24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi
24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi
Date de sortie (1h50min
Réalisé par
Avec , , plus
Genre Drame
Nationalité Français
Presse   3,1 19 critiques
Spectateurs
  2,3 pour 1 099 notes dont 400 critiques
Mes amis
Mes amis |
Mes amis Découvrez l'avis de vos amis maintenant !
Mes amis
  pas d'avis de vos amis (pour l'instant)
Voir la bande-annonce
Se connecter sur mon AlloCiné
Tweet  
 

Synopsis et détails

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Elle est entrée dans une boutique de téléphonie sur le boulevard Voltaire. Elle a fait mine de s’intéresser aux nouveaux portables, a obtenu le numéro du vendeur et s’en est allée. Elle l’a rappelé dès le lendemain, lui a dit qu’elle voulait le revoir. Ilan ne s’est pas méfié. Il avait vingt-trois ans, la vie devant lui…
Comment pouvait-il se douter qu’en rejoignant cette jolie fille dans un café de la porte d’Orléans, il avait rendez-vous avec la mort ?
Le vendredi 20 janvier 2006, Ilan Halimi, choisi par le gang des Barbares parce qu’il était juif, est enlevé et conduit dans un  appartement de Bagneux. Il y sera séquestré et torturé pendant trois semaines avant d’être jeté dans un bois par ses bourreaux. Retrouvé gisant nu le long d’une voie de chemin de fer à Sainte-Geneviève-des-Bois, il ne survivra pas à son calvaire.
Dans ce film, Ruth Halimi revient sur ces 24 jours de cauchemar. 24 jours au cours desquels elle aura reçu, elle et son mari, Didier, plus de six cents appels, des demandes de rançon dont le montant ne cessera de changer, des insultes, des menaces, des photos de son fils supplicié…  24 jours d’angoisse de toute une famille, contrainte de garder le silence pour laisser travailler la police criminelle.
Mais le 36 Quai des Orfèvres ne sait pas à quels individus il a affaire. Personne ne mesure la haine antisémite qui habite les ravisseurs, et ne s’imagine qu’Ilan allait perdre la vie...

Distributeur
Paradis Films
Secrets de tournage
11 anecdotes
Année de production
2013
Box Office France
130 589 entrées
Date de sortie VOD
-
Budget
-
Date de sortie DVD
4 novembre 2014
Date de reprise
-
Date de sortie Blu-ray
-
Langue
Français
Couleur
Couleur
Format de production
-
Type de film
Long-métrage
Format audio
-
Format de projection
-
N° de Visa
136548
Plus de détailFermer
  • 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi (DVD)

    24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi (DVD)
    Date de sortie: mardi 4 novembre 2014

    Logo partenaire neuf à partir de 14,99 €
    Acheter

Bandes-annonces et extraits 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi Bande-annonce
186 012 vues

Vidéos Bonus 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

Alexandre Arcady : bientôt une comédie avec Franck Dubosc !
1 159 vues
L'hommage d'Alexandre Arcady à Valérie Benguigui
3 704 vues
24 jours : un film difficile à financer selon Alexandre Arcady
2 215 vues
7 vidéos bonus

Actrices et acteurs 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

  • Zabou Breitman

    Zabou Breitman

    Rôle : Ruth Halimi

  • Pascal Elbé

    Pascal Elbé

    Rôle : Didier Halimi

  • Jacques Gamblin

    Jacques Gamblin

    Rôle : Commandant Delcour

  • Sylvie Testud

    Sylvie Testud

    Rôle : Brigitte Farell

Casting complet et équipe technique

Critiques Presse 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

Note moyenne :   3,1 pour 19 titres de presse.
  •   Le Parisien
  •   Paris Match
  •   Elle
  •   Le Journal du Dimanche
  •   Le Nouvel Observateur
  •   Metro
  •   Télé 7 Jours
  •   TéléCinéObs
  •   La Croix
  •   Le Monde
  •   Les Fiches du Cinéma
  •   Positif
  •   Première
  •   L'Express
  •   Libération
  •   Studio Ciné Live
  •   aVoir-aLire.com
  •   Ecran Large
  •   Télérama
19 critiques presse

Critiques Spectateurs 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

Critique positive la plus utile Par benoitG80
  4,0 - Très bien

"24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi" est un film difficile et complexe qui retrace un fait divers terrible et délicat... Et même si le risque de ne pas être au niveau était grand, l'int... Lire la suite

Critique négative la plus utile Par George-Abidbol le 11 mai, 2014
  0,5 - Nul

Un seul mot suffit à décrire ce film : NUL. Mais puisqu'un minimum de 50 caractères est obligatoire pour poster un avis, je me dois de broder, un peu comme Arcady avec son téléfilm...

VS
Toutes les critiques spectateurs
  • 94 critiques     24%
  • 85 critiques     21%
  • 26 critiques     7%
  • 14 critiques     4%
  • 28 critiques     7%
  • 153 critiques     38%
400 critiques spectateurs

Photos 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

Secrets de tournage 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

Le 36 ouvre ses portes pour la 1ère fois
Secret de tournage sur 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

Première dans les annales de la PJ (Police Judiciaire), le mythique 36 Quai des Orfèvres a accueilli l'équipe de "24 jours, la vérité sur la mort d'Ilan Halimi" dans ses locaux le temps de quelques prises de vues. Arcady a profité du calme relatif régnant durant le week-end (celui des 19 et 20 octobre 2013) pour y installer ses caméras. Aucun policier n'a participé au tournage, aucun matériel n'a ... Lire la suite

Rappel des faits
Secret de tournage sur 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

Ilan Halimi a été enlevé le 20 janvier 2006 et retrouvé le long d'une voie de chemin de fer le 13 février à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne). Son corps était brûlé sur plus de 80% de sa surface et il avait reçu de nombreuses blessures. 19 personnes sur les 29 inculpées ont été condamnées dont Youssouf Fofana, présumé chef du "gang des barbares".

