Mr. Nobody
Mr. Nobody
Date de sortie (2h21min
Réalisé par
Avec , , plus
Genre Fantastique , Science fiction , Drame
Nationalité Français , britannique , belge , canadien
Presse   2,8 24 critiques
Spectateurs
  3,9 pour 4 608 notes dont 770 critiques
Mes amis
Mes amis |
Mes amis Découvrez l'avis de vos amis maintenant !
Mes amis
  pas d'avis de vos amis (pour l'instant)
Voir la bande-annonce
Se connecter sur mon AlloCiné
Tweet  
 

Synopsis et détails

Un enfant sur le quai d'une gare. Le train va partir. Doit-il monter avec sa mère ou rester avec son père ? Une multitude de vies possibles découlent de ce choix. Tant qu'il n'a pas choisi, tout reste possible. Toutes les vies méritent d'être vécues.

Récompenses
1 prix et 3 nominations
Secrets de tournage
10 anecdotes
Distributeur
Pathé Distribution
Box Office France
142 620 entrées
Année de production
2009
Budget
33 000 000 €
Date de sortie VOD
-
Date de reprise
-
Date de sortie DVD
21 juillet 2010
Langue
Anglais
Date de sortie Blu-ray
5 janvier 2011
Format de production
-
Couleur
Couleur
Format audio
-
Type de film
Long-métrage
Format de projection
-
N° de Visa
112536
Plus de détailFermer
Mr Nobody

Mr Nobody (VOD)

Location - 48h (VO+VF) : 2,99 €
Location en HD - 48h (VO+VF) : 3,99 €

louer maintenant avec
  • Mr. Nobody (Blu-Ray)

    Mr. Nobody (Blu-Ray)
    Date de sortie: mercredi 5 janvier 2011

    Logo partenaire neuf à partir de 8,30 €
    Acheter
  • Mr. Nobody (DVD)

    Mr. Nobody (DVD)
    Date de sortie: mercredi 21 juillet 2010

    Logo partenaire neuf à partir de 7,12 €
    Acheter
Mr. Nobody Bande-annonce VO
573 093 vues
18 vidéos sur ce film

Vidéos Bonus Mr. Nobody

Linh-Dan Pham, Sarah Polley, Jaco van Dormael Interview : Mr. Nobody
1 710 vues
12 vidéos bonus

Actrices et acteurs Mr. Nobody

  • Jared Leto

    Jared Leto

    Rôle : Nemo Nobody

  • Sarah Polley

    Sarah Polley

    Rôle : Elise

  • Diane Kruger

    Diane Kruger

    Rôle : Anna, la troisième épouse de Nemo

  • Linh-Dan Pham

    Linh-Dan Pham

    Rôle : Jeanne, la première épouse de Nemo

Casting complet et équipe technique

Critiques Presse Mr. Nobody

Note moyenne :   2,8 pour 24 titres de presse.
  •   20 Minutes
  •   Brazil
  •   L'Ecran Fantastique
  •   Studio Ciné Live
  •   Télé 7 Jours
  •   Excessif
  •   Filmsactu
  •   L'Express
  •   Chronic'art.com
  •   La Croix
  •   Positif
  •   Le Figaroscope
  •   Le Monde
  •   Libération
  •   Mad Movies
  •   Ouest France
  •   Première
  •   Télérama
  •   Cahiers du Cinéma
  •   Le Journal du Dimanche
  •   Le Nouvel Observateur
  •   Les Inrockuptibles
  •   Studio Ciné Live
  •   TéléCinéObs
24 critiques presse

Critiques Spectateurs Mr. Nobody

Critique positive la plus utile Par Joy Cerutti
  5,0 - Chef-d'oeuvre

Ce film m'attendait depuis longtemps mais jamais réellement le temps de le regarder, ni l'envie. Le mal est réparé, comment ai-je pu passer à côté de cette merveille ? Chaque plan est un réel plai... Lire la suite

Critique négative la plus utile Par benoitG80 le 24 janvier, 2010
  1,0 - Très mauvais

Mr Nobody est l'exemple même du film où la forme trahit complètement le fond... Certes les images sont très (trop) belles, la façon de filmer très originale, mais le tout obéit à des effets de mod... Lire la suite

VS
Toutes les critiques spectateurs
  • 269 critiques     35%
  • 204 critiques     26%
  • 90 critiques     12%
  • 102 critiques     13%
  • 49 critiques     6%
  • 56 critiques     7%
770 critiques spectateurs

Photos Mr. Nobody

28 photos

Secrets de tournage Mr. Nobody

Une absence de 13 ans
Secret de tournage sur Mr. Nobody

Nous n'avions pas vu Jaco van Dormael à l'oeuvre depuis Le Huitième jour sorti sur les écrans en 1996. Le réalisateur s'est entre temps consacré à l'enseignement et l'écriture de ce nouveau film. Jaco van Dormael : "Au final, le scénario m'a pris sept ans, tous les jours, de 10h à 15h30, heure à laquelle finissait l'école de mes enfants."

L'infinité des possibilités
Secret de tournage sur Mr. Nobody

Jaco revient sur la genèse du film et explique comment son idée de départ a évoluée : "J'ai pris comme point de départ un court métrage de douze minutes que j'avais réalisé en 1982 : E pericoloso sporgersi. Un gamin court derrière un train avec deux choix possibles : partir avec sa mère ou avec son père. A partir de là, on suit les deux avenirs possibles. J'ai entamé une première version basé... Lire la suite

10 secrets de tournage

Dernières news Mr. Nobody

  • Les "films à totaux"

    Les "films à totaux"

    mercredi 13 mars 2013 | Dossiers - Dossiers
     
     

    La vie, éternelle ou non, la mort, l'amour, le passé, le futur, la science-fiction, un zeste de voyage dans le temps pour certains...bienven... Lire la suite

  • Quiz Cinéma - Tattoo... trouvé ?

    Quiz Cinéma - Tattoo... trouvé ?

    vendredi 20 janvier 2012 | News - Culture ciné

    Saurez-vous retrouvez les 30 films dans lesquels apparaissent ces tatouages ?

