Mon Allociné
Un Poison Violent
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Un Poison Violent
Date de sortie 4 août 2010 (1h 32min)
Avec Clara Augarde, Lio, Michel Galabru plus
Genre Drame
Nationalité Français
Bande annonce Ce film en VOD
Presse 3,5 19 critiques
Spectateurs 2,5356 notes dont 109 critiques

Synopsis et détails

Cet été-là, tout change pour Anna. A son retour de l’internat, elle découvre que son père a quitté la maison.
Sa mère, effondrée par cet abandon, trouve refuge auprès du jeune prêtre du village.
Anna se raccroche à son grand-père, tendre et fantaisiste. Elle prépare aussi sa confirmation, dernière étape dans sa vie de croyante. Mais la naissance de son désir pour Pierre, un garçon libre et solaire, la fait vaciller.
Une part secrète d’elle même cherche à se donner corps et âme, à Dieu ou à quelque chose d’autre…
Distributeur Sophie Dulac Distribution
Récompenses 1 prix et 15 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2010
Date de sortie DVD 15/03/2011
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Box Office France 96 121 entrées
Budget €2.000.000 (estimado)
Langues Français, Italien, Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 119 474

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Un Poison Violent en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Un Poison Violent
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Un Poison Violent
Haute définition
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Un poison violent (DVD)
Date de sortie : mardi 15 mars 2011
neuf à partir de 9.90 €

Interview, making-of et extrait

<strong>Katell Quillévéré</strong> Interview : Un Poison Violent 4:26
Katell Quillévéré Interview : Un Poison Violent
8 155 vues

Acteurs et actrices

Clara Augarde
Clara Augarde
Rôle : Anna Falguères
Lio
Lio
Rôle : Jeanne Falguères
Michel Galabru
Michel Galabru
Rôle : Jean Falguères
Stefano Cassetti
Stefano Cassetti
Rôle : Père François
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Elle
  • Le Monde
  • TéléCinéObs
  • 20 Minutes
  • Télérama
  • L'Express
  • Le Parisien
  • Télé 7 Jours
  • Le Point
  • Libération
  • Excessif
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Inrockuptibles
  • Ouest France
  • La Croix
  • Critikat.com
  • Cahiers du Cinéma
  • Première
  • Studio Ciné Live
19 articles de presse

Critiques Spectateurs

Bertie Quincampoix
Critique positive la plus utile

par Bertie Quincampoix, le 28/03/2016

3,5Bien

Un premier film qui porte un regard d'une grande tendresse sur l'adolescence, la famille, la transmission, le conflit entre... Lire la suite

conrad7893
Critique négative la plus utile

par conrad7893, le 27/04/2012

2,0Pas terrible

un film ennuyeux très lent, malgré la présence de galabru dans le rôle d'un grand père ambigu dans ce film tout parait ambigu,... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
15% 16 critiques 13% 14 critiques 20% 22 critiques 18% 20 critiques 22% 24 critiques 12% 13 critiques
109 Critiques Spectateurs

Photos

8 Photos

Secrets de tournage

Des premières

Katell Quillévéré réalise, à 29 ans, son premier long-métrage. Elle a auparavant été remarquée pour ses courts métrages, dont À bras le corps (2005) découvert à la Quinzaine des Réalisateurs cannoise, tout comme celui-ci, et nommé aux Césars 2007. Clara Augarde, l'actrice principale, débute elle aussi sur grand écran, à seulement 15 ans !

Un film d'apprentissage

A l'instar de sa jeune interprète qui découvre avec ce premier tournage un nouvel univers, le personnage d'Anna connaît également un apprentissage, propre à la période toute particulière où l'on n'est plus enfant et pas encore adulte. Pour la réalisatrice, il n'était cependant pas question de donner à son héroïne une facette trop conformiste et dès l'écriture du scénario s'est relevé le défi de " trouver un équilibre entre la chronique adolescente et le film choral (...), c’est en nous tenant à la croisée de ces deux types de récit que la justesse et la vérité de cette histoire pouvaient surgir."
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2010, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2010.

