Mon AlloCiné
Sous toi, la ville
facebookTweet
Sous toi, la ville
Date de sortie 15 décembre 2010 (1h 49min)
Avec Robert Hunger-Bühler, Nicolette Krebitz, Mark Waschke plus
Genres Drame, Romance
Nationalités français, allemand
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse
3,4 14 critiques
Spectateurs
2,941 notes dont 8 critiques
Ma note :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Voir les notes de mes amis  ?

Synopsis et détails

Roland, un banquier influent installé au sommet d’une tour d’un quartier d’affaires, rencontre par hasard Svenja lors d’une exposition d’art contemporain. Cet homme de pouvoir est violemment attiré par la jeune femme, dont l’époux travaille pour lui, à un étage inférieur...
Titre original

Unter dir die Stadt

Distributeur Bodega Films
Récompenses 3 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2010
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 22/11/2015
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Budget -
Langues Allemand
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 128224

Regarder ce film

En VOD
à partir de (3.99 €)
à partir de (2.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Sous toi, la ville Bande-annonce VO 1:38
Sous toi, la ville Bande-annonce VO
29 442 vues

Acteurs et actrices

Robert Hunger-Bühler
Robert Hunger-Bühler
Rôle : Roland Cordes
Nicolette Krebitz
Nicolette Krebitz
Rôle : Svenja Steve
Mark Waschke
Mark Waschke
Rôle : Oliver Steve
Wolfgang Böck
Wolfgang Böck
Rôle : Werner Löbau
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Monde
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • Les Inrockuptibles
  • Metro
  • Positif
  • Chronic'art.com
  • La Croix
  • Paris Match
  • Studio Ciné Live
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • L'Humanité
  • Première
14 articles de presse

Critiques spectateurs

Blaste
Critique positive la plus utile

par Blaste, le 17/10/2011

5,0Chef-d'oeuvre

Sous toi la ville ne peut se penser qu'à partir du plan qui le conclut : il est impossible, à mon avis, d'en parler sans... Lire la suite

philippe_quandalle
Critique négative la plus utile

par philippe_quandalle, le 22/12/2010

1,5Mauvais

Plutôt déçu. Je suis resté sur ma faim avec beaucoup d'interrogations. J'aimerais avoir le mode d'emploi.

Toutes les critiques spectateurs
13% (1 critique)
50% (4 critiques)
13% (1 critique)
13% (1 critique)
13% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Sous toi, la ville ?
8 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Un monde de verre

Le verre est un élément central du film, le monde de la banque en étant constamment imprégné. Il symbolise le contrôle, la transparence. Le directeur de la photographie, Tim Pannen, a donné au bureau de Roland, l'illusion de quelque chose d'irréel en utilisant des tapis blancs. "Ils créent un sentiment d'apesanteur lorsque du 27eme étage vous regardez la ville sous vos pieds", explique le réalisateur Christoph Hochhäusler.

Art

L'art pictural étant très présent à Francfort, et notamment lié au milieu économique, le bureau de Roland est rempli des œuvres de l'artiste Günther Förg, dont le prix équivaudrait au budget de la production du film. Tous les tableaux que l'on peut voir dans le film sont d'ailleurs des œuvres originales.

Cannes 2010

Ce film a été présenté au Festival de Cannes 2010 dans la catégorie "Un certain regard".
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2010, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2010.

Commentaires

  • doflora

    pas compris la fin...

  • SyphX-

    Retrouvez la critique du film sur LE BLOG DU CINÉMA :

  • Blaste

    Film indispensable, donne un sens scénaristique à toutes ces "nouvelles vagues" plus ou moins confuses et solidaires. doflora, il me semble que la fin signifie que le cinéma s'enferme traditionnellement dans des scénarios petits bourgeois, se concentrant sur un ou deux personnages, ce qui est finalement très égocentriques. Le tout dernier plan et l'ultime réplique nous démontrent que pendant que nous regardions une histoire anecdotique sans grand intérêt, un événement de plus grande ampleur semble s'abattre à une bien plus grande échelle (nationale, peut-être même mondiale, si on songe à le comparer à L'armée des 12 singes ou 28 jours plus tard) : bref, Hochhausler semble dénoncer l’apitoiement individuel dont nous pouvons tous faire preuve dans le monde, quand la majorité numéraire souffre et lutte pour survivre (j'y ai donc interprété un message plutôt engagé socialement et politiquement, mais il y a très vraisemblablement d'autres lectures possibles :) )

  • looking4poetry

    @Blaste : vous avez bcoup aimé "Sous toi la ville", aussi je vous recommande de voir (si ce n'est pas déjà fait) "L'Eclipse" de Michelangelo Antonioni.

    je n'ai fait le rapprochement entre ces deux métrages que sur les derniers plans du film d'Hochhäusler alors qu'ils présentent plusieurs autres similarités (le milieux de la banque, ce couple à l'avenir incertain)... Chez Antonioni on est cependant moins dans le rapport de force et de pouvoir que dans l'angoisse et l'incertitude... mais il est amusant que le film en arrive aux mêmes conclusions !

    En tout cas j'aime beaucoup votre analyse de la fin du film.

Voir les commentaires
Back to Top