Habemus Papam
Habemus Papam
Date de sortie (1h42min
Réalisé par
Avec , Nanni Moretti, plus
Genre Comédie dramatique
Nationalité Français , italien
Presse   4,0 27 critiques
Spectateurs
  3,4 pour 2 287 notes dont 429 critiques
Mes amis
Mes amis |
Mes amis Découvrez l'avis de vos amis maintenant !
Mes amis
  pas d'avis de vos amis (pour l'instant)
Se connecter sur mon AlloCiné
Tweet  
 

Synopsis et détails

Après la mort du Pape, le Conclave se réunit afin d’élire son successeur. Plusieurs votes sont nécessaires avant que ne s’élève la fumée blanche. Enfin, un cardinal est élu ! Mais les fidèles massés sur la place Saint-Pierre attendent en vain l’apparition au balcon du nouveau souverain pontife. Ce dernier ne semble pas prêt à supporter le poids d’une telle responsabilité. Angoisse ? Dépression ? Peur de ne pas se sentir à la hauteur ? Le monde entier est bientôt en proie à l’inquiétude tandis qu’au Vatican, on cherche des solutions pour surmonter la crise…

Récompenses
7 prix et 17 nominations
Secrets de tournage
20 anecdotes
Distributeur
Le Pacte
Box Office France
742 919 entrées
Année de production
2011
Budget
9 000 000 €
Date de sortie VOD
-
Date de reprise
-
Date de sortie DVD
8 février 2012
Langue
Italien
Date de sortie Blu-ray
8 février 2012
Format de production
35 mm
Couleur
Couleur
Format audio
-
Type de film
Long-métrage
Format de projection
1.85 : 1
N° de Visa
124504
Plus de détailFermer
  • Voir les séances dans 1 cinéma
  • Habemus Papam (Blu-Ray)

    Habemus Papam (Blu-Ray)
    Date de sortie: mercredi 8 février 2012

    Logo partenaire neuf à partir de 6,90 €
    Acheter
  • Habemus Papam (DVD)

    Habemus Papam (DVD)
    Date de sortie: mercredi 8 février 2012

    Logo partenaire neuf à partir de 6,00 €
    Acheter
Habemus Papam Bande-annonce VO
887 889 vues

Vidéos Bonus Habemus Papam

Nanni Moretti Interview : Habemus Papam
34 335 vues
La Minute N°945 - Mardi 13 septembre 2011
140 739 vues
Plein 2 Ciné N°125 - Les films du 7 septembre 2011
29 070 vues
5 vidéos bonus

Actrices et acteurs Habemus Papam

  • Michel Piccoli

    Michel Piccoli

    Rôle : Melville

  • Nanni Moretti

    Nanni Moretti

    Rôle : Brezzi

  • Jerzy Stuhr

    Jerzy Stuhr

    Rôle : Le porte-parole

  • Renato Scarpa

    Renato Scarpa

    Rôle : Cardinal Gregori

Casting complet et équipe technique

Critiques Presse Habemus Papam

Note moyenne :   4,0 pour 27 titres de presse.
  •   Cahiers du Cinéma
  •   Critikat.com
  •   Le Monde
  •   Le Parisien
  •   Le Point
  •   Libération
  •   Marianne
  •   Positif
  •   Studio Ciné Live
  •   TéléCinéObs
  •   Télérama
  •   20 Minutes
  •   Elle
  •   Excessif
  •   La Croix
  •   Les Inrockuptibles
  •   Ouest France
  •   Première
  •   Télé 7 Jours
  •   CinemaTeaser
  •   Le Figaroscope
  •   Le Journal du Dimanche
  •   Le Nouvel Observateur
  •   L'Express
  •   Paris Match
  •   CinemaTeaser
  •   Metro
27 critiques presse

Critiques Spectateurs Habemus Papam

Critique positive la plus utile Par chrischambers86
  4,0 - Très bien

Non Michel Piccoli n'est pas rentrè dans les ordres! S'il a ètè prèsentè ainsi lors de la confèrence de presse du dernier festival de Cannes (où le film ètait en sèlection officielle), c'est qu'il ... Lire la suite

