Mon Allociné
Queen and Country
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Queen and Country
Date de sortie 7 janvier 2015 (1h 55min)
Avec Callum Turner, Caleb Landry Jones, David Thewlis plus
Genre Drame
Nationalité Britannique
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,6 21 critiques
Spectateurs 3,3305 notes dont 55 critiques

Synopsis et détails

1952. Bill Rohan a 18 ans et l’avenir devant lui.
Pourquoi pas avec cette jolie fille qu’il aperçoit sur son vélo depuis la rivière où il nage chaque matin ?
Cette idylle naissante est bientôt contrariée lorsqu’il est appelé pour effectuer deux années de service militaire en tant qu’instructeur dans un camp d’entraînement pour jeunes soldats anglais en partance pour la Corée.
Bill se lie d’amitié à Percy, un farceur dépourvu de principes avec lequel il complote pour tenter de faire
tomber de son piédestal leur bourreau : le psychorigide Sergent Major Bradley.
Tous deux parviennent néanmoins à oublier un peu l’enfermement et la discipline à l’occasion de rares
sorties. Mais leur est-il encore possible d’y rencontrer l’âme soeur ?
Distributeur Le Pacte
Récompenses 4 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2014
Date de sortie DVD 12/05/2015
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Box Office France 79 464 entrées
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 138158

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Queen and Country en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Queen and Country
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Queen and Country
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (11.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Queen and Country
Définition standard
VF - VOSTFR
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (4.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Queen and Country DVD (DVD)
Date de sortie : mardi 12 mai 2015
neuf à partir de 8.50 €

Acteurs et actrices

Callum Turner
Callum Turner
Rôle : Bill Rohan
Caleb Landry Jones
Caleb Landry Jones
Rôle : Percy Hapgood
David Thewlis
David Thewlis
Rôle : Sergent Major Bradley
Tamsin Egerton
Tamsin Egerton
Rôle : Ophelia
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Ecran Large
  • Positif
  • Le Parisien
  • Télérama
  • La Voix du Nord
  • 20 Minutes
  • Culturebox - France Télévisions
  • Le Dauphiné Libéré
  • La Croix
  • CinemaTeaser
  • Le Monde
  • Culturopoing.com
  • Les Inrockuptibles
  • Première
  • aVoir-aLire.com
  • Ouest France
  • Les Fiches du Cinéma
  • Le Journal du Dimanche
  • Critikat.com
  • Cahiers du Cinéma
  • Studio Ciné Live
21 articles de presse

Critiques Spectateurs

alain-92
Critique positive la plus utile

par alain-92, le 18/01/2015

4,0Très bien

Dernières images. Une caméra tourne dans le vide et s'arrête. Clap de fin pour John Boorman ? Dans une interview le réalisateur,... Lire la suite

virnoni
Critique négative la plus utile

par virnoni, le 10/01/2015

1,5Mauvais

Alors là grand mystère des critiques des spectateurs??!!! Pas du tout un grand film de Mr Boorman. Il est temps qu'ils parte... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
9% 5 critiques 25% 14 critiques 40% 22 critiques 13% 7 critiques 11% 6 critiques 2% 1 critique
55 Critiques Spectateurs

Photos

16 Photos

Secrets de tournage

Cannes 2014 : en compétition à la Quinzaine des Réalisateurs

Queen and Country est en compétition à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2014.

Continuité

Queen & Country fait suite au film semi-autobiographique Hope and Glory (La Guerre à sept ans) réalisé par John Boorman en 1987. Le premier film suivait le destin d'un jeune garçon, Bill Rowan, qui subissait les affres de la Seconde Guerre mondiale dans une ville de Londres saccagée par les bombardements. Queen & Country s'intéresse au sort de ce même garçon après la Seconde Guerre mondiale. Bill Rowan effectue alors son service militaire en Corée alors que la guerre y fait rage.
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2014, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2014.

Commentaires

  • Cinematraque

    " Le scénario ne se chargera jamais de considérer le sujet. On préfère ici s’éparpiller entre un meilleur ami, des copines pas farouches, et une aristo impénétrable. La petite bande, tous au summum de l’antipathie, promet rebondissements, rires et larmes, blagues et philosophie… une bouillabaisse de ce qui de près ou de loin fait tiquer la ménagère, même en plein repassage. Ce spectacle de guignols ne s’engage à aucun moment dans autre chose que le contemplation de ses propres acteurs, omniprésents à l’image, lourds de tics en tout genre, d’intonations façon « actor’s studio » foirées, et de regards intenses qui ne font passer que de la consternation. La direction d’acteurs ne manque à aucun moment de démontrer leur potentiel clownesque. Dommage alors que ce parti pris parent du téléfilm de 14h30 sur M6, se prétende cinéma. "

    http://www.cinematraque.com/20...

  • DelSpooner

    Sinon c'est l'inverse. Caleb Landry Jones joue Percy Hapgood et Callum Turner joue Bill Rowan.

  • L?on B.

    HOUA, le retour de Boorman

  • Keo7

    Film très sympathique mais ultra classique, le réalisateur de Délivrance ne prend aucun risques mais déroule son grand savoir-faire en compagnie de bons acteurs. A voir donc mais pas indispensable.