11 secrets de tournage

Dernières news 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi

  • Disparus en cours de projet, ils ont été remplacés !

    Disparus en cours de projet, ils ont été remplacés !

    dimanche 3 août 2014 | News - Stars
     
     

    A l'occasion de la sortie de "Maestro", projet inabouti du regretté Jocelyn Quivrin, focus sur 9 acteurs disparus, remplacés dans le film qu... Lire la suite

  • 24 jours : L'hommage d'Alexandre Arcady à Valérie Benguigui

    24 jours : L'hommage d'Alexandre Arcady à Valérie Benguigui

    samedi 3 mai 2014 | News - Interviews

    Avant d'être emportée par la maladie, Valérie Benguigui devait initialement tenir le rôle principal de "24 jours", un projet qui lui tenait ...

  • 24 jours : un film de tension selon Tony Harrisson

    24 jours : un film de tension selon Tony Harrisson

    mercredi 30 avril 2014 | News - Interviews

    "24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi" se présente comme "un film de tension", selon Tony Harrisson, interprète de Youssouf Fofana ...

18 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Commentaires

  • Kekos117

    Non, non et non! En lui-même possède un potentiel monstrueux et une portée inouïe! On imagine très bien les différentes approches et rendus possibles d'un tel film. Cependant il est des moments non propices au développement de certaines thématiques! Nous somme en ce moment dans un pays où les tensions communautaires ne fonds que croitre! Ce n'est pas le moment de mettre de l'huile sur le feu en jouant cette carte. Certains vont transformer cet acte de barbarie en acte antisémite et les autres vont crier à la victimisation et à l'instrumentalisation politique et commerciale. C'est une mauvaise idée qui en plus d'être malsaine est dangereuse!

  • sanson_batalla

    Ce n'est pas le moment de faire ce film, eut égard à la mémoire d'Ilan et à la douleur de sa famille. Pour autant, on aimerait qu'un cinéaste ait le courage de dénoncer les vrais antisémites de la France contemporaines : ils ne sont pas nazis, ni blonds au yeux bleus, ils prétendent même quel paradoxe (et quelle effronterie vu leur nombre) appartenir à des minorités opprimées, victimes de la colonisation et d'un prétendu problème d'intégration.

    Des gens, qui depuis 2000, n'ont cessé de commettre des agressions antisémites avérées, en France, pour le moindre prétexte, puisqu'ils y étaient encouragés entre autres, par un humoriste raté bien trop médiatisé et un gourou communautariste et raciste, tous deux récidivistes malgré leurs condamnations, et enfin, tous les fondamentalistes bon teint qui gangrènent nos quartiers populaires depuis le début des années 90 et la victoire aux élections législatives, de leurs amis dans une ancienne colonie française, indépendante depuis 50 ans, pourtant. Et il ne faut pas oublier le rôle de nos compatriotes prétendument humanistes qui depuis plus de 40 ans, ont une lecture à sens unique du conflit israélo-palestinien et qui ont préparé, par leur incurable démagogie, le terrain des extrémistes et autres "barbares".

    Un antisémitisme des plus féroces, exalté par des gens qui plutôt que de se remettre en question, et après avoir nourri le ressentiment antifrançais que l'on connait, se nourrissent aujourd'hui d'un prétexte palestinien dont ils ignorent tout, et d'une religion qui remplacerait dans leurs têtes réduites, notre Droit républicain, pour exprimer une haine sans limite contre les juifs, comme si cela pouvait les grandir et les sortir de la médiocrité dans laquelle ils se complaisent depuis une trentaine d'année.

    De jeunes enragés qui ont bénéficié d'une trop grande complaisance de la part de dirigeants qui font l'autruche depuis trois décennies, abandonnés à eux-mêmes, avec pour seule culture, le gangsta rap, le cinéma américain le plus violent, les vidéos pornos et un Islam qu'ils arrangent à leur sauce, selon les convenances, pour justifier leurs coupables agissements et leur refus catégorique de devenir de vrais citoyens responsables et de faire quelques efforts intellectuels.

    Hélas aujourd'hui, via Internet, ces barbares ont accès à toute la prose nazie en téléchargement libre malgré les plaintes et à des tribunes jamais censurées, sur de grands sites pourtant connus, dont le cynisme des dirigeants nous laissent penser, que les millions de dollars qu'ils empochent chaque année, vaut plus que la mémoire de six millions de victimes, mettant par leur laxisme, leurs descendants en danger, car les forums de discussion dont je parle, banalisent le crime puisqu'ils ne sont jamais censurés et par conséquence, l'encourage.

    "Entre les murs" était un petit début, "La journée de la jupe", la suite logique, on attend enfin, le procès de trente années d'angélisme aveugle, qui ont conduit au crime abject de ce tristement célèbre gang des barbares et du terroriste Merah. Je rappelle à certains que Fofana et sa bandes ont bien été condamnés pour « association de malfaiteurs, enlèvement, séquestration en bande organisée avec actes de tortures et de barbarie, assassinat » avec circonstance aggravante de faits commis « en raison de l’appartenance de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » et je n'apprécie pas que quelque internaute jette un doute sur l'aspect antisémite reconnu par la Justice, de ce crime inqualifiable.

    Qui osera faire au cinéma l'analyse qui s'impose, avec l'objectivité requise pour ce sujet délicat, au lieu de transformer en fiction, un odieux fait divers bien trop récent et qui hélas sera détourné comme instrument de propagande, par les admirateurs eux-mêmes de ces criminels irrécupérables, comme le sont devenus, Scarface ou Le Parrain, aux yeux des mêmes racailles, dont les seules ambitions étaient de devenir des gangsters du même type, avant de devenir maintenant, les illuminés combattants religieux qu'ils prétendent être.

  • sanson_batalla

    Ce n'est pas le moment de faire ce film, eut égard à la mémoire d'Ilan et à la douleur de sa famille. Pour autant, on aimerait qu'un cinéaste ait le courage de dénoncer les vrais antisémites de la France contemporaines : ils ne sont pas nazis, ni blonds au yeux bleus, ils prétendent même quel paradoxe (et quelle effronterie vu leur nombre) appartenir à des minorités opprimées, victimes de la colonisation et d'un prétendu problème d'intégration.