Commentaires

  • fbernard15

    salut tout le monde ! Cela fait quatre semaines que déjà
    le soleil brille en Bretagne ! Quand se voit-on ? ça nous
    ferait tellement plaisir ! Bises , le grand-père Fanch .

  • jtmovie

    Enfin des extraits de Poison Violent! Clara Augarde doit être trop fière d'elle: moi j'ai participé a ce casting avec une amie et on n'était pas toutes seules!! Bravo à elle, j'irais voir le film!

  • ginaladiabolique

    Un tres joli telefilm, tres charmant, qui m'a rappele toutes ces series TV francaises de l'ete, avec Brigitte Fossey.

  • Werkmeister

    vu à la reprise de la Quinzaine des réalisateurs à Paris : un très très beau film (!) jamais clinquant ni démonstratif, toujours juste et au plus près de tous ses personnages. Une histoire très émouvante, qui ne paye pas de mine à priori mais se révèle très forte, d'une grande sensibilité (notamment sur la réalité provinciale, très vraie). Il y a beaucoup de cinéma dans ce premier film. Bravo !

  • canarde13140

    Ouais ça peut être sympa comme film :)
    je donnerais mon avis quand il sera sortit :)

  • UniversalMovie58

    La musique de la bande annonce est génial !!! J'attends de voire la suite....!

  • devlin6994

    Bon, quand j'ai entendu parler d'un film avec Lio et Galabru, je me suis dit que ça serait pas terrible... (encore que j'aime bien Galabru, bien qu'il n'ait rien fait de bien depuis Papy fait de la Résistance). Et j'ai vu la bande annonce. Avec cette reprise de Radiohead. Une bande annonce avec "Creep" ne peut pas être un mauvais film... J'irai le voir, donc... Qui vivra verra.

  • Cornouaille

    Film distingué par le prestigieux prix Jean-Vigo 2010 et découvert en avant-première le 17 juillet à Bénodet (29).

    On souhaite une longue et riche carrière à cette jeune réalisatrice de 30 ans, Katell QUILLEVERE, bourrée de talent. Elle présente ici, avec "un poison violent", son premier long métrage. Ce regard d'une jeune adulte sur l'adolescence, pas si lointaine, est empreint d'une grande sensibilité et accompagné par de très belles musiques.

    Les premiers émois amoureux alors même qu'elle s'interroge sur sa foi et qu'elle est confrontée à la séparation de ses parents sont magnifiquement servis par une jeune interprète, Anna dans le film. Le grandiose Michel Galabru, avec son côté grivois et sa malice, donne de la gaieté à chacune de ses apparitions. On aime à retrouver une Lio posée, avec de la retenue, qui porte tout le poids de la séparation en cours avec son mari alors qu'elle habite chez sa belle-famille et que sa fille est en train de lui échapper pour un charmant jeune premier.

    Tous sont confrontés à cette difficulté, à ce douloureux choix de franchir ou pas une étape, avec toute l'hésitation préalable et les conséquences qui en découlent que l'on a tant de mal à imaginer. Même le curé du village se trouve dans cette difficulté, avant une partie de foot qui lui est proposée, ou après la confession de Lio ...

    Courrez voir ce film, d'abord pour la sensibilité et ce regard frais qu'il apporte, et par ailleurs pour faire connaître cette jeune cinéaste talentueuse qui prépare déjà son second long métrage "Suzanne".

  • Esthetica

    Et j'ai vu la bande annonce. Avec cette reprise de Radiohead. Une bande annonce avec "Creep" ne peut pas être un mauvais film...

    Comme le précise cet article, le même morceau est utilisé pour la bande-annonce de The Social Network de David Fincher :

    [img]http://files.fluctuat.net/imag...[/img]

  • devlin6994

    @ Esthetica : oui j'en avais déjà entendu parler. Mais je trouve que cette chanson s'adapte assez mal au sujet du film de Fincher. Sauf s'il veut sous-entendre de Mark Machinenberg (j'ai zappé son nom) est un "creep" ou un "weirdo"...

  • jolabrouteuse

    Attendons plutôt "La Vie au Ranch", qui sort en Octobre.

