 vues

Acteurs et actrices

André Dussollier
André Dussollier
Rôle : Victor Bornand
Thierry Frémont
Thierry Frémont
Rôle : Michel Fernandez
Rachida Brakni
Rachida Brakni
Rôle : Nora Chahyd
Christine Boisson
Christine Boisson
Rôle : Mado
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Impact
  • L'Express
  • 20 Minutes
  • Positif
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Paris Match
  • Le Figaroscope
  • Brazil
  • Ouest France
  • Le Monde
  • Elle
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Parisien
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • L'Humanité
17 articles de presse

Critiques Spectateurs

benoitG80
Critique positive la plus utile

par benoitG80, le 09/12/2009

4,0Très bien

Sans doute pas si éloigné de la réalité ! L'intrigue est bien menée et l'ensemble est assez crédible pour avoir froid dans... Lire la suite

tibelnet
Critique négative la plus utile

par tibelnet, le 21/07/2016

1,0Très mauvais

Le récit confus et brouillon d'un film au style mal défini se prenant trop au sérieux tout en ayant une autodérision perturbante... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
11% 18 critiques 25% 42 critiques 28% 48 critiques 22% 38 critiques 8% 14 critiques 5% 9 critiques
169 Critiques Spectateurs

Photos

15 Photos

Secrets de tournage

Adapté d'un roman de Dominique Manotti

Une affaire d'Etat est inspiré d'un roman de Dominique Manotti intitulé Nos fantastiques années fric, publié aux Editions Rivages. C'est le producteur Eric Névé, qui, en 2003, a fait l'acquisition des droits de cet ouvrage et est entré en contact avec Alexandre Charlot et Franck Magnier, les scénaristes de Maléfique, le premier film d'Eric Valette, pour l'adapter. " Il cherchait un réalisateur, Alexandre et Franck lui ont soumis mon nom, explique le cinéaste. J'ai lu le bouquin, qui m'a plu. Puis rencontré Eric, à qui j'ai proposé une approche du projet... "

Fernandez, pièce maîtresse du film

Personnage au carrefour de tous les axes du récit, Fernandez (Thierry Frémont) était l'une des grandes motivations d'Eric Valette pour faire ce film. " On a beau considérer que c'est une ordure, on finit, comme c'est souvent le cas au cinéma, par s'identifier au personnage qui est le plus en danger, explique le réalisateur. Et si en plus, comme Fernandez, il est humilié en permanence, ne cesse d'en prendre plein la gueule, il se dégage forcément de l'empathie pour sa maladresse. Pour l'anecdote, c'est ce rôle qui a fait qu'aucune chaîne hertzienne n'est entrée dans le financement d'Une affaire d'Etat. Les retours de leurs services cinéma sur le scénario ont été unanimes : "c'est très bien, mais quel intérêt d'autant s'attarder sur lui ?" Alors que justement, à mes yeux, il est le centre du film, l'empêchant de virer à une opposition simpliste entre la flic incorruptible et le politicien pourri. Les zones de gris que diffuse Fernandez dans le film sont indispensables. "
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2008, Les meilleurs films Thriller, Meilleurs films Thriller en 2008.

Commentaires

  • pierredeparscau

    À la fois décevant et surprenant, on sort partagé par ce film qui tangue entre le polar d’action palpitant, le film d’espionnage lent et bavard et la satire décalée. Semi-échec, semi réussite, Une Affaire d’Etat se montre néanmoins bien plus digne de mérite que la plupart des sorties françaises actuelles et l'on souhaitera vivement à Eric Valette de demeurer quelques temps parmi nous avant que les sirènes d'Hollywood ne reprennent leur chant.

    Lire l'article complet ici : http://cinecri.artblog.fr/4549...

  • Zeitnot33

    On ne s'ennuie pas.
    Mais ce n'est pas le film qu'on va ensuite conseiller à quelqu'un d'autre.
    Film qu'on oublie dès qu'on sort de la salle, ou presque.

