Mon Allociné
Guibord s'en va-t-en guerre
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Guibord s'en va-t-en guerre
Date de sortie 27 juillet 2016 (1h 44min)
Avec Patrick Huard, Irdens Exantus, Clémence Dufresne-Deslières plus
Genre Comédie
Nationalité Canadien
Bande-annonce Séances (65)

Synopsis et détails

Steve Guibord est un membre indépendant du Parlement Québec-Nord. Un coup du sort politique l’amène à effectuer seul un vote décisif : le Canada doit-il entrer en guerre avec le Moyen-Orient ? Sans expérience et sans équipe, mis à part son stagiaire Souverain, un étudiant haïtien en sciences politiques, ils embarquent alors tous deux pour une tournée politique qui les mettra sur le chemin de pacifistes, de miniers, de routiers et de groupes aborigènes…
Distributeur Happiness Distribution
Récompense 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 2015
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Budget -
Langues Français, Créole, Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 144868

Acteurs et actrices

Patrick Huard
Patrick Huard
Rôle : Steve Guibord
Irdens Exantus
Irdens Exantus
Rôle : Souverain Pascal
Suzanne Clément
Suzanne Clément
Rôle : Suzanne
Casting complet et équipe technique

Photos

14 Photos

Secrets de tournage

Genèse du projet

Guibord s'en va-t-en guerre est le premier scénario original pour Philippe Falardeau depuis Congorama en 2006. Le metteur en scène explique que le projet est né lors une soirée dans un bar en compagnie du cinéaste et ami André Turpin. C'est ce dernier qui a émis l'idée d'un député qui, étant le seul à ne pas avoir annoncé ses intentions à quelques jours d’un vote libre au Parlement (sur l’avortement ou la peine de mort), se retrouve avec le vote décisif. Dès lors, les lobbys accourent pour tenter d’influencer son vote. Philippe Falardeau se souvient :"Je lui ai demandé, « Puis après ? ». Il m’a répondu, « Après, ça te regarde ! ». Le récit restait à trouver. L’enjeu aussi. J'ai ensuite eu un coup de pouce de deux autres amis cinéastes. J'ai d'abord fait un premier voyage de recherche en Abitibi avec Vincent Lannoo [réalisateur belge de Strass, Au nom du fils. ndlr]. Comme le politique et l’absurde alimentent régulièrement l’imaginaire cinématographique belge, Vincent a été un collaborateur inspiré lors de cette genèse. Il m'a aidé à regarder d’un oeil oblique une réalité québécoise qui m’était familière. Pour lui, tout était intéressant, nouveau et potentiellement riche en humour. Plus tard, alors que le scénario en était à sa huitième ou neuvième version, j’ai fait appel à Stéphane Lafleur. J’étais un peu bloqué sur le plan du récit car je craignais que la comédie vienne saborder le propos politique. Stéphane a été d’une aide précieuse pour identifier les enjeux importants et pour pousser d’avantage l’humour."

Inspirations

Les sources d'inspirations du politicien (et ex-joueur de Hockey) campé par Patrick Huard sont très variées. Il y a ainsi eu le joueur de hockey Joé Juneau qui, lorsqu’il a pris sa retraite, a employé ce sport comme activité structurante auprès des jeunes autochtones. Philippe Falardeau raconte également avoir été influencé par le documentaire de Manuel Foglia, Chers électeurs, qui suivait pendant dix-huit mois Daniel Turp, député péquiste de Mercier, et Charlotte L’Écuyer, députée libérale de Pontiac. Le réalisateur avait aussi rencontré l'ex-député Marc Lemay qui lui a fait faire une tournée de son comté.
7 Secrets de tournage

Dernières news

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2015, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 2015.

Commentaires

Voir les commentaires