  • UniversalMovie58

    @Peterpan 1984 : j'ai eu la chance de voir ce film en avant première. ET à mon humble avis, tu es passé à côté de beaucoup de choses... D'une part, et contrairement à toi, j'ai trouvé que les acteurs éclataient de finesse et sincérité. Ils incarnent leur personnage avec brio et rendent leur interprétation extrêmement touchante. Le charme opère et ce, dès le début. Quant à la reprise de Radiohead par Scala, magnifique effectivement et ce sera notre seul accord...

  • melvin02430

    il a l'aire génial :O

  • bobmorane75

    Il y a quelque chose de malsain, de glauque dans ce film. Voyeur limite pédophile qui est extrêmement dérangeant...

  • UniversalMovie58

    @ Peterpan1984 :j'avais bien compris l'intention de ton emploi du mot "juste", je trouvais ça "juste" incohérent avec les dires dont tu as fait suite. Dire que les acteurs sont "justes" dans le sens de "bon" et enchaîner sur - je cite - "l'actrice principale, Clara Augarde, à qui je tire mon chapeau pour avoir osé se montrer presque entièrement nue à seulement 15 ans. Michel Galabru quant à lui bafouille un peu "dans sa moustache", au point de ne pas tout comprendre. La seule chose qui vaut le coup est la musique finale, magnifique reprise de Radiohead par la chorale scala (également utilisée dans la Bande annonce)." me semble un peu contradictoire. En gros, tu n'as apprécié que Lio (qui est grandiose effectivement). Je ne pense pas qu'oser se mettre nue ou de bafouiller distingue un bon comedien d'un mauvais.

  • UniversalMovie58

    @bobemorane75 :je suis choquée par ta réaction. Heureusement que tous les spectateurs ne pensent pas comme toi (comme je l'explique juste avant, il n'y a rien de salace dans la caractérisation du personnage du grand-père juste une complexité et un rapport à la vie, à la mort, à l'amour particulier...) Sans ça, nous n'aurions de choix qu'entre "Oui-oui au pôle nord (comme ça il sera bien couvert pas de risque de nudité)" et "Les télétubies à la fête foraine". Vive le divertissement

  • UniversalMovie58

    @Peterpan1984 :Mon message n'était pas entier (^_^)lol!
    Parce qu'il n'y a pas que cela... Si tu t'étais plus attaché au film, tu aurais pu te rendre compte que le personnage d'Anna est extremement complexe et est tenu avec succès par la jeune Clara Augarde qui vascille entre la grâce juvénile et le désir d'être femme. Le personnage d'Anna est un personnage lunaire et Clara Augarde l'a bien compris. Pour ce qui est de Galabru, c'est un peu la même chose, il attend sa dernière heure mais veut redécouvrir "l'endroit d'oû il vient", cet endroit où la chaleur maternelle, la chaleur du corps de la femme le rassurait tellement... Pour le coup, le fait qu'il bafouille de temps en temps accentue ce côté de retour au source, d'infantilisation, de dépendance, de retour à l'état de bambin près des seins, du ventre de la mère. Enfin, chacun son interprétation mais c'est ce que j'ai compris.

  • bouchon2304

    je cherche le titre + interprète de la toute 1ère chanson du film juste accompagnée par la guitare sèche : très belle ! merci !!

  • bouchon2304

    merci ! je vais aller voir ca, oui toute la BO est excellente mais j'ai spécialement aimé la 1ère chanson et j'aimerais apprendre le morceau de guitare. Pour le film, je suis d'accord avec Universalmovie mais je vois ce que tu veux dire car je craignais à tout moment la minute où ca basculerait dans le déplacé/malsain (le gd père qui toucherait sa ptte fille, la mère qui séduirait le prête et celui-ci qui "pêcherait"...) et ce moment n'est heureusement jamais venu bien qu'on soit tjrs bordeline ! la jeune actrice est pleine de subtilité et de retenue tout en restant fraîche et spontanée, de même que son petit copain, il rend très bien l'envie d'aller plus loin et la retenue dûe à la timidité et au manque d'expérience ; ce film est très bien interprêté par des acteurs pleins de délicatesse et d'émotion.