    Des gens, qui depuis 2000, n'ont cessé de commettre des agressions antisémites avérées, en France, pour le moindre prétexte, puisqu'ils y étaient encouragés entre autres, par un humoriste raté bien trop médiatisé et un gourou communautariste et raciste, tous deux récidivistes malgré leurs condamnations, et enfin, tous les fondamentalistes bon teint qui gangrènent nos quartiers populaires depuis le début des années 90 et la victoire aux élections législatives, de leurs amis dans une ancienne colonie française, indépendante depuis 50 ans, pourtant. Et il ne faut pas oublier le rôle de nos compatriotes prétendument humanistes qui depuis plus de 40 ans, ont une lecture à sens unique du conflit israélo-palestinien et qui ont préparé, par leur incurable démagogie, le terrain des extrémistes et autres "barbares".

    Un antisémitisme des plus féroces, exalté par des gens qui plutôt que de se remettre en question, et après avoir nourri le ressentiment antifrançais que l'on connait, se nourrissent aujourd'hui d'un prétexte palestinien dont ils ignorent tout, et d'une religion qui remplacerait dans leurs têtes réduites, notre Droit républicain, pour exprimer une haine sans limite contre les juifs, comme si cela pouvait les grandir et les sortir de la médiocrité dans laquelle ils se complaisent depuis une trentaine d'année.

    De jeunes enragés qui ont bénéficié d'une trop grande complaisance de la part de dirigeants qui font l'autruche depuis trois décennies, abandonnés à eux-mêmes, avec pour seule culture, le gangsta rap, le cinéma américain le plus violent, les vidéos pornos et un Islam qu'ils arrangent à leur sauce, selon les convenances, pour justifier leurs coupables agissements et leur refus catégorique de devenir de vrais citoyens responsables et de faire quelques efforts intellectuels.

    Hélas aujourd'hui, via Internet, ces barbares ont accès à toute la prose nazie en téléchargement libre malgré les plaintes et à des tribunes jamais censurées, sur de grands sites pourtant connus, dont le cynisme des dirigeants nous laissent penser, que les millions de dollars qu'ils empochent chaque année, vaut plus que la mémoire de six millions de victimes, mettant par leur laxisme, leurs descendants en danger, car les forums de discussion dont je parle, banalisent le crime puisqu'ils ne sont jamais censurés et par conséquence, l'encourage.

    "Entre les murs" était un petit début, "La journée de la jupe", la suite logique, on attend enfin, le procès de trente années d'angélisme aveugle, qui ont conduit au crime abject de ce tristement célèbre gang des barbares et du terroriste Merah. Je rappelle à certains que Fofana et sa bandes ont bien été condamnés pour « association de malfaiteurs, enlèvement, séquestration en bande organisée avec actes de tortures et de barbarie, assassinat » avec circonstance aggravante de faits commis « en raison de l’appartenance de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » et je n'apprécie pas que quelque internaute jette un doute sur l'aspect antisémite reconnu par la Justice, de ce crime inqualifiable.

    Qui osera faire au cinéma l'analyse qui s'impose, avec l'objectivité requise pour ce sujet délicat, au lieu de transformer en fiction, un odieux fait divers bien trop récent et qui hélas sera détourné comme instrument de propagande, par les admirateurs eux-mêmes de ces criminels irrécupérables, comme le sont devenus, Scarface ou Le Parrain, aux yeux des mêmes racailles, dont les seules ambitions étaient de devenir des gangsters du même type, avant de devenir maintenant, les illuminés combattants religieux qu'ils prétendent être.

  • Kekos117

    @sanson_batalla: Tu m'as l'air énervé. Il y aurait beaucoup de choses à dire sur ta tirade mais je ne pense pas que c'est une bonne idée d'ouvrir le débat avec toi car tu me semble très sensible au sujet et on ne tire rien de constructif à dialoguer avec des gens dominés par l'émotion. Juste pour répondre à ton attaque qui consiste à dire que je jette le doute sur le caractère antisémite du crime, je vais te répondre de manière un peu provocante en te disant que je me fiche qu'un tel crime est un caractère antisémite. Pourquoi? Parce qu'il me semble qu'il est certains actes qui sont d'une telle gravité qu'il n'est pas besoin de les noircir d'avantage. On n'a pas besoin de connaitre les motivations d'un tueur d'enfant pour condamner son acte, tu vois ce que je veux dire? Ceux qui ont fait ça sont des barbares d'une telle nature qu'il ne sert à rien de chercher à noircir le tableau, il est déjà souiller au plus haut point. De plus, je trouve qu'en voulant axé ce crime sur l'aspect antisémite, en faisant d'Ilan Halimi une victime communautaire de fait, je trouve que l'on perd l'aspect universel de ce drame. Pour être plus clair, je n'ai pas besoin de connaitre les origines, confessions... de la victime pour me sentir solidaire, et je n'ai pas besoin de connaitre les motivations des criminels pour condamner leurs actes. Je trouve d'hommage que certains aient besoin d'ériger les victimes en martyrs et les criminels en diable incarné; on dirait que c'est la condition pour pleurer les uns et condamner les autres. Ce n'est pas mon cas. Ilan, comme ses bourreaux, sont des hommes; ce drame est un drame universel dont chacun peut tirer un enseignement de valeur.

  • Peter Panpan

    ouh là, c'est vrai que le timing n'est pas idéal...

  • Discovery One

    d'accord avec toi Kekos117

  • mimilongoria

    d'accord avec toi kekos 117, il n'y a pas de hierachie dans les victimes. Il faut arrêter de parler en terme de communauté ou de race. le crime est horrible, cela n'a rien à voir avec l'origine de la victime.