Critique négative la plus utile Par ARIF ERMURATOGLU le 16 janvier, 2012
  0,5 - Nul

Stupide et ennuyeux. Un bon sujet dont le traitement est complètement raté. J'étais pourtant prévenu : le bobo des Cahiers du Cinéma lui avait attribué 4 étoiles. C'est toujours le signe certain d'... Lire la suite

VS
Toutes les critiques spectateurs
  • 44 critiques     10%
  • 135 critiques     31%
  • 120 critiques     28%
  • 73 critiques     17%
  • 37 critiques     9%
  • 20 critiques     5%
429 critiques spectateurs

Photos Habemus Papam

9 photos

Secrets de tournage Habemus Papam

Je ne peux vous saluer, mes fidèles
Secret de tournage sur Habemus Papam

Le projet du film est né d'une idée toute simple: Nanni Moretti et ses scénaristes Federica Pontremoli et Francesco Piccolo ont imaginé un Pape, venant d'être installé dans ses fonctions, qui ne se sent pas capable d'aller au balcon pour se présenter devant les fidèles.

A propos du titre
Secret de tournage sur Habemus Papam

"Habemus Papam" est une locution de langue latine, à traduire par l'expression "Nous avons un pape". On la prononce traditionnellement au moment de la traditionnelle cérémonie qui suit les délibérations des cardinaux pour l'élection du nouveau Pape. C'est le cardinal protodiacre qui se charge de la scander sur le balcon de la basilique Saint-Pierre du Vatican, avant d'annoncer le nom du nouvel élu... Lire la suite

20 secrets de tournage

Dernières news Habemus Papam

  • Clin d'oeil : 5 incarnations du Pape au cinéma [VIDEOS]

    Clin d'oeil : 5 incarnations du Pape au cinéma [VIDEOS]

    lundi 11 février 2013 | News - Stars
     
     

    De "Sister Act" à "Habemus Papam", en passant par "Mister Lonely", découvrez 5 incarnations du Pape au cinéma. Lire la suite

  • "Habemus Papam": Michel Piccoli élu Meilleur acteur en Italie !

    "Habemus Papam": Michel Piccoli élu Meilleur acteur en Italie !

    lundi 7 mai 2012 | News - Festivals

    Michel Piccoli a été sacré Meilleur acteur en Italie pour son rôle dans "Habemus Papam". L'acteur français y campait le Cardinal Melville, p...

  • 15ème Festival Cinéma Télérama: Coup d'envoi !

    15ème Festival Cinéma Télérama: Coup d'envoi !

    mercredi 18 janvier 2012 | News - Festivals

    Du 18 au 24 janvier, le Festival Cinéma Télérama vous propose de (re)découvrir 15 films marquants de l'année 2011, dans 213 salles en France...

15 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Commentaires

  • Bob L.

    Excellent Piccoli.
    Bonne idée de départ qui tourne à une caricature grotesque du Vatican (les cardinaux font des puzzle, etc.).
    Pas étonnant, c'est Canal+ qui finance.

  • KevinKevin

    Plutôt pas mal. Cependant, à partir d'1h20, le film devient long, trèèèès long...

  • Nicolas L.

    J'ai beaucoup aimé ce film. Original et plutôt intéressant.

  • Cedrik K.

    Pas mal , les décors et les costumes sont parfaits , mais j'ai trouvé l'histoire un peu noeud-noeud tout comme le protagoniste... 3,5/5

  • angelabassompierre

    Michel Piccoli est excellent, je trouvais lent et lent les caprices d'enfant gâté, les doutes et autre....

  • The Dark Clown

    La moitié du film aurait dû être coupée au montage.

  • P B.

    Film un peu désordonné. Fin peu appréciée. Correct mais sans plus.

  • carlupetru

    très bon somnifère !!!!!!!!!

  • Ya K.

