Mon AlloCiné
Les choses de la vie
Les choses de la vie
Date de reprise 24 décembre 2014 - Version restaurée (1h 28min)
Date de sortie 18 mars 1970 (1h 28min)
Avec Michel Piccoli, Romy Schneider, Léa Massari plus
Genre Drame
Nationalités suisse, italien, français
Bande-annonce Ce film en VOD
Spectateurs
3,9759 notes dont 86 critiques
noter :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Envie de voir

Synopsis et détails

Au volant de sa voiture, Pierre, architecte d'une quarantaine d'années, est victime d'un accident de la route. Ejecté du véhicule, il gît inconscient sur l'herbe au bord de la route. Il se remémore son passé, sa vie avec Hélène, une jeune femme qu'il voulait quitter, sa femme Catherine et son fils...
Distributeur -
Récompenses 1 prix et 3 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 1970
Date de sortie DVD 04/10/2004
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 14/07/2013
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Budget -
Date de reprise 24/12/2014
Langues Français
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 35699

Regarder ce film

En VOD
à partir de (7.99 €)
à partir de (2.99 €)
à partir de (2.99 €)
à partir de (4.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
En DVD BLU-RAY
neuf à partir de 8.60 €
Les Choses de la vie
Les Choses de la vie (DVD)
neuf à partir de 4.99 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

Bandes-annonces

Rétrospective Sautet 2014 Bande-annonce VF 1:50
Rétrospective Sautet 2014 Bande-annonce VF
12 404 vues

Acteurs et actrices

Michel Piccoli
Rôle : Pierre
Romy Schneider
Rôle : Hélène
Léa Massari
Rôle : Catherine
Gérard Lartigan
Rôle : Bertrand
Casting complet et équipe technique

Critiques spectateurs

QuelquesFilms.com
Critique positive la plus utile

par QuelquesFilms.com, le 06/05/2014

5,0Chef-d'oeuvre

Après avoir réalisé Classes tous risques (1960) et L'Arme à gauche (1964), deux "films de genre", entre polar et action,... Lire la suite

Akamaru
Critique négative la plus utile

par Akamaru, le 07/06/2010

3,0Pas mal

Une magnifique preuve d'amour de Claude Sautet aux "choses de la vie"(1969),celles qui font tout le sel d'une existence,celles... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
36% (31 critiques)
41% (35 critiques)
10% (9 critiques)
6% (5 critiques)
5% (4 critiques)
2% (2 critiques)
Votre avis sur Les choses de la vie ?
86 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Prix Louis-Delluc

Les Choses de la Vie a eu le Prix Louis-Delluc en 1969.

Tournage

Le film a été tourné de juin à août 1969.

Une scéne difficile

La scéne de l'accident de voiture a nécessité 10 jours de tournage.
7 Secrets de tournage

Dernières news

Ce soir à la télé : on mate "Les Choses de la vie" et "Troie"
NEWS - Films à la TV
lundi 18 juillet 2016
Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir à la télévision....
5 bonnes raisons de (re)voir "Les Choses de la vie" ce soir sur Arte
NEWS - Séries à la TV
dimanche 20 avril 2014
Chaque semaine, la rédaction d'Allociné vous donne cinq bonnes raisons de (re)voir un film qu'elle juge incontournable à...
7 news sur ce film
Films recommandés
César et Rosalie
César et Rosalie
La Bonne année
La Bonne année
Une Histoire Simple
Une Histoire Simple
Rocco et ses frères
Rocco et ses frères

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1970, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1970.