  • angecassandra

    me suis fait grave chier, mais c'est pas ce qui m'a le plus fait c....non vraiment ce que j'ai pas aimé c'est [spoiler] que apparemment le poison violent du film c'est la "tentation de la chair" au sens vraiment religieux du terme, genre des ado de 15 ans qui découvrent leur sexualité peut s'apparenter à un vieux grand père libidineux qui "la lève" quand sa petite-fille lui passe un gant sur le dos... :eek: et comme si ça suffisait pas cet "endroit d'ou il vient " le gd père et qu'il veut revoir j'ai mi un moment à capter qu'il parlait du vagin, mais pourquoi demander ça à sa petite fille ??? et en plus elle s'est exécutée !!! je suis pas une prude non juste une qui a remarqué qu'un lien de parenté les unissait ces deux la , ce qui en fait un lien psychologiquement incestueux ...[/spoiler] la réalisatrice de 30 ans doit grave planer dans les limbes de l'intellectualisme pour pas avoir pu relever ça , à moins que ça soit vraiment fait exprès ??? c'est pas parce que[spoiler]c'était le dernier souhait du gd père avant de mourir que ça rend ça moins pervers , la chatte de sa ptite fille rien que ça !!! pourtant on voit que ces pas les magazines qui manquent pour lui rincer l'oeil ...[/spoiler]

    donc voila film chiant, avec ce "pti" point qui m'a un peu choquée

  • Nelly M.

    Katell Quillivéré, tout juste trente ans, mais on la sent vibrer derrière sa caméra, tant elle se délivre elle-même de ses tiraillements de jeunesse... Non, ce n'est pas juste une histoire de bigoterie austère rattrapant le destin d'une déchirée entre sexe et fracas familial. Poétique, espiègle ou franchement houleux, pas une minute creuse, c'est assez métaphysique mais facile d'y entrer grâce au bercement musical émaillé de quelques gags... Chacun(e) peut se revoir ado, au premier chef, les trentenaires de 2010, les gosses de divorcés et leurs parents perdus le temps que les choses se tassent (beaucoup de monde finalement !). Le regard, la volonté de transmettre à tous une volonté d'harmonie habitent ce petit chef d'oeuvre à voir au moins deux fois !

  • jeannedeberg

    à peine 30 ans :) c'est prometteur effectivement et donne envie de suivre cette jeune femme. pas toujours parfait, mais au final quelque chose de très fort nous surprend dans ce film qui a su émouvoir sur un sujet délicat.

  • Sol_ange

    Il n'y a absolument rien de borderline dans ce film. La réalisatrice parvient tout simplement - et c'est un exploit surtout pour un premier long métrage- à restituer la complexité de la vie et des hommes. Clara Augarde est très juste en adolescente à la fois fragile et énergique, en quête d'absolu et en proie au doute. Très croyante, un peu mystique, elle ne sait que penser d'elle-même et de sa foi, de la séparation de ses parents, au moment où elle découvre ses premiers émois sensuels. Michel Galabru est drôle et émouvant dans le rôle du grand-père paillard et indigne: le vieil homme qui sent la mort approcher refuse à sa manière le masque de la vieillesse et exprime sa nostalgie de la vie. Lio interprète magnifiquement la mère dont le monde bien rangé s'écroule. Cette femme en souffrance vacille suite au départ de son mari et accepte difficilement de voir sa fille grandir et s'éloigner.
    Ce film très juste montre que si les adolescents sont perdus, les adultes le sont tout autant et sont bien incapables de leur montrer la voie et de répondre à leurs interrogations. Il leur appartient de suivre leur propre chemin et de bricoler leur morale en fonction de leurs sentiments profonds et de leurs expériences.

  • celia211296

    clara augarde est ma cousine éloignée, je suis super contente de savoir qu"elle a tourné dans ce film ! et même sil est pourri, ne compté pas sur moi pour le dire !! :p

  • dragnbreizh

    J'ai entendu une reprise du Creep de Radiohead dans la bande annonce. Savez-vous qui l'interprête ?