  • mimilongoria

    il est légitime de parler de ce cette horreur, mais il n'en demeure pas moins que le moment n'est pas adapté à un debats : la montée du FN, des tensions communautaires. Il n'est pas bon de parler de ce genre de chose en ce moment. En plus, je ne sais pas si la famille à vraiment fait le deuil ...

  • jfreak

    Juste pour répondre aux commentaires qui parlent de la famille : de source sûre, la famille a suivi la construction du film du début à la fin, l'approuve et a donné son aval.

  • Soura D.

    C'est vrai que c'est pas le bon timming, ce film aurait du etre realiser depuis longtemps. Et ce film nous rappelle qu'il ne faut surtout pas oublier l'évènement tragique dont a été victime la famille Halimi. Pour sa memoire j'espère que le film leur rendra hommage. J'en ai plus qu'assez de cette France ou les fachos se font de plus en entendre. Et surtout sachez qu'il ya enormement de personnes qui les combats donc ne tombez pas dans leurs jeux. Laissez les juifs tranquille BORDEL !!! il y a des cons partout meme dans votre propre entourage.

  • N u n e

    Si cela peut montrer le visage réel de l'antisémitisme d'aujourd'hui, montrer le cheminement des êtres humains pour en arriver jusqu'à ce point, oui pour ce film. Si c'est sur le même ton sensationnaliste que la fin du résumé...ça ne m'intéresse pas.

  • yoyo N.

    @mimi / Kekos : ne dites pas que ce crime n'a rien à voir avec l'origine de la victime. Ce fim existe parce que justement ces gens ne se sont permis ce crime qu'en raison de l'origine de la victime. Et c'est cela qui est très grave, qu'il faut dénoncer quelque soit le moment. Vous pensez qu'il y aura un timing idéal dans ce pays ? évidemment non. alors que faut-il faire ? se taire, le cacher sous la tapis ?

  • corbac

    Je ne crois pas que l'on arrive à faire un jour le deuil de la perte d'un enfant.

  • lexcalvin

    tiens encore un topic qui va mal finir ...

  • TheKilling

    Attention les trolls/fachos vont venir se faire plaisir ici.. les merdes humaines dans toute leur splendeur tel celui qui à posté avant moi (et homophobe en plus)

  • Gynaro

    Non, tu n'es pas le seul.

  • michel M.

    j'ai lu les deux premiers paragraphes et le nombre de conneries que t'as pu sortir m'ont tellement énervé que je suis pas allé plus loin!

  • Gynaro

    Absolument d'accord.

  • Gynaro

    Je ne vois pas en quoi la demande d'un film sur Said Bourarach serait la volonté d'une "merde humaine homophobe" ou je ne sais quoi... Said Bourarach et Ilan Halimi ont souffert tout deux de la barbarie des certains hommes stupides. Ils y ont tout les deux perdu la vie. Ceux sont deux évènements qui marquent la France au même titre. Si on fait un film sur l'un, un film sur l'autre est tout autant envisageable.

  • verso2012

    Je prédis la fermeture de ce fil de discussion avant la sortie du film !

  • N u n e

    Je suis d'accord avec toi, et je rajouterai juste à l'intention de dzazair4ever que faire un film sur l'un n'implique pas forcément de faire un film sur l'autre pour "équilibrer" les souffrances entre communautés, le message contre la barbarie et la stupidité est universel.

  • Gynaro

    Après il faut savoir aussi que ce film n'est innocent même si il est légitime. Il suffit d'allumer sa tv pour entendre parler d'Ilan Halimi sans arrêt alors que pour entendre parler de Said Bourarach il faut traquer l'internet donc il y a quand même une volonté de hiérarchisation des souffrances et surtout d'échauffement inter-communautaire de l part de nos médias et de ceux qui les tiennent donc je soutiens pas mal le commentaire de dzazair4ever que je ne trouves pas déplacé car dans cette atmosphère de conflit inter-communautaire dans lequel nous vivons, il faut effectivement penser à tout le monde sinon ça va péter à un moment donné.

  • RiddimAttack


    Si succès il y a, une suite est elle prévu ? parce que j'ai déjà ma petite idée sur le titre:
    24 minutes: la vérité sur l'affaire Saïd Bourarach!

  • RiddimAttack

    Il apparaît clairement qu'au jour d'aujourd’hui, à la lumière des faits récents et aussi du commentaire qui me précède: ce discours de "c'est la faute aux autres, nous, nous sommes les gentils" ne prend plus mais alors plus du tout.

  • RiddimAttack

    y a moyen de faire un p'tit billet ?

  • Jo_ni

    VA CREVER PASCAL

  • Gabriel S.

    Sale merde.

  • Citoyen Kane

    Produit par ALEXANDRE AJA ? ah oui j'ai compris il est le fils du realisateur Alexandre Arcady.

  • BlackMamba

    L'affaire Halimi est plus médiatisée pas parce que la victime est juive mais parce les coupables sont des mineurs. Au fond c'est ça qui choquant, que des enfants puissent faire de tels actes.

  • Fredeic C.

    Alors d'abord il faut être clair c'est une affaire HORRIBLE et TRISTE...maintenant je trouve étrange que ce film arrive en se moment et cela après l'affaire Dieudonné...et j'ai un GROS problème avec le fait de mettre dans la bande annonce l'appel à la prière c'est très maladroit (ou volontaire ???)...Et Arcady n'a pas les épaules d'un Oliver Stone et j'ai peur que se sois un film communautaire et non policier. Mais il faut voir pour juger. Pour finir je trouve "étrange" que en France on puisse faire facilement des films pro-juif comme La Rafle ou même La vérité si je ment alors qu'il est encore très compliqué de faire des films sur la guerre en Algérie par exemple ou encore Dieudonné n'a pas eu les moyens de faire un film sur le Code Noir... Après je le redis c'est un DRAME...

  • Fredeic C.

    Ben c'est le but du site...tu dis quand tu aime tu dis quand tu aime pas....

  • blanche c.

    l'affaire Dieudonné date du mois de décembre............;tu sais combien de temps il faut pour écrire et tourner un film??? 2 à 3 ans minimum!! ton pote Dieudonné est pas le centre du monde!!