  • Les "Magritte" du cinéma : première édition !

    Les "Magritte" du cinéma : première édition !

    lundi 7 février 2011 | News - Festivals

    Le samedi 5 février au soir avait lieu chez nos voisins belges la première édition des "Magritte" du cinéma, équivalent de nos César françai...

8 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Commentaires

  • Sam Bouhafs

    un film extra terrestre.............comme on en fait plus ....un pure chef-d’œuvre......

  • DSPK21

    Entièrement d'accord avec coralie

  • MsNobody

    Une bande son fantastique (NB:"the melanesians choirs"), une technique de réalisation qui relève du Génie par sa complexité et sa diversité ,une réflexion et une morale qui laissent place au choix ,pour chaque spectateur d'en déduire sa propre finalité. Il me semble que ce film a conditionné ma perception de la vie ...Un film qui rend heureux , triste , mélancholique , nostalgique , rêveur ... un film qui nous laisse à cotés de nos pompes , en lévitation dans des nimbes oniriques .

  • lekimonorouge

    Ce film tourne surtout autour de la vie amoureuse et sexuelle du personnage, youpi

  • smitha92

    Hate, hate.. Je vais à l'avant-première vendredi !

  • hochedestructor

    Ma critique en avant-première de cette déconfiture sur mon blog, SILENCIO : http://benjicritique.blogs.all...

  • nathansatva

    Vu en avant première ce vendredi, tout simplement superbe. On a pas beaucoup l'occasion de voir des films qui sont posés, où le temps de les faire a été pris. C'est une réussite, tant pour le spectacle que pour la réflexion.
    Les scènes sont bien filmées, tortueuses, émouvante. On apprécie d'autant plus le film quand on a un petit bagage scientifique, mais même sans cela, les frissons lors de certaines scènes sont puissant.
    Laissez-vous aller à ce rêve. Sommes-nous réels, est-ce que j'existe vraiment, d'où viens-je....
    A voir si vous avez aimé The Fountain par exemple.

  • Tirafkan

    Une affiche siiiiiiiiii moche pour un film qui doit être superbe

  • -Oryx-

    Vu il y a 2 jours, également en présence de Jaco Van Dormael. Courez-y ! Le film est magnifique, d'une intense poésie visuelle et très touchant. Le thème lui-même est déjà prenant, mais la façon dont il est abordé le rend vraiment superbe. La mise en scène est très inventive et donne lieu à quelques scènes extraordinaires. En plus, le film est très travaillé, on sent qu'il a été préparé pendant longtemps et mériterait d'être revu encore et encore pour en cerner la symbolique. Les acteurs sont parfaitement dans leurs rôles. Pour moi, c'est un des plus beaux films que j'ai eu la chance de voir.

    Pour ceux qui cherchent à faire le parallèle avec d'autres films (j'ai vu qu'on mentionnait "The fountain" notamment) bin... je ne sais pas quoi vous dire. "Mr Nobody" est très différent, de par ses couleurs, sa mise en scène, son humour et bien sûr son propos. Je ne vois pas vraiment de film qui lui soit réellement semblable.

    Bref, comme déjà dit : courez-y !

  • -Oryx-

    Et j'oublie de mentionner les touches de surréalisme qui se rendent ce film encore plus unique.

  • Chocolat78

    Une pensée douce amère pour celui qui m'a fait aimer le cinéma : le grand Krzyzstof Kieslowski qui a réalisé le film "le Hasard" en 1981, dont l'idée ressemble étrangement à celle de ce film ... !!!

    http://www.allocine.fr/film/fi...

    Il faut rendre à César ce qui appartient à César.

  • acariatre

    Mr. Nobody est un « film-somme » qui fourmille d'idées et qui continent en réalité une dizaine de films différents. Un film à saluer déjà par cette volonté rare d'aller au bout de ses principes sans peur et sans reproche.

    Mais malheureusement, Mr. Nobody est aussi handicapé par la tentation de trop en faire, trop en mettre. Et le spectateur, d'abord emballé par la richesse de ce qu'on lui présente, est bientôt assommé par tant d'idées effleurées.

    A voir pourtant sur grand écran une fois préparé à ses 2h20 et ouvert à un voyage singulier parmi cette somme de films possibles.

    ma critique : http://en-toute-impunite.blogs...

  • CINARTIN

    Un magnifique film !! à voir absoluement !
    Un tourbillon d'image qui fait de même dans notre tête... Une douce poésie mené par un scénario philosophique et des effets spéciaux époustoufflant...
    Un sacré mélange qui m'a plu !!

    Un réalisateur (particuliérement intéressant dans sa démarche...) et Jared Leto à suivre et à poursuivre...

  • -Oryx-


    [quote]Mais malheureusement, Mr. Nobody est aussi handicapé par la tentation de trop en faire, trop en mettre. Et le spectateur, d'abord emballé par la richesse de ce qu'on lui présente, est bientôt assommé par tant d'idées effleurées.[/quote]

    Mais c'est justement l'effet recherché, à mon sens. Après le film, Jaco Van Dormael nous disait avoir voulu faire un film sur la vie, qu'il juge complexe et qu'il ne comprend pas. C'est un film rempli de questions et dénué de réponses.
    Bref, c'est ça la vie que nous présente le réal: quelque chose de vaste, de mystérieux et d'insensé, infiniment compliqué. La majorité des films nous proposent une structure simple, très logique et suivie. Van Dormael part du principe que ça ne sert pas son propos, que le cinéma, en ce qu'il simplifie la vie, ne rend pas facilement compte de sa complexité et de sa démesure.

