Mon Allociné
The Better Angels
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
The Better Angels
Date de sortie 7 novembre 2014 inconnue (1h 35min)
Avec Jason Clarke, Diane Kruger, Brit Marling plus
Genres Biopic, Drame, Historique
Nationalité Américain
Bande-annonce

Synopsis et détails

Indiana, 1817. Une nation américaine, à peine âgée de quarante ans, qui se relève difficilement de sa seconde guerre d'Indépendance. Des hommes et des femmes qui, pour survivre, mènent une lutte sans merci contre la nature et les maladies. Tel est le monde que découvre Abraham Lincoln à sa naissance. Sur une période de trois ans, le film retrace l'enfance du futur président des États-Unis, sa famille, les difficultés qu'il a traversées et qui l'ont construit, la tragédie qui l'a marqué à jamais, et les deux femmes qui l'aideront à accomplir son destin.
Distributeur -
Récompenses 6 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2014
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 3 anecdotes
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur N&B
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Acteurs et actrices

Jason Clarke
Jason Clarke
Rôle : Thomas Lincoln
Diane Kruger
Diane Kruger
Rôle : Sarah Bush Lincoln
Brit Marling
Brit Marling
Rôle : Nancy Lincoln
Wes Bentley
Wes Bentley
Rôle : Mr. Crawford
Casting complet et équipe technique

Photos

7 Photos

Secrets de tournage

Premier film

The Better Angels est le premier long métrage de A.J. Edwards, et pour ce premier essai, il a pu compter sur le soutien de Terrence Malick, qui a produit le film. Les deux compères ont déjà travaillé ensemble à plusieurs reprises. D'abord sur The Tree of Life, puis sur A la merveille, dont Edwards était le chef monteur.

Lincoln au cinéma

Ce n'est pas la première fois que la vie d'Abraham Lincoln fait l'objet d'un long métrage. En 2012, Steven Spielberg lui consacrait un biopic, avec Daniel Day-Lewis dans le rôle-titre. Mais à la différence du film de Spielberg, The Better Angels s'attache aux jeunes années du président américain.
3 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Commentaires

  • TheJaeger

    curieux de voir ça !

  • Tarrant Hightopp

    Encore un biopic sur Abraham Lincoln !! Comme si ça n'avait pas été déjà fait !!
    Il y en a eu tellement... :

    - Abraham Lincoln, de David Wark Griffith avec Walter Huston

    -Je n'ai pas tué Lincoln (The Prisoner of Shark Island) sur le docteur Samuel Mudd qui a soigné l'assassin de Lincoln : John Wilkes Booth dans sa fuite.

    - Vers sa destinée (Young Mr. Lincoln) où Henry Fonda incarne les premiers pas en politique du futur président mais surtout sa carrière d'avocat lors d'un procès fictif, recréé à partir de faits réels. (ces deux films ont été réalisés par John Ford).

    - (Tall target) d'Anthony Mann

    - La Conspiration (The Conspirator) de Robert Redford sur le procès de Mary Surratt et des complices de John Wilkes Booth.

    - Abraham Lincoln : Chasseur de vampires

    - Benjamin Gates et le livre des secrets (National Treasure: Book of Secrets) de Jon Turteltaub (l'intrigue repose essentiellement sur le journal de John Wilkes Booth

    - Lincoln de Steven Spielberg avec Daniel Day-Lewis

    Et encore j'ai pas compté les films muets en noirs et blancs, les romans, les bandes dessinées,..... Il faut arrêter de faire des biopic ou de recréer ce qui a été déjà fait. Cela tue la créativité et le talent d'un bon nombre de réalisateurs (je ne citerai pas de noms)....

  • Badaask

    Encore ! Je vais finir à force par connaître son histoire par coeur !!

  • mr. edward

    Ce n'est pas pour rien que c'est le président le plus populaire des Etats-Unis.

  • Tarrant Hightopp

    Pourquoi ont-ils changé le titre du film qui était "The Green Blade Rises" (littéralement : "L'Ascension de la Lame Verte") pour "The Better Angels (ce qui signifie "Les Meilleurs Anges") ? Dans les deux cas, on comprends rien du tout...