  • Mich29

    j'ai trouvé l'ensemble sans rythme, très convenu comme scénario, une intrigue inexistante, bonne interprétation de Dussollier dans un rôle plutôt classique ..
    une petit film policièr d'1h40 où rien ne surprend ;-(((

  • Lithan

    Plus qu'un simple polar lambda, "Une affaire d'Etat" ré-invente carrément le thriller politique à la Française, genre déserté il y a presque une trentaine d'années lorsque l'on autorisa les chaînes de télévision hertziennes à produire un film suivant son degré de visibilité lors des prime-time du dimanche soir. S'étant déjà passé de ce système de censure officieuse par l'argent sur "Maléfique", Eric Valette n'a pu compter - encore une fois - que sur lui-même et une bande de fidèles érudits pour concrétiser ce projet qu'il portait depuis 5 ans déjà.
    Un plan sur une cargaison d'armes à feu, un avion qui sillone tranquillement les airs avant d'exploser en plein vol, une partition morriconesque en fond; la séquence d'introduction à elle seule suffit à rassurer le spectateur: ce n'est pas le traditionnel policier du jeudi soir que l'on s'apprête à regarder. Des promesses, dès le départ, "Une affaire d'Etat" en fourmillait. Elles sont toutes tenues, sans exceptions.
    S'appuyant sur un roman faisant fis de toutes les conventions habituelles, le film ne se contente pas de suivre le parcours d'un personnage solitaire en croisade contre le système mais, bien au contraire, se penche sur les intérêts et motivations de trois protagonistes dont les destins vont être amenés à se croiser. Un monsieur Afrique officieux au bord du gouffre, un ex-barbouzard devenu tueur à gage et une femme flic ambitieuse qui ne se laisse pas démonter par un pet de travers. Tous à la fois défenseur et victime d'un système qui les dépassent, tour à tour fidèle et traître à une même cause, Eric Valette brosse le portraits de personnages avant tout profondément humains; secondés et/ou cotoyants de pauvres gars pas plus sympathiques ni antipathiques qu'eux. Ils sont violents dans leur méthode d'action mais tellement prisonnier d'une idéologie et d'un système qu'ils ont pourtant érigés qu'ils en sont plus pathétiques qu'autres choses. André Dussolier, Thierry Frémont et Rachida Brakhni, puis Denis Podalydès ainsi que Jean-Marie Willing incarnent à merveilles cette pléiade de personnages.
    Artistiquement parlant, "Une affaire d'Etat" a été shooté en caméra HD. L'utilisation de ce format donne souvent des images baveuses, mal étalonnées et laissant à croire que l'on matte un porno amateur.
    Rien de celà ici. La photographie est à l'image du film: sombre et rigoureuse, épousant le point de vue d'un cinéaste qui force son spectateur à s'interroger sur une certaine réalité politique et économique. Filmé à hauteur d'homme, "Une affaire d'Etat" immerge complètement le spectateur dans son récit, et la partition envoûtante de Noko nous projète à l'intérieur même du film et de ses personnages. Un grand crû. Merci M.Valette !

  • jo4

    Voici l’un des meilleurs thrillers politiques français de ces dernières années. Même si on peut lire dans l’intrigue comme un livre ouvert, le film est dirigé avec une main de maitre. Tout est fluide, sans bavure, et efficace. Dussolier est aisément impeccable dans son rôle, il en va de même pour Thierry Frémont. Sur un fond musical sobre et plaisant, la réalisation ne cherche pas à appuyer les idées de l’histoire, mais d’approfondir des personnages complets et élégamment présentés. » Une affaire d’état », dans la même lignée que « l’armée du crime » ou « un prophète », est un film français qui a du cran et qui le montre.
    Notations:

  • surfeurdu94

    En tout cas la bande annonce ne donne pas envie, j'ai failli bailler davant la bande annonce alors devant ce film a 2 euros 50...

  • Pimprenellesuperstar

    ouais ça se laisse voir, j'y suis allée pour Rachida Brakni et Thierry Frémont que j'aime beaucoup...ils sont top tous les deux...après le film est pas mal c'est vrai mais bon je peux pas dire que j'en sois ressortie transportée, et je pense que je l'aurais oublié dans une semaine.

