Mon AlloCiné
    Un Homme qui crie
    Un Homme qui crie
    Date de sortie 29 septembre 2010 (1h 32min)
    Avec Youssouf Djaoro, Diouc Koma, Emile Abossolo M'Bo plus
    Genres Guerre, Drame
    Nationalités français, belge, tchadien
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,7 23 critiques
    Spectateurs
    3,1 217 notes dont 53 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Le Tchad de nos jours. Adam, la soixantaine, ancien champion de natation est maitre nageur de la piscine d'un hôtel de luxe à N'Djamena. Lors du rachat de l'hôtel par des repreneurs chinois, il doit laisser la place à son fils Abdel. Il vit très mal cette situation qu'il considère comme une déchéance sociale.
    Le pays est en proie à la guerre civile et les rebelles armés menacent le pouvoir. Le gouvernement, en réaction, fait appel à la population pour un "effort de guerre" exigeant d'eux argent ou enfant en âge de combattre les assaillants. Adam est ainsi harcelé par son Chef de Quartier pour sa contribution. Mais Adam n'a pas d'argent, il n'a que son fils...
    Distributeur Pyramide Distribution
    Récompenses 3 prix et 10 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2010
    Date de sortie DVD 05/04/2011
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 02/02/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Budget 2 000 000 €
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 122965

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 12.13 €
    Un homme qui crie
    Un homme qui crie (DVD)
    neuf à partir de 10.02 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Un Homme qui crie Bande-annonce VF 1:38
    Un Homme qui crie Bande-annonce VF
    72 777 vues

    Acteurs et actrices

    Youssouf Djaoro
    Rôle : Adam
    Diouc Koma
    Rôle : Abdel
    Emile Abossolo M'Bo
    Rôle : Chef de quartier
    Djénéba Koné
    Rôle : Djeneba
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • La Croix
    • Brazil
    • Chronic'art.com
    • Critikat.com
    • Excessif
    • Filmsactu
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Libération
    • Metro
    • Paris Match
    • Positif
    • Télérama
    • 20 Minutes
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Figaroscope
    • Le Nouvel Observateur
    • Ouest France
    • Première
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    23 articles de presse

    Critiques spectateurs

    yayo
    Critique positive la plus utile

    par yayo, le 11/02/2012

    5,0Chef-d'oeuvre
    Prix du jury à cannes, un beau film qui fait réflechir sur la place qu'on occupe dans la société et sur les relation ...
    Lire la suite
    Quentin E. V.
    Critique négative la plus utile

    par Quentin E. V., le 26/01/2015

    1,0Très mauvais
    Un homme qui crie sans avoir un seul hurlement qui émane de sa bouche, c'est un peu compliqué. Je ne comprends pas ce ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    11% (6 critiques)
    34% (18 critiques)
    26% (14 critiques)
    17% (9 critiques)
    11% (6 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Un Homme qui crie ?
    53 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Une guerre au "second plan"

    Bien qu'elle occupe un espace "mental" omniprésent, la guerre en images n'est pas présente dans le film. Elle conditionne tout le déroulement de la narration mais ne pénètre quasiment jamais l'écran. Le réalisateur nous en explique la raison : "Elle est comme un vent qui souffle de temps en temps : au gré des mouvements, elle contamine le cours du récit. (...) Cette guerre est comme un fantôme qui se manifeste de temps à autre." Outre cette raiso... Lire plus

    L'autre violence

    Outre la guerre civile qui gangrène le pays depuis plusieurs années sans qu'aucune issue ne se dégage, la motivation de Mahamat Saleh Haroun était de dénoncer un autre mal qui empoisonne le Tchad : la mondialisation. Dans un pays si fragile et sans repères, les dérives conséquentes à cet afflux non maitrisable d'argent pervertissent toute une société. "C’est d’autant plus violent qu’au Tchad le droit du travail est souvent foulé aux pieds : il n’... Lire plus

    Direction d'acteurs

    Attaché à réfléchir son cinéma comme une conscience métaphorique ancrée dans le réel, Mahamat Saleh Haroun oriente le travail avec ses acteurs vers un cadre d'expression au plus proche du quotidien. "Il arrive souvent que je donne à un acteur son dialogue uniquement, sans qu’il sache ce que va lui répondre son partenaire. Du coup, cela crée un effet de surprise saisissant que j’aime bien." Plusieurs scènes évoquent cette empreinte personnelle de... Lire plus
    9 Secrets de tournage

    Dernières news

    "Un homme qui crie" : rencontre avec Mahamat Saleh Haroun
    NEWS - Interviews
    mercredi 29 septembre 2010
    Films recommandés
    La Belle endormie
    La Belle endormie
    Le Potager de mon grand-père
    Le Potager de mon grand-père
    S21, la machine de mort Khmere Rouge
    S21, la machine de mort Khmere Rouge
    Goodbye Morocco
    Goodbye Morocco

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2010, Les meilleurs films Guerre, Meilleurs films Guerre en 2010.

    Commentaires

    • fc b
      de l'évocation des revers de la mondialisation au désarroi d'un homme, c'est la menace de guerre civile au Tchad (rarement vu au cinéma) qui plane. malheureusement ce drame, lourd, manque de densité et cruellement de variations. ainsi et à l'image de Timbuktu (2014), difficile de maintenir un quelconque intérêt pour ce récit!
    • zitron Mekanik
      Je ne comprend pas tout cet engouement de la presse... c'était vraiment ennuyeux à mourir....
    • marcfieldfr
      Trop mou .. dommage
    • bacha252
      alloooooooooooooooooooooooooooo
    • Christopher Ramon?
      Un film éblouissant et véritable, je ne m'attendais à une telle surprise. Un coup de coeur tout simplement !
    • Esthetica
      Bonne critique d'Un Homme qui crie ici :[img]http://medias.fluctuat.net/med...[/img]
    • Hervé VILLEMAGNE
      J'ai eu la chance de voir ce film à Cannes et je peux vous dire que le Prix du jury est plus que mérité. C'est une œuvre unique, un véritable travail d'auteur. Les images sont splendides et la mise-en-scène tout autant. Il y a, de plus, une profonde réflexion sur les relations entre un père et son fils, un questionnement sur la transmission entre les générations. Le tout se déroulant au Tchad, un pays en proie à la guerre civile que l'on rarement l'occasion de découvrir au cinéma. A voir absolument !
    • Nicolas G.
      Vraiment beau mais loooooong et maladroit:
    • Epaminondas2
      Encore une bouse Africaine pleurnicharde subventionnée par les vilains colons européens, ca sent le César à plein nez pour l'année prochaine!
    • spider1990
      ça se laisse voir malgré la lenteur de l'histoire
    • noib1983
      Vu à cannes. il est vrai un peu lent mais à voir.
    • Dydy92
      Un magnifique drame social sur les éléments concrets et abstraits d'une existence. La vie d'une famille habitant à Ndjamena au Tchad qui voit sont quotidien bouleversé dans un premier temps par le capitalisme de marché qui prend possession du pays, mais plus que tout, par la guerre civile qui ravage tout sur son passage. La sobriété de la réalisation couplée avec le talent des acteurs (notamment le personnage principal) font de ce film une réussite à tous points de vue !
    • spider1990
      L'histoire est assez mou
    Voir les commentaires
    Back to Top