Notez des films
Mon AlloCiné
    Vanishing Waves
    Vanishing Waves
    Date de sortie 29 mai 2013 (2h 00min)
    Avec Brice Fournier, Sharunas Bartas, Vytautas Kaniušonis plus
    Genres Romance, Science fiction, Erotique
    Nationalités lituanien, français, belge
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    2,8 12 critiques
    Spectateurs
    3,2 77 notes dont 12 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
    Lukas, un jeune scientifique, participe à une expérience inédite dans le domaine de la recherche neurologique : entrer en communication avec l’esprit d’une femme plongée dans le coma à la suite d’un accident de voiture.
    Au début, il ne perçoit que des sons et des images confuses, avant de rencontrer la femme inconnue, qu’il nomme Aurora.
    Contrevenant aux règles du protocole de recherche, il cache sa découverte au reste de l’équipe scientifique. A chaque nouvelle connexion, Lukas plonge davantage dans l’univers fantasmatique d’Aurora, avec laquelle il développe une relation exclusive et fusionnelle, en marge du monde réel.
    Titre original

    Aurora

    Distributeur Hélios Films
    Récompenses 1 prix et 6 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2012
    Date de sortie DVD 06/10/2015
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 18/03/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Budget 1 175 000 €
    Langues Lituanien, Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    Louer
    à partir de (4.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 11.10 €
    Vanishing Waves
    Vanishing Waves (DVD)
    neuf à partir de 14.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bandes-annonces

    Vanishing Waves Bande-annonce VO 1:08
    Vanishing Waves Bande-annonce VO
    118 719 vues

    Acteurs et actrices

    Brice Fournier
    Rôle : Thomas
    Sharunas Bartas
    Rôle : Un homme dans la maison d'Aurora
    Vytautas Kaniušonis
    Rôle : Mantas
    Frederic Andrau
    Rôle : Jacques
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • L'Ecran Fantastique
    • Première
    • TF1 News
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Le Figaroscope
    • Le Monde
    • Télérama
    • Critikat.com
    • Les Fiches du Cinéma
    • Mad Movies
    • Studio Ciné Live

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    12 articles de presse

    Critiques spectateurs

    Sebastien K.
    Critique positive la plus utile

    par Sebastien K., le 28/05/2013

    5,0Chef-d'oeuvre
    un film différent des blockbuster, a l esthétique inouïs , a l histoire forte et bousculante ! vraiment une ...
    Lire la suite
    Gustave Aurèle
    Critique négative la plus utile

    par Gustave Aurèle, le 22/06/2014

    1,5Mauvais
    L'idée de départ aurait pu donner lieu à un film intéressant mais son traitement est tape-à-l’œil, sans saveur ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    répartition des 12 critiques par note
    3 critiques
    3 critiques
    4 critiques
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Vanishing Waves ?
    12 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Récompense

    Vanishing Waves a reçu le Méliès d'Or de l'European Fantastic Film Festivals Federation en 2012, qui regroupe plusieurs festivals européens ; cette récompense équivaut au titre de meilleur film européen de science-fiction.

    Premières fois

    Vanishing Waves est le second long métrage de la réalisatrice lituanienne Kristina Buozyte, et le premier à être distribué en France. Il s'agit également du premier film lituanien jamais distribué aux Etats-Unis et au Canada.

    Un film cosmopolite

    Kristina Buozyte a fait fi des frontières pour travailler avec des acteurs de diverses nationalités : lituaniens bien sûr, mais aussi britannique (Brice Fournier), américain (Philip Lenkowsky) et français (Frédéric Andrau).
    8 Secrets de tournage
    Films recommandés
    A la folie
    A la folie
    The Land of hope
    The Land of hope
    Listen Up Philip
    Listen Up Philip
    Saya Zamurai
    Saya Zamurai

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Romance, Meilleurs films Romance en 2012.