  • Fredeic C.

    Je viens de voir tes autres commentaires comme plus bas sur l'affaire l'Affaire Saïd Bourarach :

    "Blanche c. > dzazair4ever • il y a 24 jours
    un film sur un mec qui fait le kékos et qui sais pas nagé???"

    cela me fait dire que tu semble avoir un problème avec les arabes/musulmans je sais pas si tu fais la différence..et sinon merci de ne pas me parler sans photo car je parle pas aux lâches...Alors tu devrais avoir plus de respect et apprendre à écrire Français...

  • ger T.

    il faut reconnaitre que le procédé dépasse les frontieres délimité par les conventions de Megève

  • charlie-ford

    Fallait il faire ce film, rien n'est moins sur. Maintenant pour ceux qui exigent un film sur l'affaire Bourarach en donnant parfois des explications douteuses sur la raison qui aurait poussé à adapter à l'écran le calvaire d'Halimi et non celui du vigile du 35 ans. Il y a une explication très simple à prendre en compte, c'est la matière cinématographique.Dans l'affaire Halimi, il y a tout ce qu'il faut: un homme séquestré pendant 24 jours donc le crime dure sur la longueur avec des preneurs d'otages qui demandent une rançon, une famille qui n'a pas les moyens de payer mais essaie de sauver leur gosse, une police qui se bat contre la montre pour le libérer jusqu'au climax final: le coup de grâce, la mort du jeune homme. Il y a donc tout ce qu'il faut pour remplir un film de 1h30-2h00: une intrigue, un suspens qui s'étire sur la longueur, des rebondissements, des proches qui passent par tout les états psychologiques, la description de la captivité. Bref de la dramaturgie. Alors que Said bourarach s'est fait insulter, courser, tabasser et jeter dans le canal en quelques heures. Il n'y pas ici suffisamment de matières à exploiter cinématographiquement. Comment faire un film de 2 heures sur une agression éclair.Et oui ça peut paraître horrible, mais suivant le déroulement de votre calvaire vous intéresserez ou non le cinéma. Il est donc normal dans cette logique de matières à exploiter que le 7ème art prête plus attention au martyr d'Halimi qu'à celui de Bourarach. Si le déroulement des crimes étaient inversés, c'est Bourarach qui intéresserait plus les producteurs pour une éventuel adaptations. Maintenant on peut reprocher au cinéma cette logique froide et considérer qu'il ne faudrait aucune adaptation de ce genre. Mais il n'est pas nécessaire, comme certains, d'aller chercher des arguments très douteux pour expliquer l'intérêt du cinoche pour l'affaire Halimi et son désintérêt pour celle de Bourarach, en invoquant un favoritisme donné à une communauté et à ses souffrances au détriment des autres. La logique pragmatique de "matières" dans le sujet à exploiter cinématographiquement suffit à l'expliquer. Dans le cas Halimi, "il y a matière à..." comme on dit, pas ou beaucoup moins dans celui de Bourarach.

  • RiddimAttack

    Y a toujours matière, faut juste aller la chercher là où elle se trouve et avoir un peu d'imagination. On produit, surtout en France, le pays où le cinéma est payé pour surtout ne rien dire, ne rien montrer et obéir au pouvoir... Donc, je disais, on monte des films avec bien moins de matière que l'affaire Bourarach! Le cinéma Francais est devenu le cinéma du rien, du néant parce qu'il se nourrit de rien, du néant, mis à part quelques exception... crois moi si on peut faire des films avec du rien, on pourra faire un film, qui en plus paraîtra en comparaison consistant, avec l'affaire Bourarach. Mais Bourarach n'est pas juif ou assimilé (ceux prêtent allégeance, qui lustrent les derrières avec leur langue...)

  • charlie-ford

    Vous vous contredisez. Vous affirmez qu'on peut toujours trouver de la matière avec un peu d'imagination; et ensuite vous dîtes que le cinéma français est devenu le cinéma du rien. Donc le cinéma français traite de sujets qui ne donne rien, dont on ne peut extraire aucune matière même avec la meilleur volonté et la plus grande imagination. Il n'y a a donc pas toujours matière. Maintenant dans le cas Bourarach; l'agression a duré 2 heures à peu près, il me semble, entre les premières menaces, le retour des gars avec du renfort et la chute de Bourarach dans le canal. Une agression qui a duré 2 heures en temps réel ne peut durer 2 heures en temps cinématographique. L'agression pourrait donc constituer la scène finale du film de 20 -30 minutes. mais ensuite qu'allez vous filmer pendant l'heure précédente. La vie, fort respectable bien entendu, mais banal de Bourarach père de famille, époux qui se lève le matin pour aller travailler comme vigile de magasins. Attention ce que je dit là n'est aucunement méprisant, je me place toujours dans cette logique de cinéma. Vous pourrez me répondre que c'est un procédé utilisé par le cinéma: montrer le héros dans sa petite vie routinière: famille, travail, ami, joie simple de la vie pour faire bien ressentir aux spectateurs le choc, l'impact de l'arrivé soudaine d' un événement rocambolesque, spectaculaire ou ici tragique qui va s'abattre sur lui. Regarder cet homme qui n'aspire qu' à vivre paisiblement avec les siens et là paf! le destin s'emballe.Mais dans les films qui utilisent ce procédé, ça dure les 20-30 premières minutes mais pas une heure durant. Maintenant en effet il y a bien des films qui nous racontent pendant 1h30 la vie banale et sans intérêt de bobos, principalement au nom d'une pseudo étude psychologique et sociale des moeurs, comme dans ces insupportables comédies romantiques parisianistes affreusement narcissiques et petit bourgeois.

  • Sharon B.

