Mon Allociné
De guerre lasse
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
De guerre lasse
Date de sortie 7 mai 2014 (1h 34min)
Avec Jalil Lespert, Tchéky Karyo, Hiam Abbass plus
Genre Drame
Nationalité Français
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,5 14 critiques
Spectateurs 2,5380 notes dont 65 critiques

Synopsis et détails

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Alex, fils d’un caïd pied-noir marseillais, s’est engagé dans la Légion pour échapper à un règlement de compte avec la mafia Corse… 4 ans plus tard, Alex déserte et revient sur Marseille pour retrouver Katia, son amour de jeunesse. Mais en ville les rapports de force ont changé : son père s’est retiré des affaires, laissant les Corses et les gangs des Quartiers Nord se partager le contrôle de la ville.
La détermination d’Alex va bouleverser cet équilibre fragile au risque de mettre sa famille en danger...
Distributeur SND
Récompense 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 2013
Date de sortie DVD 10/09/2014
Date de sortie Blu-ray 10/09/2014
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 8 anecdotes
Box Office France 29 555 entrées
Budget -
Langues Français
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection 2.35 : 1 Cinemascope
N° de Visa 132290

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner De guerre lasse en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
De guerre lasse
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (10.99 €)
De guerre lasse
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
  • Acheter (12.99 €)
De guerre lasse
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Marseille - De guerre lasse (DVD)
Date de sortie : mercredi 10 septembre 2014
neuf à partir de 6.00 €
Marseille - De guerre lasse - Combo Blu-ray + DVD (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 10 septembre 2014
neuf à partir de 12.00 €

Interviews, making-of et extraits

<strong>Plein 2 Ciné</strong> N°215 - Les films du 7 mai 5:05
Plein 2 Ciné N°215 - Les films du 7 mai
2 570 vues
De guerre lasse - MAKING OF "Jalil Lespert évoque son rôle" 1:39
De guerre lasse - MAKING OF "Jalil Lespert évoque son rôle"
117 vues
De guerre lasse - MAKING OF "Le réalisateur Olivier Panchot évoque son film" 1:41
De guerre lasse - MAKING OF "Le réalisateur Olivier Panchot évoque son film"
193 vues

Acteurs et actrices

Jalil Lespert
Jalil Lespert
Rôle : Alex
Tchéky Karyo
Tchéky Karyo
Rôle : Armand
Hiam Abbass
Hiam Abbass
Rôle : Raïssa
Mhamed Arezki
Mhamed Arezki
Rôle : Rachid
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Parisien
  • TéléCinéObs
  • Paris Match
  • aVoir-aLire.com
  • Positif
  • Première
  • Télé 7 Jours
  • 20 Minutes
  • Le Monde
  • L'Express
  • Le Journal du Dimanche
  • Ouest France
  • Télérama
  • Les Fiches du Cinéma
14 articles de presse

Critiques Spectateurs

benoitG80
Critique positive la plus utile

par benoitG80, le 08/05/2014

4,0Très bien

"De Guerre Lasse" est un film éprouvant, puissant et noir, un film de caractère(s) dans tous les sens du terme puisque d'emblée... Lire la suite

selenie
Critique négative la plus utile

par selenie, le 09/05/2014

3,0Pas mal

Le réalisateur Olivier Planchot (dernier film "Sans moi" en 2007) a imaginé son polar comme un western urbain, le far west... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
5% 3 critiques 17% 11 critiques 38% 25 critiques 18% 12 critiques 15% 10 critiques 6% 4 critiques
65 Critiques Spectateurs

Photos

9 Photos

Secrets de tournage

La genèse du projet

Olivier Panchot confie qu'il souhaitait changer radicalement d'ambiance après avoir tourné dans Paris pour les besoins de son précédent long-métrage Sans moi (2007). L'action de De guerre lasse se déroule ainsi à Marseille, qu'il considère comme "une ville de Far-West". L'inspiration lui est par ailleurs également venue des films américains. "Le film est à mon avis plus un western urbain qu’un polar. En écrivant le scénario, je me disais : Alex, c’est un Clint Eastwood borderline qui retourne régler ses comptes dans la grande ville de l’ "Ouest" français", explique-t-il.

Exploration

Le thème de la famille repris dans De guerre lasse était un leitmotiv déjà présent dans un précédent documentaire d'Olivier Panchot, retraçant le parcours de sa famille. La fiction lui permet d'explorer plus en profondeur le sujet : "J’avais envie d’explorer dans une fiction la manière dont un secret de famille pouvait s'insinuer dans les esprits et fragiliser, voire fausser les rapports familiaux."
8 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2013.

Commentaires

  • Charles-Antoine Bertaux

    Le "Lyonnais" Tchéky Karyo + film de gangsters + film de vengeance + mafia corse et gangs des Quartiers Nord de Marseille ?

    Le 7 MAI est désormais la date que j'attends avec le plus d'impatience (en attendant la sortie de "La French" le 8 octobre). :D

  • zlaan

    Apologie des tueurs ? non mercy.

  • Tetris92

    Ha ? tu as vu le film ?

