Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Oubliés
    Bande-annonce Les Oubliés
    1 mars 2017 / 1h 41min / Historique, Drame, Guerre
    De Martin Zandvliet
    Avec Roland Møller, Mikkel Boe Folsgaard, Joel Basman
    Nationalités allemand, danois
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,3 20 critiques
    Spectateurs
    4,2 1147 notes dont 135 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
    1945. Danemark.
    Fin de la Seconde Guerre Mondiale.
    Plusieurs soldats allemands, à peine sortis de l’adolescence, sont faits prisonniers par l’armée danoise et envoyés en première ligne pour désamorcer les mines enfouies le long de la côte. Pour eux, la guerre est loin d’être terminée. Inspiré de faits réels, Les Oubliés raconte cet épisode tragique de l’Histoire.
    Titre original

    Under sandet

    Distributeur Bac Films
    Récompenses 3 prix et 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 2015
    Date de sortie DVD 29/08/2017
    Date de sortie Blu-ray 04/09/2018
    Date de sortie VOD 22/08/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Langues Allemand, Danois, Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 145887

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Location à partir de (2,99 €)
    Location à partir de (2,99 €)
    Location à partir de (2,99 €)
    Achat à partir de (9,99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 6.31 €
    Les Oubliés
    Les Oubliés (Blu-ray)
    neuf à partir de 8.40 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Les Oubliés Bande-annonce VO 1:37
    Les Oubliés Bande-annonce VO
    339 721 vues

    Acteurs et actrices

    Roland Møller
    Rôle : Sgt. Carl Rasmussen
    Mikkel Boe Folsgaard
    Rôle : Lt. Ebbe Jensen
    Joel Basman
    Rôle : Helmut Morbach
    Leon Seidel
    Rôle : Wilhelm Hahn
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • aVoir-aLire.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Ouest France
    • Studio Ciné Live
    • Sud Ouest
    • La Voix du Nord
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Rolling Stone
    • Télérama
    • VSD
    • Critikat.com
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    20 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Emmanuel Cockpit
    Emmanuel Cockpit

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 235 critiques

    5,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Cru, dur, fort, poignant. Un film humaniste malgré tout, où le spectateur n’oubliera pas les personnages, comme la complicité des jumeaux ou le militaire danois qui doit se débrouiller avec ces soldats à peine sortis de l’adolescence. La pesanteur du sujet est sublimée par les lumières rasantes de coucher de soleil et les vents marins tourbillonnant dans les paysages sablonneux. Vu le 11 novembre, dans le cadre du festival Augenblick ...
    Lire plus
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 923 abonnés Lire ses 3 182 critiques

    4,0
    Publiée le 28 février 2017
    Les oubliés a fait un candidat plus que crédible pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. Son contexte historique a été peu évoqué au cinéma parce qu'il correspondait mal à la nécessité de déterminer sans ambiguïté les gagnants et les vaincus de la deuxième guerre mondiale. Le film raconte comment des soldats allemande ont contribué au déminage des plages danoises, en 1945. Des démineurs qui étaient pour la plupart ...
    Lire plus
    SebLefr3nch
    SebLefr3nch

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 587 critiques

    4,0
    Publiée le 5 mars 2017
    Il existe des passages de l'histoire que certains gouvernements aimeraient faire disparaitre. Heureusement que des films comme celui-ci nous rappellent ou nous apprennent ces moments difficiles et parfois horribles. A la fin de la seconde guerre mondiale, de très jeunes soldats allemands retenus prisonniers par les danois ont été forcés de déminer les plages. Dans le film, nous suivons un régiment de 14 d'entre eux, encadré par un sergent, ...
    Lire plus
    labellejardinière
    labellejardinière

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 261 critiques

    3,5
    Publiée le 13 août 2016
    Les suites de la Seconde guerre mondiale, entre voisins - le Danemark utilise 2.000 prisonniers allemands (parmi lesquels de très nombreuses jeunes recrues, celles que le 3e Reich envoya dans les derniers temps sur le front, par nécessité eu égard aux pertes dans ses rangs), pour déminer les plages (les pertes humaines sont effrayantes, à mener cette tâche). Ce "Sous le sable" (traduction littérale) livre un quasi-documentaire ...
    Lire plus
    135 Critiques Spectateurs

    Photos

    16 Photos

    Secrets de tournage

    Crimes de guerre

    Les Oubliés raconte l'histoire méconnue de crimes de guerre sordides commis par le gouvernement danois à la fin de la seconde guerre mondiale. En effet, ce dernier utilisait des enfants allemands prisonniers dans le but de les faire désamorcer des mines enterrées par la Wehrmacht. Cette pratique a été déclarée par des historiens comme le pire crime de guerre jamais perpétré par un gouvernement.

