Mon AlloCiné
Chroniques d’Erzebeth
facebookTweet
Chroniques d’Erzebeth
Date de sortie 13 septembre 2011 en DVD (2h 20min)
Avec Anna Friel, Franco Nero, Hans Matheson plus
Genre Drame
Nationalités britannique, hongrois, slovaque
Bande-annonce Ce film en VOD
Spectateurs
2,223 notes dont 6 critiques
Ma note :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Voir les notes de mes amis  ?

Synopsis et détails

Alors que la guerre fait rage aux frontières, le royaume d'Erzebeth s'enfonce dans le chaos. Le roi vient de mourir, les seigneurs sans scrupule se pressent aux portes de la capitale. Le Reine veuve, mystérieuse et fascinante, prend le pouvoir. On la dit à moitié folle, on lui prête des pouvoirs surnaturels, certains parlent d'une créature inhumaine. Au milieu du tumulte, Cyril, jeune apprenti débrouillard et son maître Peter sont dépêchés par l’église afin de percer les mystères qui s’accumulent...
Titre original

Bathory

Distributeur -
Voir les infos techniques
Année de production 2008
Date de sortie DVD 13/09/2011
Date de sortie Blu-ray 13/09/2011
Date de sortie VOD 13/09/2011
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage -
Budget -
Langues Anglais
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby Digital
Format de projection 2.35 : 1 Cinemascope
N° de Visa -

Regarder ce film

En VOD
à partir de (3.99 €)
à partir de (2.99 €)
à partir de (2.99 €)
à partir de (2.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
En DVD BLU-RAY
neuf à partir de 0.15 €
Chroniques d'Erzebeth
Chroniques d'Erzebeth (DVD)
neuf à partir de 1.80 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

Bande-annonce

Chroniques d’Erzebeth Bande-annonce VO 2:06
Chroniques d’Erzebeth Bande-annonce VO
327 118 vues

Interview, making-of et extrait

Direct 2 DVD N°31 - Septembre 2011 (2/2) 10:25
Direct 2 DVD N°31 - Septembre 2011 (2/2)
444 544 vues

Acteurs et actrices

Anna Friel
Anna Friel
Rôle : Elizabeth Bathory
Franco Nero
Franco Nero
Rôle : King Mathias II
Hans Matheson
Hans Matheson
Rôle : Merisi Caravaggio
Karel Roden
Karel Roden
Rôle : Juraj Thurzo
Casting complet et équipe technique

Critiques spectateurs

Toutes les critiques spectateurs
0% (0 critique)
0% (0 critique)
17% (1 critique)
17% (1 critique)
17% (1 critique)
50% (3 critiques)
Votre avis sur Chroniques d’Erzebeth ?
6 Critiques Spectateurs

Photos

15 Photos

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2008, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2008.

Commentaires

  • Autorits
    J'aime beaucoup Ana Friel, mais ça m'etonnerais que cette version vaille celle de Julie Delpy (Meme si je ne sais pas laquelle est la plus ancienne)
  • Gegen G.
    un film plutot bizarre et ennuyeux vers la fin malgré une assez bonne réalisation graphique et acteurs. un film sans queue ni tete a la fin et lassant.
  • Ash-D
    Il était temps de faire un film sur la comtesse Élisabeth Báthory, célèbre pour avoir torturée et tuée de nombreuses jeunes filles. Bon après, le film a l'air de bien plus se référer à la légende qu'à l'Histoire mais bon ça peut le faire !
  • defleppard
    Ennuyeux , passez votre chemin . 1 demi-étoile.
  • Usbar
    @Giddimani: Julie Delpy a réalisé un film sur le sujet en 2009, ça s'appellait "la comtesse". C'était à mon avis plus regardable que ce gros machin avec son faux air de "Nom de la Rose". @Autorits: Julie Delpy est plus ancienne que Ana Friel ...je veux, je parle des films hein, pas des actrices bien entendu ^^
  • boudumel
    je préfère encore regarder les émissions de chasse ou de pêche à 3h du matin, plutôt que ce film sans intérêt. Il fait honte à la Hongrie et au cinéma.
  • sylviane d.
    la comtesse " avec julie delpy me semble coller davantage à la réalité historique ! ici on est dans la légende , un bon point néanmoins pour les scènes oniriques .
  • alainetsisi
    Totalement bidon sans interet .( La comtesse ) de julie delpy et 100 fois mieux
  • Vieurat
    Lorsqu'on n'aime pas un film et qu'on veut s'en faire le détracteur, il est tout à son honneur d'être objectif. Cela rend crédible le discours. N'écoutez donc pas quiconque vous dira qu'on est ici dans la légende. "La Comtesse" de Delpy ne l'est pas moins. Je ne suis pas historien et encore moins contemporain de l'époque dans laquelle se déroule le film mais je sais que ce dernier ne défend pas la thèse d'une meurtrière sanguinaire aux rituels vampiriques.C'est une merveille de réalisation qui m'a tout simplement laisse bouche bée ! Pour moi ce sera 4 étoiles.
  • Franck R.
    Une daube monumentale, au plus grand désespoir de ceux qui proclament leur manque de connaissance historique général, et pensent que cela leur suffit à justifier ce qu'ils osent appeler de l'objectivité. De nombreux écrits facilement accessibles existent, concernant la comtesse. Certaines personnes devraient peut-être s'y pencher un peu avant de passer pour un "idiot" (pour rester poli) devant les visiteurs de ce site. Les seules choses exactes dans ce film sont les noms attribués aux personnages, les liens qui les unis, et 2 ou 3 faits par-ci par-là. Pour le reste, ce n'est que de la pure fiction digne d'un apprenti scénariste en quête de gloire dans son collège de campagne. Entre Erzebeth qui tombe amoureuse d'un peintre, alors qu'en réalité elle était lesbienne (son mariage était uniquement politique), le foetus conservé dans un glaçon géant (surement destiné à finir dans un saladier de sangria), et les deux curetons qui se prennent pour Léonard De Vinci, c'est franchement risible et pathétique. En ce qui concerne les faits historiques et les doutes créant la légende, il est vrai que le chef-d'oeuvre de Julie Delpy est à la hauteur de sa réputation, même si Istvan Thurzo n'a jamais existé et que Julie Delpy, comme elle l'a déjà dit dans une interview pour , l'a créé dans le seul et unique but de rendre la comtesse plus humaine. En cinéma, il est toujours possible de broder autour d'une réalité afin de concevoir un scénario intéressant et/ou attrayant sur un fond de vérité. Mais là, même ce point de vue n'est pas défendable dans cette oeuvre juvénile de Juraj Jakubisko. Seuls les décors, les costumes d'époques et les brèves scènes de combat (quoi que...) méritent le respect.
Voir les commentaires
Back to Top