    Perso, je trouve que Van Dormael l'explique très bien sur le site internet du film :
    "Mr. Nobody est un film sur la complexité. Le challenge était de parler de la complexité à partir d'un médium qui tend à simplifier. C'est aussi un film sur la vie. Alors qu'au cinéma, chaque scène est indispensable et tout converge vers la fin; ma vie, elle, est pleine de trous, de hasards, de scènes inutiles et va inévitablement vers la mort. C'est ce qui fait sa beauté.
    C'est un film sur le doute. Mais je peux me tromper... Mais c'est avant tout un film sur le choix. Dans nos choix, quelle est la part de hasard ? Pourquoi fait-on un choix plutôt qu'un autre ? Qu'est-ce qui fait que notre vie est ce qu'elle est ? (...) Est-ce qu'un inconnu à l'autre bout de la planète a changé sans le savoir le cours de votre vie en se faisant cuire un œuf ? (...) Quand on doit faire un choix, il n'y a jamais seulement deux options possibles mais une infinité qui découlent des deux premières. C'est une arborescence. Avec ce scénario, j'avais envie de faire sentir ce gouffre né de l'infinité des possibilités. (...) Je voulais parler de la complexité, à travers le cinéma qui est, lui, simplificateur. Alors que la réalité qui nous entoure est de plus en plus complexe, l'information est de plus en plus succincte, les discours politiques sont de plus en plus simples. C'est la complexité qui m'intéresse. Pas les réponses simples, qui sont rassurantes mais forcément fausses."

    Bref, c'est cette vie "pleine de trous et de hasard" que le film nous montre. Tant mieux, donc, si l'on s'y perd, car c'est un film qui ne présente que des questions.

    Dans la critique postée sur ton blog, tu écris "le film peine à inscrire ses propres limites", mais est-ce étonnant (dommageable ?) dans la mesure où il se veut un reflet de nos vies, dont les limites sont invisibles et inconceptualisables ? Perso, je trouve que c'est ce qui fait la richesse du film, d'autant que c'est voulu.

  • -Oryx-

    Non, selon Van Dormael, le point de départ de Mr Nobody serait le court métrage "E pericoloso sporgersi", qu'il avait réalisé au début des années 80 et qui a pour synopsis :

    "L'eloge de la folie pure. Les avenirs possibles du fils d'un chef de gare."

  • -Oryx-

    Hummm, mes posts remontent le temps, c'est la folie ici...

  • acariatre

    Merci G_rion pour ta réponse commentée ! Je comprends ce qui peut te contrarier dans mon jugement qui peut paraître hâtif.

    En réalité, j'ai moi aussi été transporté par ce voyage. J'ai réellement apprécié le style Jaco Van Dormael et son propos volontairement dense et complexe.

    Mais pourtant, j'ai fini par en être exclu tout doucement, écrasé par trop d'éléments, par ce discours en spirale. Cela a servi le film à mes yeux un moment puisque, comme tu le dis, c'est un film sur la vie, sur ses questions, sur ses doutes.

    Mais cela a fini par devenir trop, trop complexe, trop travaillé, trop exclusif. Et je suis sorti du film durant sa dernière heure. Peut-être n'étais-je pas dans les bonnes dispositions pour le voir, pas assez préparé et il est sur que je le reverrai pour cette richesse folle qui l'anime !

    ma critique : http://www.allocine.fr/film/fi...

  • armandvigo

    c'est un film magnifique !!! c'est étrange qu'il y ait un tel fossé entre ceux qui aiment et ceux qui n'aiment pas. Pour ma part c'est un de mes films préférés depuis très longtemps. Un film qui reste en tête et auquel on repense avec plaisir...

  • Sibaal

    Vu en avant-première au Max Linder, ce film est un chef d'œuvre visuel ! Une vraie claque poétique. Où comment les choix que l'on fait (ou ne fait pas) déterminent notre vie entière... Et c'est magnifique de l'imaginer à la manière de Jacob Van Dormael. Des images me restent en tête encore quelques semaines après... La photographie et les plans sont travaillés, rien ne dépasse. On se perd agréablement et on se laisse entraîner dans la folie maitrisée de ce film qui porte sur un thème si proche de nous qu'il en est troublant. Un film parfait à l'esthétisme fort ! Vraiment fort.

  • MOC

    Ayant suivi la carrière de Jaco Van Dormael depuis le début (j'avais vu le court métrage qui a inspiré Mr. Nobody, en première partie du Retour du Jedi en 83, au cinéma, et depuis j'ai suivi son parcours, ses interviews, ses films)... je suis vraiment frappé de retrouver ici comme un film-testament reprenant absolument tous les thèmes qu'il a déjà abordé, mais en les lançant en l'air et en lumière, comme un feu d'artifice opulent.

    Un film-somme, forcément indigeste si on le regarde avec les deux yeux grands ouverts de la Raison.

    Parce que oui, forcément, il y a ceux qui aiment se perdre dans l'univers de quelqu'un, et d'autres qui détestent les parcours pas bien fléchés... pareil, on aime ou on déteste les puzzles... et même si certaines des pièces de cette grande composition ont déjà servi (bourré de références, parfois un peu faciles, j'avoue)... personnellement, j'ai gardé là, à chaud, toute l'énergie déployée par cet objet cinématographique atypique.

    Et c'est cette l'énergie et cette générosité... qui manquent tant au cinéma mais aussi plus globalement à notre société de nos jours.

    Alors, un peu naîf comme film?
    Oui.
    Un peu excessif et tape à l'oeil dans sa forme?
    Oui.
    Un peu indigeste?
    Oui.
    Un peu labyrinthique?
    Oui.
    Un peu vain?
    Oui.

    Mais finalement... tout à l'image d'un concentré de vie!

  • MOC

    (suite)
    Après, au delà du surréalisme poétique qui pointe son bout de nez très souvent, et qui, à lui seul, vaut le détour,... on peut en effet reprocher l'aspect "vitrine": les choses et surtout les relations, sont tellement vite effeuillées, un peu comme un scratchbook d'animation, que l'on a parfois du mal à s'attacher aux personnages.

    Or, et c'est la le paradoxe du film, basé tout entier sur la thématique du choix, de la bifurcation, de l'implication (ou la non-implication)... le spectateur n'a pas d'autre choix que de suivre. Sans s'impliquer réellement.

    Reste néanmoins une oeuvre forte de par son désir, franc et sincère, de nous faire réfléchir, non sur LE sens de la vie... mais sur LES sens qu'on peut lui donner.

    Et rien que pour ça, et au vu du mini débat qui a suivit entre mes amis après la projection, je me dis que c'est un film à côté duquel il ne faut pas passer.