  • graffik

    J ai eu l'opportunité de voir ce film à la Berlinale cette année et je peux le dire c est un très beau film. La photographie en noir et blanc est somptueuse, des paysages envoutants et une maitrise cinématographique impressionnante pour un premier film. Cependant on voit tout de suite que le réalisateur a longtemps été le monteur de Terrence Malick. Certains pourraient accuser le film de plagiat tellement l imitation du style est poussée: (usage excessif du steadycam, gros plan avec camera fluide, très peu de dialogue, voix off etc...). Mais j ai aimé ce film et pour le défendre j ai un argument de poids: Better Angels évite l écueil du film contemplatif et poétique sans intrigue. Malick en a fait les frais avec la deuxième partie du Nouveau monde et A la merveille. A trop réfléchir et intellectualiser on perd le spectateur. Hors Better Angels a une histoire et pas n importe laquelle: l enfance d' Abraham Lincoln. Et c est très intéressant, on explore ses relations avec sa mère, sa belle mère et son père. Et c est ce fil rouge qui permet au film de tenir la route. Et j aimerai finir sur une idée qui pourrait intéresser les cinéphiles et les étudiants. Il semblerait qu il se forme un nouveau sous genre du Cinéma d auteur. Un cinéma qui fait la part belle à la contemplation poétique de la nature. Les réalisateurs qui prônent ce cinéma: Malick en première ligne qui a d ailleurs produit Better Angels de JA Edwards et Jeff Nichols (Mud produit par la productrice de Malick). Ces trois réalisateurs américains partagent cette amour de la nature et aime la montrer majestueuse et sauvage. D ailleurs ils utilisent tout trois souvent les mêmes types
    de plans: travelling avant rapide au dessus d un cours d eau ou contre plongée importante en bas d un arbre avec panotage léger de la caméra. Voila on assiste peut etre à la naissance d un nouveau sous genre qui pourrait s inscrire dans cette tendance sociale au retour à la nature (développement durable et bio). Pour revenir sur le film, si vous avez aimé Tree of life vous allez aimer Better Angels.

  • Christopher L.

    Merci pour cette brève description. Ce film a l'air génial, je viens de le découvrir grâce à toi et je partage entièrement ton avis sur l'idée qu'un sous-genre cinématographique en lien avec la nature se développe progressivement chez certain réalisateur. Bref, j'ai bien hâte de voir ce film et si tu en as d'autres de ce genre à conseiller, je suis preneur ! :)

  • Tarrant Hightopp

    Ça sort quand ?

  • ?ric O.

    Moi aussi il me tarde de voir ce film, que je ne considère pas comme un plagiat de Malick, plutôt comme un hommage à un père spirituel. Et je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce qui est dit ci-dessous, comme quoi "on assisterait à un nouveau sous-genre" du cinéma, mais plutôt à une nouvelle forme de cinéma, puisque Malick a carrément inventé, non pas un sous-genre, mais un nouveau cinéma, ce qui n'est pas la même chose. Lors de commentaires et de critiques sur Malick, j'ai déjà prévenu que nombre de cinéastes allaient bientôt emboîter le pas dans cette nouvelle brèche, précisant même que ça avait déjà commencé, certains films récents en présentant certaines prémisses.
    Ainsi, Terrence Malick, par une révolution silencieuse que peu ont vu venir, même les critiques (les "cinématologues"), a réinventé un nouveau cinéma, tant sur la forme que sur le fond, et ce par une nouvelle approche phénoménologique. Donc il ne s'agit ni d'un nouveau sous-genre, ni de surcroît d'un nouveau genre, quand Malick TRANSCENDE carrément les genres. Par exemple, tous ceux qui ont vu la Ligne Rouge sont d'accord pour dire qu'il ne s'agit d'un film de guerre, mais beaucoup plus que cela. CQFD.
    Quant au film dont il est question ici, the Better Angels, sans l'avoir vu (mais que j'irai voir avec plaisir), je pressens ce qu'a voulu faire A.J. Edwards, le réalisateur : le film ne durant que 1h35mn, il a voulu aller à l'efficacité (ce qui n'est pas à confondre avec "aller à l'essentiel") pour garder au film une certaine dynamique.

  • Blaste

    Une deuxième affiche, très "malickienne" : http://impawards.com/2014/bett... Jamais entendu parler de ce film avant, très curieux de le voir en salle. D'après imdb la sortie dans les salles américaines est le 7 novembre, si on l'a en France, on aura certes de la chance mais à mon avis ça sera pas avant quelques mois supplémentaires (pas le genre de film sur lesquels les distributeurs parient facilement, mais ici le nom de Malick peut être porteur).

Voir les commentaires