    J'ai vue ce flm hier (29.03.2014) en avant première.
    Ce film ma énormément touchée et attrister.
    Dire que de nous jour sa existe encore des choses pareils c'est juste horrible et inacceptable.
    Etant de confession Israélite, je peux vous dire que sa m'a choquée.
    J'espère que ce film fera comprendre au gens haineux et racistes le mal qu'ils font.
    Ce film était juste formidable et très bien expliqué.
    A bon entendeur.

  • RiddimAttack

    Pourquoi ne traiter que ce qu'il s'est passé avant ? pourquoi ne pas aussi traiter ce qu'il s'est après ? avant, pendant, et surtout après...
    Faut faire tourné la ciboulette mon ami :)
    Et je persiste et signe, le cinéma français est devenu le cinéma du rien parce que non indépendant, à la solde du pouvoir politique et donc par extension, de leur maître: le pouvoir Economique. Par le biais de très larges subventions, ce duo, a su acheter ou faire taire les derniers cinéastes critiques, talentueux, susceptible "d'éduquer" l'esprit critique des mases: on les compte sur les doigts d'une main de nos jours...

  • RiddimAttack

    Pourquoi faire un film quand on peut en faire deux ?
    http://www.allocine.fr/film/fi...

    Y a pas d'argent pour que certains fassent des films, mais pour d'autre ça coule à flot...
    Laissez ce jeune homme reposer en paix.

  • Thavany C

    Reposer en paix ?!!! Comment veut tu qu'Ilan puissent reposer en paix tant que son histoire ne soit pas raconté au monde entier ?
    Plus on en parlera plus nous aurons la chance que l'horreur ne se reproduisent plus jamais, tout comme la seconde guerre mondial il y a des choses dont il faut parler et reparler pour ne jamais oublier, car l'oublie c'est le risque de reproduire nos erreurs.

  • Thavany C

    .Je ne suis pas fan du cinéma Français mis a par les comédie je ne le trouve pas très bon a quelques exceptions prêt. Cependant Le cinéma américain est aussi a critiquer dans ce cas vu que leur plus grand réalisateur est juif ( Spielberg ) et avec "la liste de Schindler" l'histoire des juifs a été traité avec le plus grand respect et a été saluer par le monde entier.
    Mais ton ignorance n'est pas grave car oui le cinéma français a traité l'esclavage des noirs sans humour, il a traité aussi la guerre d'Algérie et personne n'en a fait une polémique.
    Pourquoi des qu'il s'agit de juif tout le monde crie au favoritisme alors que pour d'autre cultures personne de dis rien ?
    Pourquoi ne pas juste être triste qu'un être humain a pu subir une t'elle horreur de nos jours ? un être HUMAIN comme toi comme moi comme tout le monde.

  • RiddimAttack

    C'est l'inverse qui anime la réalité: plus on en parle, plus le risque que cela se reproduise augmente...

  • RiddimAttack

    Va t'acheter une culture cinématographique mon ami, ainsi qu'une culture sur l’économie cinématographique.

  • Thavany C

    Je te renvois ta proposition ce que je dis est vrai et si tu ne me crois pas va sur Google il suffit juste de taper une recherche pour avoir des infos. Je pense que cela dois être a ta porté, non ?.
    De plus a t'on fait polémique quand le film " Omar m'a tuer " est sortie ? ou encore " Coupable " sur l'affaire d'Outreau ?
    Non pourtant ce sont des fait divers mais qui ne parle pas de juifs...
    Ma culture cinématographique et économique n'est certes pas sans faille mais au moins j'argumente mes propos et mes dire quand a toi je ne vois rien de tel.
    A bon entendeur.

  • Thavany C

    Je pense tout le contraire l'oublie est la plus dangereuse des récidives.

  • RiddimAttack

    Oui mais il y a une petite différence entre un devoir de mémoire et un bourrage de crane jusqu’à l'indigestion...

  • Thavany C

    Il tant faut peu pour être malade en même temps si tu es une petite nature un être si fragile qu'un simple film met dans tout ses état il suffit juste de ne pas allez le voir au ciné et de ne plus venir sur cette page. Perso je ne vois pas ou tu vois du bourrage de crane on a mille fois plus parler de " twilight " ou du " seigneur des anneaux " que de ce petit film qui mérite un peu plus de considération vu que c'est une histoire horrible et vrai. Soit franc au moins ce qui te dérange c'est que ça parle d'un juif et rien d'autre au moins tu assumerais.

  • lexcalvin

    Rassurez vous, que ce soit Saïd Bourarach ou Ilan Halimi, le but est de faire du fric sur leur dos, alors ne me faites pas marrer avec votre devoir de mémoire : un téléfilm serait de circonstance.

    Faire payer pour montrer la mise en scène de la torture et de la mort de quelqu'un de bien réel, non merci.

  • Carla N.

    J'ai vue le film hier soir en avant première et pour ceux qui ont peur de voir de la torture et des scène violente ce n'est pas le cas du film. Il est très bien fait, c'est un film touchant et très poignant qui montre la souffrance de Ruth Halimi,la mère d'Ilan, et de son père qui était impuissant face a cette affaire et ça nous montre également que des humains peuvent malheureusement faire des choses pareil. Et voir ça de nos jours et juste honteux j’espère seulement que ceux qui lui ont fait ça seront venger. A bon entendeur.
    ps: Le film mérite d’être vue rien qu'en hommage a Ilan et a sa famille pour comprendre et ressentir leur douleur pendant 1h30 de film

  • Charles-Antoine Bertaux

    Plus je lis les commentaires sur les forums et plus je rigole. :)
    Dès qu'une reconstitution sort, ça fait polémique.
    Il suffit de lire les commentaires sur la page de "La Marche" (qui reconstitue juste La Marche pour l'égalité et contre le racisme de 1983) pour voir comment ce film a suscité autant de haine. oO (alors que cette Marche prônait justement... le respect et l'amour ^^).