    (critique à venir sur )

  • ZoWt

    Impatient de le voir, ça fait plus d'un an que j'attends ce film.

    en tout cas, les critiques presse sont soient parfaites, soit décourageantes !

  • MOC

    En effet, Chocolat78, c'est vraiment troublant.
    Mais pour info :

    "Le Hasard est un film polonais, réalisé en 1981 par Krzysztof Kieślowski, interdit pendant six ans par le régime communiste en Pologne et finalement présenté au public en 1987."

    Or, le court-métrage qui est à la base de Mr. Nobody, Van Dormael l'a réalisé en 1983 (je l'ai vu en salle cette année-là).

    Donc, ... à moins que JVD n'ait eu accès à ce film, interdit et bloqué en Pologne entretemps, ce n'est pas un 'remake' et il semble bien que ce soit une vraie coïncidence.

    De plus, dans le court-métrage (et le film) de Jaco...le personnage fini par faire un choix, prendre une décision.(et on pourrait dire + sur cette 'fin' qui le démarque du film de Kieslowski, mais je ne dévoilerais rien du final ici)

  • Manu4cine

    Personnellement j'adore l'idée et les critiques sont toujours les biens venues car elles aident a progrésser bla bla toujours le mm baratin mais franchement ce film est magnifique je l'ai vraiment bien aimé mais des fois les critique de certain on peut s'en passer ...

  • alastor78

    [quote]LOL. Jolie catégorisation. Vous plaquez l'arrogance par contumace sur ceux qui seraient dans le moule de votre vision, dans votre carcan, si ça c'est pas de l'arrogance... M'enfin, le jour où les gens dans ton genre et ceux qui usent de terme péremptoire auront assimilé que l'objectivité est discutable et qu'ils ne sont en rien gardien du bon goût général, les discussions entre cinéphiles ressembleront à quelque chose. Notez que je dis pas que c'est jamais le cas, mais y a des cas, je vous jure... Bref, pour ma part, j'ai plutôt bien apprécié ce film.[/quote]

    Je ne plaque rien du tout, je constate simplement que les gens ayant adorés le film vante bien souvent sa structure non linéaire qui selon eux invite à la réflexion. Mr. Nobody, c'est une tromperie parce que le film nous fait croire qu'il nous invite à la réflexion alors qu'il n'est pas compliqué. C'est un méli-mélo d'histoires très simples et en plus de ça la clé du mystère est donnée à la fin du film. Il flatte l'égo parce qu'il donne l'impression aux spectateurs ayant compris le film qu'il leur était tout particulièrement destiné et qu'ils sont donc "à part". Hors le film n'a rien de compliqué, c'est juste son emballage qui donne cette impression.
    ça n'est pas une question d'objectivité, c'est de la psychologie de bac à sable. Enfin les discussions de cinéma auront un sens quand des gens arrêterons de se dire "cinéphile" comme si ça leur donné une quelconque autorité en la matière et arrêterons de croire qu'un débat c'est forcément deux personnes qui s'échangent des politesses et exposent des arguments sans chercher à convaincre.

  • alastor78

    "C'est un film que j'ai trouvé respectueux du spectateur, qui n'apporte pas de réponses et qui renvoie à nos vies propres. Bref, le film m'a touché, non pas sur un plan intellectuel, mais sur les plans personnels et esthétiques."

    Mais c'est très facile de faire un film sur la signification des choix qu'on fait dans nos vies. C'est un thème universel comme l'amour, la vie ou la mort et c'est donc normal que ça parle à tout le monde. ça ne veux pas pour autant dire que le thème est bien traité, les différents scénarios exposés sont tout de même très stéréotypés et même téléphonés. Certaines scènes sont de vrais clichés: la première fois filmée comme dans une publicité, la goutte d'eau sur le papier, l'attente sur le pont. Quand on y réfléchit les personnages n'ont pas de volume (ils n'ont aucune histoire, aucune psychologie) ce qui rend ces histoires fausses et ces scènes si stéréotypés.

    Quand au plan esthétique, comme beaucoup de monde la souligné Mr. Nobody est filmé comme une publicité: On prend un décors très urbain avec un fort contraste des couleurs, on use de ralentis et d'effets spéciaux qui jouent sur le décalage avec le réalisme de l'univers, on ajoute une musique pop et le tour est joué. C'est totalement aseptisé, ça n'a aucune vie.

    Quand à Lynch je l'évoque parce que ça reste une référence en matière de film inssaisisable. Lynch c'est un vrai artiste qui laisse ses films libres à l'interprétation et dont la narration est vraiment déstructuré tendis que Nobody fait semblant de l'être. Lynch joue avec le montage et Dormael se passe carrément de montage (le film aurait autant de sens dans n'importe quel ordre, les scènes étant toutes émotionellements égales ou presque) et c'est une nuance qui me semble faire toute la différence.

  • jo4

    Avec des faux airs d’un Vanilla Sky et une chronologie brouillée façon 21 grammes, Mr. Nobody se fraye un chemin à travers des milliers de voies déjà tracés. Le film est une fresque étincelante colorée par un style plus que travaillé, mais son thème trop poussé la rend inaccessible. Lorsque nous sommes face à une toile, aussi belle soit-elle, nous ne pouvons que l’admirer sans vraiment s’en imprégner. C’est un peu ce qui se passe avec Mr. Nobody, perdu dans de beaux dessins on cherche la sortie. La réalisation suit une logique bien modelée, le jeu d’acteur suit l’éclat des images, les musiques, même si redondantes, suivent l’ambiance magique, mais le spectateur ne sait pas ce qu’il doit suivre. Chacun ressentira de façon différente l’atmosphère créatrice ou pillarde que dégage le film.
    Notations:

  • BiggerThanLife

    Le côté "pub" du film vient sans doute d'une volonté obsessionnelle du réalisateur de faire "de beaux plans" à chaque plan ! Michael Bay aussi (provoc lol... pas temps lol que ça... car Bay vient de la pub et d'un point de vue visuel, il est très bon, bref ) Chaque plan donc, chez certain réalisateur, est tellement poussé esthétiquement que cela en devient indigeste à la longue !