    Arrangement historique

    Dans le film, c'est l'armée danoise qui est aux commandes de l'opération de désamorçage des mines. En réalité, cette opération a été conduite par les forces britanniques avec des officiers allemands en charge de chaque équipe de déminage.

    Lourd bilan

    En tout, ce sont plus de 2000 jeunes allemands qui ont été forcés de désamorcer les mines de leur armée sur le sol danois. Ils sont plus de 1000 à avoir perdu la vie ou avoir été mutilés.

    Dernières news

    2010-2019 : les meilleurs films de la décennie par pays
    NEWS - Culture ciné
    lundi 30 décembre 2019
    Sorties cinéma : Logan en tête des premières séances
    NEWS - Box Office
    mercredi 1 mars 2017
    Le long métrage "Logan" réalise le meilleur démarrage parisien de ce mercredi 1er mars avec 2846 entrées. "Patients" et "Trainspotting...
    Les Oubliés, ou le bouleversant récit d'un crime de guerre méconnu
    NEWS - Sorties Ciné
    mercredi 1 mars 2017
    En salle ce mercredi, le superbe film danois "Les Oubliés", qui concourait d'ailleurs à l'Oscar du meilleur film étranger,...
    9 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2015, Les meilleurs films Historique, Meilleurs films Historique en 2015.