  • SamuelOTook

    C'est étonnant le nombre de messages qui disent "un film bie, mais vite ublié et qu'on ne prendra pas la peine de recommander"...
    Je ne sais pas si c'est le fait de peu regarder la télé et Canal+, mais franchement, j'ai trouvé ce film prenant, et en sortant, j'avais la patate comme quand je l'ai trois ou quatre fois dans l'année en sortant du cinéma. Donc oui, pour moi, c'est un film marquant.
    Les personnages sont nerveux, et le réalisateur arrive à nous rendre crédible une quinzaine de personnages, ce qui n'est jamais une mince affaire.
    Ce film ne manque ni de rythme ni de souffle.

    Je serais curieux de voir le matériau de base, le livre "nos années fric", mais en tout cas l'intrigue est crédible et compréhensible.

  • YOUTE

    Excellent film politique et policier. Un Thierry fremont en tueur impressionnant : cet acteur est vraiment une valeur sûre du cinéma. Mais on retiendra également la prestation d'André Dussolier en politicien véreux et aussi celle de Rachida Brakni en flic vraiment courageuse. Un film qui ménage parfaitement la tension et tient en haleine jusqu'au bout.

  • madjax2

    polar tendu et nerveux.Frémont parfait. Il y a une hiérarchie à faire (ou à découvrir) entre toutes ces barbouzes sauf la superbe Rachida Brakni.

  • MiniBond

    je ne m'attendais pas du tout a ce que le film prenne cette tournure là en fait....et j'ai pas forcement été agreablement surpris, ayant été perdu assez vite dans ce dedale de complots et de trahisons de tout les personnages du film (sans exceptions) :saint: Sinon on ne s'ennuie pas et la pleiade d'acteurs est excellente (Dussolier est imperial mais mention très bien a Fremont)...beau jeu de massacre aussi :lol: [spoiler](quasi tout les protagonistes meurent ou se retrouvent dechus de leur poste)[/spoiler]

  • SamuelOTook

    Je m'étais fait aussi la même réflexion : [spoiler]à la fin, des cinq-six personnages principaux, il ne reste que la lieutenant de police... et si le personnage du chef des renseignements généraux, qui est quand même dégradé (donc mort dans son métier) se suicidait aussi, il ne resterait plus que Nora Chahyd et quelques personnages secondaires : son collègue d'Oberkampf, les quelques hommes de main survivants de Mado, le capitaine des renseignements généraux qui a peur de conduire - je ne sais même pas si la colloc' de la call-girl a survécu - ça dépend si Fernandez s'est acquité de la tâche que lui avait confié Mado... ah, si y a aussi le président de notre république qui s'en sort - mais si on a bien compris le film, il a peu de chances d'être réélu, puisque les otages s'agitent à la liste des nombreux morts[/spoiler]

  • nestor13


    [quote]Mais on retiendra également la prestation d'André Dussolier en politicien véreux [/quote]

    Je vois pas en quoi Dussolier est un politicien véreux. D'après ce que je comprends, il veut juste aider son ami le président, mais par des moyens non-officiels.

  • SamuelOTook

    Disons que ce n'est pas un modèle d'honnêteté, compte-tenu de l'utilisation de moyens non légaux : vente d'armes non-officielle, commanditaire d'espionnage et de meurtres, mais après ce n'est que le maillon d'un système, qui sait d'ailleurs qu'il peut sauter à tout moment, pour préserver ce système si le scandale éclate. Il le dit d'ailleurs très bien "le président en retirera tous les bénéfices, si on réussit. Si on rate, nous serons les seuls en cause".. après pour ce travail ingrat de l'ombre, il doit sans doute être grassement payé.

  • Lithan

    .... Et les transactions effectuées par le biais de paradis fiscaux peu regardant sur la provenance et la destination de tout cet argent.
    Mais peut-être que dans le film, le Président de la République n'a pas déclaré 'la guerre aux paradis fiscaux' ! ;)

  • REEP

    J'ai trouvé le film très bien sauf le dénouement assez tiré par les cheveux:

    une novice jouée par votre Rachida, qui vous trouvez si bien, je la trouve dans son rôle, même elle en fait trop...), qui course et arrête un barbouze, spécialiste du nettoyage (un peu exagéré comme même), ensuite notre héros tenace arrive à remonter aux RI, infaisable de nos jours, pour avoir une promo..et remonte encore + haut jusqu'à DUSSOLIER lui même, quel exploit incroyable, on y croit pas..