    J'ai lu le livre choquant "Le Gang des Barbares" et personnellement, que Ilan Halimi ait été juif, musulman ou chrétien ne me dérange pas, ne me gêne pas. C'était un humain comme les autres. RIEN, non RIEN ne justifie qu'il a été piégé, kidnappé, torturé et tué.
    Et je ne comprends pas pourquoi tout le monde pale de l'affaire - pas moins dramatique - de l'affaire Saïd Bourarach. C'est une autre affaire. Je ne vois pas de "favoritisme" comme beaucoup semblent penser. Le cinéma n'aborde jamais tout en même temps. Si un réalisateur aborde l'esclavage des Noirs, va-t-on lui reprocher de ne pas aborder l'esclavage maya (comme dans "Apocalypto"), l'esclavage indien mené par les colons ou l'esclavage grec dans l'Antiquité ?
    Alexandre Arcady a choisi de reconstituer cette monstrueuse et tragique affaire, c'est son droit. Et le fait que "24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi" a été diffusé à l'Elysée (comme le fut "La Marche") ne me dérange pas ni ne me choque. A vrai dire ça m'est égal même je comprends tout à fait.
    Pour parler du film en lui-même, j'aime beaucoup Jacques Gamblin et Sylvie Testud donc ça m'attire davantage.

    En tous cas personnellement, j'attends ce film car cette histoire m'a autant effrayé que touché. J'irai le voir de manière objective, sans me dire "C'est un film sur un juif" mais... c'est un film sur un garçon qui n'avait rien demandé.

    Je suis content que sa famille ait supervisé ce film car au moins il sera le plus fidèle possible.

    Et pour ceux qui parlent de "films pro-juifs", qu'est-ce que ça veut dire ??
    "Il reste du jambon ?", "Indigènes", "Hors-la-loi", "Qu'Allah bénisse la France" (que j'attends avec impatience !) du rappeur Abd Al Malik, "Voyage sans retour" (dont le forum a été fermé vu les commentaires qu'il y avait - je n'avais jamais vu ça ^^), ce sont des films français qui mettent en scène la communauté musulmane. Pourtant, doit-on dire qu'ils sont pro-musulmans ?

    Personnellement quand je vais voir un film c'est son sujet, son histoire, son casting et son réalisateur qui m'intéresse. Peu m'importe la communauté religieuse qu'il représente. ;)

  • Romero R.

    Y'a moyen de sortir un peu de fiction en france ?

    Ca tourne toujours autours es memes trucs, le drame le racisme les reconstitutions... ça grouille deja de tout ce bordel sur la tnt c'est vraiment incroyable le "divertissement" dans ce pays, des ordonnances audiovisuelles de cageot de l'exomil

  • DirtEagle

    Encore un post de paranoïa victimaire, ne dites pas que vous aimez pas ce film sinon=vous êtes antisémites! On est obligé d'aimer le film en fait?

  • Sylvain L.

    Tout à fait d'accord avec Guest.

  • SpAwN

    "L'oublie c'est le risque de reproduire nos erreurs." Hummmm....
    Interessante ta phrase.... Mais euh... Rappel moi ce que sont entrain de
    faire les 3/4 des pays du monde ? Essayé de piqué celui du voisin par
    tout les moyens possibles ? C'est bien ce qu'il me semblé aussi...
    Alors, dis moi CE QUI A VRAIMENT changer depuis la 2eme guerre mondiale plz.....
    Une
    celebre phrase dit aussi que c'est toujours les vainqueurs qui ecrivent
    l'histoire..... Ou essayent de l’arrangée pour qu'un telle deviennent
    les victimes, l'autre le heros et le dernier le mechant....
    Je suis
    desolé mais si on prend le film pour ce qu'il est, tu as
    pleiiiiiiiiiiiiiiiiins de gens qui on vecu ce qu'a vécu le pauvre
    Ilan....
    Le seul truc qui me derange le plus, c'est que ce n'est pas
    l'histoire d'un francais ou celui d'un noir.... Ce n'est pas l'histoire
    d'un chinois ou d'un portugais.... Mais celui d'un juif que l'on met en
    avant.....
    Penses tu vraiment qu'il serait possible de faire un film sur Said Bourarash en Israel ?
    Penses
    tu vraiment que ce soit normal que des gens vivant avec leurs propres
    arbitres soit taxé d'antisemites parce qu'ils disent des choses qui
    deranges et qui gene l'opinion publique ?
    Et derniere chose, rappel moi comment la 2eme guerre mondiale est partie deja ?
    Juste
    pour finir, c'est au moment de la reconstruction que le monde entier
    aurait du arreté de se foutre sur la tronche. Au lieu de ça, la
    situation n'a jamais etait pire.
    Bref meme Mickeal Moore a pu faire son "Fahrenheit 9/11".... Serait t'il possible de faire ce meme film en France en montrant les liaisons dangereuse qu'a NOTRE gouvernement avec certains pays ?.....
    Aller... Trop de questions tue les questions....
    Bonne nuit...

  • paconten

    instrumentaliser la mort de ce pauvre jeune homme et se servir de la souffrance de sa famille à des fins commerciales, ils ont vraiment pas d'humanité. Un nouveau film à boycotter, bientôt ils vont dire qu'on est tous responsables de sa mort!

  • ouadou

    quelle élégance ! quel humour ! tu fais partie du gang des connards toi non ?

  • Sylvain L.

    J'ai trouvé scandaleux et gerbant d'accuser Dieudonné d’être l’inspirateur des assassins d’Ilan Halimi. Je suis d'accord avec Ezekiel.

  • Jonathan G.

    Encor un film sur un fait divers... a quoi ca sert franchement? Alors oui ce crime est horrible , tout comme des milliers d autres chaques jours. Pourquoi en faire un film? Pour montrer qu il y a des gens horribles qui font des choses horribles... les scenaristes feraient mieu de se creuser un peu la tete pour faire des films intelligents et profonds sur le sujet , plutot q un film larmoyant sans interet , realisé uniquement a cause de sa porté antisémite . Au moin le message est clair , l antisemitisme c est pas bien et ont doit pas faire mal aux gens...merci pour la morale . Svp faite du cinema intelligent.
    Ca c est pour parler cinema , sinon paix a l ame d ilan et de tout les gens chaques jours victimes de crimes monstrueux.

