Notez des films
Mon AlloCiné
    Shirley, un voyage dans la peinture d'Edward Hopper
    Bande-annonce Shirley, un voyage dans la peinture d'Edward Hopper
    17 septembre 2014 / 1h 33min / Drame
    De Gustav Deutsch
    Avec Stephanie Cumming, Christoph Bach, Florentin Groll
    Nationalité autrichienne
    Bande-annonce Séances Ce film en VOD
    Presse
    2,7 11 critiques
    Spectateurs
    3,3 149 notes dont 28 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Un hommage à la peinture d’Edward Hopper et à la vie quotidienne américaine des années 1930 aux années 1960, avec la mise en scène de treize de ses tableaux prenant vie et restituant le contexte social, politique et culturel de l’époque à travers le regard du personnage féminin, Shirley.

    Personnage directement inspiré de Joséphine son épouse, un modèle unique et froid. La vision d’une réalité ordinaire, sans concession.

    Titre original

    Shirley: Visions of Reality

    Distributeur KMBO
    Voir les infos techniques
    Année de production 2013
    Date de sortie DVD 03/02/2015
    Date de sortie Blu-ray 03/02/2015
    Date de sortie VOD 22/11/2018
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 15 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 140292

    Séances

    Voir plus de villes

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    Shirley : Un voyage dans la peinture d'Edward Hopper
    Shirley : Un voyage dans la peinture d'Edward Hopper (DVD)
    neuf à partir de 23.57 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Shirley, un voyage dans la peinture d'Edward Hopper Bande-annonce VO 1:26
    Shirley, un voyage dans la peinture d'Edward Hopper Bande-annonce VO
    311 925 vues

    Acteurs et actrices

    Stephanie Cumming
    Rôle : Shirley
    Christoph Bach
    Rôle : Stephen
    Florentin Groll
    Rôle : Mr. Antrobus
    Elfriede Irrall
    Rôle : Mrs. Antrobus
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Positif
    • aVoir-aLire.com
    • Première
    • Critikat.com
    • La Croix
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Studio Ciné Live
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    11 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Fritz L
    Fritz L

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 767 critiques

    1,5
    Publiée le 20 septembre 2014
    « Shirley » est un véritable feu d’artifices. D’abord, l’artifice visuel reposant sur l’animation, au détail près chaque toile de Hopper (il y en a 13 retenues) et d’en imaginer même contextuellement les minutes qui précèdent et succèdent à la pose. Jusque là, c’est techniquement parlant sublime. Mais, comme tout feu d’artifice, après l’effet de surprise et une redondance technique, l’œil se lasse, le plaisir de ...
    Lire plus
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 392 abonnés Lire ses 3 145 critiques

    2,0
    Publiée le 3 octobre 2014
    Edward Hopper est l'un de mes peintres préférés (avec Sisley et Van Dongen). J'étais donc très curieux de voir ce film. Sur le papier, l'idée est très intéressante : donner vie à treize tableaux de l'artiste américain. Malheureusement, le documentariste autrichien Gustav Deutsch (ici réalisateur, scénariste, monteur, décorateur et directeur artistique) ne convainc pas vraiment. Techniquement le film est vraiment très beau, on ...
    Lire plus
    NicoIS5
    NicoIS5

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 39 critiques

    3,0
    Publiée le 22 septembre 2014
    Pour moi, ce n'est pas un cheminement autour des tabeaux d'Hopper, c'est déjà un tout autre univers, né du regard de Gustav Deutsch. L'image me parait encore plus lisse et polie que dans les tableaux : pas une poussière ne vient briser la régularité ; la lumière y est progressive, accentuée, unie là où Hopper procède naturellement par tâches de couleurs : espaces artificiels et lustrés. Si les représentations du banal, du quotidien, ...
    Lire plus
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 300 abonnés Lire ses 1 848 critiques