  • LBDC

    (...) Bon sang ce que c’est bon de retrouver John Boorman ! Réalisateur et scénariste de ce QUEEN AND COUNTRY, l’Anglais de 81 ans nous revient donc ici plus en forme que jamais. Et pour son grand retour, il n’a pas fait les choses à moitié. Entre blagues et gags qui viennent jalonner ce parcours initiatique et des acteurs incroyablement bons, on en prend plein la vue et plein les oreilles pendant 115 minutes. Un régal !

    L’histoire de Bill (le personnage principal) est a bien des égards celle de John (le réalisateur). Tous deux sont réquisitionnés par l’armée au début des années 50, au moment où la Reine Elizabeth se voit couronnée. Tous deux veulent faire du cinéma et sont jeunes, frais et très réceptifs au charme des filles, mais pas n’importe lesquelles. Et l’histoire de Bill a ce petit quelque chose que l’on ne voit qu’au cinéma, que l’on envie qu’au cinéma, que l’on assimile aux merveilles du cinéma. Sa rencontre et son amitié avec Percy y sont pour beaucoup. Visiblement à l’opposé de ce qu’est Bill, Percy est un personnage haut en couleurs, à la répartie effarante et aux actions savoureuses. Un personnage de cinéma, de comédie, et peut-être même de théâtre. A l’instar du soldat Redmond (alias Pat Shortt, L’Irlandais) dont chaque intervention est à mourir de rire, à se repasser en boucle.

    Car là où certains ne voient qu’un drame, j’y vois une comédie dramatique. Une excellente comédie dramatique. Les personnages sont forts, drôles, impertinents et loin des clichés. Les intrigues poussées, abouties, conclues. Même lorsqu’il dresse un portrait cynique ou juste satirique de l’armée et de l’allégeance à la couronne, John Boorman a la bonne idée de caser quelques vannes, deux ou trois éléments comiques qui permettent de relativiser son propos. Le proverbe d’Ernest Renan prend sens ici : « Les vrais vaincus de la guerre, ce sont les morts. » Et nos protagonistes n’ont rien de perdants. Ce sont des vainqueurs, des héros atypiques qui veulent mordre la vie, qui veulent en découdre.

    Ironie du film, le front n’est jamais montré, seulement déploré et redouté. Et c’est tant mieux. QUEEN AND COUNTRY est à peu de choses près une emphase de la peur du front. Film de guerre, oui. Comédie romantique, aussi. Film burlesque, c’est certain. La 17e réalisation de John Boorman est innovante, mélange les genres, joue avec les codes et se dresse là, en morceau unique, polyvalent, à la fois parodique et profond. Preuve qu’avec l’âge, on y voit souvent plus clair. Que ce soit sur son temps, mais aussi sur les évènements du passé, ceux auxquels on a assistés sans y comprendre quoi que ce soit (...)

    L'intégralité de notre critique de QUEEN AND COUNTRY, sur Le Blog du Cinéma

  • scarface1972

    3/5 - L'histoire n'était pas aussi intense, émouvante et forte que je me l'étais imaginée, manque de rythme. Par contre j'ai beaucoup aimé les traits d'humour, la soeur Dawn et son grain de folie et surtout la prestation, l'interprétation de Caleb Landry Jones que je ne connaissais pas mais rien que pour lui, le film a un certain intérêt.

  • Christoblog

    Frais et étonnant. http://www.christoblog.net/201...

  • Chris C.

    Magistral, ce réalisateur est un génie qui a la délicatesse et la maîtrise d'un des grands de ce siècle et du précédent. Avec cet humour et cette dérision anglaise inimitable, ce film est un bon moment rempli de morceaux de sa vie qu'il traite avec le plus grand respect pour ceux qu'il a croisé, sauf bien sûr pour une armée qui le rebute. Espérons que la dernière scène ne soit pas le signe de sa retraite, car, même à 80 ans, il reste un géant du cinéma.

  • zvock083

    J'ai commencé par regarder ce film en VF, mais devant ce rendu insipide et sans âme qui pourrait d'ailleurs fausser les notes et faire passer ce film pour un banal téléfilm, je me suis retourné vers la VO pour mieux apprécier ce film à sa juste valeur. "Queen and Country" est un film frais et léger qui parle en tout simplicité de la vie en générale, d'amour et d'amitié, il y a pas mal d'humour et les acteurs sont vraiment excellents. On peut toujours trouver des choses à redire sur le rythme lent ou le manque d'enjeux, mais franchement ça ne m'a pas marqué, car je ne me suis pas ennuyé une seconde, c'est vraiment un bon film. 3/5

  • moi!

    Une affiche qui ressemble étrangement à celle de "N'oublie jamais"

  • Alan S. Reynolds

    Je ne m'attendais pas à être aussi touché par les personnages, leurs plaisanteries et leurs histoires, je prends même en pitié Ophélia malgré son manque de volonté et de courage, ce genre de personnage étant facilement détestable.
    Si ce film est , au moins en partie, autobiographique, ça ne m'étonne pas. Le coté "souvenir de jeunesse" fonctionne très bien.

Voir les commentaires