  • alastor78

    http://www.youtube.com/watch?v...

    Cet extrait du film montre assez bien ce côté pub là encore.

  • Christopher Ramon?

    Jaco Van Dormael signe un ensemble très moyen dont on ne sait trop quoi penser. On alterne les bons moments d'émotions et d'humour, là où on parle réalisme, et les moins bons côtés, où le réalisateur surcharge son film, enfonce son scénario dans l'ennui et l'incompréhension.

    J'en sort donc avec un film moyen, où Jared Leto vaut bien le déplacement (n'en déplaise aux groupies). Mais il ne restera pas dans les annales.

  • jimboss

    admirable.

  • Synot

    Touchant et original... Ce film m'a séduit mais déroutera celui qui ne s'accrochera pas à l'histoire dès le début !

  • olivieratton

    J'ai lu vos analyses, elles sont toutes intéressantes(ou presque)je vais tenter à mon tour d'y mettre mon grain de sel :

    Quelques plans sublimes, la réal est très soignée, le casting est très bon(çà fait toujours plaisir de voir une frenchie poussait la porte d'Hollywood, de plus avec talent). La BO est sympa mais je la trouve un peu facile(beaucoup de morceaux célèbres, on aura l'approbation du spectateur) de plus par moment je la trouve un peu trop présente(comme certains l'ont souligné), cela alourdie l'effet "pub" de certaines scènes.
    L'idée du journaliste : très très savoureux, il m'apparait comme être UN spectateur, il se pose les mêmes questions que nous(quelle vie est la vraie? Comment pouvez-vous être mort et vivant en même temps Mr Nobody).
    Le gros gros point noir(à mon gout bien sûr) la fin!!! Pas aussi tortueuse que Mulholland Drive, moins énigmatique no country for old men. En sortant de la séance on se dit : so what? Les pensées d'un bambin de 9ans? Tout çà pour çà?? Pourquoi ne pas donner une raison scientifique à la "démence" du vieux Némo?Du genre, il a Alzheimer, et imagine donc sa vie si ces choix avaient été différents. Nous avons le droit à une fin pseudo lyrique, voire même métaphysique, et même scientifique.
    Bref je suis déçu de ce film.

  • chacelu

    je sors juste de la salle de cinéma, c'est un film magnifique qui fait réellement réfléchir sur la vie, nos choix, l'importance de nos choix...
    SUBLIME ! !

  • chacelu

    Van Dormael parle très bien de son film, y a pas à dire...
    comment ne pas être d'accord avec ça ?

  • oc?ane c.

    Ce film m'a trotté dans la tête pendant 48h !
    Je n'arrive pas à m'en défaire, c'est vraiment le genre de film qui DEVAIT absolument exister. Il est plus que l'exemple parfait du film parfait. Il est ... comment dire. Au dessus des espérances - des miennes en tout cas.
    On ne comprend pas tout sur le coup, mais l'impact qu'il a, à moyen et long terme sur un individu est visible, palpable.
    Tout dans ce film est réussi.
    Personnelement je trouve que ce film devraut être vu par tout cinéphile qui se respecte, et même par les autres.

    Pour résumer : FILM A VOIR !!!!!!

  • zazasalindre

    Étrange, déroutant mais qui me semble vaut la peine d'être vu...

  • astilbe

    un film d'une beauté rare, dont le travail de montage et le scénario ont été parfaitement ciselés et savamment orchestrés.
    un chef d'oeuvre.

  • Fl0wie

    Bien aimé ce film un peu bordélique !

    C'est selon moi un film très philosophique, un peu trop d'ailleurs, car il a tendance à mélanger tout et n'importe quoi, sans forcement que tout soit lié, on retrouve l'idée du hasard et de la nécessité, la réminiscence de Platon, tiens allé un peu de Descartes sur la délibération d'un choix. . . (après ce n'est que mon interprétation)

    Mais voila, tout ca est trop bordélique, d'où peut être les petites perches avec les scènes, ou durant l'émission, Nemo, (se) nous posent des questions (en vrac).

    Mais malgré tout, ce film m'a fait décoller, par son ambiance space, son histoire à multiples choix, ses chansons ! (très bonne BO)
    Le fait que le film ne soit pas linéaire est un plus dans le film, sinon, le film nous auraient paru encore plus long, parce que, ces 2h je les ai vu passer...

  • -Oryx-


    [quote]Y'a aucun rapport avec le manque de linéarité et le côté "inssaisisable de la vie", c'est de la philosophie de contoire ça. L'auteur cherche juste à mimer la manière dont fonctionne notre pensée, c'est à dire de manière non linéaire.[/quote]

    Tu as des sources qui te permettent d'appuyer la partie mise en italique ? Parce que je suis presque certain que tu te trompes et que le fonctionnement de notre pensée n'a rien à voir ici. Je ne sais pas si tu as lu, en page précédente, le post où je cites les propos que Van Dormael tient sur le site officiel du film. On y lit :
    "C'est aussi un film sur la vie. Alors qu'au cinéma, chaque scène est indispensable et tout converge vers la fin; ma vie, elle, est pleine de trous, de hasards, de scènes inutiles et va inévitablement vers la mort. C'est ce qui fait sa beauté."

    Donc si, il me semble que la structure du film est liée à la structure de nos vies... "pleines de trous, de scènes inutiles, de hasards" et on pourrait ajouter "d'absurdités, de surprises et de non-sens". Tant pis pour la philosophie de comptoir, hein... ;)

    [quote]Ensuite tu dis que c'est pas filmé comme une pub mais qu'on retrouve des éléments d'une pub...Donc c'est filmé comme une pub?
    Je suis désolé mais si une figure géométrique à trois côtés et un angle droit je pense à un triangle rectangle...que tu veuilles lui en changer le nom ça ne regarde que toi.[/quote]

    Non, c'est une erreur sémantique ça. Certaines scènes du film font penser à des publicités parce que les 2 visent à installer une ambiance surréaliste, idéale et surfaite.
    Je ne cherche pas à changer quoi que ce soit, je cherche à comprendre la démarche. Tu disais qu'il s'agissait de marketing, de faire quelque chose qui plait aux gens. Je te dis que non, le but est autre. Tout comme le but n'est pas de "ressembler à une pub".
    Si je reprends l'exemple de Malick, son but n'est pas de filmer comme un docu sur la nature, même si parfois ça y ressemble. Les 2 se ressemblent, mais les buts sont autres.
    C'est quand même pas si difficile à comprendre, si ?