  • zlaan

    Inutile, j'ai lu le synopsis, c'est fait pour ça, cela donne une idée de ce que va être un film.

  • Tetris92

    Ha ok...

  • zlaan

    j'ai eu récemment une discussion avec une personne qui ne pense pas qu'un résumé sert à se faire une idée de ce qui nous attend pendant les 1 heure et demi du film en question ... pourtant cela me semble tellement évident ... j'aimerais avoir ton avis sur la question, possible ?

  • Tetris92

    ...ça dépend du synopsis. Ici j'ai l'impression qu'on nous donne juste l'exposition du film. On ne sait pas si le héros va embrasser la succession de son père ou tout faire pour y échapper... Parfois quand je lis le synopsis après avoir vu le film, je m'aperçois au contraire qu'ils ont pitché les trois quart de l'intrigue...En tout cas je ne peux pas me prononcer sur une éventuelle "apologie des tueurs".... et puis, quand c'est bien fait, c'est encore plus terrible d'aimer un truand, exemple dans la série Sons of Anarchy, ce sont tous des violents, des hors la loi, tous on au moins un meurtre à leur actif, et pourtant on veut qu'ils s'en sortent, c'est ça la puissance d'un personnage bien écrit !

  • zlaan

    Oui, c'est tout à fait vrai. Je viens de terminer la série SoA (j'ai bcp aimé) et c'est vrai que malgré toute leur violence, surtout pour Jax qui aimerait s'éloigner de tout ça, on a très envie de les voir ne pas mourir, au moins.
    Et un résumé ne permet pas de rentrer dans chaque perso, de chaque action ou relation ; mais plutôt est là pour donner les grandes lignes ; et, pour moi, le résumé de "de guerre lasse" donne bien le ton : des gangs, le partage de la ville pour, certainement prostitution, armes drogue. Des truands qui ont presque pignon sur rue . Ce qui me déplait tout à fait. Faut dire que je déteste les maffieux, leur arrogance ...les armes à la main...

    Dans Sons, il y a la famille, l'amitié ((très jugulée, néanmoins), faut pas trahir, quoi ...

    Merci pour ta réponse.

  • Tetris92

    Ben écoutes, je suis comme toi, j'ai toujours eu du mal à avoir de l'empathie pour les personnages de truands, de dealers, j'ai jamais envie de les plaindre, je suis plutôt "bien fait pour ta gueule"... C'est justement une gageure de me faire aimer de tels caractères. J'attends donc de voir au moins la bande-annonce pour voir l'orientation du film !

  • K?vin B.

    Jalil Lespert au rôle principal ? Quel meilleurs argument pour... ne pas aller voir le film ? Cet acteur joue mal, et beaucoup trop souvent dans des films passant des messages idéologiques douteux...

  • Charles-Antoine Bertaux

    Personnellement je n'ai rien contre cet acteur-réalisateur (qui a réalisé le biopic "Yves Saint Laurent" que j'adore), mais je respecte votre avis. ;)
    Néanmoins le brillant Tchéky Karyo est aussi présent au générique, une des bonnes raisons à mes yeux d'aller découvrir "De Guerre lasse". :D

  • Charles-Antoine Bertaux

    Je ne suis pas trop d'accord avec vous. :(

    A mes yeux, les films de gangsters (genre que j'apprécie énormément) ne font pas l'apologie des tueurs malgré la violence qu'ils mettent en scène.
    J'avoue que j'adore les polars sur les gangsters, comme les 2 "Scarface", "L'Impasse", "Les Lyonnais", "Public Enemies", "Le Général", "L'Ange du mal", "The Warriors", la trilogie "Le Parrain", "L'Immortel" "American Gangster", "Les Incorruptibles", "Un Prophète", "Les Affrenchis", "Gomorra", "No Pain No Gain", "Les Liens du Sang", "Blood Ties", "Borsalino" et "and Co", "The King of New York", le diptyque "Mesrine", "Il était une fois en Amérique", "Il était une fois le Bronx", "Les Promesses de l'ombre" (bientôt "La French" - sur la French Connection dans la Marseille des années 1970 - le 3 décembre).
    Mais jamais je ne juge leurs protagonistes comme des héros.
    A mes yeux, ils sont des antihéros. Je ne les admire pas, mais j'aime les étudier. Eux, leur univers, leur vie, me fascinent. Pourquoi des hommes en arrivent à devenirs des gangsters ? Le libre arbitre ou l'enfance ? Jusqu'où un homme peut aller pour gagner de l'argent et pour (sur)vivre ? Voler, tuer, mourir ? Pourquoi acceptent-ils de vivre riche mais dans l'illégalité et dans le sursis (presque aucun gangster ne meurt dans son lit... comme disait Jacques Mesrine), que modestes mais dans l'égalité ? Ce microcosme ne devient-il pas une nouvelle prison de laquelle la seul issue est la mort ?
    Ce que j'adore vraiment dans les films de gangsters (et dans les faits divers dans l'actualité), c'est d'observer comment l'argent, la drogue et les armes transforment l'Homme en animal, en animal toujours dans une Impasse : au mieux la prison, au pire la mort.
    Les films de gangsters ne sont donc à mes yeux pas des films qui font l'apologie des tueurs, mais davantage des films sur les rapports entre humains, des films sur les liens familiaux, les liens du sang, des films sociétaux sur l'animal qui sommeille en chaque humain. 3 films que je trouve très brillants sont "L'Impasse", "L'Immortel" et "Les Lyonnais" (qui montrent comment il est impossible d'échapper à son passé). "Le Parrain" montre aussi par le biais de Michael Corleone qu'il est impossible d'échapper à son destin.
    D'ailleurs chaque film de gangster se clôt souvent par l'incarcération ou par la mort du protagoniste principal, comme pour dire au spectateur : l'argent (mal acquis) ne fait pas le bonheur.