    Je suis d'accord avec le dernier commentaire, c'est une déception alors que l'idée de base est vraiment bonne, originale, et qu'il y a de grands acteurs. Et puis, il y a beaucoup de longueurs même si au départ, on ne s'attend pas à ce que ça soit dynamique non plus. Ça reste un bon petit film malgré tout.

  • Quiet_Ryan

    Très déçu par ce film et c'est bien dommage car il aurait pu être mieux, surtout dans la confrontation Michel Piccoli/Nanni Moretti. Ce confrontation manque cruellement d'épaisseur.
    Après même si je n'ai du tout apprécie Habemus Papam, je ne vais pas être de mauvaises fois et sortir un tas de conneries juste pour pourir le forum, LE gros point fort du film, c'est les 2 acteurs principaux qui sont très bon.

    Désolé de ne pas entrer dans les détails, mais il y'a un bout de temps que je l'ai vu

  • sfax59

    Une fable qui fait chou blanc, des scènes parfois très confuses, et même l'excellent Picoli n'est pas parvenu à me sortir de l'ennui. Je m'attendais à une autre sorte de comédie sur la responsabilité du pontificat, en tous cas rien dans cette œuvre ne justifie un 4 ou 5 étoiles attribuées de façon irréfléchie.

  • Lina D.

    Spoil : Autant dire que l'affiche reflète bien la fin. Une main tenant l'autre, montrant la confiance et la présence; et de manière paradoxale le dos tourné.
    Eh oui ! Bienvenue dans la cour de récré du Conclave ! Ludique, tout simplement. Michel Piccoli est tout à fait attachant, on a presque envie de l'étreindre. Quant aux autres, on aimerait parfois les mettre au coin ! (Ce n'est pas beau d'être mauvais joueur !) Si, si, c'est l'école du Vatican qui nous amuse. En effet, tout homme qu'importe ses fonctions reste un homme.
    Contente que la fin ne tourne pas à l'Happy End, tout homme qu'importe la puissance dont il peut jouir ne peut ne pas en vouloir et lui tourner le dos.
    Finement cocasse !

  • defleppard

    Le vatican dans toute sa splendeur , c'est à dire d'un ennui dès le départ . 1 étoile et demie .

  • marcfieldfr

    Trop de longueurs, ce qui rend le film ennuyeux

  • ZybaX

    Une fantaisie réjouissante qui confine au sublime, avec son casting impeccable, mais dont la fin trop évidente déçoit légèrement. A voir !

  • Pastaga-Boy

    Tout a fait d'accord. Et puis cette fin assez surprenante m'a énormément déçu.

  • beautifulfreak

    L'idée de départ est brillante de simplicité mais je trouve le film trop sage à mon goût. Piccoli est touchant et juste dans le rôle du pape en proie au doute et à l'angoisse, mais la confrontation Moretti/piccoli (l'oppositionreligion/psychanalyse, deux disciplines qui reposent sur la foi) est à peine esquissée et la satyre manque de mordant.

  • ener1

    superbe film

  • Peregrin

    Le dernier navet de Nanni Moretti, d'une niaiserie abyssale, encensé par les critiques : bon courage aux futures spectateurs...

  • mathilde b.

    comment avez vous la fin ?

  • mathilde b.

    Absolument superbe, émouvant, pas du tout ennuyant, michel piccoli est grandiose ! très émouvant une autre façon de voir l'église.

  • elriad

    Un scénario exemplaire porté par un Micher Piccoli au sommet de son art, des dialogues finement ciselés, drôle et émouvant, ce film est un pur joyau jubilatoire, une magnifique leçon de cinéma. un 5* amplement mérité pour un film que j'ai trouvé tout simplement bouleversant !

  • Leon Ambretta

    Le film de Moretti est extrèmement intelligent. En tant qu'Italien, qui plus est de gauche, son rapport à la religion catholique est plutôt compliqué. D'où une absence d'hostilité agressive dans Habemus Papam mais plutôt une bienveillance affective malgré une réflexion tout à fait "darwinienne". On retrouve beaucoup d'aspects du cinéma Morettien, issus de Palombella Rossa (Le match de volley) et bien sur de La Messa è finita. Piccoli est admirable, le film est un grand plaisir.

