Mon AlloCiné
The Scribbler
The Scribbler
Date de sortie 1 octobre 2014 en VOD (1h 28min)
Avec Katie Cassidy, Garret Dillahunt, Michelle Trachtenberg plus
Genre Thriller
Nationalité américain
Bande-annonce Ce film en VOD
Spectateurs
2,5199 notes dont 30 critiques
noter :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Envie de voir

Synopsis et détails

Antichambre de l’enfer sur terre, la Tour Juniper regroupe une variété de sociopathes et dégénérés mentaux, violents de préférence.
Un enfer dans lequel vit Suki, une jeune femme qui tente de vaincre sa maladie mentale à l’aide d’un nouveau traitement dont elle ne contrôle pas tous les effets… Alors que les meurtres se succèdent à Juniper, Suki va très vite devenir le suspect n°1.

Ce film sera disponible en VOD dès le 1er octobre.
Distributeur -
Voir les infos techniques
Année de production 2014
Date de sortie DVD 17/12/2014
Date de sortie Blu-ray 17/12/2014
Date de sortie VOD 01/10/2014
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage -
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Regarder ce film

En VOD
à partir de (4.99 €)
à partir de (4.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
En DVD BLU-RAY
neuf à partir de 5.00 €
The Scribbler
The Scribbler (DVD)
neuf à partir de 6.90 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

Bande-annonce

The Scribbler Bande-annonce VO 1:14
The Scribbler Bande-annonce VO
66 540 vues

Interview, making-of et extrait

The Scribbler Premières minutes exclusives VO 4:59
The Scribbler Premières minutes exclusives VO
2 666 vues

Acteurs et actrices

Katie Cassidy
Rôle : Suki
Garret Dillahunt
Rôle : Hogan
Casting complet et équipe technique

Critiques spectateurs

AMANO JAKU
Critique positive la plus utile

par AMANO JAKU, le 13/10/2014

3,5Bien

John Suits est une personne vraiment intéressante : après avoir carrément loupé son arrivée dans le 7ème art en écrivant... Lire la suite

AM11
Critique négative la plus utile

par AM11, le 28/09/2014

2,0Pas terrible

Adapté d'un comics et écrit par le scénariste du très bon "Doghouse", "The Scribbler" est un thriller de science fiction... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
7% (2 critiques)
13% (4 critiques)
27% (8 critiques)
37% (11 critiques)
7% (2 critiques)
10% (3 critiques)
Votre avis sur The Scribbler ?
30 Critiques Spectateurs

Photos

Films recommandés
Infini
Infini
War Zone
War Zone
Monsters: Dark Continent
Monsters: Dark Continent
Superfast 8
Superfast 8

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2014, Les meilleurs films Thriller, Meilleurs films Thriller en 2014.