    Commentaires

    • CreedTime
      Écrire un commentaire
    • No Identity
      Une pure claque ce film. Il montre une facette de la fin de la guerre trop méconnue du public. Résultat, on en ressort pas indemne.4/5PS : ça fait bizarre que l'un des enfants soit doublé par celui qui fait la voix d'Edward Elric, on s'attendrait presque à ce qu'il nous fasse de l'alchimie ^^
    • Naewin
      Très bon film.
    • Szerelem
      Troublant et nécessaire, épisode méconnu de l'histoire et pourtant, quelle violence pour ces jeunes perdus dans une guerre qu'ils n'ont jamais vraiment compris. La mise en scène et la photo sont particulièrement belles. Quelques maladresses mais surtout des bonnes idées. 3.5/5
    • Serge_la
      Dure histoire. On n'en finit plus de faire des films sur la guerre numéro deux.
    • defleppard
      Relativement ennuyeux dans la durée................................................................................2 étoiles.................!!!!!!!!!!!!!
    • I'm A Rocket Man
      Film dur et éprouvant qui m'a bouleversé !! Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en me mettant devant ce film danois mais j'ai été conquis !! L'histoire est rude et voir ces jeunes hommes déminer ces plages avec tant de courage m'a remué. Certaines scènes sont très rudes et je suis heureux d'avoir découvert cette page de l'histoire dont on ne parle pas souvent !! Un magnifique film qui aurait mérité de gagner l'Oscar du film étranger selon moi !! Dommage...
    • Emii2426
      Magnifique film à voir 4/5
    • dinosaur jr
      La tension permanente dans le film rend encore plus magnifique les rapports humains des personnages. 4/5
    • Aboleth
      Si Libé, Le Monde et Les Inrocks n'aiment pas, c'est TOUJOURS un bon film !
    • raphaelK
      Le film s'inspire de faits réels, à peine décrits dans les livres d'histoire, et raconte l'histoire de prisonniers de guerre allemands envoyés au Danemark après la Seconde Guerre mondiale pour déminer et éliminer les plus de deux millions de mines que les Allemands ont placées dans le sable le long de la côte. On estime que plus de 2 000 soldats allemands ont été contraints de les retirer et que la moitié d'entre eux ont perdu la vie ou ont été démembrés.Le film fut salué par les critiques, particulièrement par les critiques danoises qui le considèrent « comme le meilleur film danois de l'année ». Il fut d'abord très apprécié lors du Festival du film de Toronto.Le film a remporté le Robert du meilleur film danois et le Robert du meilleur réalisateur. Louis Hofmann ainsi que Roland Moller reçurent aussi des récompenses pour leur jeu d'acteur.
    • Tony Montana1940
      Quel beau film...
    • gentilbordelais
      l'évocation de ces jeunes soldats allemands utilisés à l'après guerre par le danemark pour déminer leurs plages est assez méconnu et a un certain intérêt du point de vue de l'histoire. en cela le scénario du film reste simple et le parti prix permet d'avoir de l'empathie et de s'attacher à ces jeunes. pour autant, son traitement ne le rend pas vraiment palpitant : une certaine lenteur, peu de dialogues, des scènes s'étirant dans la longueur, d'autres assez prévisibles pour une fin très vite expédiée.
    • le roi en paix
      Quel bijou, quel film. Une scénario d'une magnifique originalité. Et jamais depuis la fin de la 2ed guerre, un film n'a montré les allemands de cette façon. Cette guerre a vraiment bousier des millions de vies, et je ne parle pas, que de ceux qui sont mort ou tout perdus.
    • doudouSeventySix
      crime de guerre, quelle sensiblerie déplacée... Le déminage des plages au Danemark, aux Pays-Bas mais surtout en France (plusieurs millions de prisonniers de guerre) va sauver des milliers de vie, principalement d'enfants.Rien qu'en France, il y avait 13 millions de mines, 23 millions d'obus et 600 000 de bombes.J'ai tout même peine à croire qu'on utilisait des adolescents pour ces opérations, même au Danemark
    • BruceWayne
      j'étais à fond dans le film du début à la fin l'évolution des personnages et les acteurs sont top et l'histoire de ces jeunes m'a touché pour une fois j'ai ressentis de l'empathie pour les Allemand parce que j'me dis que c'est vraiment arrivé et personne n'en parle de ces pauvres gamins.
    • Pascal37
      Pour ma part, j'ai pris une sacrée claque ! Tension permanente, une partie de la guerre méconnue pour moi, traitement du sujet très dur et interprétations marquantes.Un film à découvrir. Un film primé et c'est justifié. 4/5 !!!
    • Pascal37
      Un troll +1
    • Henri Mesquida