Commentaires

  • moonmusic
    Un film poignant qui nous rappel l'importance qu'est celle de profiter pleinement de l'instant présent, de chaque seconde de bonheur que nous offre la vie.
  • rubis07
    "Les choses de la vie..."quelles sont ces choses?L'amour bien sûr,une liaison difficile avec une jeune femme belle Romy toute en fragilité et en questionnements,en révolte aussi.Et l'accident..l'accident qui met un terme a l'amour,ou a moins que ce ne soit le hasard qui ait décidé pour Michel piccoli dans le film,cet homme indécis quand même qui etait pris entre deux feux et ne pouvait pas choisir..et si 'laccident avait décidé pour lui?tel est mon point de vue après avoir vu ce film brutal,dur et brusque..
  • brunodinah
    Comme je n'arrive pas à poster ma critique qui se trouve entre des mains de "ciné"-quanone (sinéquanone), je la poste par la voie non-officielle. Voici donc plus haut ma critique : 4 étoiles sur 4.
  • brunodinah
    Pourquoi ai-je en ma possession des films incritiquables ?La semaine dernière, c'était "Les 400 coups", et aujourd'hui j'ose mepencher sur "Les choses de la vie" de Claude Sautet. Inimaginable !Pour ceux qui ne le savent pas encore, à une période donnée de l'année, je mepenche sur des réalisateurs/artistes qui ont marqué leur époque. En 2011s'ouvrait donc mes cycles cinéma avec Méliès en premier pour le centcinquantième anniversaire de sa naissance. "Le voyage dans la Lune"faisait bien sûr (!) partie de ma check-list. 2013 faisait apparaître l'un desinitiateurs de la Nouvelle Vague, à savoir François Truffaut ("Tirez surle pianiste", "Jules et Jim"...) puis Jean Cocteau s'est invitédans mon cinéma ("La belle et la bête", "Les parentsterribles"). 2014 faisait place nette en introduisant Luis Buñuel dans monrépertoire ("Belle de jour", "Tristana"...). Et en ce moisde novembre, Sautet va faire partie de mon paysage cinéphilique. "Leschoses de la vie" marquent, dans ce cadre-là, ma première rencontre avecce cinéaste. Suivront "Max et les ferrailleurs", "César et Rosalie"(premier film que j'avais vu de Claude), "Vincent, François, Paul et lesautres", "Un mauvais fils", puis son film testament, "Nellyet Monsieur Arnaud".Mais revenons un peu sur le cinéaste qu'est Claude Sautet. Avant de devenirréalisateur, il est scénariste. Il écrit ainsi le script des "Yeux sansvisage" (de Franju !!), "Monsieur" (avec Gabin) et"Échappement libre" (avec Bébel) notamment. Entre ces activités-là,sort sur les écrans sa "Classe tous risques" (1960), son deuxièmelong-métrage qui permit la rencontre Belmondo-Ventura, et le succès Sautetd'arriver. Vinrent ensuite "L'arme à gauche" (avec Ventura bien sûr!) qui ne connut pas la même gloire, puis "Les choses de la vie",Prix Louis Delluc de l'année 1969.En compagnie de Jean-Loup Dabadie (la rencontre Sautet/Dabadie ne s'arrêterapas ici : "Max...", "César et Rosalie","Vincent..."...) au scénario, Sautet adapte le roman éponyme de PaulGuimard. Synopsis : après un accident de la route, un homme se remémore sonpassé, ses amours mais aussi ses doutes.L'histoire, somme toute banale, ne prend pas quinze pages. Sautet en profitepour utiliser des flashbacks maîtrisés à la perfection pour coller au plus àl'histoire. Banco Claude ! De plus, ses personnages sont tous plus vrais quenature car ils sont pris en flagrant délit de vie, tout simplement, parMonsieur le metteur en scène. Le tandem Dabadie/Sautet prennent le tempsd'ancrer leur histoire dans l'époque des 60's et ainsi de faire uneradiographie précise et millimétrée des "choses de la vie". Chaquerôle est important, même la plus courte apparition. Mieux coller au personnagepour un rendu le plus réaliste des choses, telle devait être la conviction