  • mickmarc

    mais comment les gens sont grave ça en deviens pathétique! si un réalisateur a eu envie de faire un film sur ce fait divers ça vous fait quoi??? c'est quoi le problème en fait?? j’arrête pas de lire "et pourquoi on ne fait pas un film sur said bourarach?" alors d'un! qui a empêché qui que ce soit de sortir un film sur ce Said?? bon apparemment CA c'est fait en 10 min alors faire un film la dessus bon courage mais admettons! a ce compte la tout le monde va se rebeller en disant " et prkoi pas faire un film sur un tel et sur un tel" et oui des morts il y en a tous les jours en France! le cas de ilham pour ceux qui ne l'auraient pas compris et quand même un cas à part et ce n'est pas parce qu'il était juif. Déjà c'est un crime raciste qui a été revendiqué par le gang des barabes haut et fort , même au tribunal, et de plus ça a quand même durée 24 jours! de quoi faire un film. TOUT SIMPLEMENT

  • Charles S ?ric

    la punition se fera au box office

  • Jonathan G.

    Alors oui tu as raison , si quelqu'un a envie de faire un film la dessus pk pas , moi ma grand mere a fait ces courses a auchan cet aprem , on fait un film?
    Soyons serieux , ce film n aucun interet , cette histoire est horrible , que va apporter ce film , nous montrer a quel point c est horrible? Nous montrer que fofana et sa bande sont des monstres completement stupides ? Je ne crois pas que qui que ce soit ait besoin d un film pour ca . Militons pour du cinema intelligent , il serai bien d avoir un film traitan de l antisémitisme afin de le comprendre et de le combattre , pas un film jouant sur la sensibilité et culpabisant au possible avec une histoire sordide .
    L histoire d ilan doit servir a combattre l antisemitisme et la barbarie , a comprendre , pas a la raconter avec une verité toute faite.
    sur ce paix a ce pauvre enfant.

  • Miguel Denim

    busness de la shoah sa continue

  • wasabi9

    Pour ceux qui auraient du mal à comprendre ma critique, ça signifie que le fait de tourner ce film du point de vue de la famille de la personne enlevée et tuée n'a aucun intérêt à part du voyeurisme façon journalistes qui filment la famille des gens du Kuala Lumpur-Pékin disparu. Tout le monde sait que c'est horrible, à quoi bon filmer ça à part se faire du fric de façon indécente ? Ce qui aurait eu un intérêt en revanche c'est de tourner entièrement le film du point de vue du gang de Bagneux, avec des flashbacks sur la vie dans la cité, en côte d'ivoire et sur la manière dont ils percevaient les juifs et israël par les médias, la TV, les manuels d'histoire. C'est à dire les mythes, la manière dont ils voient les juifs... Plus quelques scènes pour montrer en quoi cela est incohérent avec la vie d'Ilan. Ca ça aurait pu faire un très grand film.

  • chalomi

    Absolument!!

  • chalomi

    Du cinéma intelligent en France...hahaha...clavier,dany boon,kad merad.......eric et ramsy.... 3:)

  • ger T.

    Pas si sur, tu penses bien que les producteur ont fait du lobbying aupres du ministere de l’éducation.
    Les chiffres seront gonflés par des cars entier remplis de nos chères tetes blonde.

  • tonymontana83000

    Baroukh dayen haemet Ilan, on t'oubliras pas !

  • DarknSoul

    Et pas mal de prof emmèneront leurs élèves voir ce film histoire d'ancrer toujours un peu plus la maladie du racisme ou antisémitisme, comme un murmure à l'oreil de l'éducation nationale.

  • dino Velvet.

    je pense y aller cette affaire m'avait marqué comme le fou fritzl

Toutes les actus Ciné
Bande annonce Hunger Games - La Révolte : Partie 1 : Jennifer Lawrence part en guerre
Bande annonce Hunger Games - La Révolte : Partie 1 : Jennifer Lawrence part en guerre
Tweet  
 
Extrait Equalizer : Denzel Washington met une raclée à la mafia russe
Extrait Equalizer : Denzel Washington met une raclée à la mafia russe
Tweet  
 
Ang Lee : après L'Odyssée de Pi, le réalisateur s'engage en Irak
Ang Lee : après L'Odyssée de Pi, le réalisateur s'engage en Irak
Tweet  
 
Ce soir à la télé : on mate "Indiana Jones et la Dernière croisade" et "No pain no gain"
Ce soir à la télé : on mate "Indiana Jones et la Dernière croisade" et "No pain no gain"
Tweet  
 
Toronto 2014 : Benedict Cumberbatch et "Imitation Game" sacrés au palmarès
Toronto 2014 : Benedict Cumberbatch et "Imitation Game" sacrés au palmarès
Tweet  
 
Annabelle : la poupée maudite en tournée à Paris !
Annabelle : la poupée maudite en tournée à Paris !
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Ce film dans d'autres pays
Forum

Discutez et débattez autour de "24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi" dans nos forums:

Tous les sujets à propos de ce film
Tags
Top Bandes-annonces
Pride Bande-annonce VOST
294 445 vues
Ordure ! Bande-annonce VO
1 465 vues
Whiplash Bande-annonce VO
9 837 vues
Bouboule Bande-annonce VF
73 793 vues
Refroidis Bande-annonce VO
6 153 vues
Les âmes noires -EXTRAIT VOST "Le grand dîner de famille"
Toutes les bandes-annonces
L'info Ciné
  • Mathieu Kassovitz, méconnaissable, veut être ''Un Illustre inconnu''
  • Drew Barrymore devenue brune : Nouveau look pour la star aux 1001 coupes
  • Laura Smet, Marina Foïs et Noémie Lvovsky doivent se tenir droite !
  • David Fincher : Son embrouille avec Disney pour ''20 000 lieues sous les mers''
  • Sea of Trees : Matthew McConaughey perdu dans la "Forêt des suicides"