Mon AlloCiné
    Insensibles
    Insensibles
    Date de sortie 10 octobre 2012 (1h 45min)
    Avec Alex Brendemühl, Irene Montala, Derek de Lint plus
    Genres Epouvante-horreur, Fantastique
    Nationalités français, espagnol, portugais
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,3 17 critiques
    Spectateurs
    3,2 845 notes dont 153 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 16 ans
    A la veille de la guerre civile espagnole, un groupe d’enfants insensibles à la douleur est interné dans un hôpital au cœur des Pyrénées.
    De nos jours, David Martel, brillant neurochirurgien, doit retrouver ses parents biologiques pour procéder à une greffe indispensable à sa survie. Dans cette quête vitale, il va ranimer les fantômes de son pays et se confronter au funeste destin des enfants insensibles.
    Distributeur DistriB Films
    Récompenses 1 prix et 5 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2012
    Date de sortie DVD 13/02/2013
    Date de sortie Blu-ray 13/02/2013
    Date de sortie VOD 13/02/2013
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 12 anecdotes
    Budget 4 000 000 €
    Langues Espagnol
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 116596

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (4.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 8.36 €
    Insensibles
    Insensibles (DVD)
    neuf à partir de 10.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Insensibles Bande-annonce VO 1:49
    Insensibles Bande-annonce VO
    599 446 vues

    Acteurs et actrices

    Alex Brendemühl
    Rôle : David
    Irene Montala
    Rôle : Anais
    Derek de Lint
    Rôle : Dr. Holzmann
    Félix Gómez
    Rôle : Adán Martel joven
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • 20 Minutes
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • TéléCinéObs
    • TF1 News
    • Le Monde
    • Metro
    • Positif
    • CinemaTeaser
    • Studio Ciné Live
    • Transfuge
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    17 articles de presse

    Critiques spectateurs

    anonyme
    Critique positive la plus utile

    par anonyme le 11/11/2012

    5,0Chef-d'oeuvre
    Avec ses effets horrifiques jamais complaisants au service de l'Histoire, Insensibles n'est pas parfait mais ...
    Moonbird
    Critique négative la plus utile

    par Moonbird, le 22/04/2013

    0,5Nul
    Pitoyable, rarement vu un film aussi mauvais, ni horreur, ni policier, ni fantastique, c'est prévisible au possible, et ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    6% (9 critiques)
    28% (43 critiques)
    41% (62 critiques)
    16% (24 critiques)
    6% (9 critiques)
    4% (6 critiques)
    Votre avis sur Insensibles ?
    153 Critiques Spectateurs

    Photos

    10 Photos

    Secrets de tournage

    Une première !

    Avec Insensibles, l'Espagnol Juan Carlos Medina signe son premier long métrage.

    Intentions

    Pour le réalisateur, le message de son film repose sur "la capacité d’accepter la souffrance : ce qu’elle nous fait entrevoir de la vérité et comment elle nous construit". C’est à la découverte de cette maladie qui rend insensible à la douleur, que le film a trouvé des bases solides de narration, encrant "le scénario dans quelque chose de plus physique, de plus viscéral. Donc forcément de plus adapté à un traitement cinématographique."

    Scénario

    C'est la rencontre du réalisateur avec Luiso Berdejo qui a permis au projet de voir le jour. En effet, Juan Carlos Medina a commencé l'écriture de son scénario en 2003, mais aucune de ses versions n'arrivaient à le satisfaire. Lors d'un festival, il a rencontré le scénariste à qui l'on doit le terrifiant [REC], et lui a alors proposé une collaboration sur Insensibles.
    12 Secrets de tournage

    Dernières news

    Le plein d'affiches ! [PHOTOS]
    NEWS - Vu sur le web
    dimanche 24 juin 2012
    Films recommandés
    The Bay
    The Bay
    I Spit on Your Grave
    I Spit on Your Grave
    Les Intrus
    Les Intrus
    Triangle
    Triangle

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Epouvante-horreur, Meilleurs films Epouvante-horreur en 2012.

