Mon Allociné
HA HA HA
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
HA HA HA
Date de sortie 16 mars 2011 (1h 56min)
Avec Kim Sang-kyung, Sori Moon, Yu Junsang plus
Genre Drame
Nationalités Sud-coréen, Coréen
L'extrait
Presse 3,7 16 critiques
Spectateurs 3,097 notes dont 17 critiques

Synopsis et détails

Un réalisateur coréen émigré au Canada revient en Corée du Sud et rencontre un ami critique de cinéma. Ils rencontrent une jeune femme...
Distributeur Les Acacias
Récompenses 1 prix et 3 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2010
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 10 anecdotes
Budget -
Langues Coréen
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Acteurs et actrices

Kim Sang-kyung
Kim Sang-kyung
Rôle : Jo Mun-kyung
Sori Moon
Sori Moon
Rôle : Wang Seon-gok
Yu Junsang
Yu Junsang
Rôle : Bang Jung-shik
Ye Ji-won
Ye Ji-won
Rôle : An Yeon-ju
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Libération
  • Télérama
  • Positif
  • Cahiers du Cinéma
  • Studio Ciné Live
  • Marianne
  • Filmsactu
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Première
  • Critikat.com
  • Le Monde
  • Chronic'art.com
  • La Croix
  • TéléCinéObs
  • Excessif
16 articles de presse

Critiques Spectateurs

Truman.
Critique positive la plus utile

par Truman., le 17/05/2014

3,5Bien

HA HA HA est bien évidemment un film dans le plus pur style de Hong Sang-soo, très inspiré du cinéma Français de la nouvelle... Lire la suite

Piarvi Recherreen
Critique négative la plus utile

par Piarvi Recherreen, le 22/05/2014

3,0Pas mal

Tout en légèreté, un éloge de la paresse, de la convivialité et des flirts perdus d'avance ... Carrément nombriliste et plutôt... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
12% 2 critiques 18% 3 critiques 35% 6 critiques 24% 4 critiques 6% 1 critique 6% 1 critique
17 Critiques Spectateurs

Photos

14 Photos

Secrets de tournage

Créer une complicité

A la manière de Robert Bresson qui est une de ses références majeures (très sensible dans son premier film, Le Jour où le cochon est tombé dans le puits), Hong Sangsoo pense comme ses acteurs comme des "modèles" qui doivent être et non qui doivent jouer. Son travail à lui est donc juste de les mettre à l'aise comme il l'explique: "Je pense qu’un acteur fait bien ce qu’on attend de lui s’il se sent à l’aise. Dans le cas contraire, il se contracte. Il se fie alors à sa mémoire et intellectualise, ce qui nuit à son jeu naturel. Le travail du metteur en scène est de l’amener à un état d’esprit qui lui permet d’éviter cet écueil. Il doit aider l’acteur à se concentrer sur ses propres pensées et ce de manière constante, de façon qu’il puisse entrer dans le film avec des sentiments authentiques."

Avancer à tâtons

Contrairement à la plupart des réalisateurs, Hong Sangsoo ne sait pas ce qu'il veut dire en commençant son film et attend des acteurs, non de délivrer son message, mais de le révéler: "Mes idées vont alors à la rencontre de ces acteurs, des êtres vivants. Je découvre alors quelque chose chez eux, j’en arrive à attendre quelque chose d’eux et à découvrir ce qu’ils veulent, eux. C’est au cours de ce processus d’amalgame que je commence à comprendre ce que moi je veux. Ce n’est pas comme si moi, le réalisateur, je donnais des directives aux acteurs pour leur faire dire ce que j’ai à dire. C’est autre chose.(...)Sans Yu Junsang, le personnage qu’il incarne dans Ha ha ha n’aurait jamais été ce qu’il est. C’est vrai pour tous les rôles. L’acteur change, le personnage change aussi, c’est pour moi une évidence."
10 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2010, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2010.

Commentaires

  • Jojo7611

    Ha ha ha !

  • karnimata

    Avec la réalisation de "HaHaHa", Hong Sang-soo signe déjà son onzième film. C’est cette régularité de tournage qui asseoit également, pour le spectateur, une fidélité de métronome. Mais pour qui veut garder un recul critique, s’écarter d’une béatitude admirative anesthésiant le jugement, une question essentielle se pose : "Qu’est-ce que ce sera, cette fois-ci ?", tant Hong Sang-soo fait partie de ces cinéastes obsessionnels rongeant toujours le même frein. Si chez bien des cinéastes filmant régulièrement (comme Woody Allen), on s’attend à des variations sur les relations humaines, avec comme moteur l’humour, rarement on aura trouvé dans l'univers d'un cinéaste un marqueur aussi fort comme cela se présente chez Hong. Ce marqueur, l’alcool, qui irrigue un grand nombre de séquences dans ses films, est la béquille sans laquelle son univers donnerait, sinon l’impression de s’effondrer, tout au moins d’entraîner un virage radical.
    http://attractions-visuelles.o...

  • Christoblog

    Très bon, du Woody Allen coréen au meilleur de sa forme alcoolique.

Voir les commentaires