      Parfois, les séances improvisées s'avèrent les plus explosives. Prenez Under Sandet par exemple. A la base, Madame Gothic et moi-même devions nous rendre en salles pour une projection de Loving, le dernier Jeff Nichols. Il est sans doute très bien hein. Toutefois, l'ombre du film à Oscars planant, Madame m'envoie une confirmation par texto - nous ne communiquons pas par sms interposés lorsque nous sommes tous les deux à la maison, je préfère apporter de suite cette précision - dans laquelle elle glisse un «...ou Les Oubliés» tout sauf anodin. Les Oubliés ? Tiens, qu'est-ce donc ? Rapide coup d'oeil à un résumé sur le net. Ca a l'air joyeux dis donc, allez, c'est parti !Land of Mine (le titre international est bien meilleur que les autres à mon goût, jeu de mot inclus, c'est sans doute pour cela) raconte une phase de l'après-guerre quelque peu oubliée, durant laquelle le Danemark - entre autres pays - a utilisé de nombreux soldats allemands afin de déminer leurs plages (sous l'impulsion des Britanniques selon nombre d'historiens, ceci étant quelque peu adouci dans le film). Dès les premières secondes, le ton est donné: un officier danois en Jeep remonte une file de soldats allemands. Il s'arrête, fait une petite marche arrière, interpelle un prisonnier...avant de lui démonter la tête avec force bourre-pifs parce que le pauvre hère tenait un drapeau du Danemark. C'est froid, c'est sec, c'est brutal, et ça annonce la couleur. Les danois DETESTENT les allemands, et Carl Rassmussen les haït peut-être plus encore. C'est ça ou alors il ne supporte pas de ressembler physiquement à une sorte de Jean-Paul Rouve bodybuildé. Allez savoir. Toujours est-il que cette ambiance électrique, cette tension, restera palpable tout du long. Par le caractère bouillonnant de l'officier dans un premier temps, puis une fois qu'il s'entichar...s'entichera des gosses, par le déminage intensif qui s'ensuivra, et la notion de danger constant à chaque foulée de chaque personnage, qui pourrait bien être sa dernière.Une unité de très jeunes prisonniers va lui être assignée afin de déminer la côte. Bien évidemment, les rapports entre le danois et les jeunes recrues vont énormément évoluer. Rapidement, aussi, vu que le film est court. Mais ce n'est pas forcément gênant, les ellipses et la répétitivité des tâches de déminage venant rappeler les longues journées et longues semaines endurées par ces gosses, allongés sous le soleil et sur le sable à sécuriser les lieux, au p(u)éril de leur vie. De sacrées plages horreur. Triste ironie que de prendre des mineurs pour déminer, n'empêche. Et de déplorer le comportement minable de l'armée danoise, qui en temps de guerre ne valait finalement pas mieux que leurs ennemis sur le plan humain – ou plutôt sur leur absence d'humanité, à quelques exceptions près. Dont Carl, qui va éprouver de plus en plus de difficultés à les détester, jusqu'à devenir une figure certes très autoritaire, mais presque paternelle des jeunes garçons, dont il saisit bien la relative innocence, pris en tenaille dans un conflit qui les dépasse. L'évolution de cette relation se fait en douceur, par une infinité de détails, que je vous laisse le plaisir de découvrir. Si je devais noter un bémol, je dirais qu'il est dommage que certains personnages de l'unité allemande ne soient pas autant développés que les deux ou trois principaux. Reste qu'ils ont tous des rêves, une vie après, et les séquences durant lesquelles ils les exposent, souvent avec humour, sont parmi les plus réussies de Land of Mine.Dire que les morts se sont empilés en accomplissant cette tâche ingrate de retirer toutes les mines (tout aussi ingrate que celle qui a consisté à les y placer) relève du doux euphémisme. On estime qu'un soldat sur deux affecté à cette mission a fini lourdement handicapé ou mort. Pour ne rien arranger, il existait divers types de mécanismes. Des mines de toutes formes: carrées, cylindriques, pas tubulaires, patibulaires (ah non cette dernière c'est juste la tronche de Rassmussen...). Le film de Martin Zandvliet alterne les scènes brutales, effets spéciaux réussis à l'appui et les moments plus intimes voire bouleversants, sans céder au larmoyant gratuit et facile. La fillette permet justement de désamorcer un peu de tension, par l'innocence, la douceur, l'humour lors de ses interactions avec les jeunes, voire d'en apporter différemment. La musique appuie d'ailleurs très peu ces instants, qui n'en deviennent que plus pudiques. Si nombre de rebondissements sont assez prévisibles, ils sont tout de même amenés assez habilement, et leur efficacité n'est jamais remise en question.Ces jeunes allemands auront donc été sacrifiés, Under Sandet est là pour nous le rappeler. De fait, ils n'ont certes pas connu Bernard Mine-S, mais grâce à eux au moins, nous européens, avons enfin pu dire «Goodbye les mines».
    • Tolkien17
      dauhmann Tu es vraiment nul. Passionnée par la Seconde guerre mondiale et titulaire d'un master en histoire recherche, je peux te dire que cet épisode est vrai. En 1945, plus de 2 000 prisonniers allemands, la plupart âgés de 15 à 18 ans, ont été contraints de déloger près d’un million et demi de mines des côtes du Danemark. Ces soldats appartenaient pour la plupart à la ­Volkssturm, la milice populaire allemande levée en 1944 pour renforcer la Wehrmacht, avec des hommes trop jeunes ou trop vieux pour être mobilisés. La moitié d’entre eux ont été mutilés ou ont péri dans l’opération de nettoyage. En utilisant ces jeunes allemands de cette manière, le Danemark a violé la convention de Genève de 1929 . En 1945, pour contourner la convention, ces prisonniers ont été requalifiés de “personnes s'étant volontairement rendues à l'ennemi, mais cela reste un crime de guerre, ce qui explique que le sujet est été passé sous silence et qu'aucun livre n'y soit consacré. Toi tu tu trouve que la mort du chien est plus dégueulasse que celles des prisonniers, tu es vraiment grave comme mec.
    Voir les commentaires
    Back to Top