  • RENGER

    * ~ On l’attendait avec impatience, le nouveau film de Nanni Moretti, reparti bredouille du 64ème Festival de Cannes, malgré ses 5 nominations (dont la Palme d'Or, le Grand Prix, le Prix du Jury & le Prix du Jury Œcuménique).
    D’autant plus que l’intrigue de départ est des plus originale et avoir Michel Piccoli dans le rôle titre, il ne pouvait pas y avoir plus motivant. L’histoire se déroule au sein du Vatican, le Pape vient de mourir et le Conclave s’apprête à élire un nouveau successeur. La tension est son comble, aussi bien à l’intérieur du lieu sacré qu’à l’extérieur ou des millions de catholiques attendent de pied ferme de savoir quel sera le nouveau successeur. La fumée noire se fait omniprésente dans l’attente de la fameuse fumée blanche, l’élection du nouveau souverain prend alors une allure inquiétante puisque le nouveau Pape fraîchement élu ne semble pas prêt à supporter ses nouvelles fonctions, comme s’il portait le poids de la misère du monde sur ses épaules. Ce dernier, en pleine dépression, se voit contraint de consulter un psychanalyste. Ce que l’on retiendra uniquement de ce film, c’est la prestation de Michel Piccoli, face à une mise en scène des plus apathique, n’aidant absolument à entrer au cœur du film et à s’y’intéresser jusqu’au bout, malgré une première partie réussie, Habemus Papam (2011) sombre dans le grand n’importe quoi en seconde partie (notamment avec le tournoi de volley entre cardinaux). Finalement, l’ennui prend le dessus, ce qui est vraiment regrettable de la part d’un film si prometteur.

  • Angledroit

    En gros c'est l'histoire d'un mec victime d'une crise de foi pendant l'enterrement de sa vie de garçon... Heureusement il y a Piccoli avec son air hagard (un peu trop appuyé parfois)...On ne sait pas où se situer en tant que spectateur. Est-ce un film comique? on ne rit pas beaucoup et certaines scènes "légères" comme le tournoi de volley ou les baffreries du garde suisse sont un peu longuettes. Est-ce un film de réflexion? Bof, ça tourne un peu en rond et le léger coté comique gâche tout. Reste juste la performance de la gestion des figurants, de premier plan comme les cardinaux à "tronches de l'emploi" ou de second plan comme la foule qui joue son vrai rôle avec nature. Là, bravissimo!!l
    Mais peut-être n(ai-je pas tout compris (surement même) mais je n'y retournerai pas.... à voir pour les décors et Piccoli...

  • kinoca

    bonjour bon film a mon avis,,,,,,,,,par episodes delicieux et puis des liaisons un peu anodines
    pourquoi refusetil d etre pape? trop grosse responsabilite a laquelle il ne s attendait pas vu qu il n y a pas de candidature a cette election..?Saperçoit il qu il n a ete qu en representation toute sa vie ,au theatre et dans la pretrise? piccoli est tres bon car pas caustique pour un sou ,un peu emouvant, et un brin malicieux,..
    Pourtant ce film ne doit pas rejouir les catholiques bon ton, comme ceux plein de ferveur qui attendent sur la place.ont ils raison de croire que l Eglise a encore une autorite dans le monde?
    nanno Moretti annaonce sa couleur sans ambiguite..Cette partie de volley ball a semble longue a qui n a jamais pratique ce sport,mais quand on connait cest a mourir de rire tellement tous les cliches sont la!j avais deja vu du water polo par moretti idem Il connait les sensations.
    ENfin c est un film agreable pour moi , pas de mechantes critiques de la foi,une ouverture sur un monde de seniors qui a mon avis sont loin d etre de tels enfants de coeur!!!!!!!!La puissance sur les peuples de l Eglise est loin d etre encore aussi soft.

