Mon AlloCiné
Ponette
facebookTweet
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Ponette
Date de sortie 26 septembre 1996 (1h 37min)
Avec Victoire Thivisol, Matiaz Bureau Caton, Delphine Schiltz plus
Genre Comédie dramatique
Nationalité français
Bande-annonce Ce film en VOD
Spectateurs
3,7125 notes dont 16 critiques

Synopsis et détails

Ponette a 4 ans lorsque sa mère meurt accidentellement. Confiée à sa tante, la fillette ne supporte pas cette disparition. Elle continue obstinément de s'adresser à elle, convaincue qu'elle reviendra un jour.
Distributeur -
Récompense 1 prix
Voir les infos techniques
Année de production 1996
Date de sortie DVD 01/03/2008
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 06/02/2017
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 3 anecdotes
Budget -
Langues Français
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 88543

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Ponette en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Ponette
Définition standard
VF
Ponette
Définition standard
VF
Ponette
Définition standard
VF
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Ponette
Ponette (DVD)
neuf à partir de 24.89 €
Ponette
Ponette (DVD)
neuf à partir de 89.90 €
Voir toutes les offres DVD-BR

Bande-annonce

Ponette Bande-annonce 18:58
Ponette Bande-annonce
0 vue

Acteurs et actrices

Victoire Thivisol
Victoire Thivisol
Rôle : Ponette
Matiaz Bureau Caton
Matiaz Bureau Caton
Rôle : Matiaz
Delphine Schiltz
Delphine Schiltz
Rôle : Delphine
Leopoldine Serre
Leopoldine Serre
Rôle : Ada
Casting complet et équipe technique

Critiques Spectateurs

Lucile K.
Critique positive la plus utile

par Lucile K., le 07/05/2013

5,0Chef-d'oeuvre

Absolument bouleversant. La petite Victoire Thivisol est tellement touchante. Un film tellement triste mais excellent.

Critique de Monique Pantel dans Europe 1
Critique négative la plus utile

par Critique de Monique Pantel dans Europe 1, le 22/02/2014

1,0Très mauvais

Ce film m'a beaucoup déplu. C'est rasoir. Mais là il passe les bornes. Parce qu'on apprend tellement de choses tristes... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
56% (9 critiques)
25% (4 critiques)
0% (0 critique)
6% (1 critique)
13% (2 critiques)
0% (0 critique)
16 Critiques Spectateurs

Photo

Secrets de tournage

Doillon, à hauteur d'enfant

Une grande partie de l'oeuvre de Jacques Doillon est consacrée à l'univers des enfants et des adolescents, et ce dès son deuxième long-métrage, Les Doigts dans la tête, chronique sociale autour d'un apprenti boulanger et de ses ami(e)s. Le cinéaste fait le portrait d'une fillette enlevée par un marginal dans La Drôlesse (1979), d'un groupe de lycéens dans Le Jeune Werther (1993), et s'intéresse à des jeunes issus de milieux défavorisés dans Le Pe... Lire plus

Le casting des enfants

Le cinéaste et son équipe sont allés dans des dizaines d'écoles de France pendant plus de six mois pour trouver les enfants du film. Pour les essais, ils leur ont demandé de faire dessin sur le thème de la mort, et de le commenter. Jacques Doillon avait d'ailleurs envisager de faire un documentaire à partir de ces témoignages filmés.

Mostra de Venise : la Victoire à 5 ans

A la Mostra de Venise en 1996, Victoire Thivisol, Ponette, décroche le Prix d'interprétation féminine, ce qui provoque quelques remous, en raisons du très jeune âge (5 ans) de la comédienne.

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1996, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1996.

Commentaires

  • Guerin D.

    C'est un très beau film qui me rappelle tant ma douloureuse histoire

  • cornelia34280

    Très beau film touchant et poignant.

  • Ozzmovies

    Doillon essaye de compenser un scénario chiant et une mise en scène plate par une tentative d'émotion lacrymale foiré (en utilisant une jeune enfant comme protagoniste principale).
    0.5/5
    Le cinéma français dans toute sa déchéance, à mille lieux de "Jeux interdits".

Voir les commentaires
Back to Top