    [quote]Certes c'est un film sur le choix, et tout ça mais c'est aussi un portrait et une énigme. Dumael a juste oubliés ces deux derniers aspects en chemin.[/quote]

    Jamais lu une seule interview de Van Dormael où il énonce que son film est une énigme. Je ne peux que reprendre un autre passage de l'interview du réal :
    "Quand on doit faire un choix, il n'y a jamais seulement deux options possibles mais une infinité qui découlent des deux premières. C'est une arborescence. Avec ce scénario, j'avais envie de faire sentir ce gouffre né de l'infinité des possibilités. (...) Je voulais parler de la complexité, à travers le cinéma qui est, lui, simplificateur. Alors que la réalité qui nous entoure est de plus en plus complexe, l'information est de plus en plus succincte, les discours politiques sont de plus en plus simples. C'est la complexité qui m'intéresse. Pas les réponses simples, qui sont rassurantes mais forcément fausses."
    Très franchement, tout est dit. Je ne vois pas comment l'expliquer autrement. Et ce n'est pas parce que tu as compris le film comme étant une énigme qu'il a été conçu comme tel. Le film n'est pas une énigme, celle-ci est juste un moyen de faire sentir la complexité de la réalité.

    [quote]Je disais qu'un "vrai" artiste se démarque parce qu'il créer l'oeuvre qu'il doit créer et pas celle qu'il veut qu'on créer.[/quote]

    Un artiste de rue qui réalise le portrait qu'on lui demande, un peintre qui réalise une copie de tableau (ou un portrait lui aussi) ou un musicien qui compose sur le thème qui lui est donné sont-ils de faux artistes ?
    Outre qu'un artiste n'est pas plus libre que n'importe qui d'autre, il est également impossible de déterminer avec certitude ce qui est destiné à plaire ou ce qui est fait "librement".

    [quote]Je trouve que c'est une étrange coïncidence de voir un film qui empruntes des éléments à la pub à une époque ou le style surréaliste de ces pubs plaisent particulièrement aux jeunes.[/quote]

    Le côté totalement décalé se retrouvait déjà dans "Toto le héros", sorti il y a près de 20 ans... C'est bien davantage la patte du réal que de l'opportunisme ;)

    Sur le chef d'œuvre, bah que te dire ? Chacun ses goûts ? Sinon, je ne trouve pas du tout que la réalisation soit commune.

  • -Oryx-

    Même réaction ! :bounce:

  • otarierom

    Personne n'a une explication (symbolique?) sur le fait que chaque fille soit représentée tout au long du film par la même couleur (jaune/bleue/rouge) ?

  • -Oryx-

    On a posé la question à Van Dormael lors de l'avant première. Il n'y a pas vraiment de réponse, il a "senti" qu'il voulait faire comme ça. Il y a aussi les éléments : l'eau est très présente dans l'histoire avec Jeanne (la piscine), le feu l'est dans l'histoire avec Elise (il brûle sa voiture, le camion explose,...) tandis que l'air est représenté par le vent dans l'histoire avec Anna (il y a pratiquement toujours du vent quand on la voit), même si j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup d'eau avec Anna également.
    Pareil là aussi, pas vraiment d'explication (il a réfléchi longtemps avant de répondre en disant qu'au fond, il ne savait pas vraiment pourquoi il avait voulu assigner une couleur et un élément à chaque relation).

  • Matrim

    Ahh ce film ou comment passer une aprem midi magique !!! Franchement au bol, c'est le film qui passait quand je suis arrivé au ciné, j'entre dans la salle... et je vois le tit vieux ^^ Ha sérieux je sais pas l'histoire m'a vraiment plus meme si au final je ne sais pas si j'ai vraiment compris le film. Tellement tordu au fond. La seule chose qui reste dans ma tete c'est que toutes les vies méritent d'etre vécus. Vraiment bonne surprise pour ma part!!

  • alastor78


    [quote]Tu as des sources qui te permettent d'appuyer la partie mise en italique [/quote]

    C'était plus une marque de condescendance qu'une citation en fait, désolé c'est un peu dure d'être condescendant à l'écrit.

    [quote]Parce que je suis presque certain que tu te trompes et que le fonctionnement de notre pensée n'a rien à voir ici[/quote]

    Tu as raison, je suis persuadé que malgré le fait que l'histoire est pensée par un enfant de 9ans, le fonctionnement de la pensée est une idée qui n'est jamais abordée, c'est tout à fait logique ce que tu dis là. Et j'aime beaucoup le "je suis presque certains que tu te trompes" qui ne s'encombre pas de justification, bref passons.
    Je n'aurai pas du utilisé le mot "linéaire" mais plutôt chronologique. et plutôt que de "pensée" parlons d'imagination, vu que Mr.Nobody c'est aussi un film sur l'imagination (oui je sais Dumael ne l'a pas dit en interview, on s'en fou). Maintenant on imagine pas forcément une histoire de manière chronologique et c'est ce processus là qui est mimé dans le film.
    Sinon pour te répondre je dirais que tous les films sont sur la vie mais il y a une idée sous entendu dans les propos de dumael, celle que quand il PENSE a son existence, il ne se la remémore pas de manière chronologique, il voit des trous, etc...
    J'aime quand tu me donnes raison malgré toi :)

    [quote]Certaines scènes du film font penser à des publicités parce que les 2 visent à installer une ambiance surréaliste, idéale et surfaite.[/quote]

    Je n'ai pas dis que la volonté de l'auteur n'était pas louable, j'ai surtout dit qu'on pouvait le faire sans filmer toutes les scènes comme des pubs. Pour certaines scènes c'est tout à fait justifier (la séléction des bébés, le cadre de banlieusard dans lequel il évolue en mariant l'une des filles) pour d'autre ça donne juste un côté artificiel au film, ça gache la simplicité du moment, la simplicité des émotions qui y sont véhiculé (la scène de la gare). (Oui je sais tu vas dire que c'est subjectif, faut faire avec...Tout comme Mallick ne me fait jamais penser à un docu nature!)