    Commentaires

    • lastachille
      Je n'ai pas pu, même en avance rapide... arriver à la moitié j'ai arrêter... Les plans qui durent une éternité, sous une musique plus au moins psyché... ou pire, fixes pendant X-temps... non ! Aux 70 ça marchait car tout le monde sous LSD.... Mais là c'est du n'importe quoi....
    • KeyserLecter
      Bon il faut bien une critique négative,pour ma part j'ai trouvé ce film long,chiant et plutôt vide de sens finalement,avec des scènes interminables (la scène ou Lukas coure après Aurora au bord de la mer de nuit dure 3 mn 30...c'est long),un film à regarder en avance rapide pour gagner la demie heure de trop.
    • platineangel
      Une expérience sensorielle et artistique... Dès qu'il sort je me rue dessus !
    • MrDream
      Merci de vos critiques agréables les amis, je viens de tomber sur la fiche, sur quelques visuels et j'ai regardé quinze secondes de la B-A; ça m'a suffit, je suis conquis.Prions pour une proche distribution de chez moi.
    • Crackle
      Vu dans le cadre du festival du ciné d'Europe centrale et orientale à Rouen. Extraordinaire expérience ! Le commentaire précédent retranscrit exactement ce que j'ai ressenti face à ce film franco-lituanien. Il oscille entre fantasme et réalité, il nous emporte dans un tourbillon de passion et d'appréhension.Sortez un peu des sentiers battus et lancez-vous dans cette expérience, dans tous les cas le film ne vous laissera pas indifférent.
    • Patrick B.
      Vanishing Waves : Vu à l'Etrange Festival... autant dire que même préparé à ce film de scien-fiction minimaliste, vous serez dérouté et en même temps, c'est ce que le spectateur curieux recherche, que cela soit consciemment ou inconsciemment.Parlons d'inconscient justement. L'histoire raconte celle d'un scientifique, quelque peu frustré sexuellement, qui comme cobaye volontaire va pénétrer dans l'esprit d'un(e) patient(e) dans le coma dont il ignore l'identité, à l'aide d'une cuve qui le conditionne dans un état similaire mais temporaire. Il n'a pour ordre que d'observer. Après quelques minutes évoquant partiellement le "Shame" de Steve McQueen avec son côté froid, design, masculin, et symboliquement sexuel vient le premier voyage qui est un véritable kaléidsocope de couleurs et de sons. On se rend compte de l'aspect clairement expérimental du film à ce moment là. Puis rapidement apparaît une femme (la très belle Jurga Jutaite) puis son étrange maison au bord de la plage...Sans trop en raconter vous aurez à partir de ce moment là quelques très beaux morceaux "physiques" que l'on voit rarement au cinéma, pour ne pas dire jamais, puisque la caméra sait sublimer les corps et tourne très près des visages. D'un point de vue subjectif, le spectateur se demande "Et si, le plus beau film érotique était un film de science-fiction". L'histoire avec son atmosphère va cependant par la suite osciller en rêve/cauchemar et malheureusement entre ... agréable/désagréable, malgré des plans excellement travaillés. Ceci est peut-être dû au fait que le spectateur se met à la place du protagoniste et subit les bizarreries de sa "Calypso" et de son univers mais qu'en même temps on aimerait l'aider.. On est vite dépassé par l'irrationnalité de la situation. Mais comme le scientifique, nous sommes véritablement accroc aux plongées dans l'esprit et avons hâte de revoir la femme, il y a une véritable dépendance, à l'image du substitut vidéoludique (les gamers reconnaîtront le jeu ICO) qu'essaie de trouver le personnage à un moment donné face à une réalité morne et sans saveur. Saluons le travail sur l'image et les expérimentations visuelles (ex : un soleil rouge en forme de rétine) et sonores (un riff de guitare électrique lors des scènes sur la plage) et l'histoire qui suit malgré tout un cheminement logique avec dans son troisième quart quelques accents "Lynchiens" qui ne sont pas évoqués "Inland Empire" que je vous laisse le soin de découvrir. Un bon film même si on est un peu perdu en cours de route et que si l'on devait sur les 2heures du film le répartir en quart, on préférerait le 1er et le quatrième avec sa très belle fin. Un film donc plastiquement irréprochable mais qui peut nous perdre à cause de son contraste agréable/désagréable.
    Voir les commentaires
    Back to Top