    3,0
    Publiée le 17 septembre 2014
    je vais être un peu radical, le film est plutôt hors sujet......Ceux qui s'attendent à découvrir des peintures de Hopper passez votre chemin, et vite.... Le film s'engouffre dans une sorte de mascarade pseudo poétique, et qui devient très vite répétitive, j'explique le procédé, on part d'une pièce souvent vide, arrivent un ou deux personnages intégrés au tableau, et des commentaires presque théâtraux; dont on se demande ce qu'ils ...
    Lire plus
    28 Critiques Spectateurs

    Photos

    11 Photos

    Secrets de tournage

    Déterminer le caractère d'une femme peinte

    Le réalisateur Gustav Deutsch décida que Shriley serait une femme forte, charismatique et volontaire à cause de la foi qu'il pense que les gens avaient à cette époque aux Etats-Unis : la confiance en une égalité possible entre les personnes et notamment entre les hommes et les femmes.

    Bande-annonce atypique

    A la fin de la bande-annonce de Shirley : Visions of Reality, le spectateur est interpellé par la jeune femme de la peinture, qui le montre explicitement du doigt avant de dire : "Le conseil que je vous donne c’est de ne pas vous demander "pourquoi" ou "comment", mais de manger votre glace et d’en profiter tant qu’elle est dans votre assiette. Voilà ma philosophie." L'actrice brise ainsi le quatrième mur et inscrit le film dans le plaisir de la c... Lire plus

    Du cinéma à la peinture au cinéma

    Gustav Deutsch décida de se pencher sur les oeuvres picturales d'Hopper en partie à cause de l'importante influence qu'exercèrent les films noirs des années 30 sur le peintre, mais aussi parce que l'artiste influença à son tour nombre de réalisateurs passés et contemporains tels Hitchcock, Jarmusch, Scorsese ou Wenders. L'oeuvre du peintre fait par ailleurs parfois directement référence au cinéma comme avec "Cinéma à New York" datant de... Lire plus
    15 Secrets de tournage

    Dernières news

    Quel est le meilleur film de la semaine selon les spectateurs ?
    NEWS - Sorties Ciné
    dimanche 21 septembre 2014
    Sorties cinéma : Paris bat au rythme des "3 Coeurs" de Benoit Jacquot
    NEWS - Box Office
    mercredi 17 septembre 2014
    "3 Coeurs" fait chavirer les parisiens ! Le long métrage de Benoit Jacquot réalise le meilleur démarrage parisien de ce mercredi...
    Sin City : j'ai tué pour elle, Bon rétablissement !... Découvrez les sorties de la semaine !
    NEWS - Sorties Ciné
    mercredi 17 septembre 2014
    Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2013.

    Commentaires

    • LBDC
      (...) Chaque scène du film se présente donc sous la forme d’une peinture vivante, qui nous raconte, en 13 scènes/tableaux d’Edward Hopper, la vie d’une certaine Shirley.Attention ! Point de Chop Suey ou de Night Owls. Ces 13 tableaux font partie des « méconnus ». Cependant, ils possèdent évidemment la patte inimitable de leur auteur.Chaque scène prend place dans un tableau d’ Hopper retranscrit grandeur nature, en un décor d’une précision inouie. Gustav Deutsch y transforme l’oeuvre du peintre grâce à une chorégraphie minutieuse qui place chaque personnage dans l’écran, de manière à recomposer en permanence une variation du tableau original.Chacun ressent Edward Hopper d’une façon différente. Ce que j’aime chez lui par exemple, c’est sa façon de capter des instants de vie, d’une époque, dans les univers d’une ou plusieurs personnes ; parfois vacanciers, souvent urbains, les environnement et les personnages de Hopper s’installent dans le réel. Ses tableaux et leur trait unique créent une dimension à la fois parallèle et concrète, entre nostalgie et intemporalité, qui peuvent autant émouvoir que déranger par leur proximité (...)Retrouvez l'intégralité de notre critique de Shirley : Un Voyage au coeur de la peinture d' Edward Hopper, sur Le Blog du Cinéma
    • Blizz H.
      Original! Ca promet de belles choses à l'avenir, pourvu que d'autres s'en inspire.
    • sinemaze
      Premier aperçu vidéo.
    Voir les commentaires
    Back to Top