  • niu niu

    j'ai passé un bon moment délirant...c'était walt disney revu et corrigé à la sauce don camillo...entre tous ces "monseigneurs" si bons,si apeurés à l'idée d'être nommés,qui comme chacun sait,ne trament jamais rien dans les couloirs du vatican...et un psychanalyste qui connait parfaitement les règles du volley...je pensais aller voir un film plus réfléchi,plus pensé...
    je ne regrette pas pour autant ma sortie cinoche...j'ai pris pour habitude de ne plus me forcer ni à lire un livre jusqu'au bout ,ni à rester dans une salle obscure dès lors que je ne m'y sens pas bien....je suis restée...
    et épatée par le travail merveilleux de michel piccoli qui sauve par son regard empli de bienveillance ,de rêves inassouvis et de doutes le côté douloureux du film...
    bravo à cet acteur magique...

  • tedsifflera3fois

    Ma critique d'Habemus Papam :

  • Nelly M.

    Divin, je me suis amusée comme une petite folle, loin d'être la seule. Les conservateurs seront pincés, qu'ils soient psys, ecclésiastes ou fidèles. Ah que voilà pourtant un pape qui donne des ailes !Andropause ou reprise en main de sa destinée par lassitude des faux-semblants d'un bord, égratignures des analyses bien pensantes, rien n'y fait, le pape, le papa de tous en sommes, le berger, fugue comme un collégien en renvoyant chacun à son libre-arbitre. Le tout filmé avec malice, un peu de complaisance côté sport et théâtre pour nous faire lanterner. Rideau rouge dans le vent sur fond noir. Silhouettes en contre-plongée et à reculons... Certainement le plus abouti des plaidoyers à double lecture de Moretti, le plus universel en tous cas.

  • PierreTom

    Film très bien. Sans critiquer à tout va. j'ai pas vu le temps passé.

    Je me suis posé la question :

    Est-ce qu'un Pape peut démissionner ou être viré ?

    Pour les curieux, j'ai trouvé la réponse ici ;-)

    A+
    Pierre-Thomas

  • PierreTom

    Film très bien. Sans critiquer à tout va. j'ai pas vu le temps passé.

    Je me suis posé la question :

    Est-ce qu'un Pape peut démissionner ou être viré ?

    Pour les curieux, j'ai trouvé la réponse ici ;-)

    A+
    Pierre-Thomas

  • SyphX-

    "Le petit rien trouve ici une grande force comique du fait de son colossal contexte." ★★★★★★★★☆☆ Lire la suite sur LE BLOG DU CINÉMA :

  • MeliMeloCestMoi

    Je suis allée voir ce film sans en savoir grand chose, je n'avais lu que le résumé présenté sur quelques sites.
    En fait, je m'attendais à ce que la psychanalyse du pape soit plus importante, mais elle est quasi inexistante.
    Tout compte fait j'ai préféré.
    Voir cet homme qui ne sait tout simplement pas quoi faire et ne sait comment répondre aux attentes - une sorte de tranche de vie.

    Je ne sais pas si je regrette qu'il n'y ai pas plus de réflexion dans le film, car - ceci n'implique que moi-, il y plus de question posées et des pistes de reflexion que de réponses portées par les personnages.
    J4aime bien réflechir donc ça me va :cool:

    et finalement, j'ai vraiment apprécié la fin.
    [spoiler]qu'il finisse par accepter son rôle aurait été trop simple (j'avoue j'attendais le happy end, mais ça n'aurait vraiment pas collé)et le voir partir tournant le dos... :wahoo: [/spoiler]

    pour être classique : un film émouvant et plein d'humour.

  • RequiemPourUnReve

    Ce film est génial. D'ailleurs, ils font une rétrospective Moretti à la cinémathèque. Je connaissais pas ce réalisateur, mais ce qu'il fait est drôle, touchant et fin. La classe quoi!

  • titicaca120

    moi j'ai bien aimé surtout de revoir le magnifique Piccoli même si j'ai pas tout compris, le tournoi de volley dans la cour entre autre mais cest pas grave, en tout cas en VO ça rend mieux et j'aime ce cinéma que l'on ne voit que dans certaines petites salles.