deSautet lorsqu'il a commencé à tourner son film. C'est à partir de ce moment quele terme "les choses de la vie" est intégré dans le monde du cinéma.Détails, pistes, tout est plus précis que jamais, à commencer par l'histoireque nous conte Sautet.Ajoutons là-dessus mise en scène (gros plans, plans rapprochés, travellings,contre-champs) succincte (montage précis) et donc fortement prenante, et nousavons affaire à une démonstration, une leçon de cinéma. Comment être au plusproche des acteurs ? En leur donnant toute leur valeur intrinsèque sur desplans millimétrés au possible. Comprendre les doutes de Piccoli (l'hommetorturé par la vie), c'est le prendre en gros plan pour ensuite combiner sur untravelling arrière. Le tout, en associant toute la technique de Claude Sautetpour suivre les tourments de sa famille.Ah ! Et comment, aussi, ne pas passer à côté des acteurs ? Nous avons, enpremier plan, le monstre Piccoli qui, à travers son scepticisme permanent, nousmontre toutes les facettes de son talent. Michel Piccoli (déjà célèbre :"Le mépris", "Les demoiselles de Rochefort", "Belle dejour" de Buñuel, ...) est tout simplement impressionnant dans le rôle d'unhomme meurtri par la vie. Extraordinaire, Michel ! En plus, il forme avec Romyun couple (normal !) certes brisé mais qui se pare d'un mordant enivrant.Emportée, la bellissima Romy Schneider (sa rencontre avec Sautet lui permetd'accéder au sommet de sa popularité. Elle jouera par la suite pour lui, maisaussi dans "Le trio infernal", "Le vieux fusil", "Lamort en direct"...) balaie tout sur son passage. Royalement vôtre, Madame !A leurs côtés, Lea Massari (mère incestueuse dans "Le souffle aucœur") qui, dans le rôle de la mariée, fait des apparitions on ne peutplus onctueuses et revigorantes. Avec aussi Jean Bouise (le transgénérationnel: vu chez les Costa Gavras, Yves Boisset comme les Besson), reconnaissable,Dominique Zardi l'éternel second ("Le doulos", "Lecerveau", "Rabbi Jacob", ...), et Bobby Lapointe (le chanteur de"Tirez pas sur le pianiste") qu'on reconnaît la main dans le sac !"Les choses de la vie", c'est aussi la BO unique mélodramatique dePhilippe Sarde qui signe ici sa toute première composition pour le cinéma. Etquelle première !!! Philippe nous emporte corps et âmes dans les tourbillons dela vie, nous envoûte et fait de cette musique mirobolante au possible la coucheà apposer sur la mise en scène de Sautet. Tous mes chapeaux, Monsieur Sarde !!!Dès qu'une note apparaît, on frissonne. J'en redemande ! Une maîtrise parfaitepour un début. Un régal !!Pour conclure, "Les choses de la vie", incritiquable, fait partie deces chefs-d’œuvre du septième art, à n'en pas douter ! Piccoli, Sarde, Romy,Lapointe, et surtout, l'ami Sautet : du beau monde rien que pour nos yeux.Spectateurs, garez-vous ! Un drame se dirige droit sur vous...
  • dacisback
    A la sortie de ce film, chacun mènera une réflexion sur la fragilité de tout ce qui fait la vie. Claude Sautet choisit un tandem mythique, Piccoli-Schneider, pour incarner le bonheur qui va être subitement frappé par un accident de voiture. On est comme d'habitude captivé par la beauté de Romy Schneider. C'est d'ailleurs pour cette même beauté que le personnage de Michel quitte sa femme, son fils et ses moments de plénitude dans sa maison de vacances en famille. Romy veut partir vivre en Tunisie mais Michel repousse indéfiniment l'échéance ce qui amènerait à tourner définitivement la page sur son ancienne vie mais aussi à s'engager réellement. Dans les minutes qui suivent l'accident, Michel revoit sa vie en accéléré. Il réalise alors l'égoïsme dont il fait souvent preuve et l'importance des petites choses de la vie.
Voir les commentaires
Back to Top