    Commentaires

    • Muse-182
      On navigue très bien entre les 2 époques et bien qu'assez lent Insensibles est passionnant. Dur et beau a la fois c'est un film assez unique ou j'ai vraiment été embarqué !C'est sur qu'il ne faut pas s'attendre a un film qui fait flipper mais c'est un film d'horreur au vrai sens du terme4/5
    • martryl
      bonne surprise
    • fait pas ton Cin?ma
      On comprends assez vite heureusement, on se perds parfois mais c'est un jolie drame, un film qu'on ne vois pas tous les jours.A découvrir donc.
    • Banga Syn
      Le synopsis était intéressant , malheureusement au bout de 50minutes j'ai trouver ce film lassant, je n'ai pas été captivé au point de vouloir savoir la fin. Néanmoins je regarderais ce film en entier un jour où je serais plus en forme donc pas de note pour l'instant ;)
    • Raw Moon Show
      Scène d'ouverture d'une ténébreuse beauté qui fait froid dans le dos et mal d'entrée. Grandes sont alors les promesses et les attentes. Je suis ensuite gêné aux entournures par l'accumulation d'événements choc en un temps trop court : dans le passé d'abord on retrouve ici et là des références agglutinées aux films de zombie (les enfants qui se mangent eux-même) et de SF (les enfants robots qui ne pleurent pas) sans jamais trancher. On passe alternativement de Dawn of the dead à AI et le grand écart ne fonctionne pas terrible... Dans le présent : à sa grande surprise (comme à la nôtre) un homme perd connaissance au volant de sa berline provoquant un féroce accident de voiture. Il s'en sort miraculeusement mais apprend à son réveil (et nous avec) que sa femme est morte en lui laissant un bébé de 6 mois maintenu entre la vie et la mort dans une couveuse. Le conducteur apprend dans le même temps (et nous avec) qu'il est atteint d'une leucémie, ce qui l'amène à retourner chez son père qui lui cache (comme à nous) un terrible secret... Bref on sent l'envie chez le réal de mettre le "paquet" au niveau rebondissements et révélations en cascade, mais c'est vite oublier que pour faire exister l'univers singulier d'un film la réussite passe très souvent par un savant dosage de son exposition... Mais bon, restons objectif, Insensibles reste un film d'horreur de bonne facture comme le cinéma espagnol sait à merveille nous en offrir. En série. Comme des petits pains cousus main.
    • mulder67
      c lent bonne nuit.
    • saskatchewan
      D'une grande beauté !
    • dearoxen
      NUL NUL NUL! N'est pas Guillermo Del Toro qui veux!
    • angelabassompierre
      à la fois fantastique et de beaux paysages seulement c'est un film qui contient des scènes dures et insoutenables à regarder. En dehors du temps.... c'est un beau film en somme pour un public averti.
    • patgore
      un bien beau film,original,à voir sans hésiter,a+
    • Nad?ge Griugoosc
      Agréablement surprise! Bon film
    • nicolas g.
      FANTASTIQUE <3
    • Christoblog
      Très moyen, malgré une bonne idée de départ. Ma critique complète en googlant "Christoblog Insensibles"
    • Pascal37
      Dommage que la fin est à l'opposé de la qualité du départ et de l'intrigue et on reste assez dubitatif sur le souhait de conclure avec une scène finale de la sorte très décevante et bien trop facile. Le cinéma ibérique, avec cette créativité reste LA référence depuis une quinzaine d'années et ne se démentie pas avec ce bon film typée drame et très peu thriller (encore dommage car il y avait matière à). Quelques raccourcies scénaristiques maladroits ponctuent le film mais restent acceptables, les va-et-viens construisent efficacement l'histoire et donnent du relief et un peu de rythme (malgré un film très lent). Pour un premier essai en long métrage, Juan Carlos Medina se fait les dents. Attendons une prochaine réalisation de sa part car très prometteur. Un film qui se laisse voir avec ses imperfections surtout par une fin malheureusement bâclée ! 3/5 !!!
    • Alain B.
      J'ai passé un très bon moment de cinéma avec ce film même si je trouve que le côté présent du film n'est pas très compréhensif. Mais à voir pour l'histoire sur ces enfants insensibles.... J'aurais espérer une autre fin et à un clin d'oeil pour une suite...
    • zvock083
      Un très bon film très original qui mélange plusieurs genres et c'est vraiment réussi le sujet est bien traité et nous tient en haleine du début à la fin. 3,5/5
    • Michel Z.
      Attention !! Ce film n'est ni un film d'horreur ni un film fantastique. C'est un drame tragique. Ceux qui cherchent à se faire peur : vous aller être déçu.
    • TinkyWinky14
      J'ai trop envie de voir ce film mais est-ce-que c'est énormément stressant?
    • JeanVacances
      Certains contrées ont leurs spécialités, leurs domaines de prédilection dirons-nous. Si en Suède on excelle pour la fabrication de meubles en kit, si en Allemagne on brille dans le secteur de l'automobile, si en France on s'illustre dans le concoctage de mets raffinés, en Espagne on se distingue depuis quelques années maintenant dans la création de films fantastiques classes et efficaces. C'est comme ça, ça ne s'explique pas, c'est dans la culture. Insensibles est de cette lignée-là, et traite justement de la filiation du mal, des stigmates de la douleur d'hier encore présents sur notre peau tendre aujourd'hui. Oeuvre horrifique qui se sert habilement du film historique comme toile de fond, le tout premier long-métrage de Juan Carlos Medina nous conte la quête d'un homme meurtri qui, pour s'offrir un avenir, doit fouiller dans les décombres du passé et réveiller des fantômes que beaucoup auraient aimé voir enterrés à tout jamais. Doté d'un scénario fignolé jouant sur deux partitions sans lien apparent, dans deux espaces-temps différents, Insensibles a les défauts de ses qualités : même si il est parfois un peu confus et maladroit, ce conte fantastico-gore aussi sombre qu'il est poétique se veut très ambitieux. Plus le film avance, plus l'opaque voile entourant cette histoire mystérieuse se lève lentement. Ainsi, Medina réussit le pari de nous séduire avec une certaine intelligence, par le biais d'une mise en scène stylisée, envoûtante et oppressante. Les amateurs de frissons et de nouveau cinéma fantastique espagnol peuvent y aller sans crainte, ils n'y resteront pas insensibles. Retrouvez ma critique complète de "Insensibles", ainsi que de nombreux autres articles divers et variés, sur ma page Facebook (http://soldatguignol.blogs.all.... Merci ! Chronique Mécanique.
    • Terreurvision
      Insensibles est un film intelligent, touchant (sensible ?), remarquablement bien réalisé. Autour d’un secret qui finit par exploser, il traite de sujets universels comme la filiation et le devoir de mémoire. Difficile en France de ne pas faire résonner sa métaphore avec le sort que lui a fait subir la censure lors de sa sortie en salles. Cette volonté tout à fait nauséabonde de réduire un film difficile sous silence, c’est un peu un chapitre tout aussi pénible de l’Histoire espagnol qu’on essaye de bâillonner. Insensibles porte en lui l'étoffe des classiques et avec le temps, se fera une bonne place dans le cœur des cinéphiles. La critique est en ligne sur le site terreuvision + dossier sensible : Entre franquisme et censure ...
    Voir les commentaires
    Back to Top