    Néanmoins je respecte votre avis. :)

    Mais je trouve ça passionnant et fascinant que pour une fois, le cinéma s'intéresse au grand banditisme marseillais, des années 2010 ("De Guerre lasse") et des années 1970 ("La French" le 3 décembre). :D

  • Charles-Antoine Bertaux

    Néanmoins je suis paradoxal car autant l'univers du Milieu et du grand banditisme me passionne et me fascine, autant je n'ai jamais admiré les gangsters qui tuent.
    Si je suis passionné par les films de gangsters et par les faits divers, c'est parce que je préfère m'intéresser aux antihéros qui sont imparfaits qu'aux héros qui sont parfaits. :)

  • Pier-paolo

    Encore un film sur le millieu marseillais avec aucun acteur marseillais, ni même aucun qui se donne la peine de travailler l'accent. Il suffit pas d'aller chercher un des rares acteurs Français qui a une gueule (karyo) pour être crédible. Dridi, Audiard ou Claire Denis eux savait bien que sans ce soucis de vraisemblance ces films s'auto-disqualifiaient d'emblée.

  • VerSa

    c'est bien les marseillais continueront a tuée a coup de Kalash vue que sa en fait des films au cinéma :D dans les quartiers Nord ça va être un film Culte

  • PsychoExtatica

    Haha le Marseille de Pagnol c'est fini hein.

  • Charles-Antoine Bertaux

    Les films de gangster mis en scène à Marseille sont justement très rares au cinéma donc je trouve ça intéressant et original qu'un film de gangsters français aborde la guerre des gangs contemporaine à Marseille car elle est peu montrée au cinéma.
    Hormis les "Borsalino" avec Alain Delon - sur la French Connection dans les années 1930 -, "L'Immortel" avec Jean Reno et le futur "La French" avec Jean Dujardin (le juge Pierre Michel) et Gilles Lellouche (le parrain marseillais Gaëtan Zampa) - sur la French Connection dans les années 1960-1970-1980 - je connais peu de films sur le grand banditisme à Marseille. Il y a aussi les "French Connection" que je dois découvrir.
    Beaucoup de films de gangsters se déroulent à New York ("L'Impasse" de Brian De Palma ; "American Gangster" de Ridley Scott ; les Martin Scorsese ; "The Warriors" de Walter Hill ; "The King of New York" d'Abel Ferrara ; etc.) et Chicago ("Les Incorruptibles" ; "Public Ennemies"). :)

  • dagrey1

    Un polar français bien tragique qui fait penser à une tragédie grecque digne des atrides. Le film fait penser aux "Lyonnais" et Tcheky Karyo y est encore magistral!

  • jouety

    De guerre lasse de Olivier Panchot avec Jalil Lespert
    Voici un drame français bien écrit et interprété.
    Il
    ne faut pas s'attendre à une redite du genre mais à un film construit
    tant sur le fond que sur la forme. Le film oscille entre drame
    psychologique et suspense avec une certaine montée d'adrénaline (action
    au rendez-vous). Un film bien fait et ça fait plaisir à voir !
    Résultat = 8/10

  • Bombastic

    Je suis désolé mais à marseille on parle toujours avec l'accent...
    Les seuls qui parlent pas avec l'accent sont des gens qui ont débarqué que depuis quelques années et qui ne sont pas habitués à vivre là-bas.

    D'autant plus, que les voyous ont eux vraiment l'accent.
    Donc c'est peu réaliste (autant que la série "plus belle la vie" d'ailleurs où aucun acteur n'a l'accent à part "Roland").

  • zvock083

    De guerre lasse est un drame qui se veut polar sur le milieu Marseillais c'est surement un film qui à des qualités mais je ne l'ai pas trouvé bon je n'ai absolument pas accroché la faute à un scénario déjà vu et une histoire qui manque d'originalité puis franchement ça traîne en longueur il n'y a rien qui est fait pour relancer une intrigue qui ne démarre finalement jamais et il n'y a aucun suspens. 1,5/5

  • carlupetru

    mouais pas terrible

  • defleppard

    Réalisation brouillonne , photographie médiocre. On s'ennuie rapidement de cette histoire, mal emmenée. 1 étoile.

  • elriad

    pas un grand fan du polar noir à la française, mais dans ce cas, je préfère visionner un bon film d'Olivier Marchal. Le Marseille stéréotypé me fatigue un peu et malgré une distribution de qualité, je n'ai vraiment pas fonctionné.

Voir les commentaires