  • teklow13

    Plus que le burlesque de ses premiers films vers lequel il a tendance à se tourner plus d’une fois, c’est davantage vers le Caïman et donc à une façon de contourner le vif d’un sujet qu’il exulte en une scène forte, que le film s’apparente vraiment.
    Plutôt selon deux scènes ici, l’ouverture et la conclusion, autrement dit deux façons d’échapper à une prison érigée autour de soi, qu’elle soit spirituelle ou physique. A la lente cérémonie funèbre du décès de son prédécesseur répond le recul et la fuite du nouveau Pape. Si toute cette ouverture démontre la rigidité et le cérémonialisme, certes enrayée par une petite erreur d’élocution, la dernière scène est un dérèglement, un effondrement.
    L’image de ce dernier plan répond à celle du dernier plan du Caïman, l’effondrement d’un monde, l’Italie dans l’un, le Vatican et le catholicisme dans l’autre. C’est à travers ces ultimes secondes que la vision du cinéaste se fait plus cinglante. Pourtant son regard entraine celui du spectateur non pas à contempler la déchéance de ce qui reste au premier plan, mais s’empreint de compassion et de mélancolie avec ce qui s’éloigne.
    L’idée de chute n’intervient toutefois pas uniquement dans ces derniers instants, elle apparaît par endroits dans le film, comme annonciatrice de ce dérèglement, avec à chaque fois l’intention de rompre un mécanisme trop bien huilé : la chute d’un cardinal lors de la cérémonie d’élection du nouveau souverain, la chute du ballon du psychanalyste campé par Moretti lors d’une prise de décision fondamentale, l’interruption du discours d’un journaliste qui ne sait plus quoi dire.

    Le film franchit cependant le domaine du religieux pour aller vers quelque chose de plus universel et s’intéresse davantage à l’homme, Melville, qu’à son nouveau statut de Pape.
    Un homme confronté à un changement fondamental dans son existence. L’impossibilité d’avancer, d’accepter un nouveau statut, un nouveau costume, une nouvelle façon d’être regardé, une nouvelle façon de regarder. Lorsque l’on ne peut plus aller de l’avant, on se tourne vers le passé. Avant de se consacrer au Christ, Melville voulait être acteur.
    Et il est en effet impossible de ne voir en ce personnage une mise en abime du métier d’acteur. Vu dans ce sens, le film est d’autant plus bouleversant qu’il est interprété par l’un des plus grands acteurs au monde, immense Piccoli. Il y a dans cette accession, plus que l’idée d’une prise de pouvoir, l’idée d’une consécration, d’une accession au devant de la scène, de monter sur un piédestal, d’être unique aux yeux du public.
    Melville échoue dans domaine théâtral pour accéder à un nouveau monde qui l’est tout autant. Mais où le jeu aurait disparu pour ne laisser place qu’aux répliques, costumes et décors. Une idée de jeu que Moretti-acteur tente de réintroduire dans cette prison où l’on s’ennui, où l’on attend, et où les corps rouillent.
    Une idée de jeu que Melville redécouvre, par sa fugue adolescente et à travers les personnes qu’il va rencontrer.
    Finalement, ce rapprochement du théâtre à la religion est magnifié lors d’une double séquence, deux fuites, celle de l’acteur dans l’hôtel et celle du Pape à la fin. Dans les deux cas une sortie de scène marquée par un sentiment de folie où l’humain fait sa réapparition derrière son costume. Que ça se fasse de manière burlesque ou de façon plus mélancolique, il y a dans cette façon de laisser un personnage pour redevenir l’homme, quelque chose d’à la fois jubilatoire et bouleversant.
    C’est ici que j’aime la subtilité de Moretti, dommage qu’il alourdisse par moments son film par une mécanique trop évidente et des effets trop appuyés : mouvement de caméra insistant, ralenti superflu, musique trop abondante.

  • asd w.

    --- Ce message a été censuré parce qu'il ne correspondait pas à la Charte AlloCiné. ---

  • arnaud1972

    très bon film en hommage détourné au talent de l'immense piccoli, bravo!!!