    [quote]Un artiste de rue qui réalise le portrait qu'on lui demande, un peintre qui réalise une copie de tableau (ou un portrait lui aussi) ou un musicien qui compose sur le thème qui lui est donné sont-ils de faux artistes ?[/quote]

    Tu prends le problème dans le mauvais sens. Beaucoup de films sont à l'origine des commandes, mais l'artiste va réaliser son oeuvre comme il le sent lui. Il se l'approprie.
    Le peintre de rue qui réalise le portrait qu'on le demande, il tentera d'être le plus fidèle possible au modèle (quoi que pas forcément) mais il y aura une grande part d'appropriation dans son travail. Prend les autoportraits de Lucian Freud, l'artiste contemporain, c'est une vision personnelle qu'il livre de lui même (et des autres).
    Il y a toujours des pressions extérieurs et on fait toujours plus ou moins des compromis mais Dumael a l'air de pleinement assumé son style non? Mon interrogation est donc légitime: Est-ce qu'il ne cherche pas juste à séduire le public de manière facile avec sa réalisation tape à l'oeil?

    [quote]Jamais lu une seule interview de Van Dormael où il énonce que son film est une énigme. Je ne peux que reprendre un autre passage de l'interview du réal :[/quote]

    C'est super naïf de croire qu'un auteur c'est lui même tout de l'oeuvre qu'il a composé! Je suis sure que dans les analyses littéraires qu'on fait de romans célèbres on retrouve des idées auxquels les auteurs eux même n'ont jamais pensé pour la simple et bonne raison qu'ils ont moins de recul que nous. Une oeuvre c'est quelque chose que le public s'approprie. Ce n'est pas parce que Dormael n'a jamais dit que le film n'était pas un puzzle que ce n'en est pas un.
    Faut être sacrément idiot pour ne pas se demander comme le journaliste du film de temps à autres: mais qui est Mr. Nobody? Ou est la vérité là dedans?
    Si ce n'est pas un puzzle, si ce n'est pas une énigme...Alors pourquoi ne nous dit t'ont qu'à la toute fin que tout se passe dans la tête d'un enfant?
    Certes ce n'est pas ce qui importe le plus dans le film, mais une oeuvre à toujours plusieurs niveaux de lectures, si tu as envi d'en ignorer totalement les plus évidents pour plonger dans le film libre à toi.

    [quote]Le côté totalement décalé se retrouvait déjà dans "Toto le héros", [/quote]

    C'est pas le côté décalé que je dénonce, ça c'est un des points positifs de la réalisation. Je dénonce les couleurs tape à l'oeil et trop contrastés qui ne servent à rien, les cadrages que je n'ai plus en mémoire mais qui l'a aussi m'évoquer la publicité, etc...
    Après comme je disais, tout le film n'est pas réalisé comme ça mais dans certaines scènes, ça saute aux yeux.

  • bewyder


    [quote]On a posé la question à Van Dormael lors de l'avant première. Il n'y a pas vraiment de réponse (...)[/quote]
    [quote] (...) il a réfléchi longtemps avant de répondre en disant qu'au fond, il ne savait pas vraiment pourquoi (...) [/quote]
    Il s'agit là de réponses sur des questions précises mais j'ai volontairement coupée la citation car c'est à peu près ce que je ressens au sortir de la séance : il n'y a pas vraiment d'explications aux différents pourquoi, il ne sait pas pourquoi.

    Alors oui c'est volontairement compliqué pour montrer que la vie l'est, etc., etc.. Mais là ca l'est un peu trop inutilement pour moi. Si l'esthétique et la forme sont intéressantes (bien qu'au bout d'un certain temps, ca m'a parut franchement lourd), le fond ramené à la pensée d'un enfant est à la fois mince pour le spectateur et bien trop grand pour un gamin de cet âge (remarque sous le coup de la déception, après l'imagination permet tout).

  • Orti

    [quote]
    Le gros gros point noir(à mon gout bien sûr) la fin!!! Pas aussi tortueuse que Mulholland Drive, moins énigmatique no country for old men. En sortant de la séance on se dit : so what? Les pensées d'un bambin de 9ans? Tout çà pour çà?? Pourquoi ne pas donner une raison scientifique à la "démence" du vieux Némo?Du genre, il a Alzheimer, et imagine donc sa vie si ces choix avaient été différents. Nous avons le droit à une fin pseudo lyrique, voire même métaphysique, et même scientifique.
    Bref je suis déçu de ce film.[/quote]

    Et si le vieux délirait ? Et sil il était mort ? Et si... ?
    Dans le fond, ce que j'aime dans ce film, c'est aussi la possibilité de faire son propre film. On peut partir de à pour imaginer d'autres possibilités. Tout n'est peut-être pas montré, et la caméra est subjective (dans le sens où elle ne montre pas la réalité) pendant les 3/4 du film. Alors et si elle l'était pendant tout le film, au fond ?

  • jdf63

    un des meilleurs films de l'histoire du cinéma !

  • nanahoopzy

    ça me tarde de le voir :)

  • Claire-Bear

    un mot.... LONG .. et très tiré par les cheveux! C'est ce que je recherchais dans un sens, mais là.... Presque trois heures intenables assis, difficile de rentrer dans le sénario, qui avait pourtant tout l'air du sénario poétique et philosophique que j'apprécie... Et quelques incohérences au niveau des dates..
    Pour ceux qui ne sont pas surs, je conseille de le voir en dvd

  • noumak

    [quote]en empruntant un peu à la Terre entière (j'ai compté plus de 15 références directes ou indirectes de films),[/quote]

    salut MOC,

    j'aimerais bien que tu m'indiques les 15 references directes ou indirectes dont tu parles (il n'y a pas de polémique dans ma demande, je suis juste curieux, car je ne les ai pas remarquées).
    postes les ici (avec bornes spoilers) ou envoie les moi en mail perso (noumak@club)

    merci


  • Genla

    lolo

  • StephfromScot

    Génial ! Pour ceux qui ont aimé Eternal Sunshine of the Spotless mind ou Encore la Science des rêves.

