Mon AlloCiné
Yume to kyôki no ôkoku
Yume to kyôki no ôkoku
Durée 1h 58min
Avec Hayao Miyazaki, Isao Takahata, Hideaki Anno plus
Genre Documentaire
Nationalité japonais
Spectateurs
3,319 notes
noter :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Envie de voir

Synopsis et détails

Distributeur -
Voir les infos techniques
Année de production 2013
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage -
Budget -
Langues Japonais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Acteurs et actrices

Hayao Miyazaki
Rôle : Himself
Isao Takahata
Rôle : Himself
Hideaki Anno
Rôle : Himself
John Lasseter
Rôle : Himself
Casting complet et équipe technique

Photos

11 Photos
Films recommandés
Mirai shônen Konan Tokubetsu-hen: Kyodaiki Giganto no Fukkatsu
Mirai shônen Konan Tokubetsu-hen: Kyodaiki Giganto no Fukkatsu
Mei et le Chatonbus
Mei et le Chatonbus
J'ai (très) mal au travail
J'ai (très) mal au travail
Les Aventures de Petit Panda
Les Aventures de Petit Panda

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2013.

Commentaires

  • DelSpooner
    Un superbe documentaire au cœur des studio Ghibli, principalement centré sur Miyazaki pendant la production de son dernier film, qui met en avant ses relations avec son producteur Toshio Suzuki et ses collaborateurs. On y sentira également la présence de Takahata tout le long même s'il reste assez en retrait. Le travail sur le montage est remarquable et met en exergue le côté familial et artisanal des studios, qui ressemble plus à une école qu'autre chose. On y retrouve l'atmosphère magique des œuvres qui en sortent, et le portrait de Miyazaki est vraiment attachant. On le montre tel qu'il est, le grand-père qui vient en tablier à son atelier, protecteur, pédagogue, exigeant, parfois bougon, souvent passionné même s'il répètera que cette passion s'est étiolée d'année en année. Son envie de tout contrôler peut être étouffant, et il impose un tel respect que ses employés craquent parfois de peur de le décevoir, mais il en ressort un être incroyablement bon, attentionné, et surtout à la curiosité sans faille. Le documentaire est rempli de moments charmants (le chat qui se balade dans les studios tel un personnage tout droit sorti des films Ghibli), de scènes merveilleuses (celle, hilarante, où Hideaki Anno a été engagé pour doubler la voix de Jiro) et d'instants de poésie (Miyazaki, juste avant d'annoncer sa retraite devant la presse, nous montre sa ville depuis une fenêtre et nous décrit la vision fantasmagorique qui en ressort et qui constitue la base de ses films). Ca dure 2h, on en aurait bien pris 4, tellement cette plongée aux côtes du maitre est passionnante et émouvante.
  • scarface1972
    rien que l'affiche je sais que je veux le voir. Par contre impossible de mettre un pouce vert çà m'énerve grave
Voir les commentaires
Back to Top