Commentaires

  • zvock083
    Adapté d'un comics et écrit par le scénariste du très bon "Doghouse", "The Scribbler" est un thriller de science fiction qui nous plonge dans un univers étrange avec une histoire qui se passe dans une grande tour qui porte bien son nom (La tour des fous). C'est un film original qui va au bout des choses et de son délire à part peut être pour l'aspect comics un peu délaissé. L'histoire est un peu complexe ce n'est pas évident de tout comprendre au début mais au fil des minutes on se rend compte que finalement le scénario est assez bien écrit et tout devient plus clair néanmoins j'ai assez vite décroché c'est le genre de film où il faut vraiment accrocher au délire mais ça n'a malheureusement pas été mon cas et au final, la seule chose que je retiens réellement de ce film est la très bonne performance de Katie Cassidy qui est bluffante comme elle est méconnaissable. 2/5
  • Manoch M.
    j'ai adoré :)
  • Johnny Adrian
    J'ai du mal à croire que c'est l'actrice qui joue Laurel dans Arrow. On dirait qu'elle joue bien dans ce film selon la bande annonce. Par contre dans Arrow, son personnage est complétement nul.
  • vincent d.
    pas mal du tout , surpris par l'histoire et quelques similitudes avec Fight club . C'est bien joué et çà reste original au vue du sujet qui à déja été abordé dans pas mal de film .Je conseille , a voir
  • alex35ex
    Film un peu mou qui manque franchement de "puissance".
  • LBDC
    D’emblée, le spectateur est plongé dans un univers qu’il ne connaît ni ne comprend. Le réalisateur John Suits, installe dès les présentations, une ambiance sombre, glauque et singulière, coincée entre le polar (Le récit est une enquête menée à posteriori par Suki, beaucoup de voix-off), et une esthétique très Terry Gilliam-esque ou même Carpenter-ienne (L’antre de la folie)D’ailleurs, étrangement, ce sont les références qui permettent l’accès au film, et non le script. Ainsi, dès l’intro, Suki s’autoproclame reine de la folie… Le film suivra dès lors une logique scénaristique totalement incompréhensible – presque folle !Un script difficile d’accès renforcé par une réalisation télévisuelle (outrée), un montage hystérique, une photo hyper saturée… Cet excès dans la mise en scène finit néanmoins par littéralement devenir le sujet du film : la folie.Pour la représenter, John Suits associe à sa mise-en-scène, énormément de gimmicks*. Gimmicks visuels, mais également sonores.Aucun de ces gimmicks n’est original : ici, Fight Club/Panic Room, là Memento, ou encore The Machinist, Watchmen, The Fountain, et bien d’autres. Les sonores, eux, font directement penser à la culture jeu vidéo (Silent Hill, Bioshock, etc.)Ensemble, ils participent à cette ambiance indescriptible, car éclectiquement multi-influencée, et par là, reconnaissable et accessible. L’interprétation, elle, est assez moyenne. Katie Cassidy confond expressions faciales/corporelles appuyées, avec l’implication dans son rôle.A l’exception de Garrett Dillahunt – comme toujours parfait, le casting est assez désintéressé… Ce qui n’est pas vraiment une tare, mais plutôt un gimmick supplémentaire, celui de la série B, ou du jeu vidéo.Le film est donc une accumulation de gimmicks* qui façonnent le récit en chapitres, formant plusieurs boucles successives. Chacune possédant plus d’ampleur que la précédente, mais suivant un pattern heureusement brisé par le chapitre final : les différentes pistes scénaristiques convergent vers un dénouement surprenant, débridé et imprévisible.THE SCRIBBLER est donc défini par toutes ces références à d’excellentes œuvres et genres, eux mêmes pétris de références à un cinéma plus ancien… Immanquablement, cela donne un coté déjà vu à l’ensemble ; la schizophrénie du personnage devient la schizophrénie du film, et finit par constituer un ensemble cohérent, à défaut de lui donner de la personnalité. Le film de John Suits ne cherche donc pas vraiment à révolutionner quoi que ce soit, mais plutôt à divertir par l’excès.Excès d’influences, excès scénaristiques, excès esthétiques, interprétation excessives… Le film retombe néanmoins sur ses pattes, dans un final excessif, évidemment.Retrouvez l'inégralité de notre critique de THE SCRIBBLER, sur Le Blog du Cinéma
  • Richard L.
    mais quel ennuie ce film ! des personnages sans consistance. c'est lent ,poisseux, sans grand intérêt !
  • Satyana
    Une énorme claque pour ce film génial, qui mine de rien nous entraine dans un univers hallucinant. J'ai été bluffée par l'originalité et ne pensais pas voir un film de ce niveau là. Une très belle surprise. (A noter : 2 anciennes actrices de BTVS).
  • lastachille
    J'ai pris la même claque que toi ! au début je me suis dit :"bof encore un autre film sur la folie à s'ennuyer jusqu'à resentir à 15mn que le avait durée déjà 1h!"Et non!!! Il est sublime ! je me suis pas ennuyé une seule seconde, je suivais minucieusement chaque faits, jestes et paroles, une ambiance musicale et visuelle très bien métrisée, qui donne un aspect vraiment spécial à se film, puis sans parler de Katie Cassidy impecable !Franchement je comprends pas une note de 3/5... c'est trop juste franchement ! surtout vu l'intellecte des films d'aujourd'hui !... ^^
  • lastachille
    Moi aussi j'ai rien compris! comme quoi un acteur quand il est vraiment inspiré par un personnage peut exploser, ou bien juste faire la marionette !
  • lastachille
    Oui faut s'accrocher et être attentif à tout les détails : dialogues, gestuelles des personnages, ambiances....bref ! pas évident quand on reçois un truc comme ça quand on s'y attend pas! car raté la première marcher on s'emmêle les pinceaux ! Et Katie Magistrale ! franchement! je me demandais même si elle est schizo en jouant dans arrow par exemple, c'est indigne d'elle !!!! Elle a vraiment remonter dans mon estime d'une façon incommensurable ! Chapeau bas!
  • black B.
    Un très beau film, qui sort des sentier (a)battus Hollywoodiens. Si mal noté, la cause ? Probablement les spec de arrow, qui attiré ici par Katie Cassidy, ont vu un fossé magistral entre leur série pro ado favorite, et un film tel que the scribbler.On a donc droit ici à une histoire de fou (dans tous les sens du terme) : Une tour où le suicide est le pain quotidien, une héroïne tiraillé par ses différentes facettes, qui transpose ses personnalités sur tout et n'importe quoi, un voisinage peu recommandable et un esthétique extrêmement bien réussi. Un grand film qui aurait pu être parfait avec un budget un tant soit plus élevé, et une fin qui nous aurait expliqué le coté métaphorique de l'histoire abordé mais finalement sous exploité. 4/5.
  • DarkgothBTZ
    Au vu des notes, je pensais tomber sur un navet mais pas du tout ! Bon film thriller/psychologique bien rythmé, ambiance glauque, un peu de paranormal, le tout joué par des acteurs convaincants et complètement barrés. Au passage le casting est complètement improbable ! Michelle Trachtenberg et Eliza Dushku (Buffy contre les vampires), Kunal Nayya (The Big Bang Theory) et Sasha Grey (pornstar !). 3/5
  • luxe
    De bonnes choses dans le scénario, dommage que ça parte dans tous les sens. 2/5
  • Michel C.
    Dépasser la 1/2 heure est déjà difficile.
  • Oc?ane G.
    Vraiment Extrêmement Perfect <3
  • andiran23
    Wow ! J'ai vu le cast, j'ai buggé, j'ai regardé le film des mois plus tard. Excellent film ! Un univers visuel que j'ai trouvé superbe, bien écrit, bien joué, faut croire que le montage est excellent aussi, une belle réalisation ... Et au final un film extrêmement étrange, qui aurait presque pu devenir culte. Et finalement, j'ai pas tellement trouvé que le manque de budget se ressentait.
Voir les commentaires
Back to Top