    Je trouve étrange que le cinéatse ait fait une telle faute dans son scénario: Rachida et MONFILS sont entrés illégalement dans le local du photographe et résultat, un des 2 policiers est mort, la suite aurait été que Rachida soit suspendu de ses fonctions et interrogée, là le film poursuit comme si rien n'était...(c'est comme m^mee un capitaine de police qui est décédé), dû à une erreur de Rachida qui a voulu forcer la procédure...

    Alors, je poursuis ce constat un peu affliggeant de voir comme le souligne un internaute, un jeu de massacre s'enclenche et les seuls qui s'en sortent sont les novices...

    Je rajouterais comme fait étonnant: Mado ait des hommes de paille meilleurs que ceux des RG ou du barbouze Frémont...

    Le film en fait un peu trop sur le règlement de comptes...
    J'aurais aimé une fin plus dure et subtile dans ce milieu politique secret-défense...

    Mais c'est captivant, je le reconnais

    REEP

  • SamuelOTook

    Ma foi la critique de REEP est assez pertinente... C'est vrai que le film a fait le choix d'avoir une héroïne gagnante, plutôt qu'une fin ambigue avec certains magouilleurs qui ont le dernier mot. Ce choix ne m'a pas gêné, car comme tu dit, l'ensemble est captivant...
    La plupart des bémols que tu soulèves sont justes, en particulier sur le voile pudique qui est mis sur l'enquête sur les circonstances de [spoiler]la mort de Bonfils[/spoiler]

    Je vais juste défendre le scénario sur deux points :
    [spoiler]Déjà si le lieutenant Nora Chahyd arrive a arrêter Fernandes, c'est parce qu'il le veut bien... Enfin, c'est comme ça que j'interprète le fait qu'il dépose son couteau sur la place des Tertres : lassitude de tuer et de fuir, plus que peur de l'arme pointée sur lui[/spoiler]
    [spoiler]Sinon, effectivement, Mado est une vraie chef de bande. D'un autre côté, le sexe ça rapporte..Ca ne m'étonne pas qu'elle puisse être une puissante mafiosa, ce qu'on ne suppose pas au début.. Ensuite, est-ce que ses hommes sont meilleurs que les RG ? Il faut rappeler que les RG ont laissé faire à la gare d'Asuterlitz, donc on ne peut dire[/spoiler]

  • REEP

    je suis d'accord avec toi.

    Mais quand je parlais de l'arrestation, ce n'était pas de la phase finale où je voulais en venir mais bien avant.
    [spoiler]pourquoi il ne lui tend pas une embuscade, au lieu de courir? un barbouze s'adapte à toutes les situations, même s'il est blessé.[/spoiler]

  • SamuelOTook

    Je comprends "tuer plutôt que fuir" te semble plus dans l'esprit du personnage...
    Après encore faut-t-il qu'il soit sûr qu'il n'est suivi de près ou de loin que par une personne.

  • thagiantcoucou

    un put... de polar politique fiction. Les autres films du genre (de ces dernières années) n'ont qu'à aller se rhabiller !

  • marcfieldfr

    Très bon polar politique

  • elriad

    Même si la réalisation semble un peu datée, il n'en reste pas moins un sujet interessant, assez peu traité à l'écran...

  • Wolvy .

    "La réal un peu datée"
    :lol:
    d'où tiens-tu cette info :sarcastic:

  • Wolvy .

    Je viens de revoir le film et "à ma grande surprise" il frôle la perfection. La première fois je pense que je n'étais pas vraiment dedans. Comme quoi parfois ça vaut le coup de revoir, dans de meilleures circonstances, des films qu'on a aimé que moyennement. C'est simple, ma note est passée de 6,5/10 à 9/10.

  • tonton-phil

    du bon cinéma à la française comme on l'aime.

    http://les-bons-plans-de-tonto...

  • mmsl35

    une histoire de grosse magouille politique ! ça donne pas confiance aux pouvoirs. 3.5/5

  • beautifulfreak

    Un bon thriller politique, qui rappelle le cinéma engagé des 70's.

  • bistourn

    Histoire pas mal, mais trop français et académique dans la réalisation. N'arrive pas à la cheville des thrillers américains, asiatiques ou d'Europe du Nord... 2,5/5

Voir les commentaires