  • spider1990

    Un film sympa et drôle. Le festival de Cannes était bien riche cette année.

  • Tintin_24

    Ricou754 ca te dit pas de faire tes promos ailleurs!! Sur toutes les fiches de film tu laisse le meme com. Apporte au moins un commentaire utile.

  • Romain P.

    Piccoli est juste exceptionnel, du très grand Moretti !

  • SyphX-

    Tentez de remporter vos places de cinéma pour aller voir le film sur LE BLOG DU CINÉMA ! Plus d'infos :

  • Grognasse

    un film très léger et drôle!!!

  • BeNaine

    C'est en psychanalyse pas en psychothérapie qu'il est ce pape ! C'est très différent, ça serait bien de le modifier quand mêmeC'est en psychanalyse pas en psychothérapie qu'il est ce pape ! C'est très différent, ça serait bien de le modifier quand même

  • Arthur D.

    Vu en italie. Très bon film qui mérite sa place à Cannes. Bons acteurs et bonne mise-en-scène. J'ai passé un bien agréable moment.

  • Nicolas THEOBALD

    Ça m’intéresse

  • falbator-6

    On parie qu'il ne vas sortir que dans quelques cinéma ?

  • maryryder

    Sélectionné officiellement à Cannes!

  • ritaltango

    Ah, Piccoli de retour au cinéma italien ! ...et chez Moretti, en plus ! Vivement.

  • Marianto

    j'aime nanni moretti mais pas du tout picoli... sais pas du tout si je me déplacerai .... on verra les critiques !!!

  • vybro

    Vivement septembre et le grand Michel!

  • JiMsss

    Enfin une date de sortie !

Toutes les actus Ciné
Saurez-vous reconnaître ces emblèmes ?
Saurez-vous reconnaître ces emblèmes ?
Tweet  
 
Box-office US : Hunger Games 3 meilleur démarrage de 2014
Box-office US : Hunger Games 3 meilleur démarrage de 2014
Tweet  
 
Nouveau teaser de Jurassic World : on voit les dinosaures !
Nouveau teaser de Jurassic World : on voit les dinosaures !
Tweet  
 
Matthieu Delaporte : "Un Illustre inconnu est radicalement différent du Prénom"
Matthieu Delaporte : "Un Illustre inconnu est radicalement différent du Prénom"
Tweet  
 
5 bonnes raisons de (re)voir "Les Noces rebelles" ce soir sur HD1
5 bonnes raisons de (re)voir "Les Noces rebelles" ce soir sur HD1
Tweet  
 
Ce soir à la télé : on mate "Polisse" et "Les Noces rebelles"
Ce soir à la télé : on mate "Polisse" et "Les Noces rebelles"
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Lieux projetant ce film
Ce film dans d'autres pays
Forum

Discutez et débattez autour de "Habemus Papam" dans nos forums:

  • Décors ? (2)
  • Amo Moretti (3)
  • Musique de la bande annonce (1)
Tous les sujets à propos de ce film
Tags
Top Bandes-annonces
Night Call Bande-annonce VO
191 783 vues
The Search Bande-annonce VO
273 380 vues
Tiens-toi droite - TEASER "Sam"
162 249 vues
Astérix - Le Domaine des Dieux Bande-annonce VF
1 839 045 vues
L'Incomprise Bande-annonce VO
74 736 vues
A la vie Bande-annonce VF
255 136 vues
Toutes les bandes-annonces
L'info Ciné
  • Mathieu Kassovitz, méconnaissable, veut être ''Un Illustre inconnu''
  • Helen Hunt, 51 ans : Svelte et sportive, l'actrice affiche un corps de rêve...
  • Mila Kunis : Son baiser fougueux pour James Franco, poète en plein doute
  • Lorànt Deutsch, taxé à 70% : ''J'ai reversé 3,2 millions à l'État !''
  • Jamel Debbouze, Géraldine Nakache en famille... : du beau monde pour Astérix !