  • zrometal

    si vous voulez voir Mr Nobody le Film en streaming et Exclu sur ce Lien :
    http://housestream.eb2a.com///...

  • Lo?c S.

    Ce n'est pas le film mais la bande annonce en boucle...

  • Xideran

    Magnifique !! =)

  • yuriku

    Sublime, tout simplement. Un concentré d'émotions et de rebondissements =)

  • nyca

    Beaucoup trop tentaculaire, dispersé, le film n'atteint jamais l'intensité souhaitée à cause de scènes qui n'interviennent que comme des parenthèses. En recherchant à traduire la complexité de la vie, il passe à côté de la lisibilité de son intrigue et manque le double pari de retranscrire le désordre de nos existences et d'entraîner le spectateur à l'intérieur d'un parcours aussi bien intelligible qu'émouvant. Heureusement, on a de très belles idées (celle de la goutte de pluie, provoquée par un micro-climat, naît de la cuisson d'un oeuf), des acteurs impliqués (Jared Leto et Sarah Polley, déchirants dans leurs grands et beaux moments de détresse) et une fin qui vient donner sens de manière éblouissante à certains épisodes laissés en suspens plus tôt dans le film.

    Donc un sentiment très mitigé au final mais Mr Nobody mérite quoiqu'il en soit d'être vu.
    Ma note : 12/20

  • frdkenny

    http://cinema.suite101.fr/arti...

  • papy83

    certes, faut rentrer dedans... Mais une fois que l'on y est, quel délectation!
    Du pur bonheur! Avec une BO superbe, et des acteurs au poil!

  • Naed-Malario

    @thomasz1 Si j'ai bien compris, avant la naissance un enfant choisi ses parents et sait tout ce qui va arriver. Mais, comme avant de naitre un Ange de l'Oubli pose un doit sur les lèvres de l'enfant, celui-ci oubli tout. Pour Nemo c'est différent, car aucun Ange ne lui a posé son doigt. C'est donc pour cela que quand il doit faire un choix il sait ce qu'il va arriver.

  • Morgane L.

    Super film, j'ai adorer :) Ont est là pendant tout l'film a rien comprendre et comme on sait qu'il y a une explication ont veut rien louper et attendre jusqu'à la fin pour enfin capter ^^ et la fin est juste trop bien et tellement simple, "mcflyherty" justement le montage bordélique c'était un peu le but du film, sinon ça aurait était nul ^^

  • Fran?ois P

    film de ouf avec jared leto qui deboite comme dans tous ces films qui fait jadore

  • blaise m.

    le film s'étale un peu en longueur mais n'en reste pas moins un bon film

  • mimi668000

    La bande annonce est géniale! Remplie de suspense... Un film que j'ai envie d'aller voir!

  • Vins95

    la bande annonce était si magnifique, que le film en lui même m'avait déçu. En effet on ne s'attend pas à ce que ce film doit être. Ça reste néanmoins un film que je ne conseil pas vraiment à tout le monde... Jared Leto était en revanche le point fort du film ! Il tien parfaitement son rôle comme il se doit d'être. Mais je ne conseil surtout pas ce film pour le bordel que ce long-métrage est ! Même si c'est fait exprès, on atteint "l'Art Abstrait" du cinéma. C'est à dire, zéro explication et démerde toi pour tout piger ! Et chacun trouve son explication à sa sauce...

  • alex240101

    c'est qq chose ce film, d'un coté on comprend que dalle mais on comprend tout aussi!

  • yayo

    Encore un exemple d'une très bonne idée de départ qui finit par donner quelque chose de décevant. Dommage, les acteurs sont plutôt bons, mais la construction du scénario fait que je ne suis jamais vraiment rentré dans ce film. Malgré quelques bonnes idées de mise en scène, la(les) vie de Nemo ne m'a guère passionné.

  • Marchmalllow

    Un chef d'oeuvre qui nous envoute dans sa féerie et pose nombreuses interrogation après l'avoir regardé. Trés bon jeu des acteurs, néanmoins on a une sensation de pesanteur, trop de choses sont effleuré peut être...
    a voir !

  • terry-worth

    Une film magnifique, exceptionnel, sûrement parmi les merveilleux jamais réalisés. Captivant, fascinant, poignant et touchant, on n'en ressort pas indemne.

Toutes les actus Ciné
Ce soir à la télé : on mate "Chacun cherche son chat" et "Epic"
Ce soir à la télé : on mate "Chacun cherche son chat" et "Epic"
Tweet  
 
Photos de Willem Dafoe en Pasolini et de Paul Dano en Beach Boy !
Photos de Willem Dafoe en Pasolini et de Paul Dano en Beach Boy !
Tweet  
 
American Nightmare 2 : "La purge se produit réellement dans certains pays"
American Nightmare 2 : "La purge se produit réellement dans certains pays"
Tweet  
 
Mort d'A.Litvinenko : du documentaire de 2008 à l'enquête publique en 2014
Mort d'A.Litvinenko : du documentaire de 2008 à l'enquête publique en 2014
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Ce film dans d'autres pays
Forum

Discutez et débattez autour de "Mr. Nobody" dans nos forums:

  • Spoiler!! Besoin d'aide pour comprendre la fin!!!!!!! (2)
  • [Topic Unique] Critiques Spectateurs = Mr. Nobody (12)
  • Test du blu-ray (1)
  • Bo du film =) (43)
  • Version longue Mr Nobody (2)
Tous les sujets à propos de ce film
Tags
Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
L'info Ciné
  • Kate Winslet et Josh Brolin : Couple torride et fascinant de Last Days of Summer
  • Ryan Gosling, séducteur : Figé pour son parfait sosie de cire
  • Jenifer : ''J'aime un garçon qui a des valeurs, du respect, de la maturité''
  • Selena Gomez : Anniversaire en bikini avec Cara Delevingne et un playboy musclé
  • Sorties ciné : Jenifer et Les Francis face aux suites de Planes et The Raid