  • constance_05

    Je trouve ce film un peu pervers , cette jeune fille qui ose se dévêtir a appeine 15 ans . C'est dommage car autrement c'est une très bonnes actrice . Certaine scènes de ce film seront une peu choquante pour des personnes croyantes

  • Viccc

    Bonsoir tout le monde, je cherche la petite chanson que Petter chante à Anna, quand ils sont seuls dans la chambre ? S'il vous plait ?

  • Smop

    Absolument épatant ce film ! Clara Augarde, en particulier, est incroyable. La bonne surprise de la semaine...

  • Werkmeister

    La chanson que Pierre interprète à la guitare devant Anna est une composition originale créée pour le film par Tom Harari qui est aussi le chef opérateur du film. (elle n'est pas disponible à la vente, aucune édition de B.O. n'est annoncée)

  • laduce

    la BO du film est belle, mais envahissante, et elle est là comme un cheveu sur la soupe ; j'ai failli partir, tellement c'était barbant...

  • vieillemalo

    Je n'ai aucune attirance pour ce film et aucune intention d'aller le voir après avoir lu vos commentaires , ( ni même avant de les avoir lu d'ailleurs !)

  • philtroy

    bravo Katell... ton film m'a beaucoup ému....

  • melvin02430

    Lio aussi est surprenante , connaissant son caractère provoquant dans la vie réelle , son personnage aurait pu éventuellement souffrir de quelques défauts notamment sur les expressions faciales et bien non ! Elle est également très épatante ! Michel Galabru tente en vain de s'intégrer comme étant la pointe d'humour avec des répliques divertissantes , mais au delà de ça , il arrive à être très émouvant , belle performance . Un film que je voulais voir depuis très longtemps , je regrette pas l'achat du DVD , «  un poison violent » est un très bon film «  premier » film , j'ai passé un bon moment , il est malheureusement trop court , un drame intéressant sur la naissance du fantasme , très poétique . 3.5 / 5

  • melvin02430

    Un poison violent , première grande œuvre de Katell Quillévéré et c'est une belle réussite ! Ce petit film français est une ravissante découverte , réaliste , simple mais c'est tellement juste et sincère , un coup de maitre ! L'émotion du film plane au dessus d'un petit scénario appréciable et sans prétention , cette émotion si pesante se révèle efficace , c'est très touchant . La réalisation présente un très joli portrait de l'adolescence . La jeune fille joue avec l'interdit , ses désirs , le tout avec justesse sans vulgarité ! Les acteurs sont remarquables , la mise en scène conforme à la simplicité . Une photographie angélique avec de magnifiques plans . Un récit instructif à voir . Des critiques mitigées pour les spectateurs , c'est pourquoi je rejoins la presse , ce film offre des moments magiques et les personnages sont très attachants . Bravo pour l'interprétation magistrale de Creep chantée par la chorale «  Scala » , une musique fascinante qui m'émeut beaucoup . Le final est tout sauf décevant ou incompris , il est intelligent et magnifiquement réussi . Clara Augarde m'étonne beaucoup , elle est parfaite , elle prouve en début de carrière qu'elle s'est être convaincante , elle à de l'avenir ( Du moins je l'espère ) .

  • marcfieldfr

    Une ambiance très téléfilm ... le tout relativement malsain ..

  • Pascal37

    Un film très ennuyant, voir vraiment soporifique. A part les mimiques de notre jeune actrice, aucune émotion ne transpire. Les émois amoureux et sexuels à tous les étages saupoudrés de quelques scènes horrifiques pour l'Eglise et ces pensées tourmentées qui privent, par décision propre, de s'adonner à une croyance aux oeillères bien étroites et de se sentir jugé ... si l'angle du scénario se voulait "original" (et encore !), la cible est totalement ratée. Ça ne passe pas. La réalisatrice, se voulant certainement, ici, novatrice en abordant le thème de la chasteté et du puritanisme opposés aux désirs et de l'image de soi, se complaît, au regard de sa filmographie, à mettre en image des ados toujours et encore (fond de commerce ?). Ne le conseille pas ! 1/5 juste pour l'interprétation de Clara Augarde pour ce coup d'essai (seul à ce jour).

  • Cathedrale

    Divinement raté.

  • Antoine L.

    un somnifère violent

Voir les commentaires